Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 09:56

VARJAC l'agneau-chasteL'agneau chaste

de

Franck Varjac

 

            "De toute mon existence, je n'ai embrassé qu'une seule bouche, caressé qu'un seul corps. Pourquoi un garçon de treize ans s'abandonna - t - il si facilement entre les bras d'un homme de trente deux ? Je l'ignore. Mais je sais aujourd'hui que j'ai vécu des moments de bonheur infini, et rien, ni l'exil, ni l'oubli assassin de mes proches, rien ne me fera regretter ces moments d'amour pur. Que connaît - on de la pureté ? Il faut avoir treize ans pour le comprendre."

 

 

            C'est par cette page que s'ouvre le récit de David. Trente ans après il se souvient de l'été de l'anniversaire de ses treize ans.

            "Treize ans ce n'est pas un âge important. Je suis le même que l'année dernière. Enfin je crois."

            "Aujourd'hui tout particulièrement, je devine qu'il faut profiter pleinement de ces jambes, douces et tendres. Je sais que la jeunesse ne dure pas, quelques mois, quelques années qui passent très vite, on n'y pense pas, on n'a pas le temps, et puis viennent les métamorphoses. Peut - être que je penserai à tout cela dans très longtemps et que je comprendrai plus fort encore que j'avais raison de le rouler dans le sable, ce corps d'enfant."

 

            Cet été là n'est pas tout à fait semblable aux autres étés.

 

            "Pour la première fois de ma vie, la perspective de n'avoir que la plage et ses plaisirs pour occuper mes journées m'angoisse. Je tourne et retourne cette découverte dans tous les sens."

 

            Il y a la famille, Elise la sœur aînée et Marc le frère impatient de devenir adulte. Hélène la mère et Jean le père. Il y a Brigitte et Pierre amis d'Elise. Depuis quatre ans environ Marc s'est inscrit aux cours de judo donné par Fabrice.

            "Il y a longtemps que je n'avais pas vu l'enfant de Martine et de Fabrice. Elle est jolie maintenant, et drôle."

 

            L'histoire d'amour entre David et Fabrice est narrée très simplement. Elle va naître lors d'une partie de pêche par une brûlante journée de juillet où la nudité des corps n'a presque rien d'insolite. Fabrice est beau. David est fasciné par ce qu'il voit pour la première fois: "un sexe d'homme en érection, une queue brune, deux testicules enflés entre des cuisses ouvertes. Juste une seconde, de façon si nette que je reste figé, le cœur battant."

            En quittant Fabrice, j'avais pensé "quelle journée formidable"...

 

            "Dans la maison silencieuse et endormie je lutte contre les images qui me submergent, contre un visage et un prénom qui me harcèle: Fabrice. Jusqu'au lever du jour pendant cette longue traversée nocturne, je regarde en face mon trouble, mon désir et ma peur."

 

            Comment se défendre de sensations et de sentiments inconnus ? Comment à treize ans vivre un tel amour quand on pense à la réaction des autres s'ils venaient à savoir ? " Les coups de téléphone, la dénonciation, un procès pour détournement de mineur. Ou alors le silence. Plus terrible encore: le rejet définitif. Je vois déjà mon père outré. L'indignation comme une écharpe, derrière laquelle on se dissimule, et le fils à jamais oublié."

            Toute la difficulté du quotidien de cette ardente liaison est dite dans ce récit de quatre vingt dix pages. L'obligation douloureuse de taire ce qui rend heureux.

 

            La prise de conscience de l'intolérance, incontournable, devient un tourment insurmontable.

            "Pour l'instant je ne peux pas contrôler en même temps le bonheur et la terreur. Je ne peux pas. C'est au - dessus de mes forces... Fabrice est le prénom qui coule dans mes veines nuit et jour. Je ne savais pas qu'on pouvait aimer aussi fort."

 

            La quatrième de couverture mentionne le silence d'une presse tétanisée par le sujet, à l'exception, notable, du Monde, lors de la parution de ce premier roman de Franck Varjac.

       vitexagnus-castus agneau chaste    

            "L'agneau chaste ou gattilier est un arbrisseau méditerranéen appartenant à une espèce protégée dont la récolte est interdite aujourd'hui. Dans le passé, cette plante était consommée par les moines afin de tempérer une libido bien naturel mais incompatible avec les vœux de chasteté."

 

 

 

Editions Minos La Différence.

                                                                                                                   Hécate.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

aiolos 08/04/2012 20:57


De la bromure ton agneau chaste. Avant, plus maintenant...MDR !

Hécate 10/04/2012 11:16



.....:)


               Hécate



Guern'de Bé 06/02/2012 15:02


Celui-ci, il faudrait l'offrir à Christine Boutin...Je ris rien qu'à penser à la tête qu'elle ferait

Hécate 06/02/2012 18:14



Guern'n  ce bouquin là dans les mains de Christine Boutin  irait droit à la censure ,j'en ai peur !


                                                                                                                                               
H



Fethi 17/01/2012 11:50


Je découvre  et c'est vraiment bien expliqué!
Bonne journée

Hécate 17/01/2012 12:44



Oui FETHY , un petit livre grand par son sujet .


                                                
Merci à toi


                                                                
Hécate



Déficience Mentale 02/01/2012 19:17


(et c'est en sous titré)

Hécate 11/01/2012 19:57



Bonsoir FLORIAN ,


J'ai regardé " Tan lines"  , c'est très fort et démontre bien les difficultés d'acceptation par l'entourage d'une relation  non conformiste ,tout comme le moment
d'incertitude et de découverte de soi et du désir . Plus violent que " L'agneau chaste "...Mais l'amour n'est pas de toute tranquillité . Beaucoup plus vrais et plus sensibles ,les scènes entre
les deux garçons  que bien d'autres.


Merci pour ce partage . Je te souhaite de vivre de belles heures selon ton coeur !


                                                                   
Je t'embrasse .Mes amitiés à toi .


                                                                                                                              
H



Déficience Mentale 02/01/2012 19:16


http://www.megaupload.com/?d=VHRE8VV3


 


Il faut faire un "téléchargement régulier", je n'ai jamais eu de virus en téléchargeant sur ce site, qui plus est sur un film peu connu. Si jamais tu décides de le regarder, dis moi ce que tu en
as pensé :-) bonne soirée !

Hécate 02/01/2012 20:56



Florian , merci  pour ce lien , le téléchargement est fait . Bien sûr que je vais le regarder et dès que possible . Oui ,je te dirais ce que j'en ai pensé .


Ce soir j'ai une sortie cinéma prévue ,un film peu distribué ,qui n'est projeté  que tard le soir ." Contracorriente "  de Javier  Fuentes Leon .


Merci encore à toi  :)


                        Bien amicalement .


                                                               
Hécate


 


 



Cathy 02/01/2012 12:27


Tous mes voeux vont vers toi, Chère Hécate... Avec l'espoir d'avoir encore beaucoup de livres à découvrir ici.


Bonheur, santé, et aboutissement de tes projets pour 2012 constituent mes souhaits.


Toutes mes amitiés,


Cathy.

Hécate 02/01/2012 19:13



Chère Cathy ,


merci de tes voeux qui  me sont parvenus alors que je tenais la plume pour mon premier article de 2012 .


Bien amicalement .


                                
Hécate



Déficience Mentale 02/01/2012 02:55


Bonsoir, ou plutôt bonne nuit...


Tu effleures dans cet article quelque chose qui m'est intime, je dois dire. Je n'ai plus 13 ans, j'ai quelques années de plus, mais le fond reste le même.


J'ai regardé un film hier, en sous titré, appelé Tan Lines. Ca m'a relativement bousculé sur la vision que j'avais d'une relation, mais ça m'a fait du bien. Si jamais tu désires un lien pour le
film, dis moi le :)


Bonne année à toi, je te fais de gros bisous et te laisse dormir

Hécate 02/01/2012 13:09



Florian ,


que je suis heureuse en ouvrant l'ordinateur de voir que tu es venu cette nuit sur mon Fil incandescent !...Et sur la chronique de ce  livre ,c'est un cadeau . Ce roman me tenait à coeur
.Je ne savais comment on allait y réagir .


Avoir 13 ans ou quelques années de plus ...les sensations ,les émotions  sont ce qu'elles sont ...


Je viens d'aller lire ta récente publication avant de te répondre : tu décris avec tant de subtilité et de justesse les mutiples états d'être dans l'ardeur indicible .


Non ,je ne connais pas ce film " Tan Lines " ,et ,aussitôt j'ai cherché sur le Net . Ce film est de 2006 ,les extraits ne sont pas sous-titrés ,je pense que c'est bien ce film que tu as
regardé .


J'aurais bien volontiers regardé "Tan Lines " et si j'en ai l'opportunité  un jour , oui ...L'interprêtation semble forte .


Bien sûr j'accepte d'autres éléments sur ce film si tu peux m'en donner  :)


Je pense à un livre "Les mauvais anges " publié en 1955 ,l'histoire d'une passion qui bouscule ,celle de deux  très jeunes hommes ,une écriture fièvreuse ...


"  Je me bâtissais une forteresse de cristal  autour de notre vie , sachant bien que les autres  essaieraient de la briser " .( E.Jourdan )


Notre temps est plus ouvert ,je souhaite qu'il marche dans ce sens ...


                     Je t'embrasse Florian , tous mes meilleurs voeux 2012


                                                                              
Amitié d' Hécate


 


 



EL 31/12/2011 19:46


bonne année 2012 !


(avant la Fin Du Monde !)

Hécate 01/01/2012 11:50



Merci Maître Low  ...:)


La fin de monde nous attend tous un jour ou l'autre !


                                                                                    
Qui vivra verra


                                                                                                         
Hécate



rené 31/12/2011 13:49


Tous mes voeux chère Hécate

Hécate 31/12/2011 18:06



Merci cher René


        Tous les miens aussi


                                     
votre Hécate



michèle 30/12/2011 23:02


A la déesse de l'ombre propice à la germination des Mystères...Doux moments en cette période de fin d'année...


Pour l'année nouvelle, qu'elle accorde inspiration, richesse spirituelle et sagesse pour que l'âme résiste à toutes les tempêtes... 


 

Hécate 31/12/2011 17:58



Très agréablement dit chère MICHELE....Merci beaucoup ,je laisse germer les mots de ma prochaine publication ,mais l'inspiration est là !


                                                                                
A l'an à venir


                                                                                                                 
Hécate



Sabine 26/12/2011 20:28


Petit passage, entre deux "guirlandes de pensées", pour te faire un bisou et venir t'entrainer dans les nuages vers les rires de la fantaisie ...(mon nouveau conte)..


Et, entre deux saveurs d'airelle, j'ai réservé quelques miettes de bon pain pour tes bébés zoiseaux : Sabine.

Hécate 31/12/2011 18:16



Sabine ,je viens bientôt ...avec des guirlandes de plumes  :)


                                                            
Tous mes voeux pour le Nouvel An ...


                                                                                                                
Hécate



rené 26/12/2011 09:37


Bon Noël à mon tour et bientôt bonne année chère Hécate

Hécate 26/12/2011 10:53



Cher René ,merci !


                                         
H



Gérard 25/12/2011 23:03


En te remerciant de ta visite je viens à mon tour te souhaiter, de bonnes fêtes de fin d'année et longue vie à ta passion.

Hécate 25/12/2011 23:06



Merci GERARD  , et bonne continuation dans ta passion de la photographie  !


                                                                                                                               
Amicalement


                                                                                                                                                           
H



tilk 25/12/2011 20:30


une belle critique...


j'espère que tu passes de bonnes fêtes


amitié


tilk

Hécate 25/12/2011 20:34



Bonsoir TILK , tout va bien . C'est une chronique sans préjugé  :)


                                                                                        
Amicalement .


                                                                                                             
Hécate



Phène 24/12/2011 18:33


Un très Joyeux Noël à toi et aux tiens, chère âmie... Amicalement

Hécate 26/12/2011 10:54



Merci PHENE ...à bientôt !


                                                  
H



apsara 24/12/2011 17:25


Joyeux Noel chère Hécate


belle soirée à tous

Hécate 24/12/2011 18:39



Apsara ,merci  à toi . Et Bon Noël ...:)


                                                                           
H



Fethi 24/12/2011 16:55


Très bel extrait ! Bonnes fêtes

Hécate 25/12/2011 18:45



Merci FETHY , et de même pour toi .


                                                                       
H



AneverBeen 24/12/2011 09:04


Sous le personnage de David est donc le souvenir, le reflet passé, de l'auteur ; est-ce bien cela ? Ou n'est-ce que fiction à l'état brut sans inspiration
d'un vécu, dont et ici celui de Franck Varjac ? 


Je prends note des informations, des titre, subtil mais bien adapté au sujet, et prénom et nom de l'auteur.


Aujourd'hui est la veille de Noël. Une occasion de plus pour accorder une pensée à son prochain. Ainsi, en cette journée entamée depuis déjà quelques heures,
je fais part de mes pensée et souhait à Dame Lunaire.





 

Hécate 25/12/2011 18:13



AneverBeen ,


le roman est un mode d'expression qui permet beaucoup ,l'auteur est derrière les phrases  , il transmet quelque chose ....


Ce que je sais de Franck Varjac : né en 1960 ,une enfance en Algérie ,un retour en France dans le Sud à l'âge de dix ans .


Merci des souhaits de Noël . Et merci d'avoir prit le temps de lire la chronique d' Hécate .


                                                                                                                                        
La Dame Lunaire



caro 22/12/2011 19:55


merci pour ton passage chez moi et je te souhaite d'heures fêtes de fin d'année. A bientôt en 2012.

Sabine 22/12/2011 10:21


Je passe, (et quel bonheur fou dans ce jardin des mots et des passions) te souhaiter un noël merveilleux, jour où le coeur se reconnaît un peu plus dans la lumière et repense aux mille sentiers
empruntés en dessinant déjà la sublime esquisse d'autres .....


Je fais plein plein de câlins à tes "bébés chéris" (Oh, arrêtez de râler vous autres hein, je sais que vous êtes plus des bébés, mais ...vous le restez dans le coeur de votre amie !)....


A bientôt : Sabine.


 

Hécate 25/12/2011 18:45



SABINE , c'est très sympthique de courir dans tes mots ...(même si les "chéris" en sont toutes plumes à l'envers ...)


Merci de tes voeux de Noël  :)


                                                 
à +


                                                                      
Hécate



666 20/12/2011 22:32


Admiration. Pour ton érudition.


Pour ton Art à mettre en avant des sujets sensibles avec classe, pudeur, poésie, Art, intelligence & philosophie. Sans jamais juger, blamer, imposer. Juste proposer, suggérer. Avec classe,
panache.


Encore un livre que j'ai envie d'ajouter à ma longue liste d'ouvrages à découvrir.


Dont la plupart t'incombe.


Merci Magicienne.

Hécate 21/12/2011 19:44



Chère Sorcière ,


lire ton commentaire ce matin  a illuminé ma journée ....


Pourquoi juger ? Pourquoi blamer ?...Si ce livre a su me plaire ,son thème étant délicat ,j'ai choisi  d'amples extraits afin de laisser toute liberté d'expression à qui me
ferait le plaisir de me lire ,de me dire sa pensée .


Si je récapitule ,ta liste des titres d'ouvrages à lire doit faire une jolie guirlande ...As-tu songé que dans un dessin ,ce serait original , sur les branches d'un sapin ...par
exemple ?...


                          Je suis très touchée de tes mots
et ,je te remercie encore pour cet encouragement de plus à continuer de partager mes coups de coeur .


                                                                                               Mes
voeux d'Heureuses Fêtes de fin d'Année  !


                                    
Magicienne



apsara 17/12/2011 18:57


et bien pour venir chez toi il faut avoir ses entrées!!!!j'ai essayé sans arrêt et maintenant que je dois aller aider ma
mère ça fonctionne!!!l'enfer cet engin!!je te l'ai toujours dit:il aura notre peau!!!


juste pour te souhaiter une très bonne soirée


douces pensées pour toi et des gratouilles aux zemplumés zélés!

Hécate 18/12/2011 20:06



Apsara , je ne sais pas pourquoi ce type d'impossibilté de venir chez moi se produit de plus en plus souvent !


Merci de ton assiduité 


                                                  
Bonne nuit


                                                                  
H & les ailés



Sabine 15/12/2011 11:03


Vilaine (sourire !),  tu ne m'as toujours pas répondu "Qui est Daniel ?" 


Mais non, ze suis pas revenue pour ça ! Juste pour humer à nouveau ce parfum de vie et de tolérance qui émane de cet espace, un parfum aux accents forts ...qu'on ne peut oublier !!!!


Bisous bisous : Sabine.

Hécate 15/12/2011 11:25



Sabine ,


Je viens de relire mon article ....et ô stupeur : il y avait une erreur ! Il n'y a pas de Daniel ...Une confusion de prénom . J'ai rectifié . David ,il s'agit bien de l'histoire
d'amour entre David et Fabrice ...


Tu as bien fait de revenir et d'insister Sabine ...:)


Où avais-je la tête ?...................


                                                           
Amitié d' Hécate



dadette 15/12/2011 01:22


J'ai fait une belle rencontre avec ton blog, je viens te souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année, à l'année prochaine avec mes douces pensées" />

Hécate 15/12/2011 11:58



Dadette ,


merci  ,pour moi aussi ,la rencontre est belle .Bonnes fêtes de fin d'années  également .Je ne sais pas si je vais publier prochainement ,mais j'ai en tête quelque chose
...Ce sera une...surprise qui fera peut-être sourire...ceux et celles qui suivent mes chroniques...


                                                                                                                    
A  +


                                                                                                                                       
H



chevrette13 14/12/2011 14:45


oser parler de tabou...voilà que tu vas choquer plus d'un ! mon mari le premier, esprit plus étroit


bises

Hécate 14/12/2011 18:34



CHEVRETTE ,


j' en ai  pris le risque !  Les médias ne parlent que de ceux qui  accomplissent des viols ,des crimes . Là ,rien de tout cela . Mais je sais bien que cela peu choquer . Je
respecte toute opinion tant qu'elle reste correctement exprimée .


                                           
Bonne soirée ; ici ,orage ,pluie ,vent ,grèle ....


                                                                                                                 
Hécate



Sabine 13/12/2011 18:08


Encore un grand moment de conscience et d'humanité, comme l'on est habitué à vivre chez toi !


les mots "exil" et "oubli assassin de mes proches" m'ont fait mal dans la chair ...


Tu parles d'un "Daniel" à un moment donné, qu'y est-il ?


Je t'embrasse tout plein, tu es divine : Sabine.


et câlins tout doux aux z'oiseaux !!!

Hécate 15/12/2011 11:53



SABINE ,


j'ai tardé à répondre à tes mots que j'ai lu aussitôt ,je n'aime pas bâcler une réponse lorsqu'un commentaire sensible m'est donné ,c'est un cadeau précieux pour moi ...


Pour ce prénom ( Daniel) tu sais à présent qu'il n'y a pas de Daniel  ...mais un David  . L'initial étant la même ...je ne sais comment ...cela s'est fait ...( je suis persuadée que
mon oiseau noir et espiègle s'est amusé à ne pas me souffler l'erreur  :)   ) .


C'est un thème délicat ,mais ici il est vu si humainement ...Les proches sont sans le savoir ,croyant bien faire ,parfois ceux qui font souffrir .Comme dans ce roman cela arrive ...Le rejet
est une souffrance ...Je comprends que tu puisses avoir eu mal à la lecture de certaines citations ...


                                                               
Merci pour ta fidélité au Fil d' Archal toujours en équilibre...


                                                                                                                                                
Hécate



michèle 12/12/2011 18:56


Juste de passage...


En souhaits prévisionnels...une belle semaine tout en heureuses surprises...

Hécate 15/12/2011 12:05



Michèle ...Je vais passer chez toi...:)


                                                              
Hécate



Binh An 12/12/2011 15:13


Les tableaux de Henri Scott Tuke sont très  homo-sensuels, mais ne sont jamais explicites. Celui-ci est très bien
choisi pour le conte, mais HST ne dessine que de jeunes garçons. Dommage qu’ici, on ne sente pas les âges (le mûr adulte et le jeune de treize ans). Tout est là ! Pas si facile pour le vieux
conteur de se mettre dans une bouche si jeune !

Hécate 13/12/2011 21:05



Binh An ,


Ce tableau de Henry Scott Tuke( je vois que tu as connaissance du peintre )  illustre du moins le climat d'un été plein de lumière  et les deux corps  nus sur le
sable blond donnent  au lecteur un subtil indice du contenu  du récit ,même si la situation de l'âge est inexacte pour l'un d'eux  ( 32 ans c'est encore la jeunesse ! ) et l'autre
de treize ans paraît en avoir 15 précise l'auteur ...Il y a une grande fraîcheur de ton  dans le style et pas un instant  on ne sent que le temps s'est écoulé ,sinon à la fin 
,dans les dernières pages . L'été lumineux est loin ,il pleut ,le soir est là ...la solitude ...ne restent que les souvenirs .


J'ai vu ,cher Binh An ,des illustrations moins bien choisies que celle-ci  comme première de couverture ,et cela est sous la décision de l'éditeur ,rarement celle de l'auteur
,surtout lors d'une sortie en collection de poche   :)


                                                   
Bien amicales pensées de


                                                                                                       
...Magicienne



Dadette 10/12/2011 23:40


Bonsoir, je viens un peu tard depuis la parution de ton article, mais pas mal de difficultés en ce moment avec mon ordi. J'aime lire tes textes parce qu'il n'y a pas de barrière. Les
gens bien pensants, que nous cachent-ils ? Pourquoi porter des jugements ? La religion est la cause de tous ces maux. "On en voit les conséquences". La différence n'est pas acceptée. L'éducation
est sans doute responsable. La souffrance est terrible de ne pouvoir dire. J'ai vécu cette expérience avec mon beau-fils et j'étais perdue devant sa détresse. Il n'avait personne a qui en parler.
Cette souffrance a durée presque 15 ans, et lorsqu'il a pu se livrer sans crainte, c'est un nouvel homme que j'ai découvert. Un bel homme non pas physiquement, mais dans son coeur. Touchée j'ai
été de cette confiance accordée, m'a ouvert des horizons nouveaux que j'étais loin de connître. Une sensibilité extrême, j'irai jusqu'à dire une beauté. Etre digne en tant qu'Homme, n'est il pas
plus important ...  Bien à toi

Hécate 13/12/2011 19:09



Dadette ,


Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup et de ta confidence qui me conforte dans la conviction qu'il est nécessaire d'aborder ce thème ,certes délicat ,mais il n'y a pas de
raison d'écarter ce qui par crainte ,par angoisse reste souvent dans le non -dit . Sensibilité ,beauté ,comme tu l'exprime ,oui...Je suis d'accord avec toi ,c'est important d'être !
...


J'ai eu aussi des petits soucis  d'ordi ,mais mes publications restent assez de temps ...Il est toujours temps du reste  :)


                                                  
Bien à toi


                                                                       
Hécate



ariaga 10/12/2011 18:57


Merci hécate, mais internet j'ai eu de mauvaises surprises alors je ferai venir le livre à mon retour chez moi. bonne fin de soirée et bon Dimanche.

Hécate 13/12/2011 21:07



ARIGA ,


en ce cas il est peu tentant de renouveler en effet . Merci de ton passage .


                                                                                                                          
H



elisabeth 10/12/2011 18:06


Un livre certainement très fort : je n'en doute pas. Bon week end.

Hécate 12/12/2011 11:09



Elisabeth ,


merci de ton passage sur ce roman .


                                                    
Bonne journée


                                                                                        
H



Binh An 10/12/2011 12:23


L’imagination doucereuse d’un monsieur de 50 ans, quand l’idée de l’histoire lui vient d’une nuit d’été ! Très belle
idée il faut dire ! Comment peut-t-on être » tétanisé » par l’histoire, est ce le mot ?
S’y ajoute le suc des lecteurs et lectrices plus qu’adultes, ce qui fait que suc fait ruisseau, ruisseaux fait rivière, rivières fait l’océan…
Vibrant dessin, qui dit tout et tant !

Hécate 10/12/2011 13:27



Binh An ,


La couverture  datée  de 1911) s'intitule "Noonday Heat " , elle est du peintre britannique  Henry Scott Tuke .


Merci pour ce délicieux commentaire  !


                                                               
Bien amicalement


                                                                                                   
Magicienne



fbd 09/12/2011 19:06


Je n'avais pas pu répondre à ta question Hécate (la dernière fois OB refusait d'afficher le cadre des commentaires), oui, ça s'est très bien passé (surtout des amis sont venus exprès, c'était si
sympa, ça m'a fait chaud au cœur) et puis j'ai eu un bon retour comme on dit (pas sur le moment, mais au… retour…)


Hécate, bonnes lectures! A bientôt!

Hécate 11/12/2011 12:36



Françoise ,


OB joue bien des tours depuis quelques temps ,merci de ta patience  :)


Des amis qui se déplacent c'est un plaisir  ,j'imagine le moment d'émotion ! ...Et en plus ,un bon retour ensuite ,c'est vraiment bien ,et ,bien mérité . J'ai toujours de
l'admiration pour ton talent et ce qui s'en dégage . Tes nus sont très forts .


Bien amicalement et à bientôt !


                                                           
H



sixfrancs21 09/12/2011 18:28


Je ne pense pas que l'amour entre le "vieux" Verlaine et le jeune Rimbaud était aussi pur ! leur différence n'était que de dix ans, mais il y a le surnom de "truie" dont Verlaine affublait Arthur
qui est gênant, je ne crois pas que Fabrice appellerait ainsi David. Les histoires sont complètement différentes, mais avec la passion amoureuse peut-on savoir ? En tout cas, tout est
possible s'il y a de l'Amour !

Hécate 11/12/2011 12:52



FRANCIS ,


Chaque amour a ses nuances ...Verlaine se complaisait et Rimbaud aussi a user de vocabulaire grivois ( chez les Zutistes ,ils écrivaient chacun leur strophe ...Ils aimaient choquer ,provoquer
...


Même si dans ce roman le réalisme des corps est présent ,les mots ne sont pas ceux -là . Ardeur et pudeur ne sont pas incompatibles ,et puis ,certaines relations se passent de mots !...


David ne ressemble point à Rimbaud ,et Fabrice pas davantage à Verlaine .Le seul point commun : Fabrice et marié et père .


Je retiens ta conclusion : tout est possible s'il y a de l' Amour .( mais pas toujours simple ,hélas ! )


                                                                                                                         
Merci et bon dimanche .


                                                                                                                                            
Hécate



Phène 09/12/2011 17:53


L'agnus-castus ou le sentiment nu de l'Amour innocent... Très beau, merci, chère Hécate. Bien amicalement.

Hécate 11/12/2011 12:29



PHENE ,


Merci de la lecture de cette chronique et de tes mots .


Bon dimanche .


                       Hécate



ariaga 09/12/2011 15:20


Je reviens de la très grande librairie où j'étais certaine de trouver le livre. Que nenni  ! Ils peuvent me le commander mais, vu les délais, je serai absente de chez moi quend il arrrivera.
Ce sera donc pour 'année prochaine. Heureusement que j'ai eu ton beau billet à me mettre sous la dent. Amitiés.

Hécate 10/12/2011 10:00



ARIAGA  je suis peu étonnée ,ce livre est sorti en 2002 .Il y a aussi la possibilité de commander via internet ,l'attente est moins longue en ce qui concerne un ouvrage un
peu rare . 


                                                                                                                
Bonne journée 


                                                                                                                                            




apsara 09/12/2011 12:04


on y va tout droit!!!ça pue!!hélas!!


bel apres-midi,je vais encore voir jade-or


beezoo chère hécate


caresses aux zemplumés!!!

bellelurette 09/12/2011 06:46


j'avais écrit un looooooooong commentaire mais j'ai appuyé sur "fermer" au lieu de "publier". quelle niaise je suis !

Hécate 09/12/2011 09:23



Bellurette...


Comme quoi ,il n'y a pas qu'à moi qu'il arrive des mésaventures ...


Je ne sais point ce que tu pouvais bien m'avoir écrit de si looooooong  !...Merci tout de même .


                                                                                                                                       
Hécate



bellelurette 09/12/2011 06:40


coucou !

Hécate 09/12/2011 09:20



...


                         H



apsara 08/12/2011 08:32


et pourtant on a envie de hurler son amour,sa joie....mais les âmes grabataires nous collent à la terre,immense cercueil fait de deuils et de misère,d'a-priori,de préjugés!!!ceux qui voient
partout le mal,on le mal en eux!ils ne comprennent rien aux beaux sentiments!!


si ça continue!!bientôt le retour des étoiles,non pas scintillantes de Noel mais des étoiles,jaunes,roses sur les brassards!!!on y va tout droit et personne empêche ça!personne réagit!j'ai envie
de hurler mes idées!!


je me calme!ouf ouf ouf!!!


pensées à toi ma belle


ce qui est bien avec toi c'est que je peux te parler comme je le ferais avec un gars;tranquille,cool ou passionnée!

Hécate 09/12/2011 09:27



Apsara ,ce serait bien horrible si toutes ces discriminations revenaient ...Je partage ton inquiètude .


                                                                                                                      
Je t'embrasse


                                                                                                                                               
H



apsara 07/12/2011 16:33


Hécate!il faut taire tous les bonheurs;à plus forte raison ceux-ci;les hommes et femmes sont trop hypocrites pour avouer leur penchants secrets!!!mais le bonheur en général est mal vu,cela fait
beaucoup d'envieux!!!


nous venons de rentrer,il pleut trop,impossible de rester dehors!


j'espère que ça va mieux!

Hécate 07/12/2011 19:56



Apsara ,je sais bien...Seul le saule dans son penchant sur l'onde ...:)


La pluie se retient ici .Et moi...eh! bien puisque je suis là ... sur mon tapis volant


                                                                        
Douce nuit à toi


                                                                                                  
H



Priapilus 07/12/2011 12:57

- Que signifie, demanda Mony, cette phrase que m'a dite le portier : " Le général est en train de tremper sa mouillette dans son œuf à la coque " ? Mony aperçut son chef debout et en train
d'enculer un petit garçon charmant. Ses cheveux châtains bouclés lui retombaient sur les épaules. Ses yeux bleus et angéliques contenaient l'innocence des éphèbes que les dieux font mourir jeunes
parce qu'ils aiment. Son beau cul blanc et dur semblait n'accepter qu'avec pudeur le cadeau viril que lui faisait le général qui ressemblait assez à Socrate. " Le général, dit Hélène, élève
lui-même son fils qui a douze ans. La métaphore du portier était peu explicite car, plutôt que de se nourrir lui-même, le général à trouvé cette méthode convenable pour nourrir et orner l'esprit de
son rejeton mâle. Il lui inculque par le fondement une science qui me paraît assez solide, et le jeune prince pourra sans honte, plus tard, faire bonne figure dans les conseils de l'Empire.
-L'inceste, dit Mony, produit des miracles." Le général semblait au comble de la jouissance, il roulait des yeux blancs striés de rouge. " Serge, s'écriait-il d'une voix entrecoupée, sens-tu bien
l'instrument qui, non satisfait de t'avoir engendré, a également assumé la tâche de faire de toi un jeune homme parfait ? Souviens-toi, Sodome est un symbole civilisateur. L'homosexualité eût rendu
les hommes semblables à des dieux et tous les malheurs découlèrent de ce désir que les sexes différents prétendent avoir l'un de l'autre. Il n'y a qu'un moyen aujourd'hui de sauver la malheureuse
et sainte Russie, c'est que, philopèdes, les hommes professent définitivement l'amour socratique pour les encroupés, tandis que les femmes iront au rocher de Leucade prendre des leçons de saphisme.
" En poussant un râle de volupté, il déchargea dans le cul charmant de son fils. Guillaume Apollinaire - Les Onze Mille Verges

Hécate 07/12/2011 19:40



" L'amour est un plat tonique " ...Maître De La Mare ,vous voyez ce dont je fais allusion ...:)


Au "Banquet"  cet agneau chaste remplacerait-il le fameux carrelet  ? Apollinaire s'est invité ,il abusait d' Herbe Sainte ,aimait les recettes culinaires ,la bonne chair ...tout
s'explique !


Saurons-nous jamais si Socrate résista à la beauté d'Alcibiade ?...Platon donne sa version certes .Eros relève soit dans un cas de l' Aphrodite Céleste ( l'amour des garçons ) soit de l
'Aphrodite Populaire ( Vulgaire ,selon les traductions ...) dans les autres .


Apollinaire use d'une verve grivoise et humoristique qui n'est pas présente dans  le court récit " L'agneau chaste " ( je précise ,pour d'éventuels lecteurs ou lectrices ) . J'ai lu
quelque part qu'Apollinaire riait comme un lama  :)


                        Bien le bonsoir Priapilus ...


                                                                     
Hékate


 



apsara 07/12/2011 11:43


" l'obligation douloureuse de taire ce qui rend heureux."


il faut toujours taire le bonheur!il est toujours suspect au yeux du monde;je parle du vrai bonheur bien sûr!

Hécate 07/12/2011 12:36



Apsara ,


Elle est frappante cette phrase que tu relèves !  Pourquoi le bonheur hors-norme est-il si suspect ?...Il y aura toujours des réponses et des "bonnes raisons" ...


Le comportement du père dans ce récit fait froid dans le dos !


                                                                                   
Un ciel chargé de nuages...Je t'envoie mes pensées...:)


                                                                                                                                            
Hécate



Anne Hecdoth 06/12/2011 23:48


Tabou... délicat... préjugés... exclusion... La pression de la société crée bien des malheurs et pas mal de TS chez nos adolescent(e)s...

Hécate 07/12/2011 20:00



Anne espérons que préjugés ,exclusions  cèdent ...Merci d'être là .


                                                                                                        
Hécate



Noëlle Combet 06/12/2011 13:46


Merci Hécate, d'attirer toujours l'attention et la vigilance, grâce à vos lectures, sur tout ce que l'exclusion de ce qui n'est pas la "norme" peut provoquer de souffrance pour ceux qui se
sentent, marginalisés, stigmatisés comme agneaux à sacrifier sans aucune considération pour la beauté et la poésie de leur quête.


Toujours vôtre. Noëlle

Hécate 07/12/2011 12:27



Chère Noëlle ,


C'est moi qui vous remercie pour votre présence qui me soutient dans ce qui me tient à coeur . Tellement de souffrance encore au nom de la "norme" comme vous le dites ...


                                                                                                
Bien à vous


                                                                                                                        
Hécate



Gérard 05/12/2011 23:45


Le chaste sur un " toi " brulant   

Hécate 07/12/2011 11:29



Gérard ,je vois le clin d'oeil ... :)


                                                        
Hécate



Pâques 05/12/2011 21:36


Il n'y a aucun problème pour moi entre adultes consentants, mais ...13 ans...j'étais une enfant à cet âge et je trouve que l'adulte devrais réfléchir pour les deux et ne pas commencer cette
relation , pour moi il ne faut pas brûler les étapes, laissons à l'enfance son innocence :-)


,

Hécate 06/12/2011 17:03



Chère Marcelle ,


Il semble qu'ici ,David soit à cet âge où il regarde beaucoup autour de lui ,que la métamorphose du corps l'interroge .L'éveil à l'amour se fait plus ou moins tôt ,plus ou moins tard selon
chacun ,chacune . L' âge ne détermine pas la maturité intérieure ,très variable selon divers critères . L'adulte devrait réfléchir pour les deux dites-vous ? ...Dans ce récit ,l'adulte n'a pas
voulu contraindre . Comment résister à une passion amoureuse  partagée ?...Ce n'est pas tout à fait le sujet du roman ,puisque le choix de la vivre n'est pas possible à 13 ans quand
l'entourage s'y oppose ( David rêve bien de partir ,de vivre avec celui qu'il aime et dont il est aimé ).


L'ombre de l'angoisse monte autour de cet amour né dans la lumière ...


     Merci de vous être exprimée sur cette chronique  :)


                                                                     
Hécate



EvaJoe 05/12/2011 19:51


Un sujet tabou dans notre Société dîtes moderne, mais qui ne veut pas sortir de son carcan, de son pouvoir judéo-chrétien. Pourquoi un amour aussi pur n'en serai -il pas aussi beau qu'un plus
conforme.Je vais m'empresser de lire cet ouvrage, et merci de nous partager tes lectures;

Hécate 06/12/2011 17:24



EvaJoe ,


Ce sujet a toujours soulevé des tabous ,même si dans la société greco-romaine la relation d'un adolescent et d'un adulte était admise elle reposait sur des codes plus ou moins
strictes . L'âge selon Straton  était celui de 12 ans .Les Grecs ne considéraient pas cet âge aussi "enfantin " que  plus tardivement dans nos sociétés .Il était plus répréhensible
d'aimer un garçon au-delà  de 17 -18 ans ,l'âge "idéal " étant situé à 15 ans.Ce qui n'était pas admissible : la contrainte,la violence .


Mais vivre un amour beau et pur ne se décide pas  !...Il n'a que faire des conventions ,bien que ce soit hélas,bien difficile .


EvaJoe ,c'est un plaisir de te lire ici .


                                                                    
Hécate


                                                             



nettoue 05/12/2011 16:05


Un roman qui fera un long chemin à n'en pas douter !


Mais à treize ans n'avait-il jamais vu son propre sexe en érection ?


Bises Hécate

Hécate 06/12/2011 12:30



Nettoue ,toujours bien de bel humour ...:)


Certainement ,mais ...pas vu encore celui d'un homme adulte .


                                                                                              
Belle journée à toi


                                                                                                                               
H


                                                                                                                    



jean-luc saint-marc 05/12/2011 15:00


Hey cat,


mon bas trait d'humour est probablement malsain,


mais il tentait également de révéler mon affligement


devant cette masse de malheureux qui s'enlisent


sous le joug du moralisme, pour broutilles survenues


des décennies, voire une vie plus tôt


et pour que le costard du bien pensé


tombe pile, bien droit dans le cadre ...


 


Désolé ...

Hécate 05/12/2011 18:47



Jean-Luc ...là c'est plus clair  :)


                                                
Bonne soirée


                                                                         
Hey Cat



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories