Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 10:55

La flamme d’une écriture, force d’infinitude et de déchirure, celle de Daniel Arsand qui nous narre en ce court roman d’une densité poétique rare, la magnifique passion de deux êtres que tout devrait séparer et que l’intolérance arrachera l’un à l’autre…

 

Nous sommes au 18ème siècle, mais qu’importe l’époque puisque tout amour pareil à celui-ci est intemporel, et c’est en cela qu’il touche et bouleverse !

 

Violence, tendresse, douleur tout au long de cette pathétique histoire. Tout commence par l’irruption d’un cheval au galop monté par un cavalier intrépide. Parmi les genêts Sébastien quinze ans, pareil à un berger de l’antiquité garde son troupeau. « Une étendue fangeuse » entre Sébastien et le cavalier désarçonné qui s’écroule au pied du berger.

La symbolique est claire : l’étendue fangeuse n’est autre que celle d’une société intolérante et dangereuse, non l’amour qui va naître entre ces deux êtres de condition différente. Balthazar de Créon est un seigneur, Sébastien Faure un paysan qui connaît les simples. L’amour sorcier, les plantes qui guérissent… la nature toute puissante. Ils sont deux à être foudroyés et ne le savent pas encore. Sébastien murmure : «  - Je suis à vous » à l’homme tombé qu’il relève. Tout est commencé.

 

Rien ne finit jamais… du feu qui embrase corps et âmes. Ne rien dire d’autre… lire ces pages magnifiques. Frémissements d’herbes, de feuillages, frémissement de la chair.

Transcendance d’ombre et de lumière, comme dans le clair – obscur d’un tableau. Daniel Arsand est poète, peintre, troubadour. Il joue de l’ombre, de la lumière, du verbe. Il met le feu. Dix huitième siècle des bûchers, des ogres qu’on accuse d’atrocités… La cour du Roi… Versailles… Une fête qui sombre dans l’ombre blafarde qui condamne… l’abjection de la folie… une mère vaincue… « L’un n’est pas l’ombre de l’autre » écrit-il. Et tout est dit ou presque… « Ne nous quittons jamais ».

 

Liturgie profane et profonde. Simplicité, beauté, ferveur. Comme dans une tragédie antique.

C’est à Théocrite (III siècle avant J.C.) de conclure : « Ils furent l’un à l’autre sous le même et unique joug d’amour. En vérité, ces hommes étaient l’or de l’âge d’or : comme vous aimiez, vous étiez aimés ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

aiolos 08/04/2012 18:28


Un homme en or, à l'âge d'or ? J'aime bien, cette phrase, je vais me la mettre sous le coude...

Hécate 08/04/2012 19:18



Prends Aiolos ...Il y a de belles choses dans Théocrite ,il chante les muses ,les champs ,les bergers  ,la vigne...


Tu me donnes envie de le relire !


                      Sous le coude ,tu dis ? Que mijote encore ce fou d' Aiolos
!....


                                                                                                  
Hécate



apsara 20/09/2011 08:28



LES GENS ME COLLENT,PAS MOYEN DE METTRE LE NEZ DEHORS ....J'AI L'IMPRESSION D'ETRE UNE MERDE QUI ATTIRE LES MOUCHES!!!EXCUSE L'EXPRESSION!Plus je fuis?plus on me suit;c'est irritant!



Hécate 20/09/2011 09:40



Tu es comme un aimant ...:)


                                                      
H



apsara 19/09/2011 13:39



Nuit blanche,coeur de braise!


suis comme un tigre traqué!



Hécate 19/09/2011 20:10



Comme un tigre traqué ?...


              Que t'arrive-t-il donc ???


                                                                    
H


                                         



apsara 18/09/2011 08:34



suis dans la profonde nuit!encore aujourd'hui! évasive hécate,tu t'envoles avec tes compagnons !



Hécate 18/09/2011 10:08



Ma nuit fût de feu et d'ombre ...


               Je suis comme une corneille noire


                                                                         
Hécate



apsara 17/09/2011 08:18



Je ne sais pas si je vais garder la connexion longtemps;violents orages ici;il fait nui!!!


belle journée à toi et à tes amis



Hécate 17/09/2011 17:36



Nuit dès le matin ....? .............Ambiance !!!!!!!!


                                                                            
Merci Apsara


                                                                                                   
H



apsara 16/09/2011 18:46



Celivre semble magnifique et se doit d'être lu !je ne connais cet auteur que de nom!Tu as une façon magique de présenter les livres et leurs auteurs;une véritable passion chez toi la lecture ; tu
y mets toute ton âme!merci hécate



Hécate 16/09/2011 19:40



Oui Apsara ,il m'a prise ce livre !!!!!!


Et ,depuis j'ai vu qu'il est sorti en collection de poche . Ce n'est pas le livre qui fera des ventes spectaculaires ,mais il faut le lire !!!!!!!!!!!!!


Une découverte totale qui m'a réconciliée avec la littérature de notre temps  qui commençait à me décevoir ....


                                                                                                          
Amicalement à toi


                                                                                                                                    
H



french onion 01/12/2010 19:36



Je parcours ton blog et je suis vraiment impressionnée par ta culture, ta passion pour les mots, pour les livres, pour tout ce qu'ils véhiculent ...


C'est rare de lire des blogs aussi pertinents et qui parlent autant au coeur qu'à la tête !



Hécate 01/12/2010 19:42



J'ai voulu que ce blog parle de mes coups de coeur ...:)


Tu sembles me dire que j'ai réussi à le faire passer ,alors merci French onion  ,vraiment .


Reviens quand tu veux ...


                     Bonne soirée à toi.


                                                 
Hécate



AneverBeen 14/02/2010 07:30



Il est vrai que si nous avions à choisir, nous préférions certainement le feu de joie au bûcher ! :)
Nous aimons la chaleur mais de là...
Contentons-nous des feux d'artifice ; ou, encore, des rayons du soleil quand ils ont lieu d'être perçus !



Hécate 14/02/2010 21:23


Curieuse coïncidence ,je lis tout juste aujourd'hui un article sur un journal où Daniel Arsand  dit :
"Jamais je ne me lis à haute voix ,mais j'entends mon texte . Et l'entendant ,je sens en moi si cela va ou ne va pas .C'est une expérience que je vis de façon plus physique que cérébrale ou
intellectuelle .Quelque chose résonne en moi ,et me dit : oui ou non ".

Donc ,voilà AneverBeen ,je partage avec vous ce petit plus sur cet écrivain dont j'ai lu tous les romans .
                    Bien votre
                                    
Hécate


AneverBeen 26/01/2010 19:39



Hécate n'a pas à nous remercier de notre enthousiasme...
Il en est ainsi ; voilà tout ! =)
Le livre d'Arsand nous attire ... Les mots d'Hécate ont su nous toucher et suciter notrs intérêt.
Sans cela, jamais AneverBeen n'aurait songé à lire ce livre dont elle ne connaissait même pas l'auteur !
Ainsi, qui se devrait de remercier l'autre de cette découverte ?
Voyons Hécate :)



Hécate 26/01/2010 19:50


Euh ...oui...certes ...mais j'avais trop envie d'exprimer mon contentement .Faisons un feu de joie ,c'est préférable au bûcher :)
                                                   
votre Hécate


AneverBeen 25/01/2010 19:42



Là, c'est plus que de la tentation ! Il nous faut ABSOLUMENT découvrir cet auteur et livre son oeuvre !
Une passion entre deux êtres, de statut différent, qui se feront amants. L'un amant de l'autre et l'autre amant de l'un.
Hécate par ses mots ne peut que suciter l'envie chez ceux et celles qui s'égarent sur son fil d'Archal ; a sucité l'envie chez AneverBeen ; elle, qui pourtant se doit de découvrir tant d'autres
et autres !
Il nous faudra revoir nos priorités...
Vraiment, quelle intéressante et plaisante découverte ! Il est vraiement dommage que la société ne tourne que dans l'actualité, ou sur ce qui est considéré comme tel : Livre actuel, film
actuel...
Et l'on en oublie, hélas, parfois, si ce n'est trop souvent, de grandes oeuvres...
C'est dommage...
Heureusement qu'il y ait des personnes comme Hécate pour partager leurs connaissances.
Ainsi, Merci à Hécate -qui a l'art d'acrire telle une poétesse (nous ne serions pas surprise de le découvrir !:))-.

A bientôt.





Hécate 25/01/2010 22:12


Ah! que voilà qui me fait grand plaisir ,car ce livre ,je l'ai découvert par hasard ,ouvert et parcouru dans une librairie ne sachant rien de l'auteur,(remarquable auteur ,j'insiste
...) et je l'ai ensuite emporté comme un trésor.
Il faut bien que la Toile serve les livres dont les médias ne font pas cas ou si peu  :)
                                 Un
merci chaleureux pour votre enthousiasme AneverBeen
                                                                                                                        
votre Hécate


Paracelsia 19/10/2009 09:41


Moi qui manquait de nouveautés en littérature, je découvre pas mal d'auteurs et j'adore ça!


Hécate 19/10/2009 11:52


Paracelsia ce n'est pas que les nouveautés manquent!...C'est qu'il faut vraiment que cela soit autre que ce que les médias nous donnent au détriment d 'auteurs qui méritent qu'on les
découvre...:)
    Bonne journée.
                                votre
Hécate


Hecate 30/06/2009 17:35

Ah! Iougenaie, la poésie grecque est parsemée de pensées qui peuvent s'appliquer à bien des périodes !...
Je vois que vous musardez bien sur le fil d'archal.
votre Hécate

Iougenaie 30/06/2009 14:21

Vous écrivez bien, je parcours, je ne m'arrête pas, mais je sélectionne un peu, je lis selon l'humeur. Cette phrase de Théocrite "Ils étaient l'or de l'âge d'or..."...

edwood 09/03/2009 04:33

Découvrir un auteur inconnu, envie d'aller plus loin, c'est aussi ça la magie de la toile.

Callophrys 12/02/2009 11:15

A lire!!! votre blog est une vraie mine d'or!!!

Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories