Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 16:44

 

FÊTE

 

 

 

 

Des ardeurs comme le camélia rouge

Piqué à l’oreille safran du tzigane,

Voilà ce que t’offrirait une fête profane

Dans la couleur des robes qui bougent !

 

 

Il faudrait aussi des heures arrachées aux nuits

Saignées à blanc comme des murs chaulés,

De la musique tous pétales éclatés

Aux doigts écartelés que le regard suit...

 

 

Des ivresses triomphantes jaillies des bouches

Et déversées dans le cristal brisé des voix

A ne plus savoir séparer la douleur de la joie

En ces nuits où l’archet seul, sur le violon, se couche...

 

Hécate

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Ma Dame Oiselle, que de vents contraires qui balancent ma toile! Mais votre Fil, si abîmée qu'elle soit, la fait toujours vibrer au moindre souffle... Ma plume vous trouverait-elle toujours au même endroit, si elle devait vous faire parvenir quelques mots?
Répondre
H
Adélaïde ,oui ,oui toujours ,je suis au même endroit, moins souvent ici c'est vrai ,plus sur Facebook ...
Ravie de ces nouvelles si inattendues que je trouve ce soir ....
Merci...
M
Je viens de le relire. le plaisir ne baisse pas.
En te souhaitant une bonne semaine
Bises
Répondre
H
Merci Martine....
Pas trop présente ici en ce moment.
A
Une pensée affectueuse pour toi.
Répondre
H
Merci chère Ariaga...Amicalement.
H
Bises Danielle , pluie et pas chaud aujourd'hui.Merci .
Répondre
D
Bonjour Eckate je suis revenue lire ton Poème que vraiment j avais trouver beau à Lire Mercie à toi et je te souhaite une bonne fin d après Midi et t embrasse et bisous à Aengus excellente soirée qui va arriver DANIELLE
Répondre
A
Une pensée pour toi ...
Répondre
H
Merci chère Ariaga...Amitiés
M
Bonsoir Hécate,

Merveilleuse gitane, tzigane, dont le sang bout dans les veines. La danse ... je crois entendre le rythme endiablé d'un violon dans la nuit près d'un feu de camp...
Beau poème Hécate
Bises
Répondre
H
Bonjour Martine ,merci beaucoup à toi .
Bises
A
J'aime toujours autant tes textes personnels et c'est un plaisir de te lire à mon retour (tout doucement) sur les blogs. Amitiés.
Répondre
H
Merci chère Ariaga....Je suis un peu paresseuse en ce moment ici . A bientôt.
D
Bonjour Eckate
j avais bien aimer ton poème et tu écris super bien j avoue j espère que tout va pour toi et je t embrasse bon Mercredi Dannn
Répondre
D
Bonjour ECKATE
je suis revenue lire ce Beau Poème que tu nous offre et en plus profite bien de cette Journée de la Femme ce 8 Mars et t embrasse Danielle
Répondre
H
Bises ,je suis plus souvent sur Facebook en ce moment.
D
Bonjour ECKATE
c est beau ce que tu as écrit tu y à mit tout ton Coeur et tes pensées pour nous apporter de la chaleur en douceur merci à toi et en te souhaitant une bonne Fin d après Midi et profite de cette soirée du Mardi je t embrasse Danielle
Répondre
C
L'Espagne du sud dans toute sa splendeur et la passion qui l'habite !
J'ai eu la chance de voir et écouter il y a longtemps, les gitans de l'Albaicin à Grenade.
J'espère que ta santé est bonne.
Très bon dimanche.
Répondre
P
c'est beau, et en lisant je palpite, et je prends mon archet .... https://youtu.be/ndwLsEqyAwI
Répondre
A
Pour que cela ne m'arrive plus, je viens de m'abonner à la newsletter.
Répondre
A
Je ne sais pas comment je n'ai pas encore lu ton texte si beau si plein de chaleur. Je crois que je fatigue ces temps ci. Je dans ma tête au rythme de tes mots. Amitiés.
Répondre
H
Merci chère Ariaga...
Amitiés
C
Ceci est un copier coller pour remercier mes amis de blog ! Je vais beaucoup mieux mais encore fragile et et fatiguée ...Bientôt je passerai chez vous ... Pour ceux qui m'écrivent sans lien direct face leur pseudo sur leur blog , pouvez-vous le faire ! Je pourrai ainsi venir plus facilement, sans recherches ! MERCI Bisous
Répondre
H
Bises et prends bien soin de toi.
Je suis plus souvent sur Facebook qu'ici...
E
Beaucoup de rouge dans cette image, et couleur de ton blog. Je vois dans ton poème des jupes gitanes qui tournent en suivant la musique. Bonne soirée.
Répondre
M
Ce flamboyant poème est apprécié par une fan de flamenco !
( A écouter et admirer Joakim Cortès )

Chaleureuse pensée pour commencer chaudement ce mois de Février !
Michèle
Répondre
H
Michèle je suis ravie de te voir fan de flamenco !
Merci de ton passage....
Amitiés
D
Bonsoir Hecate
merci de ce Poème qui est beau à lire et sincèrement tu écrit si bien et toujours un coin de Gitane car la Fleur dans les cheveux et ces robes qui bougent des que la Musique arrive c est touchant a la voir danser et j adore car dedans il y à de la joie et des souffrances mais la Musique est là et emporte de la joie merci encore bonne soirée de ce Mardi profite bises à ton bel oiseau il ne faut pas oublier Danielle
Répondre
S
Que dire ? Se vêtir d'ivresse dans ces robes qui bougent, suivre ces mains-fleurs qui émeuvent le ciel, boire aux chants d'amour dans ce cristal brisé c'est, dans un même tant, pleurer et rire au rythme d'un magnifique archet !

Tes mots sont divins, Hécate, et leur musique un incroyable bouleversement ....

Le plus châle-heureuse-aimant du monde : sabine
Répondre
H
Chère Sabine ,je tarde encore ,ayant plus d'activité sur Facebook .
Oui ,toujours bouleversée et bouleversant sont mes poèmes ,ils me ressemblent !!!
Merci de tes paroles
Bises de plumes
E
Eh bien ton poème m'a attirée et retenue. Très intense, fiévreux, musical, amoureux dans la douleur et la joie de la douleur...
Répondre
H
Bonjour Edmée, merci de tes mots qui rejoignent les miens.
Amicalement.
L
A ne plus savoir séparer la douleur de la joie
Répondre
H
Les deux sont confondues...
C
ampoules occultées et doigts en sang
Répondre
H
Pas grave...on ne sent plus rien !

Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories