Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 15:55

Mammon

de

Robert Alexis

cover 1  

Avec ce nouveau roman, Robert Alexis réussit l'exploit pour ceux qui se souviennent de l'Afrique d'Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad - de son atmosphère poisseuse, de la dérive inéluctable de Kurtz, de la folie des hommes confrontés à l'ivoire - de renouveler la problématique et la figure du Mal absolu, thème qui hante son œuvre.

 

 

Sa description de la nature vierge et ténébreuse du Cambodge, le jeu temporel entre le passé guerrier et le présent faussement calme de notre époque tiennent le lecteur en haleine et dévoilent ici un peu du mystère de l'humanité comme de l'inhumanité.

 

 

 

Dans ce roman d’aventure, Robert Alexis retrouve la sombre magnificence qui exsudait des pages de Conrad dans  "Aux cœur des ténèbres". C’est un voyage aux confins de la jungle d’un paradis perdu où dans les entrailles de l’Asie ensanglantée dorment les plus majestueux rubis.



J’ai lu quelque part à propos de rubis brutes et tailléscette pierre précieuse qu’il existe des gens qui ne l’aiment pas. Tiennent-il entre leurs mains les plus purs des  "sang – de – pigeon", rien ne se passe. Mais d’autres ressentent tellement son appel qu’il couperaient la gorge à un de leurs semblables pour s’emparer de la pierre qui les hante. Le rubis est une pierre qui vous force la main.

 

 

De ces feux qui brûlent l’âme Robert Alexis semble tout savoir… Toute fascination est à l’épreuve de la tentation.

 

« Je voulais visiter les mines abandonnées. Après les fleurs et les bouddhas de pierre, les rubis me fascinaient, je voulais voir d’où ils étaient extraits, ces trous creusés dans la terre rouge, des galeries en partie recouvertes, dont la béance peinait contre l’invasion végétale.

 

 

Comment dire cette époque somme toute assez heureuse de ma vie sans rappeler la couleur qui en faisait l’étoffe ? Quoi d’étonnant à ce que les sangs de pigeon naquissent d’une terre aussi rouge ? Malgré de fréquents lavages, mon treillis en était imprégné, les mains, le visage, le bord des paupières.

…Mes hommes connaissaient dans la jungle de nombreux gisements abandonnés, on pouvait les visiter sans risque, loin des groupes armés qui, ailleurs assuraient la protection des exploitations en activité.

Celles-ci relevaient d’un système compliqué, la France, le Roi du Cambodge, les régisseurs chinois ou thaïlandais, chacun avait eu sa part dans un commerce on ne peut plus rentable. La guerre d’indépendance menée de l’autre côté de la frontière avait brouillé ce réseau par la force aux mains du Front Uni Issarak, un groupe de communistes khmers inféodés au Vietminh. L’ "effort" réclamé au royaume du Cambodge ne trouvait de réels opposants que chez les religieux pour lesquels il devenait urgent de soustraire aux influences profanes la pierre écarlate, symbole de puissance divine. »

 

 

La narration confidentielle de Bertrand Moreau commence dans un château au bord du lac Léman où Nadine une jeune femme journaliste qu’il a invité est intriguée par un singulier portrait.

 

« Un jeune homme habillé de noir ne montrait de son corps qu’une main posée en griffe sur la taille. Si l’on pouvait dater l’œuvre du début de la Renaissance, le personnage échappait à l’époque de sa représentation… creusé en caractères rouges sur les ténèbres du fond " Mammon " n’était évidement pas la signature de l’artiste ; le nom désignait celui qui, avec un sourire, semblait ravi qu’on eut fait l’effort de l’identifier. »

 

 

L’auteur aimante le lecteur attentif d’indices, autant de signes jalonnant un jeu de piste. Il y a ce portrait qui semble ironiquement s’être échappé des pages de Milton, (Mammon, le moins élevé des esprits tombés du ciel, car même ses regards et ses pensées étaient toujours dirigés vers le bas…) et, « cueillie dans le jardin parmi les hellébores, cette tulipe qui refusait de faner. La fleur noire épousait l’obscurité. »

 

 

« L’enfer et le paradis n’étaient pas deux opposés. »

 

 

Jambhala KuberaDe Mammon à Kubera, dieu infernal des richesses mentionné dans les Védas, l’aventure va se démultiplier. L’aventure possède et conduit au hasard des rencontres et des itinéraires.

 

 

Comme l’a écrit Marcel Brion « certains jouent à cache – cache avec leur destin, jusqu’à ne plus distinguer clairement s’ils poursuivent ou sont poursuivis. Nous croyons chercher et c’est quelque chose qui nous cherche. »

 

 

Moreau le lieutenant français ne s’intéressait qu’à la botanique, Waclawek ne s’intéressait qu’aux temples.

 

« Ce qui n’était chez moi qu’un loisir prenait dans son unité des allures d’obsession. »

 

 

Obsession, passion, possession… Leurres et sortilèges.

 

« A l’autre bout de la morale, dans son reflet, dans son antimatière, le crime nourrissait la vie aussi bien que l’amour. »

 

 

Robert Alexis n’en finit pas d’aborder la notion d’identité, thème familier de toute son œuvre. Le bien, le mal, le jeu des apparences, la transgression des limites.

 

« J’étais entouré de ceux que j’appelais les « stéréotypes » ; Lebel, la « brute » ; Simon l’exemple même du blanc perdu sous les tropiques ; les Khmers qui jouaient au mahjong ; Khim prisonnier de son ambiguïté ni soldat ni domestique… »angkor-55

 

 

La vie et les tribulations de cette poignée d’hommes sur les traces de l’inquiétant Waclawek, conduit par l’éclaireur Chung à travers une nature inextricable nous entraîne progressivement aux confins du Cambodge, toujours plus loin dans un « territoire interdit aux simples mortels. Les moines l’avaient toujours su ; aucun d’entre eux n’eût songé à bâtir quoi que ce soit là où régnaient les boroméï. »

 

En épigraphe l’auteur place un vers de John Donne déjà cité dans « Flowerbone ».

« Change is the nursery of music, joy, life and eternity.”

 

Un fabuleux roman d’aventure aux dimensions plus extraordinaires que jamais où se conjuguent haine, peur, combat, désir, au sein d’une nature édénique envoûtante.

La démesure de la végétation, la démesure de l’être humain…

 

 

« Fumeur d’opium blotti dans son rêve, le temps courrait au bout de mes doigts, sur la rude nervure des feuilles d’etlingera, sur les troncs verts du pomme – rose ou du carambolier, mais un temps aussi rapide, aussi ramassé dans la synthèse des perceptions qu’il était mesuré, orné de sceaux que mon plaisir découvrait selon des rythmes inédits, des traces exigeant que ma vie se fondit dans l’universel… » 

  

A paraître le 1er septembre 2011.

 

  robert Alexis

 

 

 

 

 

 

Interview de Robert Alexis par Francesca Isidori du 30 avril 2011 sur France – Culture :

F

 

 

 

 

 



 

Du même auteur aux éditions Corti : La Robe, La Véranda, Flowerbone, Les Figures, U-Boot, Nora.

 

Hécate.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

johan 19/02/2012 22:07


D'aucuns, d'aucunes, avides de lumière et d'émois, épris de pouvoir et de sang, plongent leurs mains acérées dans les poitrails afin de s'emparer de ces rubis qui animent les
êtres,...rien ne les arrête, rien, sinon l'immbilisme certain de leurs victimes... ainsi ils pillent le monde, faisant couler le sang de la terre...


Vous avez l'inoui et merveilleux talent de donner envie de lire

Hécate 19/02/2012 22:16



JOHAN ,c'est que vous êtes ici sur l'oeuvre d'un écrivain qui est l'un des plus hors norme de notre temps  !


C'est pour cela ,entre autre que je suis sur la toile ....:)


               J'ai lu tous ce qu'il a écrit depuis "La robe " ....


                                                                     
Que la nuit vous porte jusqu'à l'aube ...


                                                                                             
Bien votre


                                                                                                            
Hécate



Gertrude 10/11/2011 20:31







Hécate 10/11/2011 22:52



Et vous pensez que je vais penser qu'il y a de quoi être rassurée ?


                                                                               
Hasard et Magie ...


                                                                                        
Si...si ...:)


                                                                                                          
H



Gertrude 10/11/2011 20:20



Non.... Je ne sais  vraiment pas comment je vais faire pour vous pardonner..............................................................


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 






Hécate 10/11/2011 20:25



...................................................................?


 ....................................................................................Hum !....


                                                     
....la lune est belle ce soir ,n'est-ce pas ?


                                                                                                            
H...Hécate



Gertrude 10/11/2011 18:05



C'est moi qui suis FASCINÉE, très chère Magicienne!!!!!!!


Vous H la Pirate qui déposez des trésors luisant comme un Rubis au fond de ma boite aux lettres avec un mot (me connait-il si bien? C'est fou et ... tellement émouvant!!!) de la
main du Maitre de la Robe! Vous l'avez vu de près? Vous l'avez touché? Comme je vous envie... j'en tremble; il faudra qu'un jour vous me racontiez cette aventure en détail.


MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....


MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....


MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....MERCI.....


MERCI.....MERCI.....MERCI.....


MERCI.....



Hécate 10/11/2011 18:36



Chère Gertrude ,


Il y a de la Magie qui dépasse toute imagination !...


Oui ,je l'ai vu de près ce Diable qui écrit à la frontière des limites les plus périlleuse ...et si vous saviez le plus Extraordinaire  de cette journée ......


Touché ? ...oui  :)


Il existe bel et bien !...


Il fallait bien que je lui dise ...que je voulais "faire une surprise magique " à une certaine personne ....


                                    
Me pardonnez-vous ?....


                                                      
Ah! La Vie est une Aventure !....


                                                                               
votre Magicienne


                                                                                          
Hécate



i2 08/09/2011 16:15


On peut aussi citer « les racines du ciel » de Romain Gary, et l’éléphant sans trompe de Lucius Crédul, une œuvre admirable, s’il en est.


Hécate 09/09/2011 20:03



Oh! oui...Romain Gary bien sûr ...


                                   
et ...:)


                                                        
Hécate



Guern' de Bé 05/09/2011 21:24



Je pique ma crise de nerf contre OB. Comme j'en avais marre de recommencer à écrire mon commentaire, j'ai d'abord testé si ça
marchait. Ben oui, ça a marché une fois, mais pas deux ! Du coup je suis allée écouter l'interview sur France Culture et j'ai adoré cet homme. Moi qui suis plutôt fâchée en ce moment avec la
gente masculine, ça m'a réconciliée (au moins pour un temps). J'ai apprécié tout ce qu'il a dit à 100%. Un homme rare, c'est sûr (l'anti DSK !). Juste un bémol : je me réjouis personnellement de
la disparition du corset ! J'ai eu l'occasion une fois dans ma vie d'en porter un pour une figuration, durant toute une journée (la scène se passait dans une salle de bal de la préfecture de
Limoges pour un tournage de "la cousine Bette" pour la télé avec Alice Sapritch et j'étais perruquée (en blonde), poudrée  (en orange) et corsetée dans une robe de bal rose) et j'en garde
encore un souvenir cuisant : le corset est un véritable instrument de torture ! Et pourtant ça date...j'étais au lycée en première.


Vraiment bien cet homme et je vais me procurer ses livres. C'est si rare un homme si fin, intelligent et dont je me sens si proche
(sauf que moi, j'ai pas eu le courage de m'enfuir de mon lycée, je suis restée jusqu'au bout  et je n'ai toujours pas écrit de livres).


En tout cas, merci de me l'avoir fait connaître. Je dois aller acheter la Princesse de Clèves pour mon fils (devoir de lycée et
introuvable sur Internet !) et j'en profiterai pour le lire mais aussi pour chercher les livres de Robert Alexis.



Hécate 08/09/2011 10:14



Bonjour Guern'n  ,tu m'as fait bien sourire avec tes souvenirs de corset ! C'est vrai qu'au 19ème siècles et même avant ,le corset était si serré que cela engendrait des
déformations des côtes ,même des félures . Je ne savais point que tu avais fait du ciné  :)


Oui ,l' inteview dans "Affinités électives " est très intéressante ,c'est la première fois à ma connaisssance que R. Alexis accepte de parler aussi longuement . Il y avait eu un
entretien dans la revue "Le matricule des anges "   au moment de la parution du roman " Les figures" mais c'était déjà exceptionnel .


Depuis "La robe " ,je lis tout ce qu'il écrit  ;il y a quelques auteurs qui sont des "coups de foudre "  !!!


Merci de ta patience ,et d'avoir pris le temps d'écouter ,c'est très agaçant ces caprices informatiques ...( ce matin ,c'est mon tour ...je bloque devant un blog ...)


Ici ,les ouvrages de R. Alexis ne sont disponibles en rayons que lors des parutions  ,ne se renouvelle que les records médiatiques hélas ...Peut-être que c'est plus facile dans
de plus grandes villes . Les librairies ferment les unes après les autres .Il y en a ici ,plus que deux dignes de ce nom .


                                                                                              
Amicalement


                                                                                                                       
Hécate



Sabine 05/09/2011 19:42



Je passais te souhaiter une très douce semaine, hécate, je t'embrasse : Sabine



Hécate 06/09/2011 20:25



Merci Sabine  :)


J'en profite pour te demander si tu as écouté l'interview de Robert Alexis ? ( un lien en bas de cet article permet d'entendre l'émission du 30 avril 2011 ).


                                                                                                     
A bientôt


                                                                                                                              
Hécate



ariaga 05/09/2011 18:56



Un petit passage, un peu de re-lecture et des pensées d'amitié.



Hécate 06/09/2011 20:22



Ariaga puisque tu passes relire je te demande : as-tu eu la curiosité d'écouter l'auteur s'exprimer dans l'émission de France-Culture ? Il y a un lien en
bas de ma chronique ,il suffit de cliquer sur la photo .


Bonne soirée


                              
H



Guern' de Bé 04/09/2011 12:06



Test



Hécate 04/09/2011 15:01



Test...réussi


                                
H



Fethi 03/09/2011 15:38



Bonne fin de semaine



Hécate 05/09/2011 21:33



Bon début de semaine à toi Fethi


                                                    
H



apsara 03/09/2011 13:55



poulpe aux yeux de soie....



Hécate 04/09/2011 15:02



......................................



katara 03/09/2011 07:48



Bonjour Hécate. ton article m'a beaucoup interressé. En d'autres temps je lisais beaucoup, cela m'aurait plu. J'aime les pierres mais brutes, pas les pierres
d'ornement polies... belle journée à toi et merci de ton passage par chez moi


respects katara



Hécate 04/09/2011 23:37



Bonsoir Katara .Merci de ces quelques lignes . Pourquoi as-tu cessé de lire maintenant ?...


Les pierres brutes sont captivantes ...Toutes les pierres ont quelque chose ...Très sympathique ton conseil informatique :)


                               
Peut-être à une autre fois


                                                                              
Hécate


                              



sixfrancs21 02/09/2011 11:13



        J'ai fini récemment "à rebours" de Huymans et "Harrouda" de Tahar Ben Jelloun, mais à part certains passages ces 2 livres m'ont déçu et, j'attaque "La
Route" de Cormac McCarthy que ma fille m'a offert, mais j'ai du mal à me mettre vraiment en route ...


         Je parle de moi  et pas de ton article (excuse-moi) je
peux te dire seulement que je ne sers ni Dieu ni  Mammon ...



Hécate 02/09/2011 18:28



Francis ...J'ai lu " A rebours"...Evidemment c'est décadent !!!...J'avais bien dégusté ce côté délétère ...Un ami me l'avait offert . ( ceci dit Huysmans en connaît un rayon sur les
pierres et leur symbole ( dans "La cathédrale " si ma mémoire est fiable ,c'est loin ) .


Quant à Tahar Ben Jelloum ,je sais que j'avais lu il y longtemps un de ces romans et ensuite j'avais délaissé . Un livre correspond à un moment de vie ,j'ai eu envie d'autre
chose  :)


Cormac Mc Carthy je ne crois pas avoir lu un  seul de ses ouvrages .Il est né à Providence ...comme Lovecraft ...dont j'ai dévoré presque tout ( rien à voir ,aucun rapport
).


C'est très agréable de connaître les lecture autres que les miennes ...:)


Tu ne sers ni Dieu ni Mammon ,je me doute  ...


Mon article me vaut le plaisir de dialoguer avec toi ... Toi qui aime l'art de la peinture  as-tu
"Lion ardent " de Christian Combaz ? C'est autour de Léonard de Vinci ...


                                                                                                                           
Bonne soirée


                                                                                                                                               
Hécate



maud96 01/09/2011 19:33



Juste pour te remercier de ton com... Un peu harcelée par mon installation-déménagement, j'espère trouver le temps de te lire plus tard. Mais je suis touchée de ton passage.


 



Hécate 01/09/2011 19:40



C'est très sympathique Maud ...:)


Prends le temps ...Pas d'obligation ,un signe amical c'est une petite joie ;nous nous "connaissons" depuis pas mal de temps ...


                             Bon courage à toi


                                                          
Hécate



sixfrancs21 01/09/2011 15:41



... les livres qu'on m'offre, des livres (avec des reproductions) sur la peinture ou sur des peintres et je relis des classiques, à ce sujet j'ai toujours en train et pour la 2ème
fois "La Recherche du temps perdu" je suis arrivé à "Sodome & Gomorrhe" mais je patine et je pense que je vais arrêter là ma relecture



Hécate 02/09/2011 10:21



...oui ,la suite de la phrase ....Francis !


J'avoue que je grapille Proust ,mais jamais encore ne me suis engouffrée dans cette Recherche du Temps Perdu ...Ce n'est pas l'envie qui me manque ...Il y a eu ce film si magnifique de R. Ruiz
...Sa disparation m'a attristée ...


J'ai écrit un article sur un roman où il était question d'un tableau ...Peut-être que nous ne communiquions pas encore ,je ne sais plus ...


                                                               
A bientôt chez toi  :)


                                                                                                   
Hécate



apsara 01/09/2011 10:51



Fais pas cette tête!



Hécate 01/09/2011 10:54



Laquelle ????????


Tu sais que j'en ai trois petite facétieuse  !!!!


                                                                                   
H H H.....



666 31/08/2011 21:32



J'ai lu. Jusqu'au bout. Fébrilement. 1 fois de + je me suis délectée. J'ai aprris.


J'ai rajouté à ma liste ... 1 oeuvre de + que je ne lirais sans doute jamais. Mais ce soir, je vais me coucher moins "con" ...


Merci pour cet amour des livres et cette passion que tu sais nous transmettre ...


Bonsoir en noir Magicienne.



Hécate 02/09/2011 10:05



Bonjour Sorcière ...


C'est original de se faire une liste de livres qui ne seront peut-être jamais lus ! Une autre manière de rêver et de nourrir des regrets ...J'ai passé parfois des mois ,des années à courir
après un titre d'un auteur  et ,le jour où enfin je suis tombée dessus ,l'envie n'était plus là :usée par la trop longue attente . Parfois ,c'est l'inverse ...


Merci de tes mots déposés dans mon salon pourpre ...:)


                                                                                       
Hécate



sixfrancs21 31/08/2011 11:20



Juste un petit mot (je n'en mets pas long à chaque fois car mon ordi me joue des tours), à suivre dans les jours prochains, pour dire que la lecture (je ne lirai
sans doute jamais tes livres, à moins que ...) n'est plus ma passion, mon rubis à moi, même si j'ai beaucoup lu pendant mon adolescence, mes années d'étudiant et pour mon métier de prof, mais je
lis seulement 



Hécate 31/08/2011 12:41



Eh! vraiment ,les ordis en ce moment ....:)


Francis ,la fin de ta phrase est restée dans l'encrier ...


J'ai quand même plaisir à te revoir dans mes pages ...


                                                                                     
A une autre fois ?


                                                                                                             
Hécate



Sabine 31/08/2011 09:30



Coucou hécate, je viens te souhaiter une douce semaine ....(Une naissance approche chez nous ...créant l'émoi et l'effervescence !), je t'embrasse très fort : Sabine


Et toujours un câlin particulier aux ti coeurs à plumes !



Hécate 31/08/2011 10:16



Oui Sabine ...je viens d'aller aux nouvelles ,j'ai lu ...:)


                                                                            
Bonne journée  à tous


                                                                                                                      
H



apsara 30/08/2011 19:12



suis en retard,excuse mais je ne peux pas être de tous les côtés à la fois,bien que je travaille sérieusement mon don d'ubiquité!


gregory aurait eu 39 ans le 14 janvier!



Hécate 30/08/2011 20:29



Je pense à lui Apsara ...Merci de cette date...


                                                           
H H H



alain BARRE 30/08/2011 07:15



Trouble passion des pierres précieuses qui n'a pas l'excuse d'être un banal placement financier en temps de crise, comme l'or !


cordialement


alainb



Hécate 31/08/2011 20:28



Ceux que les pierres fascinent ne sont pas toujours intéressés par leur valeur marchande  ni par le travail du joailler . Etrngeté des pierres ...:)


                                                                        
Cordialement


                                                                                               
votre Hécate



Evy & Prisca 29/08/2011 22:35



Bonsoir 


Petit passage dans ton monde pour te souhaité une bonne soirée merci pour ce partage douce nuit a toi bisous de nous deux



Hécate 30/08/2011 20:30



Bonsoir à vous deux .


                                  
H



Quichottine 29/08/2011 19:47



Bon retour de vacances, Hécate.


Merci d'être passée.



Hécate 30/08/2011 20:31



En pleine lecture Quichottine ...La rentrée littéraire  :)


                                                                                       
Hécate



Sabine 29/08/2011 13:18



Tu fais partie de ma ronde d'amitié, et je viens à ce titre te faire un immense bisou : Sabine



Hécate 31/08/2011 10:09



Merci Sabine ,je suis en retard ,je vais faire une visite ...:)


                                                                              
A +


                                                                                           
H



ariaga 28/08/2011 17:01



Non, chère Hécate, je n'aurais pas la prétention d'être à la recherche de ce "rebis" car c'est trop pour moi en cette vie. Peut-être une autre fois. Je m'efforce juste d'entretenir de
mon mieux le temple intérieur dont il est dit qu'il n'est pas de pierre.


Pour l'arbre en boule c'ést une expression des artilleurs pour monter le but à viser !


Amitiés.



Hécate 31/08/2011 20:32



Je ne voulais parler de prétention Ariaga ...mais d'une quête certainement .Les pierres ...sont singulières :)


Le temple intérieure est à ciel ouvert vers les ténèbres moins éblouissantes que le jour .La connaissance est secrète .


                                
Bonne soirée


                                                  
et beaucoup d'étoiles ...:)


                                                                                        
Hécate



Larmerouge 27/08/2011 22:08



Tiens donc... il parait qu'on parle de rubis ici... alors je promene.


Comme je peux comprendre cet engouement, qu'il soit pour le voyage ou pour la pierre! 


La qualité de certains rubis me laisse sans voix. Et comme toutes les pierres il a cette facculté à nous faire voyager, juste en contemplant ces éclats, ces reflets intenses. C'est un véritable
bijoux sorti tout droit des feux de la Geyenne. On se prend à le regarder intensément, on est possédé par un "parfait" qui s'est fait seul, par une nature qui a sculpté cette richesse. Rien que
d'y penser j'en reste baba


Alors oui, il y a bien ceux qui sont de marbre face à ces cailloux, mais pour les autres, tenir une pierre d'une telle beauté dans une main c'est comme détenir un reve!


A bientot



Hécate 29/08/2011 22:29



Larmerouge ...merci pour cette éloquence .


Je te savais passionnée pour les pierres ,les minéraux ...Quand nous feras-tu partager d'autres éléments de tes merveilles ?


Les pierres plus âgées que la vie des hommes qui les convoitent ,les pierres demeurent elles-mêmes et rien d'autre ( je crois que c'est R.Caillois qui disait cela 
).


Les pierres sont porteuses de rêve...


A bientôt ...


                            Hécate


                               



fbd 27/08/2011 19:00



L'impression de s'enfoncer dans la jungle des sentiments en même temps que se fait le voyage dans une nature enchevêtrée d'Histoire…


On dit souvent que les pierres ont des effets sur l'énergie des humains, et que le rubis aurait celui de la passion et de la perséverance des sentiments (soient-ils négatifs ou positifs…)


Ne t'inquiète pas pour ton absence, ces ordis qui lâchent, c'est vraiment la galère… mais tu avais dû faire des sauvergardes… et puis j'étais là un peu par intermittences aussi…


tu dois savourer ces lectures anté-parution… comme de petits joyaux!



Hécate 28/08/2011 16:19



Oui Françoise ,c'est cela ...


Quand on lit ce que dit Caillois sur les pierres on reste rêveur :"Je me laisse glisser à concevoir comment se formèrent tant d'énigmatiques merveilles ,nées  de lois que très
souvent elles paraissent violer ,comme si elles étaient issues d'un tumulte et , pour tout dire , d'une fête que bannit désormais leur mode d'existence . Je m'efforce en pensée de les saisir à
l'ardent instant de leur genèse . Il me vient alors une sorte d'excitation particulière " .


Je déteste ces problèmes informatiques :) ; d'autant que je n'y connais pratiquement rien . C'est la jungle pour moi !!!


Oui ,c'est très passionnant ces livres ... une aventure  ! Il faut prendre le temps ...


                                                                                                                        
Bon dimanche à toi


                                                                                                                                                      
Hécate



Fethi 27/08/2011 17:36



Merci pour le partage de ces bonnes feuilles....Bonne fin de journée



Hécate 28/08/2011 09:43



Bon dimanche Fethi ...et merci pour ta lecture  :)


                                                                                  
H



apsara 27/08/2011 15:54



on ne peut changer son destin;la mort de mon fils là-bas était programmée...cela ne me console en aucune façon mais c'est ainsi!je crois aussi aux recontres,très importantes certaines
rencontres...elles peuvent marquer et influer le cours des choses!


mon fils était un gars adorable,non pas parce que c'était mon fils;un gars agréable,non violent,intelligent,ouvert à toutes formes d'existence,de pensées...je m'entendais à merveille avec lui;la
famille l'aurait sans doute aimé s'il n'avait pas été mon fils...je dérange et pourtant c'est moi que les autres dérangent!


ta rencontre m'a permis de retrouver des écrits rédigés enBirmanie et en Thailande alors que je me débattais avec sieur choléra;c'est pas triste,je les avais oubliés!!délirant!



Hécate 28/08/2011 11:12



Il y a des écrits qu'on oublie Apsara ...Tant d'évènements bousculent .Et la maladie n'aîde pas .


La mort programmée ...Que te dire ? La fatalité . Se trouver là au moment défavorable ...tient à presque rien !


Des problèmes de mésentente familiale en plus ?...Ta phrase laisse planer pleins de suppoeitions de rejet ."la famille  l'aurait aimé s'il n'avait été ton fils ..." ???


Ta mère l'aimait beaucoup .J'ai cru le comprendre .


                                                                                          
Amicalement à toi


                                                                                                                            
Hécate



paesaggio 26/08/2011 22:31



Quelle attirance pour Robert Alexis ! Moi-même je touve dans ses romans quelque proximité. J'ai connu en pleine guerrre (1970-75) les trous rouges dont on extrayait les rubis et les saphirs au
Cambodge dans les Cardamomes. La piste en convoi encadré de militaires à travers la forêt entre Païlin et Battambang fut un moment de vraie peur... au retour lorsque j'ai enfin pris conscience du
risque couru. Il faut dire que j'étais jeune et sans expérience. Les ruines des temples khmers c'est en dehors du massif des Cardamomes dans la plaine à Battambang notamment. Mais les romans
permettent de recréer la géographie des lieux.


Merci pour cet article et bon week end Hécate.



Hécate 28/08/2011 10:20



Bonjour Jean-Michel , oui ,j'ai lu tous les romans de Robert Alexis...


Celui-ci est en rapport avec vos périples donc bien intéressant pour moi qui ne suis pas allée en Asie .


Effectivement dans ce livre les Cardamomes sont là ...Kompong ,Tumpor ,les eaux du Tonlé Sap ,le Mekong ,la rivière Sanké...Saïgon...et la jungle profonde ...etc .


Ce roman se situe antérieurement à la période où vous y étiez ; merci beaucoup pour cette évocation personnelle .


                                       
Bon dimanche


                                                                  
votre Hécate


 


 



Anne Hecdoth 26/08/2011 19:00



Mammoniaque vanité que le rubis convoité !



Hécate 26/08/2011 21:52



Soeur Anne...Ce monde est vanité !!


"L'esprit est à soi-même sa propre demeure ..  .Mieux vaut régner dans l' Enfer que servir au Ciel ".  ( MILTON
)           


 Bonsoir et à bientôt


                                           




apsara 26/08/2011 17:57



Hécate je souffre et cela depuis ma naissance;suis-je maudite? et j'ai toujours eu peur de perdre mon fils...et cela est arrivé quand tout allait bien,quand je n'y pensais plus du
tout...j'ai relâché ma méfiance!!pourquoi tant de haine,de cruauté,de médisance autour de moi....et cela depuis ma petite enfance....je suis l'éternelle coupable...mais je ne connais pas mon
crime!pourquoi tant d'acharnement à me pourrir l(exixtence?


Excuse moi je me lâche,suis égoïste,;quel est ton mal hécate ?Parle moi de lui si cela peut t'aider


je fonce vers les chevaux



Hécate 26/08/2011 19:17



C'est une question qu'on se pose face aux grandes souffrances qui nous tombent dessus ,je n'ai pas la réponse ...Nous vivons hélas dans un monde imparfait ,injuste .Certaines destinées sont
vraiment cruelles !


Tu souffres...Comment ne pas souffrir à ta place ? Il faudrait être insensible !


Ton angoisse pouvait-être de ce qu'on nomme pressentiment ,intuition . J'ignore si c'était évitable ou non cette mort . Il y a des évènements où nous assistons ,impuissant. Je crois au libre
arbitre ,mais je crois aussi qu'il y a des choses sur lesquelles on ne peut faire rien . Des failles .


Je connais trop mal les circonstances de cette tragédie qui est tienne .Tu as relâché ta méfiance dis-tu ? Y avai-il d'obscures menaces sur la vie de ton fils ?...


Etre l'éternelle coupable ,ça ,dès qu'il y a en soi une différence qui dérange ,c'est facile d'accabler l'autre !...


Apsara ,ne te culpabilse pas face aux méchancetés des autres ! Je crois sentir qu'il y a de la force en toi .Les épreuves brisent mais elles forgent aussi .Ce ne sont pas des mots en l'air de ma
part ,j'ai traversé des années ardues et ,si c'est ma fragilité ,c'est aussi ce qui  a fait ce que je suis aujourd'hui .Sinon je ne serais pas là ,à te répondre le plus sincèrement que je
peux .


Je ne savais pas que ce livre " nous bouleverseraient " à ce point . Il réveille ta souffrance ,ne t'excuse pas ,tu as raison de te lâcher . Vois-tu ce qui m'aide le plus  ce sont les "liens
" qui se font ,les " ouvertures "...en te lisant ,en étant là avec toi maintenant ,au moins je me dis que ça servait à quelque chose d'avoir continué une vie qui trop souvent m'insuportait .


Je parle de moi ...ici ,dans mes lectures ...et ,ici et là ,selon...les heures.Des bribes ,des instants ...


Je crois à la force des "rencontres" ,à la force des pensées . Que les miennes soient avec toi ,puissent-elles être un peu de réconfort . Et toi ,puisse-tu me pardonner d'avoir remis au jour ces
jours terribles  qui furent tiens ?


                            Hécate


 


 


 



nettoue. 26/08/2011 14:55



Merci Hécate, s'il est dans mes prix je l'achète sinon j'attendrai qu'il soit en livre de poche, j'aime l'auteur, il me glace parfois, mais tant pis !


Bonne journée et bises



Hécate 26/08/2011 21:14



Bonsoir Nettoue


Il est d'un prix moyen. Tous les romans de Robert Alexis ne sont pas sortis en collection poche . Alors tu aimes cet auteur ? Tu ne m'avais point dit encore ,à moins que ma mémoire
soit dévaillante ...


Bonne soirée 


           Hécate            



apsara 26/08/2011 08:35



hé cath,bonjour!je te parlerai de mon fils;mais il faut auparavant que je me calme!je peux en parler dans mes écrits,dans mes poémes,comme ça sans trop réflèchir...mais dés qu l'on me le demande
je panique et ne peux t'aficher qu'un récapitulatif,de dates,des chiffres sans âme...un triste bilan!un résultat macabre d'autopsie!!!



Hécate 26/08/2011 13:45



Bonjour Apsara...


C'est étrange ,mais lorsque je t'ai "croisée" sur la toile ,j'étais à lire ce roman et ,je n'avais pris aucun repère ( entre temps une panne nformatique ,les pistes brouillées en quelques
sortes ) .


 Un signe de la destinée ...Ce que tu me laises entrevoir est tragique ...Ne te crois  pas obligée en rien ...Si tu n'avais fait allusion à ton fils ,je ne serais pas venue poser de
questions ,intuitivement je sentais une disparition ,aussi ton besoin d'en parler ...


Quand tu voudras ,quand cela te viendra ...Tu sais que je suis là ,quelque part ...


                                                                                 
Mes meileures pensées vers toi


                                                                                                                       
Hécate



ariaga 25/08/2011 16:45



Une aventure sur fond d'obsession de passion de leurres, de sortilèges , de transgression des limites avec, en plus les pierres, dont tu sais qu'une d'entre elle m'obsède. Tu nous donnes vraiment
envie et c'est, comme chaque fois, tellement bien dit . Amitiés.



Hécate 26/08/2011 13:27



Ariaga , la pierre dont rêvent les alchimiste est celle dont la couleur ne fait point parti des "métaux imparfaits" ...


Ton Laboratoire est-il à la recherche du diamant et du rubis ? Deux couleurs de perfection dans l'Oeuvre ,si j'en crois Pernety ...?


Merci d'être revenue lire mon article ,et bonne continuation ...


                                                                                                          
Hécate



Phène 25/08/2011 14:27



Et voilà, chère Hécate que tu nous invites à découvrir le rubis philosophal... ;-) Amitié



Hécate 26/08/2011 10:47



Le rubis au creuset de l'alchimie des passions ...une odeur de souffre au coeur de la jungle...L'autel de la connaissance est caché ,toujours dans les replis de l'âme ,dans les entraves ,dans la
quête à multiples visages ...au coeur des ténèbres...dans le feu ardent destructeur ou purificateur et pourquoi pas dans les deux fusions ...


                                   
Bonne journée Phène



Gérard Méry 24/08/2011 23:55



Waouh  Wouf  Wouaf Waf....réponse Rubis sur ongle



Hécate 25/08/2011 15:45



Eh! oui...:)


Je vois bien ce que tu veux dire Gérard ...il y a des minutes où les mots prennent le mors aux dents ...


                                               
Merci de ton coup d'oeil  ici


                                                                                                       
H



•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• 24/08/2011 21:22



je te souhaite une très belle fin de journée


j'espère du soleil pour toi demain


ti bo


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•



Hécate 25/08/2011 15:50



Merci Sonya ....:)


                        Hécate



caro 24/08/2011 20:54



bonsoir hecate


vos articles sont toujours d'un soin extrême, et quand on vient chez vous c'est comme si l'on poussait la porte d"une bijouterie. Vous aimez la couleur rouge manifestement, elle éclate sous nos
yeux. Faites moi une faveur svp: parlez moi un  peu plus de William Blake...celui dont vous m'avez parlé il y a quelques mois, au sujet d'un de mes posts sur le tigre. Merci



Hécate 25/08/2011 11:21



Bonjour Caro ,merci de vos compliments ,cela fait toujours plaisir et encourage . La couleur rouge plus que jamais sur cet article est remarquée et mise en valeur .


Ah! oui...La citation sur le tigre ,il y a pas mal de mois de cela chez vous est un extrait d'un poème de William Blake du receuil "Chansons et mythes " . "Tiger " est l'un de ceux qui me
plait particulièrement . ( le symoble du tigre ne dénote pas ici ,puisque le tigre et l'Asie ....n'est-ce pas ...)


Tiger est un poème qui a inspiré le compositeur Olivier Greif ,l'interprêtation de la mezzo-soprano ,avec Greif au piano est magistrale !!! Le frisson garanti  ...


Il faudra que je publie un billet autour de Blake un de ces jours ...


 


En attendant sur le net ,vous trouverez quelques notes . Homme très en marge ,peintre ,graveur ,poète "visionnaire" ( 1757- 1827 ). Modeste et insoumis ...


Il y a un roman "L'innocence " de Tracy Chevalier ( auteur de "La jeune fille à la perle ") où Blake est un des personnages qui traverse les pages ,mais ,très sincèrement à mon goût il ne
vous apportera qu'un bien pâle aspect de ce prodigieux William Blake .


                                                                                      
Bonne journée Caro


                                                                                                                   
Hécate


 



apsara 24/08/2011 13:52



Ho je pourrais t'en donner des impressions,belles et moins belles;quant au goût du sang,je l'ai encore dans la bouche et sur le coeur!tu sais Hécate,on peut naitre deux fois!


le Cambodge te prend aux tripes,l'Asie en général,mais le royaume légendaire des Khmers , le Kambuja est à mon avis à part!Tout contribue à t'oppresser,à te garder;ce royaume tentaculaire a une
emprise très forte sur le voyageur;on l'adore ou on le déteste!


A plus tard



Hécate 25/08/2011 10:51



Je lis tes mots Apsara ...Tu sais mieux que moi ce dont ils résonnent ...Je ne suis pas allée en Asie .J'y suis plongée à travers ce roman très puissant ...Entre amour et haine ...et
les emprises de toutes natures .On peut naître deux fois dis-tu :


"Quand j'apparus enfin,Khim , mon cher Khim , fit un pas en arrière . Le boroméï montrait sa forme exacte ,les yeux brillants sous la fange et le sang ,les dents découvertes par
un rire irrépressible ,la joie d'une seconde naissance ou la certitude d'être perdu à jamais " .( Mammon ,extrait )


 


PS : J'ai lu aussi "Les carnets d'Asie "  de Gabrielle Wittkop ,des notes griffonnées au cours de ses voyages. Elle a parcouru pendant 22 ans   toutes ces régions
...


                                                                                                               
Amicalement à toi


                                                                                                                                         
Hécate



monochrome 24/08/2011 13:03



Hécate ! Tu as l'art de me donner faim des livres dont tu parles ! J'essaierai de le lire à sa sortie car il me tente beaucoup : les extraits que tu cites m'apparaissent (visuellement) avec la
précision d'une peinture aux traits fins !


J'ai vu ce mois-ci un film en deux parties sur Jean Galmot. Il est un peu romancé mais m'a beaucoup plus, pour la poésie qu'il charrie parfois, pour les extraits de lettres qui y sont lus, et
pour certaines scènes que je trouve merveilleusement filmées... Est-ce que tu connais ce film ?



Hécate 24/08/2011 16:31



Je pensais à toi ces jours-ci Monochrome...et te voici !!!


L'écriture de ce roman suscite les images visionnaires ,les sensations indicibles ,la réflexion  individuelle ...le questionnement sur
le sens de la vie ,de la destinée ...Il  se dévore vite ,puis on y revient ...ce que j'ai fait . Et j'ai ensuite lu "Au coeur des ténèbres " de Conrad . Là ,j'avais vu un très beau film
télévisé ,très fidèle à l'oeuvre et bien sûr « Apocalypse now » de Coppola dans sa tansposition au Vietnam lors de sa sortie en salle .


Non je n'ai pas vu ce film sur Jean Galmot .Je ne connaissais même pas cet aventurier !!!J'ai cherché via le Net et j'ai donc un aperçu
...Si j'ai l'opportunité un jour ,je penserais à le visionner . Une envie de plus ,c'est bien :)


Il faudrait allonger les jours …prolonger les nuits … J


                                                                                  
Amitié à toi


                                                                                                    
Hécate


 



apsara 24/08/2011 08:21



Hou le Cambodge,Angkor Vat et sa végétation cannibale!je sens que ce livre ne peut que me plaire!avec un peu de honte,mais pas trop,je t'avoue que je n'ai jamais rien lu de cet auteur!


le rubis me fascine c'est tout,sa couleur réveille en moi haine et violence!je le laisse loin de moi!


beezoo



Hécate 24/08/2011 12:40



Eh! oui...et maintenant que  m'aperçois combien tu as bourlingué à travers l' Asie ,la coïncidence de notre "rencontre" semble s'inscrire dans ces aventures qui surgissent naturellement ...


Il y a toujours un moment pour découvrir un auteur ,il n'y a pas de honte à ne pas connaître ...


La couleur du rubis est celle qui va avec le sang ,c'est assez ,entre autre le thème de ce roman ; la beauté somptueuse et inquiétante des contrées décrites est abondante .Si tu lis ce livre
,éventuellement j'aimerais connaître tes impressions .La civilisation Khmère est si ancienne ...


                                                                                          
Amicalement à toi Apsara


                                                                                                                
Hécate



Marie-Claire 23/08/2011 23:23



Comme l’a écrit Marcel Brion « certains jouent à cache – cache avec leur destin, jusqu’à ne plus distinguer clairement
s’ils poursuivent ou sont poursuivis. Nous croyons chercher et c’est quelque chose qui nous cherche. »


 


Je trouve toujours chez toi, Hécate, une phrase qui me touche. Au bon moment ... Il n'y a pas de hasard, n'est ce pas?


Encore une fois , une description où tu transmets ton amour de la lecture. Une heureuse contagion ...


Je t'embrasse , Hécate et à bientôt !


Ps : j'ai voulu faire un copier/coller de la phrase de Marcel Brion et je ne sais pas comment réduire la taille d'écriture, alors désolée si mon commentaire prend des proportions "hors
normes"  (que je découvrirai en validant ...) :-)



Hécate 24/08/2011 10:44



Ne t'en fais pas Marie-Claire ,rien de grave ...L'essentiel est que trouves ici ce qui te correspond  au bon moment .


Le hasard ...que d'intuitions sous ce mot ,le hasard s'amuse à nous étonner ...:)


                                                                                   
Une contagion que je souhaite transmettre ...


                           Hécate



jean-luc saint-marc 23/08/2011 17:29



la démesure de l'aventurier ...


quelle brochette



Hécate 23/08/2011 22:46



Tu as tout compris Caõ  ...:)


                                  
Bien le bonsoir


                                                     
Hécate



ariaga 23/08/2011 12:32



Vu l'arbre en boule, comme dient les militaires. Je vais revenir déguster. amitiés.



Hécate 23/08/2011 16:03



Ariaga ,je ne connaissais pas cette expression !...


                     A la prochaine dégustation  :)


                                                                 
H



Gertrude 22/08/2011 18:31



Je vois que certains ont des rentrées plus passionnantes et torrides que les miennes! C'est injuste!


N'empêche, quand j'irai acheter, incesssament sous peu, mes misérables fournitures scolaires, entre la gomme et le pinceau, je m'échapperai pour des contrées lointaines, me perdre dans les rayons
envahis de lianes, en quête de quelques gisements sulfureux de l'auteur de La Robe, et me lancerai éperdument à la recherche de ce coeur palpitant, ce rubis de sang, dont vous nous faites
miroiter la rareté et l'éclat incomparable dans votre boudoir pourpre.



Hécate 22/08/2011 22:33



Je vois Gertrude,  cher Capitaine que votre âme nomade est attirée vers les régions de ces moites univers exotiques où miroitent les feux des ardents  corindons...vous savez
naviguer vers les dangers ...dont celui de la "tentation " ...


Les Indiens l'appelait "Le Seigneur des pierres",de toutes les pierres,le rubis a la réputation  de susciter la plus grande gamme d'émotion .Majestueux et passionné comme les
cris des  plus grands poètes ,il évoque la crauté ,les roses et les massacres ...Imaginez ce que ce diable d'écrivain peut nous narrer  ...de cette frénésie qui s'empare de l'être dans
une jungle où les sangsues viennent vous sucer l'esprit . Au Bengale ,je crois que la sangsue est le symbole des éléments primaurdiaux et démiurges...Dans "Mammon " il y a des sangsues...encore
une "piste"...un" signe" ...mais il faut découvrir soi-même ...s'égarer , c'est plus captivant encore ...C'est l' Aventure !!!


                                                                                                                                
votre magicienne ...


                            Hécate



Sabine 22/08/2011 17:59



Chacun des livres que tu décris devient toujours "passion en nous" avant même de les posséder ...Tu es unique en ce sens, hécate ...Unique et merveilleuse !


J'attends à chaque fois patiemment ton "retour de livre" comme un de tes précieux "retours de voyage" ...C'est FOU ! Mais, j'aime tellement ce qui est fou..........


Passe une divine journée, je t'embrasse tout fort : Sabine


 



Hécate 23/08/2011 11:54



Bonjour Sabine ,ton enthousiasme est encourageant ; partager ,faire passer ma passion pour un livre est toujours une aventure !...Je ne veux pas raconter la trame de ce roman ,ni
d'aucun ,c'est au lecteur ,ou lectrice de la découvrir ...


Ce roman peut se lire d'emblée ,le plaisir se double de toutes les perspectives qu'il offre ...et ici ,elles ne manquent pas .Une reflexion sur la dérive ...sur la spiritualité 
aussi ...


Ne pas être fou ce n'est pas non plus être sage


                                                                                            
Merci de ta visite


                                                                                                                   
A bientôt


                                                                                                                                      
Hécate



Cristophe 22/08/2011 16:39



Encore Robert Alexis !  d:-)  Je crois comprendre que tu l'aimes bien...



Hécate 22/08/2011 17:04



Eh! oui ....:)


Depuis "La robe " il est l'un de ces auteurs dont je lis tout  !...


(Je te réponds maintenant ,demain matin il y a une maintenance sur OB )


                                                                                                                 
A bientôt Cristophe


                                                                                                                                                 
Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories