Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:18

VATHEK.

 

 

 

VATHEK

et ses épisodes

 

de

William Beckford.

(1760 / 1844)

 

             Vathek, neuvième Calife de la race des Abbassides, était fils de Motassem, et petit-fils d'Haroun Al-Rachid. Il monta sur le trône à la fleur de l'âge et les grandes qualités qu'il possédait déjà faisaient espérer à ses peuples que son règne serait long et heureux. Sa figure était agréable et majestueuse mais quand il était en colère, un de ses yeux devenait si terrible qu'on n'en pouvait soutenir les regards et le malheureux sur lequel il les fixait, tombait à la renverse et quelquefois même expirait à l'instant: Aussi, dans la crainte de dépeupler ses états et de faire un désert de son palais, ce prince ne se mettait en colère que très rarement.

 

            Comme il était fort adonné aux femmes et aux plaisirs de la table, il cherchait par son affabilité à se procurer des compagnons agréables; en quoi il réussissait d'autant mieux que sa générosité était sans bornes, et ses débauches sans retenue; il n’était nullement scrupuleux et ne croyait pas comme le Calife Omar Ben Abdalaziz, qu'il fallût se faire un enfer de ce monde, pour avoir le paradis dans l'autre.

 

           le calife Il surpassa en magnificence tous ses prédécesseurs. Le palais d'Alkorremi que son père Motassem avait fait bâtir sur la colline des Chevaux Pies, et qui commandait toute la ville de Samarahb ne lui parut pas assez vaste; il y ajouta cinq ailes, ou plutôt cinq autres palais qu'il destina à la satisfaction particulière de chacun des sens.

 

            Dans le premier de ces palais, les tables étaient toujours couvertes des mets les plus exquis qu'on renouvelait nuit et jour, à mesure qu'ils étaient consumés; tandis que les vins les plus délicats et les plus excellentes liqueurs, coulaient à grands flots de cent fontaines qui ne tarissaient jamais: ce palais s'appelait le Festin éternel ou l'Insatiable.

 

            On nommait le second palais le Temple de la Mélodie, ou le Nectar de l'âme. Il était habité par les plus habiles musiciens et les plus grands poètes de ce temps, qui, se dispersant par bandes, faisaient retentir tous ceux d'alentour de leurs chants toujours variés.

 

            Le palais nommé les Délices des yeux, ou le Support de la mémoire, n'était qu'un enchantement continuel. Des raretés, rassemblées de tous les coins du monde, s'y trouvaient dans une profusion qui aurait ébloui, sans l'arrangement avec lequel elles étaient étalées On y voyait une galerie de tableaux du célèbre Mania, et des statues qui paraissaient animées. Là, une perspective bien ménagée charmait la vue; ici, la magie de l'optique la trompait agréablement tandis que le naturaliste déployait d'un autre côté les divers dons que le ciel a fait à notre globe. Enfin,  Vathek n'avait rien omis dans ce palais de ce qui pouvait contenter la curiosité de ceux qui le visitaient, quoique la sienne ne fut pas satisfaite; car il était le plus curieux de tous les hommes.

 

            Le palais des Parfums, qu'on appelait aussi l'Aiguillon de la Volupté, était divisé en plusieurs salles où brûlaient continuellement, dans des cassolettes d'or, les différents parfums que la terre fournit: des flambeaux et des plantes aromatiques y étaient allumées, même en plein jour; mais on pouvait dissiper l'agréable ivresse dans laquelle on y tombait, en descendant dans un vaste jardin, où l'assemblage de toutes les fleurs odoriférantes faisait respirer l'air le plus suave et le plus pur.

 

            Dans le cinquième palais, nommé le Réduit de la Joie, ou le Dangereux, se trouvaient plusieurs troupes de jeunes filles, belles comme les Houris, et prévenantes comme elles, qui ne se lassaient jamais de bien recevoir tous ceux que le Calife voulait admettre en leur compagnie; il n'en était point jaloux ayant ses propres femmes dans l'intérieur du palais qu'il habitait. Malgré toutes les voluptés où Vathek se plongeait, il n'en était pas moins aimé de ses peuples, qui croyaient qu'un souverain qui se livre au plaisir n'est pas moins propre à gouverner que celui qui s'en déclare l'ennemi. Son caractère ardent et inquiet ne lui permit pas d'en rester là. Il avait tant étudié pour s'amuser du vivant de son père, qu'il savait beaucoup; mais ce n'était pas assez pour lui; il voulait tout savoir, même les sciences qui n'existaient pas. Il aimait à disputer avec les savants; mais il ne voulait pas qu'ils poussassent trop loin la contradiction : aussi fermait-il la bouche aux uns par des présents, tandis que ceux dont l'opiniâtreté ne pouvait être vaincue par sa libéralité, étaient envoyés en prison pour calmer leur sang: remède qui souvent réussissait... … … …

 

Editions José Corti Domaine Romantique.

 

Autour de William Beckford : Portrait de William Beckford, par George Romney 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

ariaga 21/08/2011 17:42



j'espère que tu as quelque chose sur le feu, je commence à avoir faim !



Hécate 22/08/2011 09:50



Oui Ariaga ,en effet j'ai quelque chose ...La rentrée littéraire s'amorce ...La faim des mots est sans fin !


                A bientôt


                                              
Hécate



Fethi 21/08/2011 16:18



Bon dimanche !



Hécate 22/08/2011 09:53



Merci Fethi ...J'étais en bonne compagnie ce dimanche : le dernier film d'Almodovar  :)


                                                                                               
Bon lundi


                                                                                                                
Hécate



Sabine 19/08/2011 11:08



Coucou hécate ! Je te vois ...entre les deux pages de ce nouveau livre dont tu vas nous ...enfiévrer ! Je brûûûûûûûûle de le découvrir !


Passe une merveilleuse journée, je t'embrasse : Sabine



Hécate 19/08/2011 21:54



En effet Sabine ...je prépare quelque chose  ....


En espérant que mes petits ennuis techniques s'améliorent promptement .


En attendant je te laisse ...y rêver ,y brûler ......Bonsoir et douce nuit à toi !


                                                                                                                                           
Hécate



rené 19/08/2011 08:46



Moi non plus...



Hécate 22/08/2011 09:51



Donc c'est réciproque


                              votre
Hécate



Pâques 17/08/2011 22:20



Le bonheur vient du désir et possèdant tant de palais etc... il devait être bien malheureux



Hécate 19/08/2011 21:47



Pas tant de part le nombre de ses palais que les mauvais tours des magiciens et maléfices dont il est le jouet ....


L'auteur souffrît beacoup de tourments suite à des malveillances de son entourage et de la société qui désaprouvait ses inclinations ntimes .


Bonne soirée Marcelle


                                                                        
Hécate



rené 17/08/2011 17:57



Merci pour votre coucou dans mon petit monde !!!!



Hécate 18/08/2011 18:27



Oui...j'étais allée chez vous ,je ne vous oublie pas René  :)


                                                                                          
Hécate



caro 15/08/2011 20:48



ah, le palais des mille et une nuits... je pense à cet instant à la chanson de Tina Arena, "je m'appelle Bagdad", je ne sais pas pourquoi, l'evocation des palais de sultan sans doute.. bonne
soirée



Hécate 19/08/2011 21:50



Ah! sans doute Caro ,l'imaginaire emporte et ouvre la porte des réminiscences ...


                                                            
Merci de ton passage chez moi


                                                                                                        
Hécate



ariaga 15/08/2011 17:21



j'étais venue aux nouvelles ... Amitiés.



Hécate 18/08/2011 18:25



Voilà donc les nouvelles Ariaga :


Le compositeur Luis de FREITAS BRANCO ( 1890-1955 ) a composé un poème symphonique intitulé VATHEK ,inspiré de ces épisodes écrits par W. BECKFORD et dont les
titres des variations se déclinent en correspondance avec le Conte : " Festin éternel " ,"Temple de la mélodie " ," Délices des yeux " ,"Palais des parfums " etc ...


                                                       
Bonne soirée


                                                                           
Hécate



Sabine 14/08/2011 12:36



Je passais te souhaiter un très doux week end, mille bisous : Sabine


PS : je n'oublie pas les "bébés" que j'aime appeler ainsi car ...ne sont-ils pas un peu tes enfants ?



Hécate 18/08/2011 18:33



J'ai eu quelques problèmes informatiques Sabine ,d'où mon retard à répondre ...


Mes zélés ailés sont plus mes "amis" ,même si je vois ce que tu veux dire ; si tu les connaissais ,tu comprendrais très vite que ce sont des liens très particuliers que nous avons ...Ne les
ayant pas vus naïtre il n'y a eu de leur part aucune confusion ,ils ne m'ont jamais considérés comme une "mère"  :) ...


                                                                                                      
Amicalement à toi


                                                                                                                                   
Hécate



Evy 13/08/2011 15:21



Bonjour


Mon petit tour dans ton univers pour te souhaité une bonne journée un bon weekend bisous féerique Evy



Hécate 17/08/2011 16:36



Merci Evy ...:)


                                             
A bientôt


                                                                    
Hécate



Old-Luck-Oie 11/08/2011 02:40



Mille pardons, très chère Magicienne... Je crains d'avoir annoncé mon retour à ce monde quelque peu prématurément. Sachez, cependant, que les rais lunaires que vous dardez vers moi traversent les
brumes et font scintiller de mille feux le fil adamantin qu'en retour, chère amie, je tire jusqu'à vous...


 


Amitiés,


votre O.



Hécate 16/08/2011 10:28



Ah!...Je suis rassurée chère O de vous voir enfin faire une apparition ,j'ai pensé qu' engloutie dans quelques palais mystérieux vous vous étiez égarée ...loin ,très loin ...Merci de ce signe
...de ce fil tissé usqu'ici ... :)


                          votre Magicienne...



ariaga 09/08/2011 16:34



Après lecture attentive de ton article, je me dis que ce Monsieur savait faire de sa vie une ouvre d'art, tout au moins sur le plan des sens ...



Hécate 11/08/2011 20:39



Dans tous les sens ...en effet sa vie a été la poursuite et la réalisation de ses rêves . Art ,Savoir et tout ce qui va de pair .


                           Merci de ton voyage ici
 Ariaga


                                                                            
Amical bonsoir d' Hécate



Sabine 06/08/2011 14:02



J'aurais pas dû passer par cette fontaine de liqueurs moi (Rire)...Sacré Vathek ! 


Je venais te souhaiter un doux week end, hécate, à toi et tes" bébés z'amours", BISOUS BISOUS : Sabine



Hécate 07/08/2011 17:01



Merci Sabine ....


Je vais transmettre à mes zélés ailés qui ne sont plus des "bébés" ...Ils sont dans la plénitude de l'âge et se refont un plumage comme chaque année à cette saison .


                                                                                      
A bientôt ,et bon dimanche à toi


                                                                                                                                           
Hécate



666 06/08/2011 00:51



Quel plaisir chaque fois de te lire, de découvrir un nouveu livre avec intérêt, délectation.


A lire vos échanges au fil des posts au-dessus, je me dis que j'ai encore fort à apprendre. Je me sens toute petite devant tant d'érudition mais j'aime apprendre chaque jour un peu + alors un
jour ...


Merci magicienne.



Hécate 07/08/2011 16:50



C'est vrai....Paresseusement je n'ai publié que le début de " VATHEK " me disant qu'éventuellement au fil des questions il serait temps  pour moi de répondre si on venait à désirer en savoir
un peu plus sur l'auteur ...


Il y a de ma part plus de curiosité passionnée que d'érudition ; j'ai découvert William Beckford au détour d'une phrase dans un livre de D. Fernandez ...de  phrase en livre ,d'un livre à un
autre "Vathek " me fit de l'oeil à la vitrine d'un libraire ...


             Voici une partie de l'histoire chère Sorcière ...:)


                                                                                                         
Hécate



ariaga 02/08/2011 18:14



Tu fais toujours des choix extra-ordinaires. Je vais revenir lire plus attentitivement. Amitiés.



Hécate 04/08/2011 12:42



C'est bien ce qui doit-être quand il s'agit d'un Conte  !...Ce n'est que le début Ariaga  de l'histoire de Vathek...


Conte et philosophie sont des révélateurs ...


                                                    
Amicalement


                                                                             
Hécate



Déficience Mentale 29/07/2011 22:04



Hey !! :) ça va ?


J'ai pas trop de temps en ce moment alors je passe te faire un p"tit coucou. J't'embrasse aussi !


Je reviens après le 13 août. Bisouille et porte toi bien !



Hécate 30/07/2011 10:47



A te revoir donc Déf ...:)


Merci pour le p'tit coucou .


                                                    
Hécate



Sabine 28/07/2011 11:02



J'irais bien faire un tour dans le "palais des parfums" ...!


Par contre ...sans la compagnie de Vathek ...! (Sourire)


Coucou Hécate, j'ai pensé à toi (un p'tit présent du chemin pour toi ....tu verras), BISOUS BISOUS : Sabine



Hécate 30/07/2011 10:42



Bonjour Sabine ,bienvenue dand le "Palais des parfums "...


                                                                      
Hécate



nettoue 27/07/2011 06:48



Je reviendrai dans la journée, il est tôt !


En attendant je te dis merci de ta fidélité et bises



Hécate 28/07/2011 11:38



Très matinale Nettoue ...


Je paresse en compagnie de Vathek ...:)


                                                                    
A bientôt


                                                                                                 
Hécate



bellelurette 24/07/2011 17:05



coucou !



Hécate 24/07/2011 18:34



Oh! c'est très gentil Bellurette !...J'espère que tu vas un peu mieux


                                                                                      
Hécate



gogol d'auvergne 23/07/2011 18:40



http://www.franceculture.com/emission-les-mardis-de-l-expo-klimt-et-la-secession-viennoise-2010-11-30.html



Hécate 24/07/2011 18:32



Merci cher ami  :)


                                      
Mme Klimt



alain BARRE 18/07/2011 15:47



Un homme qui ne croit pas "qu'il faut vivre l'enfer sur terre pour mériter son paradis" ne peut pas être un méchant homme !


 


cordialement


alainB



Hécate 22/07/2011 19:24



Merci  Alain ...:)


                                            
bien amicalement


                                                                                
Hécate



Léon K 18/07/2011 13:12


"Luths, parfums et coupes, lèvres, chevelures et longs yeux, jouets que le Temps détruit, jouets! Austérité, solitude et labeur, méditation, prière et renoncement, cendres que le Temps écrase,
cendres!" Omar Khayyam


Hécate 22/07/2011 19:21



Tout à fait cela ...


...quand je pense que la demeure où Beckford avait passé son enfance à échafauder tant de rêries a brûlé !...Cendres ...cendres ....


                                                                   
Hécate



Evy& Prisca 17/07/2011 17:41



Bonsoir


Avec un dimanche nuageux au bord de la pluie petit passage dans ton monde pour te souhaité une bonne soirée bisous de nous deux



Hécate 18/07/2011 11:08



Eh! oui ...Par ici aussi les nuages ne manquent pas ,et les averses  non plus .


                                                                                 
Bon lundi à vous deux  :)


                                                                                                                    
Hécate



saint-marc jean-luc 17/07/2011 11:15



toujours ces barbares magnifiques !


 


Quel monde virtuel magnifié ...



Hécate 17/07/2011 18:34



" Mille et une nuits" revisitées....par un anglais qui a écrit en français ...:)


                                                                                             
Bon dimanche Caõ


                                                                                                                       
Hécate



Gertrude 14/07/2011 12:03



Cette histoire est pour moi comme l'archétype de tous les contes, à la fois parfumé, oriental, romantique, inquiétant et profondément sensuel; à vous lire, (je ne connaissais pas ce conte),
toutes sortes d'impressions de lectures d'enfance se mélangent comme une bouffée de réminiscences, mais que je respirerais avec mes sensations d'adulte; de toutes ces lectures merveilleuses
réunies, dont le merveilleux est justement cette part mystérieuse de cruauté sensuelle qui semble nous échapper , étant enfant, mais que nous ressentons d'autant mieux que nous ne la comprenons
pas.


 


Mardi, j'ai quelque chose.... qui j'espère vous plaira.



Hécate 15/07/2011 20:00



Je vois Chère Gertrude que vous savez déjà de quoi il retourne dans ces délices infernaux que sont les enchantements contés par William Beckford ...


Oh! Oh!.....vous attisez le feu de ma curiosité !


                                                           votre
...Hécate



Guern' de Bé 14/07/2011 08:48



Je n'ai pas appris ce que je voulais, mais trouvé plein d'informations intéressantes...Faut peut-être lire le livre pour en savoir plus ?


Et je constate qu'il y a quelques gauchistes parmi tes commentateur-e-s



Hécate 15/07/2011 19:29



C'est une très longue histoire...pleine de magies ,de sortilèges ,d'embûches et de tentations ...Vathek est confronté à bien des pièges ...et lorqu'il va rencontrer le redoudable Eblis il va
perdre contenance ." Dans ses yeux le désespoir et l'orgueil était peints et sa chevelure ondoyante tenait encore de celle d'un ange de lumière : dans sa main délicate ,mais noircie par la foudre
, il tenait le sceptre d'airain  qui fait trembler le monstre Ouranbad, les Afrites,et toutes les puissances de l'abîme....


                                                                                                                  
Hécate



Guern' de Bé 14/07/2011 08:38



Etonnant ce texte...Le regard qui tue


Pour une fois, ce n'est pas de l'auteur dont tu parles (que je ne connais pas du tout évidemment) mais de son "héros"...qui réveille ma fibre féministe qui n'est jamais endormie. Et ma fibre
marxiste aussi ! Je vois un dictateur entouré de son bétail féminin. Il était quand même très fort s'il était aimé de ses peuples (il en avait plusieurs, en plus?). Une preuve de plus que la
culture raffinée et le goût du luxe et de la beauté n'empêche pas la barbarie (mettre en prison les personnes qu'il ne peut pas acheter...)..


Il ne faisait jamais la guerre, ce Vathek ?


L'histoire ne dit pas comment se portaient ces peuples...Ils vivaient aussi dans l'abondance et le luxe ?


J'aurais bien aimé savoir aussi si son règne a été "long et heureux". Et comment il est mort ? D'apoplexie ?


Un article qui suscite plein de questions...Je vais aller lire les autres commentaires et tes réponses, je trouverais peut-être d'autres informations qui susciteront peut-être d'autres questions.



Hécate 14/07/2011 19:30



Ah!...Guern' ...la paresse ,voilà ...Je n'ai point parlé de l'auteur ,c'est vrai ( hormis dans les mes réponses aux commentaires ) .


Concernant William Beckford ,j'ai fait un lien  ( clic sur le portrait ) qui en donne un large aperçu .Pour ma part ,c'est l'auteur ,ce William Beckford qui m'a amenée à "Vathek " tant
sa vie est pleine de péripéties et ,parce que ,quelque part il a cherché à construire un univers dont il est devenu le" Calife".


Féru d'orientalisme ,rêveur passionné ayant grandi dans une demeure  pleine d'un bric-à-brac digne d'un musée ,orphelin à 9 ans d'un père arriviste ,financier et politique ,le jeune
William est confié par sa mère aristocrate et bigote à des précepteurs dont un certain Cozens,exilé des Cours Impériales de Russie. esprit libre ,avant-gardiste .Séparé de lui ils ne
cesseront de s'écrire .( La mère du jeune William redoutait son influence ).


 


William est d'une sensiblité excessive ,il commence à souffrir de sa solitude "princière " , et son intelligence précoce s'accomode mal de la réalité . Une rencontre avec le jeune William
Courtenay va le bouleverser .Il écrira à ce propos : "Il semblait pendu à mes lèvres et ses yeux goûtaient avec avidité le plaisir de ma présence ."...


Un des épisodes de "Vathek " est inspiré de cette amitié ardente .


Une fête mystérieuse dans sa demeure de Fonthill où enfermé durant plusieurs jours et plusieurs nuits  avec  quelques personnes soigneusement choisies  sera
l'inspiration de ses Contes .La veille de Noël 1781  vit l'arrivée d'une première calèche ....William Beckford  a 21 ans . "...j'aimerais par-dessus tout m'emmurer avec ceux que j'adore
,oublier les divisions du temps et posséder une lune et un soleil de théâtre que je pourrais faire lever ou se coucher tout à loisir "...écrivait-il dans une lettre .


 


Avec tout ça ...je n'ai pas répondu à tous tes propos ...!!! J'y reviendrai ...:)


VATHEK a régné de 750 à 809 .Il n'y a aucune histoire  de Vathek dans laquelle  il ne soit fait mention de son oeil terrible .( notes à la fin de l'ouvrage ) !!!


 Le bétail féminin...W. Beckford s'est inspiré largement des femmes de son entourage ! Il appelait sa mère " la Bégum " , trait d'humour décapant !!!


                                                                         
Hécate


                                                                                             



paesaggio 13/07/2011 13:38



Une vie insouciante dans de beaux plalais, de soumises houris à disposition pour d'incessants bunga bunga, un peuple terrorisé par un simple jeu de sourcil ? Seul le président italien arrive à
réaliser ce rêve de nos jours... au risque de se faire quelques ennemi(e)s !


A bientôt Hécate.



Hécate 15/07/2011 19:08



Il y a bien dans ce court extrait de quoi renvoyer à certains pouvoirs actuels  ...:)


                                                                                                   
Bonne journée Jean-Michel


                                                                                                                                            
Hécate



Quichottine 13/07/2011 13:17



C'est le début du livre ?


et ensuite ?



Hécate 14/07/2011 18:21



Oui...Quichottine c'est le début du livre .Je n'ai pas précisé ,laissant "parler" les points de ... ... .... Une paresse je l'avoue ...:)


ensuite ...les épisodes s'enchaînent  : ..."Lorsqu'il eut finit sa narration ,le jeune homme qui lui avait parlé ,commença la sienne de la manière suivante ."


Histoire de deux princes amis.


"Je régnais en Kharezme et je n'eusse pas changé mon royaume tout borné qu'il  était ,pour l'immense empire du Calife Vathek ...." etc


                                                                                               
Hécate



sixfrancs21 13/07/2011 09:45



Raffinement des palais, beauté des houris, volupté par les 5 sens auxquels la peinture m'avait plus habitué, bienheureux Vathek ...



Hécate 14/07/2011 18:27



Plaisirs des mots et des yeux ...William Beckford aimait les tableaux ...


Mais les tourments ne manquèrent pas à Vathek....


                                                                                               
Hécate



fbd 12/07/2011 14:35



étonnant détail que ce "un de ses yeux devenait si terrible qu'on n'en pouvait soutenir les regards et le malheureux sur lequel il les fixait, tombait à la renverse et quelquefois même expirait à
l'instant"… un seul… que faisait donc l'autre?


la fin aussi: évidemment le savoir et le désir de connaissance n'ont rien à voir avec la tolérance ou la moindre sagesse… il n'y a pas de vase communiquant entre chaque "étude"… cela a toujours
relativisé à mes yeux (ou mon œil ;-)) l'importance du savoir…



Hécate 13/07/2011 12:59



Oui...C'était le "mauvais oeil "...


 


                L'autre oeil ?...Il était à s'émouvoir des beautés ...


Préfacé par Mallarmé ,illustré par Magritte ,"Vathek et ses épisodes " ...( certains furent censurés )...


Merci Françoise pour ton regard perspicace et plein de saveureux humour, sur l'extrait qui ouvre   ces Contes ...


                             Hécate


                                                                                                                                             



Gérard 11/07/2011 00:25



Rien qu'avec cette phrase Femme extrêmement belle ,"aux yeux de gazelle" en langue persane .je suis ravi de l'apprendre Merci Hécate



Hécate 14/07/2011 18:24



De rien Gérard ...La curiosité permet d'approfondir  :)


                                                                                     
Hécate



gogol d'auvergne 10/07/2011 22:08



En fait, votre site impose à l'humilité, car on  "napren plin d'trucs" quand on lui laisse un peu de son temps. Je savais que mon ignorance était largement plus importante que l'étendue de
mon savoir mais sur ces velours sanguins, cette géographie de poids se fait quantifiable et cartifiable....



Hécate 11/07/2011 19:32



Cher Gogol d' Auvergne ,tous ces trucs qu'on napren comme vous dites sont le fait d'une paresse liée à une curiosité aussi fantasque qu'un rayon de Lune ....Souvent vautrée sur mes coussins
cramoisis dès que faire se peut je voyage paresseusement d'un livre à un autre ne suivant que la Curiosité stimulante !


Je vais lentement ...comme vous avez pu le voir ,mon parcours géographique est peu rapide .


William Beckford  parti de Londres , a mis six semaines pour parcourir les deux mille kilomètres qui séparent Ostende de Bassano dans les Etats de Venise  , une
moyenne de 40 km par jour ,à savoir qu'à son époque on ne dépassait guère 8 km à l'heure ....et encore selon l'état des routes et le temps de changer les chevaux ...C'était même rapide même si ça
peut sembler interminable . Tout est relatif ...:)


                         


                                                                                               
Bien enchantée de votre visite


                                                                                                                                     
Hécate



Cristophe 10/07/2011 19:29



Le nom de Haroun Al-Rachid ne m'était point inconnu, par contre il n'en était pas autant de ce Vathek. Pareil pour ce Beckford... Bref, je ne sais pas si je lirai ce livre mais j'ai déjà ici
étendu un peu mes connaissances.



Hécate 11/07/2011 19:05



Haround Al-Rachid évoque "Les mille et une nuits " bien sûr que Beckford avait lu . Je n'ai jamais oublié ce magnifique ouvrage aux tranches dorées et orné de gravures merveilleuses que l'on
m'avait prêté dans mon enfance ,si lourd que je ne pouvais le tenir ,et c'est à demi-couchée que j'en ai tourné les pages épaisses ...


La vie de William Beckford est encore plus extraordinaire !!!


"Vathek et ses épisodes "... a été rédigé en français puis traduit à Londres et ensuite dans plusieurs pays d' Europe  .Byron s'en est inspiré largement ...


Je vois Cristophe que tu as changé de domicile de blog  :)


                                                                                  
A bientôt


                                                                                                        
Hécate



Phène 10/07/2011 18:07



S’il avait été bâti, je me demande à quoi ressemblerait le palais du sixième sens ?… ;-) Bien amicalement chère Hécate



Hécate 10/07/2011 18:27



Oui Phène...On peut se le demander ...Nous avons quelques traces de ce qu'il avait réalisé...Chez Beckford ,l'objet était une clé des sens...


                                                                  
Hécate



Gertrude 10/07/2011 10:17



Euh... Je ne fais que passer pour l'instant.


Je prends le temps de lire et je reviens;


Ma paresse me réclame! Quelle exigeante!Cela me prend beaucoup de temps...


À très bientôt.



Hécate 10/07/2011 14:56



Hum...Gertrude ...


Prenez le temps ...


Vous n'avez point goûté à ces sorbets aux poudres alanguissantes d'un des palais de Vathek au moins ?...


                                                   Les
sofas moelleux ne manquent point  ici...


                                                                                                                   
A bientôt


                                                                                                                            votre
Magicienne 



Déficience Mentale 09/07/2011 16:28



On appelle ça un tyran, non ?..


En tout cas, chacun de ces palais fait rêver un peu plus. J'te fais un grooos bisou !



Hécate 10/07/2011 17:48



Un tyran ? ...


Le titre de Calife chez les Mahométants comprend à la fois les caractères de prophète ,de prêtre et de roi .


Amours et désirs tyrannisent Vathek sous la plume enchantée de W.Beckford   :)


                                                                                           
Bon dimanch Déf


                                                                                                                      
Hécate



Gérard 09/07/2011 10:20



je suis allé voir..curieux que je suis... Salam aaleykoum
dans divers hadiths il est souvent fait allusion aux Houris aux grands yeux qui sont des femmes "anges" "promises aux croyants" et qui les attendent au paradis.
La définition des Houris est très vague et ambigue en fait on sait pas vraiment.
On sait pas vraiment si "nos" maris (pour les femmes mariés) rencontreront leurs épouses au paradis ou si les hommes mariés sur terre auront d'autres épouses que les siennes;
savez-vous quels sont les versets du coran qui font allusion aux Houris?
je sais pas si je suis claire mais en tous cas j'aimerai bien en savoir plus.
sinon Allah ou aalam.



Hécate 10/07/2011 17:21



Ah! Gérard ....


Houri vient du persan " hoûri " .


Femme extrêmement belle ,"aux yeux de gazelle" en langue persane . On trouve ce même mot sous forme de  " hur " dans le Coran ,désignant "les vierges du paradis promis aux
croyants."


Beckford lisait beaucoup d'auteurs et de poètes ,Omar Khayam  et Hâfiz et d'autres...On retrouve dans ces poèmes ,le vin ,la femme belle aux traits de houri ...Les
houris ont des yeux très grands ,très beaux ,dont le blanc et le noir est très prononcé . Comparés  soit à des perles en coquilles ou à des raisins .... 


 


"Viens ,le palais de l'espoir est étrangement fragile ,


Apporte le vin ,notre vie n'est fondé que sur du vent ..." ( Hâfiz )


"L'Ombrage saint     et le Bassin et les Houris,


 Je les oublie             dans le désir de ton Logis "...( Hâfiz )


 


"Prends une motrèb ,du vin et une beauté aux yeux de houri s'il y a .


Cherche une belle eau courante au bord du gazon,s'il y a .


Ne demande rien de meilleur , ne t'occupe point de l'enfer ;


Car il n'y a que ce paradis ,si paradis il y a ! "  (Omar Khayâm )


 


                                                                             C'est
tout que je puis te dire Gérard...


                                                                                                                                  
Hécate


 



sixfrancs21 08/07/2011 22:05



L'histoire des 5 palais est très intéressante ! j'approfondirai et je repasserai ...



Hécate 10/07/2011 17:51



Que d'aventures échevelées dans ces Palais ....Des descriptions dignes des peintres orientalites !


                                                                                                        
Reviens quand tu veux Francis



Anne Hecdoth 08/07/2011 16:07



Pour ce qui concerne le califat abbasside, je vous conseille Bagdad : Metroplolis of the abbasid caliphate de mon grand-père, Gaston Wiet (éd. University of Oklahoma press - 1971).
Voir chapitre 5 : the Golden Age of arab and islamic culture) que je possède (Ah ! Vanité !) mais que je n'ai pas lu... because it is in english... :-(



Hécate 10/07/2011 13:03



Merci de votre conseil chère Anne...mais j'ai le même problème que vous ...because in english...:)


Votre grand-père était érudit .


Par chance pour ceux qui ne savaient que le français ,William écrivit VATHEK en français ,il fût traduit à Londres ensuite ,et les aventures des traductions sont à elles seules mille et un
contes !!!


Beckford  a tiré ses connaissances des bases historiques des biographies des Califes chez D'Herbelot


Vathek ( règne de 842 à 847 )


Motassem ( règne de 833 à 842 )


Haround al Rachid  ( règne de 786 à 842 )


Ensuite les délires de son imagination  s'épanchèrent ...


                                                                                                                             
Hécate



zeherit 07/07/2011 13:46



Langueur et parfums...


Dans Parsifal, le château du magicien Klingsor est un reflet de l'Alhambra de Grenade, et les filles fleurs tentent qui tentent d'entraîner Parsifal semblent sortir d'un harem...





Végétalement vôtre.


Z



Hécate 09/07/2011 00:04



Ce nom de Klingsor...sous la plume de Novalis ,de H. Hesse ...


" Il était  passé minuit. Klingsor , rentré d'une promenade nocturne ,prenait le frais sur l'étroit balcon de pierre de son atelier. Tout en bas ,au-dessous de lui ,on
devinait l'antique jardin en terrasses, envahi  par l'ombre , où se pressaient les cimes fournies des arbres ,palmiers ,cèdres,châtaigniers,arbres de Judée,hêtres rouges, eucalyptus,entre
lesquels grimpaient les lianes et des glycines ..."


 


Me voici égarée...Si le temps s'inversait dans sa course ,il me semble que William Beckford aurait été chaviré par les opéras de Wagner ...lui qui était ému aux larmes par un chant
,un air de musique ...D'autant que si j'en reviens à Parsifal ,(ce n'est pas par hasard que vous le glissez ici  connaissant votre savoir ...)d'après mes bien minces sources ,Wagner était
tourné  vers les curiosités des légendes grecques et orientales entre autres...


 


Bien sûr c'est un Conte insensé que d'imaginer Beckford  assistant à une telle représentation ...Mais Vathek ouvre les portes à ce genre de délires visionnaires
!!!!...


                                                                                     
Toute enchantée à vous lire cher Z


                                                                                                                                        
Hécate



Combet Noëlle 07/07/2011 12:05



Ces voluptés donnent une impression de délices en contrepoint heureux en ces temps  d'événements divers et mouvementés, souvent tragiques, qui assèchent l'imaginaire...Merci pour ce bain
régénérant.


Amicalement. Noëlle



Hécate 10/07/2011 17:26



Merci chère Noëlle ,ravie de vous savoir apprécier cet aperçu des délices chers à William Beckford ...


                                                                                                                             
Bien à vous


                                                                                                                                                   
Hécate



Bruno 07/07/2011 06:33



Merci du passage et j'espère que tu as trouvé ce que tu cherchais dans mes photos de Bath.



Hécate 07/07/2011 20:32



Merci Bruno de tes mots ici qui m'ont permis de retrouver tes photos de Bath accompagnées de textes bien intéressant .


William Beckford a  terminé sa vie dans cette ville ; j'ai eu envie d'en voir quelques aspects .


                                                                                                                       
Bonne soirée


                                                                                                                                           
Hécate



zeherit 06/07/2011 19:54



Ce qui est extraordinaire dans cette vision de l'Orient, c'est que le monde qui y est décrit est celui de tous les prodiges - des palais merveilleux de Vathek aux contes abracadabrants de Wilhelm
Hauff... Faut-il s'étonner que les califes, sultans et autres vizirs y semblent le plus souvent apparaître comme des personnages blasés, lassés de tout - et parfois étrangement magnanimes (cf. le
pacha Selim de l'Enlèvement au Sérail)...


Turquement vôtre.


Z


 


 


 



Hécate 07/07/2011 11:33



Zeherit ,vous citez Mozart et la légende veut que Beckford ait pris des leçons de musique avec lui !


Autour de Beckford tout n'est-il point devenu légendaire .L'imagination du jeune William était si ardente que la réalité de sa vie  ressemble à  ses Contes ...Un
maître de dessin ,Cozens lui ouvre l' univers de l'Orient ...


A Genève où sa mère l'a expédié loin de Fonthill ,son oncle le Colonel Hamilton lui narre son séjour aux Indes . Il s'enfièvre ,écrit à Cozens et se jure d'ériger un jour le Dôme du Soleil
Couchant , et les dessins des plans d'une construction mythique s'élaborent tout au long de leur correspondance !


Beckford sera le Calife de Fonthill Abbey...Mais le désenchantement viendra . A force de sensibilité ,de chimèriques amours impossibles le coeur de Beckford est-il devenu de pierre ?...


"...Je te le demande : n'est-il pas temps d'en finir avec le royaume végétal et de me transporter là où les pensées circulent avec un peu plus de vitesse ?..."( lettre écrite à Gregorio
Franchi  )


                                                                                                                   
Magiquement vôtre


                                                                                                                                        
Hécate



Monsieur N 06/07/2011 19:06



Merci, chère Hécate !



Hécate 07/07/2011 10:40



Monsieur N ,votre visite est un honneur !


                                                                votre
Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories