Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 20:22

coverL’amour au jardin

de

Jean-Pierre Otte

 

 

 

 

            « ….Mille pariades, appariements, noces et épousailles tour à tour somptueuses et sanguinaires se déroulent en ce livre, véritable et odorant bréviaire des alcôves ! C’est qu’il est écrit par quelqu’un qui à l’instar de J. H. Fabre, a pendant des années observé de près, de très près même, la vie des fleurs, des insectes et des animaux de son jardin et qui a su aller au-delà des simples descriptions, si précieuses et minutieuses soient-elles, quelqu’un qui, comme l’Alice de Lewis Carroll, put franchir l’invisible miroir qui nous sépare de nos compagnons d’existence floraux et animaux. »

 

               Conviés par la préface de Jacques Lacarrière à un voyage au cœur des calices et des corolles, dans l’intimité des rêves et des herbes nous découvrons après L’ETONNANTE TROMPERIE DE L’ORCHIDEE – ABEILLE, la SECRETE VIOLETTE et LES INTERDITS DE LA PRIMEVERE… D’AUTRES VISITES INTIMES… en passant par LA STRATEGIE DE L’ARUM, sans oublier UNE REINE DE LA MAUVAISE GRAINE…ce voyage nous mène en voyeur d’abord étonné, puis ravi, enchanté, parfois horrifié…

 faux-bourdon

               Etre un bourdon ou même un faux bourdon, corseté de velours fauve, cerclé de cuivre et de cinabre avec de magnifiques yeux noirs… Une expérience qui réserve bien des surprises…

 

               « Au-delà de la pluie, dans les lacs bleus de l’embellie, c’est un espace inconnu qu’il affronte, un pays pourtant déjà parcouru mais redevenu étranger sous un subit resplendissement. Des vapeurs voyagent et une brillance d’eau s’est ajouté aux couleurs… Au hasard de l’air, il décèle tout à coup les molécules d’un parfum fort, qui lui rappelle celui d’une femelle de son espèce… Le message lui soulève les sens, marque une direction, la voie la plus courte… Sans plus avoir l’humeur du flâneur mais celle de l’amant empressé, il s’introduit dans l’espace du jardin. Au détour d’un massif serré de romarin, il aperçoit enfin, cette femelle au parfum impudique… »

               Amant frustré, fébrile et s’épuisant sans jamais obtenir son plaisir il est la proie d’un leurre, il perce la pilosité à l’endroit convenu, sans trouver d’orifice. « Cette fille présenterait-elle un vice de conformation ? »

            orchidée-abeilleL’Orchidée-Abeille déguisée grimée, avec un cynisme parfait, une indifférence efficace au fil des âges est parvenue à obtenir une étonnante ressemblance avec l’abdomen d’une abeille…

Le seul risque mais majeur pour la fleur, c’est quelle ne fasse l’objet d’aucune convoitise amoureuse. Je ne dévoilerai pas ses raisons secrètes…

 

               « Il faudrait, écrit J.P. Otte, parvenir à pénétrer les replis parfois tortueux de l’intelligence des fleurs. Cette superbe supercherie cache peut-être des imaginations féminines fort complexes, un dessein mystérieux, une perversité qui pèse ici entre l’attrait parfait et la frustration indispensable de l’amant. »

 iris violet

               L’Iris pointe d’abondance, dès février, des feuilles étroites en baïonnettes. « L’architecture est d’une découpe extravagante. Elle semble un éclatement délicat, aérien, fragile. C’est un envol figé avec ses foulards, un temple éthéré aux entrées trop nombreuses pour ne pas être dérobées… On dirait que la fleur sur sa tige est le résultat excentrique d’un soufflage à la canne. »

 

               Se faire abeille, s’aventurer dans une alcôve de l’inconnu, sans bruit, sans ombre…

La fleur qui reçoit en privé s’ingénie à offrir ses alcools. « N’est-elle pas à l’écoute d’elle-même, du moindre tressaillement dans sa chair ? »

 

               « La Primevère est certaine de ses attraits. Une timide ? Ce n’est pas sûr. Mais une vierge disponible, qui a fixé ses règles, ses interdits, ses limites à ne pas franchir primevèretout en ayant l’ingéniosité et les moyens de sa rigueur morale.

               Les primevères, à première vue toutes pareilles, sont en réalité de deux espèces. »

               Sous sa fragilité angélique, si un squelette était à imaginer à la primevère, il ne pourrait être constitué finement que de fils étirés de verre. Mais il y a deux clans chez les primevères…

               « Aucun désir peut-être qui ne soit réalisable s’il est intense car toujours le don l’accompagne »…

 

               « Loin de cette amour culpabilisant  « où l’on meurt pour nous en rémission de nos péchés », il nous appartient de lire dans la Passiflore la figure de passions plus exaltantes. D’y voir peut-être l’emblème intime et richement doté du corps féminin ou passiflore bleuede son sexe-écrin. Mais ne serait-ce pas encore trahir la fleur, l’enfouir sous une autre projection ?... N’en a-t-on pas fini de fixer des symboles ou de quérir des signes de reconnaissance, quand c’est au réel et au rêve qu’il s’agit vraiment d’accéder… L’on dirait une émigrée créole, qui reste bariolée dans ses appâts pleine de luxuriance et d’humeurs, riche de couleurs éclatantes, ouverte dans l’ombre, au soleil, au bleu conjugué du ciel et de la mer, dans d’anciennes mémoires suspendues par des astrolabes et des nombres d’or. »

               Assiégée par les oiseaux, de toute les fleurs qui s’offrent à eux dans le jardin celle de la Passion est la seule à les attirer, les captiver vraiment. « Ils s’enfoncent dans l’exotisme, fouillent du bec l’étrangeté colorée. C’est comme s’ils voltigeaient autour d’un conte des îles ou d’un coffre de pirate, d’où on leur sort des merveilles. »

         violette     

               « De ces scènes d’amour, surprises autour d’elle, la Violette nourrirait-elle ses fantasmes, ses rêves les plus osés ?

               Ces fleurs semblent des yeux. Des yeux-fleurs fragiles et froids, d’une couleur qui s’obtient par un juste mélange du rouge et du bleu. Comme si il y avait en elle un équilibre libre et passionné entre l’esprit et les sens, entre le désordre amoureux et une sorte de sagesse réservée. » De la violette sobre, jolie, coquette sans complexité inutile au parfum entêtant et subtil destiné à signaler sa présence, je ne diffuserai pas non plus ses secrets… ni comment ces fleurs, aux premiers jours d’août en leur seconde floraison ne s’ouvriront au monde. C’est là son intimité enclose dans les pages de ce livre. 

  sabot-de-venus

 

 

               C’est dans un songe oriental que se hasarde le bourdon, en pénétrant dans le Sabot de Vénus. Lieu, tout à la fois grandiose et confiné, dilaté d’un silence luxueux.

 

 

 arum

 

                La mouche aux prises avec la stratégie de l’Arum, à peine dans le corps du logis, elle s’émerveille de la clarté glauque où la chaleur croît et lui engourdit un peu les membres… « Dans l’intimité silencieuse, elle découvre un trésor de sécrétion, dont elle commence a se nourrir avidement… Son amour propre refuse encore de croire à un piège après une si belle réception…»

 

               « Au milieu du chiendent, du rumex, du séneçon, de la garance, des vesces à vrilles ou des chardons, l’Euphorbe fait figure de reine païenne. Elle grandit entourée d’une peuplade disséminée et maudite, à laquelle on interdit de jeter l’ancre. Le lait du diable dit-on, brûle dans sa tige et ses feuilles glauques-pruineuses rendent les chats aveugles...

euphorbe sauvage            Quand on est reine de quelque chose ou de quelque part on a les caprices de son rang, la liberté de ses fièvres et une gloire accordée à tous les remous imprévisibles du monde. En matière amoureuse, on s’attend à ce qu’elle se montre d’une passion sauvage et rebelle, d’une fougue secrète, inventive et indomptable, ayant recours aux philtres, aux drogues ou à d’autres artifices, si besoin est. »

               Je laisse le lecteur ou la lectrice marcher vers ces marges que la culture n’a pas atteinte et corrompue, parmi ces bandes bohémiennes qui apparaissent de toute part dans le jardin…

 

               «Du cannibalisme amoureux du carabe doré expéditif, sans curiosités timides, ni approches ni attouchement, voyons la Mante, merveille d’esthétique d’un mystère confiant et fier qui se dresse d’évidence à la lumière. Elle a de la grâce, de l’élégance. On la découvre plutôt portée à l’extase lente. Ses ailes ne sont jamais les organes d’aucun vol, mais comme les parures reçues en héritage d’une ancienne et haute royauté. »

              mante « L’œil est exorbité, d’un vert de jade sans transparence étonné gravement de tout, et qui semble englober le monde ou le recueillir dans sa rondeur. La mante regarde : là est sa grandeur.

La mante possède le sens de l’observation, les meilleures dispositions à la contemplation. »

 

               Les agapes de la mante se font aux hasards nombreux et aux imprudences du gibier de saison…mouches à reflets bleus en amuse-gueule ; tripes de carabe ou cuisses de sauterelle en hors d’œuvre ; enfin, un criquet cendré ou une belle épeire diadème en plat de consistance.

               « Comme boisson, l’eau-de-vie brûlante de quelques gouttes de rosée.» Le mâle de taille moindre l’a repérée…il s’approche au ralenti… Il la contourne… Il est entré dans le champ hermétique des attirances irrésistibles et des dernières prudences.

 

               Sur un signe d’assentiment il la rejoint. Près de deux heures d’accouplement sans préliminaires, ni baisers ni attouchements ni mordillements délicieux… Tandis qu’il l’étreint, la mante relève ses pinces et les applique savamment au cou de son partenaire. Le mâle qui s’attend à une spécialité ou une caresse insistante perd la tête : d’un coup de couteau-scie son amante vient de la lui sectionner…l’accouplement n’en continue pas moins… De ses ripailles amoureuses, elle ne laisse de son partenaire que les ailes.

 

               « Plus que d’une passion, il s’agit d’une véritable assimilation de l’autre offert à une digestion lente. »

 araignée

 

               « A quoi rêve une Araignée si elle rêve ? Son attente s’emplit tour à tour des couleurs fluides de l’enchantement, de la craie noire du désespoir ou de la dérision, puis des élans rougeâtre du délire. Sans cesse, à partir de sa capacité d’aimer, elle crée, recrée la figure indéfinie de l’être attendu. » Son baiser est venimeux…

 

 

 

               Les vers luisants sont des ETINCELLES DANS LA NUIT, dans l’ombre ébène du escargotsjardin… NOCES D’ECUME des Escargots, les sexes se mêlent, les sexes s’unissent. « Et comme chacun d’eux est à la fois mâle et femelle, ils sont en même temps pénétrant et pénétrée… A chaque fois qu’ils se rétractent puis s’étirent, l’écume s’exprime en réponse à d’autres stimuli. Ils se découvrent l’un pour l’autre voluptueusement visqueux, volubiles et souples dans l’euphorie musculaire qui s’empare d’eux jusqu’à l’absolu ravissement. »

 

               « …Prés de l’auge boueuse gorgée par les pluies, c’est en gros plan que l’on voit réapparaître le Crapaud. Il sort d’une tombe peu profonde et provisoire, d’une obscurité basse et serrée, de l’engourdissement d’une vie léthargique et ralentie, sans doute privée d’étoiles…

 

 Crapaud              Il est apparu comme un dieu avorté et difforme, une créature innommable sortie des imaginations morbides…

L’expérience apprend qu’il est avantageux d’apprivoiser ses aversions et, mieux, de se les allier… Ainsi, sous la loupe pour autant que le crapaud se laisse observer un peu longuement, sa peau « criblée de verrues » se révèle une plage sélénite, recourbée sur elle-même avec des cratères et des brillances étranges. C’est comme la face cachée de la lune que personne n’a jamais vue mais dont tout le monde a auguré. Mais peut-être cette apparence que l’on trouve d’abord monstrueuse emprisonne-t-elle, comme dans les contes, un Prince charmant pour celle qui réussirait à conjurer le mauvais sort. Un baiser de colombe dans la bave du crapaud ressusciterait peut-être le Prince de ce corps ramassé sur lui-même et qui paraît d’une consistance de boue et de bronze.

 

               Dans la nuit, il lance sa note métallique et brève. A le mieux écouter, ce chant a ses harmonies, ses modulations, ses fréquences différentes, des sonorités liquides dans des emportements de contralto. Le coassement lui-même produit un choc, une fracture dans la coalition musicale… »

 

               A la période des amours, si son chant demeure sans réponse, sans écho à travers les innombrables couloirs de la nuit, le crapaud va dépasser ses habitudes familières. Il s’aventure dans l’ailleurs, conduit par un instinct qui relève de la radiesthésie.

               LES FECONDATIONS EXTERIEURES sont de longues et singulières noces qui durent au moins le tour complet d’une horloge. Que sait-on du plaisir de leur accouplement, alliance de liens qui ne nous sont pas perceptibles ?...

« Un chant sonore, limpide, liquide même, par notes détachées et presque semblables, comme le son concentrique et lointain d’une clochette dans un temple englouti.

Le sortilège n’est pas loin. »

 Jean-Pierre Otte

            Né en 1949 et établi dans le Lot dans un immense jardin, amoureux des mystères de la femme, de la terre et du vin, Jean-Pierre Otte est poète, entomologiste et chroniqueur invétéré de la beauté des mondes qui nous échappent.

  

 

Hécate.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Voilà qui me laisse l'âme toute émoustillée...
Répondre
H


C' est l'effet de la saison et de tout ce qui se passe dans ce jardin ...


                                                                                             
Bonne journée Marc


                                                                                                                                               
Hécate



G

Il ne faut pas oublier que derrière chaque crapaud existe un prince charmant...il faut juste avoir le courage de l'embrasser, et ça, c'est vrai, c'est pas donné à tout le monde. Faut au moins
être une princesse... Autrement, la vie sexuelle des escargots est vraiment fascinante. Quelle bande de veinard-e-s !!!
Répondre
H


Ah! GUERN' ....tu me fais sourire , oui...le prince charmant derrière le crapaud ...J'ai bien pris dans mes mains un jour un énorme crapaud pustuleux ....Il est resté crapaud .Tu crois que si
je l'avais embrassé ?.....


Oui ,les escrgots ....ont des vies...exaltantes ...


                                 
Merci de ta boulimie de lecture chez moi ...ça me fait plaisir de te lire ; tes coms sont si ..c'est tellement toi ...


                                                  
Hécate



A

Tu as eu ma photo (mail) ? A tout bientôt...
Répondre
H


Oui AIOLOS.... j'ai eu  ...:)


Je n'ai pas encore répondu .Merci à toi . A bientôt  !


                                                                        
Hécate


 



M

Je connais la collection qui est très belle... comme le sont ces photos! Cela donne vraiment envie de découvrir ce bel ouvrage...
Répondre
H

Bonjour Marc ,oui belle collection Phebus -Libretto . Les photos de mon articles ne sont pas dans le livre . Le texte est très beau .Le savoir et l'onirisme très réussi . Bonne journée . Hécate


A

Le jour ou tu cherches des illustrations pour tes "post", tu me le dis et fonction de ta demande, je t'en fais parvenir... Bisou ! 
Répondre
H


C'est très sympthique Aiolos , merci à toi .


                                                       
Amicalement


                                                                          
Hécate



A

J'ai l'impression que quelques petits lutins, sont venus dévaliser mon DDE, tellement les photos sont identiques aux miennes... Dithyrambique !  et un Bisou !
Répondre
H


AIOLOS  , n'étant point photographe afin d'illustrer cette chronique ,j'ai grapillé sur la toile quelques images ....:)


Si quelque auteur de ces photos se retrouve ,qu'il veuille bien m'en excuser  :)


Bien des ailes ici ,mais point de vol volontaire


                                                                                 
Amicalement


                                                                                                  
Hécate



A

Notre Mère la Nature est un lieu où l'on peut se sentir aimé quand la vie semble triste et vide. Merci pour tes textes.
Répondre
H


Bonjour ARIAGA ,merci de ton passage sur le jardin ...


                                              
A bientôt


                                                           
Hécate



S

Quelques mots en vert chez moi, bus sur les lèvres d'une feuille ....la nature m'inspiiiiiiiire ! 


Surtout, si vous vous posez dessus, ce n'est que pour écrire mes zailés zadorés ....


Je sens un trésor "couvé" et ....une merveille en sortir pour bientôt ( n'est-ce pas ma gentille corneille ?), BISOUS tout plein : sabine.
Répondre
H


SABINE , bientôt,bientôt....patience :)


Quelque chose couve ...oui ,oui...


                                        
Douce nuit


                                                           
Hécate



F

BONSOIR HECATE


TRES BELLE PHOTOS MAIS JE DOIS AVOUER QUE J'AI VITE PASSE LA RELIGIEUSE ET L'ARAIGNEE J'AI UNE PEUR BLEUE DES INSECTES ET POURTANT JE SAIS IL EN
FAUT


J'ESPERE QUE TU AS PASSE UN TRES BON WEEK-END NOUS LE BEAU TEMPS A L'AIR DE S'INSTALLER ON VERRA


BONNE SOIREE


BISES HECATE


DANY



Répondre
H


Bonjour DANY ,


Je comprends que certains insectes puissent inquiéter  :)


Le temps est à la douceur ;je n'ai pas répondu de suite à ton commentaire ,un peu occupée diversement ,mais je vais faire une visite chez toi bientôt .


                                                          
Merci d'être venue


                                                                                       
Hécate



S

Un petit coucou printanier, empli de douceur et d'oiseaux ...


On revient de notre ruisseau espiègle ...sublime voyage entre ombres et lumières !


Je les ferai partager bientôt ...Je vous envoie un peu de toutes ses lueurs magiques aux senteurs primitives !


Je vous AIME mes zailés : sabine.
Répondre
H


J'ai quitté ce jardin SABINE , je suis sur les traces des ronces et d'un grand poète ...


                                                                                                      
A bientôt


                                                                                                                    
H



J

bonsoir,


Merci de votre passage qui me fait découvrir votre univers.


Des articles très complet.


Bonne soirée
Répondre
H


JER ce passage se fit avec Sabine pour guide ....:)


Merci et


                                                                                           
Bien cordialement


                                                                                                                     
Hécate


                                                                                                            


                                                   



S

Ah oui, et puis ...essaie de venir tant que ça fonctionne !


Car je n'ai pas encore trouvé "l'engin sûr" ! MILLE BISOUUUUUUUUUUUUS
Répondre
H


SABINE , tout est précaire ....:)


                                                   
Je t'ai suivie ....


                                                                    
Très bonne soirée et que l'engin ne s'envole point !


                                                                                                                  
Mes amitiés


                                                                                                                                   
Hécate



S

Tu peux venir ECOUTER hécate ......(c'est réparé)


Ah, quelle aventure ce conte ..


J'ai hâte de t'y retrouver ( car je sais que tu vas aimer ce RV ....!), à très bientôt : sabine.
Répondre
H


Je vais venir ....oui...bientôt SABINE  !


                                                           
H



S

Attends, pas tout de suite ! je te ferai signe.


Car, j'ai un problème technique avec le lecteur qui sert à écouter justement ...On y est dessus (avec une amie qui se débrouille bien en informatique).


Dès que c'est résolu, je te fais signe...!


Grrrrrrrrrrrrrrrr, je tourne chèvre avec cet enregistrement ! BISOUS.
Répondre
H


D'accord SABINE ,message reçu ...Ah! cette technologie ....Courage !


J'irais voir demain ....


                              
H



S

Hécate, ma surprise est là, enfin arrivée !


Viens viiiiiiiiiiiiiite, elle est à ......ECOUTER ! (sur l'article d'aujourd'hui "le hérisson et la tortue")


Surtout, tu fais aussi écouter à tes ...........merveilleux zailés que zadooooooore, Bisous des plus géants : sabine.
Répondre
H


SABINE ,oui.................je vais venir .....!!!


                                                      
Hécate qui plane un peu ...:)



A

Peu présente ces temps ci mais tu es dans mes pensées. Et merci de ta fidèlité sur mon blog.
Répondre
H


ARIAGA ...merci ...Il me faut aller voir le Laboratoire ...du nouveau ,peut-être ?


                                                                                                                    
A bientôt


                                                                                                                                       
Hécate



A

Une nouvelle fois, c'est un article bien intéressant que nous a proposé, sur son fil, Hécate. Toutefois, j'avouerais avoir été plus intéressée par le cas des
animaux plutôt que celui des végétaux. Hors le tournesol, je n'apprécie pas particulièrement les fleurs bien qu'en dehors et à l'état sauvage, ces mêmes ont place :)


Ne serait-ce pas passion, ou plutôt fusion, dévoreuse que connaîtrait le couple, bien éphémère, de mantes ?


Enfant, lorsque j'adoptais des escargots, je distinguais les mâles des femelles en fonction de leurs taille et couleur ^^' C'est plus tard que je sus que le
coquillagé était hermaphrodite.


Si le crapaud parait comme répugnant pour nombreux, que l'on sache qu'AneverBeen lui a, et ce depuis qu'elle connait le batracien et ses cousins, trouvé du
charme :) Peut-être est-ce ses coassements qui auront su l'amadouer ou alors, et en toute simplicité, sa manière d'être, apparant comme sage à moins qu'il ne soit apathique... Ce pourrait être
une ruse, un mystère...


Merci, Hécate, de nous avoir conviée et accueillie sur le fil...


A une autre fois.


 


 


 
Répondre
H


AneverBeen s'intéresse davantage à la faune qu'à la flore ...pourquoi pas ! Le tournesol  que Prévert nomme Hélianthe dans un poème ,suit de son oeil le soleil  ...Peut-être
est-ce pour cette raison qu'il y a prédilection...?


Un attrait pour les escargots hermaphrodites et le mystérieux crapaud...Le coassement est son chant d'amour ...


Merci pour ces mots qui disent beaucoup...sur les goûts d' AneverBeen .


                                                                                   Salutations
de la Dame Lunaire


                                                                                                                                   
H



E

Vivement le printemps que l'on vive presque nus parmi la végétation qui se réveille !


Bon week end.
Répondre
H


Bonsoir ELIZABETH  ,les fleurs sont nues bien que parées de pétales ,j'imagine leurs frissons lors des nuits fraîches ...


             Merci de votre visite


                                              
Hécate



S

Assoiffée d'étrange ce matin, je vais aller me perdre ...sur le dos du crapaud !


Bientôt une surprise chez moi  (elle est prête, mais c'est de nouveau "dame technique" qui se plaît à me faner l'existence ....Grrrrrrrrr !)


Bizous zéants mes zailés d'amour : Sabine.
Répondre
H


SABINE !...........Mais où trouve -tu ce temps de tant de surprises ?....Ah! Dame Technique joue bien des tours ...et j'en suis souvent son jouet ...:)


                                                                      
A très bientôt


                                                                                            
Hécate



L

Et
moi, je suis une fleur du Saron, une jolie fleur des vallées. Une jolie fleur dans un buisson d’épines, voilà mon amie parmi les jeunes filles. Un arbre à fruits au milieu de la forêt, voilà
celui que j’aime parmi les jeunes hommes. J’ai voulu m’asseoir à son ombre, et ses fruits sont doux à ma bouche. (Cantique des Cantiques)


L’on retrouve l’usage des plantes et des fleurs un
peu partout dans cette foutue bible… « Et un homme pur prendra de l'hysope, et la trempera dans l'eau et en fera aspersion sur la tente, sur tous les vases et sur les personnes qui y sont,
et sur celui qui a touché des ossements, ou un homme tué, ou un mort, ou un tombeau. » (Nombre)
Répondre
H


La BÊTE  ,la Bible ceuille les "simples " ,serat-elle un herbier ?...Entre absinthe et miel , baume pour les plaies humaines ?....


                                   
Hécate



L

« Je suis l'homme qui voit l'humiliation. Il me sature d'amertumes, il me saoule d'absinthe. Il me fait
concasser du gravier avec les dents; il m'enfouit dans la cendre; tu me rejettes loin de la paix; j'en ai oublié le bonheur. » Lamentations, Ch 3
Répondre
H


La Bête qui venez au Jardin porter les Lamentations...( l'absinthe pousse parmi les herbes ...) n'est-il pas cette réponse biblique que pourraient porter les cigales avec "
l'orchestration serrée de leur bonheur d'exister ".


 


"La pluie a cessé ,elle s'en est allée


Les fleurs paraissent sur la terre .


Le temps de chanter est arrivé ,


Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes " . ( Cantique des Cantiques )


                                                                                  
Hécate au Carrefour



D

Un petit mot en passant te rendre visite. Espère que tu vas bien, je vais être absente pour quelques temps je dois être hospitalisée, j'espère que je te retrouverai très vite. Bonne
route en attendant, douces pensées
Répondre
H


DADETTE , j'espère que cette hospitalisation se passera bien ,que ce n'est pas trop grave au moins .


A bientôt et bon courage pour ces heures qui t'attendent . Plus de neige ,je sors un peu ...étourdie par cette soudaine douceur climatique .


                                                          
Hécate



M

Bonsoir ma très chère Hécate


Je rentre de mes vours de danses et je viens
te souhaiter une bonne nuit


gros bisous


Méline
Répondre
H


Bon-week Méline . Merci à toi .


                                            
H



P

Bonjour Hécate,


Je commencerais par m'excuser pour ma visite tardive j'avoue que ça m'est complètement sorti de la tête et pourtant je ne t'oublie pas mais bon je me focalise un peu trop sur ma petite personne
et pas assez sur les autres.


Je viens comme promis faire un tour voir l'article que tu m'as recommandé mais je ne l'ai pas totalement lu car ne le prends pas mal mais je le trouve très long et comme j'ai des problèmes de vue
ma vue se fatigue assez vite même pour lire un livre je finis toujours par abandonner car après quelques pages lues je me sent fatigué.


Mais je te rassure tes articles sont excellents.


Bonne soirée mon amie.


Amicalement Paulo.


Gros bisous.
Répondre
H


Bonjour PAULO , tu n'as pas à t'excuser ...Je t'avais seulement dit que cet article parlait des fleurs et était illustré et ,comme je savais que tu avais souvent écrit sur ton blog que tu
aimais les fleurs ....ma proposition  en découlait .


Comment peux-tu affirmer que mes articles sont excellents ,puisque tu ne peux les lire intégralement ?...


Je connais bien tes problèmes de santé et de vue .Bonne soirée Paulo .A une prochaine fois chez toi .


                                                                                                                                              
Hécate


                                                                                                  



D

Bonne semaine et merci de nous faire un peu rêver... Pascal.
Répondre
H


Je vous remercie de votre ballade au jardin . Bonne fin de semaine avec le retour de la douceur ,un avant-goût du printemps ...:)


                                                                                                            
Cordialement


                                                                                                                                  
Hécate



M

Bonsoir ma chère hécate


Je relis ce texte qui est une merveille
,"mlerveilles de la nature"


Je te souhaite mon amie une bonne
nuit


Gros bisous


Méline
Répondre
H


MELINE ,je ne m'attendais pas à te lire ce soir .Tes yeux vont donc mieux ? Prends soin de toi .


                                                                                        
bonne nuit à toi


                                                                                                                  
Hécate



F

ah bon, je me disais aussi que ç'aurait été étrange…!
Répondre
H


N'est-ce pas ?


Françoise à bientôt chez toi ,j'ai une petite chose que je voulais te dire ....  a propos de
tableaux !!!...


                     D'humeur facétieuse ce soir !


                                                                              
Hécate



A

La "loi de l'évolution" n'est pas toujurs dure. Elle ressemble parfois à une carte du Tendre !... Derrière tout cela se cache, en réalité, une seule loi : celle du gène égoïste si magistralement
décrit par DAWKINS dans son ouvrage éponyme.


Le plus curieux est que cette loi du gène égoïste gouverne encore -en partie- nos rapports amoureux à nous autres, les humains. mille et une intrigues de romans sont ainsi décrites par les
psychologues de la psychologie l'évolution des sentiments humains, appelée : psychologie évolutionniste. Depuis que je la connais beaucoup de romans me paraissent bien pâles !


cordialement


alainB
Répondre
H


Bonsoir Alain ,j'ai tardé à vous répondre ,car je suis allée voir qui était Dawkins que je ne connaissais pas .Les échanges étendent la connaissance .Ce qui dicte les rapports amoureux des
espèces restent entouré de questionnements ,d'étonnements ...


Merci de votre commentaire . Bonne fin de semaine .


Bien cordialement à vous.


                                        
Hécate



F

tu en fais une tête: pas choquée j'espère? rien d'indécent pas vrai, c'est la vie qui est comme çà…
Répondre
H


Françoise , que non !!!!! Choquée ? Moi ???? Ah! non... Je m'amuse un peu ...Tu me connais assez pour te
douter que je ne le suis point ...


                                                        
Amicales Pensées ... C'est le Jour de la Saint-Valentin ....Alors l'Amour au Jardin ...avec le dégel ...


                                                                   
Hécate


 



V

Assez étonnant tout ce petit monde, et finalement pas si éloigné que ça de la gent humaine ? Amitiés Hécate !
Répondre
H


Bonjour VALMONT ce monde qui nous entoure ,comme ce que nous sommes est création de la Nature !


                                                                                                       
Merci de votre regard en ce jardin


                                                                                                                                                 
Hécate



S

Je reviens dans ce jardin comme par nature ...Mais, ce soir, déjà je fuis le regard de la mante (la peur sans doute !), fuis aussi celui de mon émigrée créole, pour d'autres raisons, car je vais
finir par trop l'aimer ...


Et ce petit parfum oriental ne serait pas pour me déplaire, et puis ... rien que le nom "sabot de vénus", ne pouvant que rendre un coeur un peu plus amoureux !


Je vous embrasse très très fort mes "zailés zadorés" (eh oui, je t'ai mise aussi dans le lot !) : Sabine.


J'ai mis un petit texte de ma fille ce soir ...........(ils sont si beaux, les mots de nos enfants, et ... des enfants tout court !)
Répondre
H


Sabine , tu papillonne sur ces fleurs à l'aise ,je sais bien que tu aimes la nature ,les fleurs ,les herbes ,les oiseaux ...et ...je vois que tu me mets dans le lot des "zailés " ...je
suis un peu une Corneille Noire ...aussi


                                      Mes
zailés portent plumes ,mais n'écrivent que des messages invisibles !....


                       Amitié à toi 


                                           
Hécate                  



F

BONJOUR HECATE


SUPER je viens de lire ton hommage a BAUDELAIRE que j'aime beaucoup et c'est superbe des choses que je ne savais pas ce soir je me coucherai moins bête
car j'aurai appris des choses très interessantes 46 ans jeune bien jeune pour finir comme ça


MERCI POUR CE PARTAGE 


BONNE SOIREE


BISES HECATE


DANY
Répondre
H


Bonjour DANY , il y a toujours à découvrir et "LES FLEURS DU MAL " de Baudelaire est le premier livre de poésie que j'ai acheté !...Ensuite j'ai eu le désir de me pencher davantage sur sa vie
,ses journaux ...


                                                                                                                                        
Hécate


                                                                                  



F

ce nectar-là en est un de l'amour…
Répondre
H


....


                   Hécate



F

Est-il si certain que les abeilles, bourdons et autres papillons ressortent frustrés des fleurs? Ils semblent trouver une certaine ivresse dans le nectar… et ne volent parfois plus très droit :-)
Répondre
H


Françoise , tu les as bien observés , que veux-tu , à force d'aller de tentations en tentations  ,on s'obstine  ! Et  ne serait-ce que plongeant sous la grappe violacée du
Muscari Aguicheur  ,le bourdon découvre des fleurets modestes et se régale à longs traits du nectar ...Amant déçu ,on s'enivre ......!


                   Bonne soirée dans le reflet des toiles ...:)


                                                                                         
Amicalement


                                                                                                                   
Hécate



E

Sélection naturelle, qui, au fil des mutations et adaptations, semble avoir voulûment créer un monde de beauté et de charme, de pièges et de chausses trapes... Du hasard à la nécessité, du gène à
l'étonnement
Répondre
H


Oui...de la larve à l'envol ,du charme à la cruauté toute la fascination de la nature est là ...leurres ,simulacres ,pétales soyeux et enchanteurs ...


                   A vous revoir parmi ces hebes folles ou dans d'autres sentiers ...


                                                                                                              
Hécate



C

Tour d'horizon passionnant, dans ce jardin si prolifique ! Et vous Hécate, quelle fleur êtes-vous ?
Répondre
H


CARO ,la question est bien amenée ...:)


Ce n'est pas à moi d'y répondre ...Quelqu'un un jour m'a dit qui si j'étais une fleur ce serait l'édelweiss ...C'est toujours surprenant le ressenti d'autrui !


                                                                                         
Bonne soirée .


                                                                                                                  
Hécate



S

Eh oui, il n'a pas survécu ...


Mais nous le gardons en nos coeurs et dans nos souvenirs ....Bisou tristesse !
Répondre
H


Oh!....ça serre toujours le coeur ...


                                                 
je t'embrasse chère Sabine


                                                                                           
Hécate



S

Coucou !


Je reviens, près de cette sublime émigrée créole, prendre un peu de soleil ....


Un petit oiseau en a bien eu besoin hier (tu verras chez moi ....), j'ai même failli t'écrire à nouveau, pour avoir de tes précieux conseils ...


J'ai mis quelques brindilles de plus dans mon âtre, pour toi et tes tendres zailés..., je vous embrasse infiniment : Sabine.
Répondre
H


SABINE , je viens d'aller voir ton protégè ...:)


                  Le temps n'est pas tendre pour les oiseaux du ciel . La nouriture ,l'eau
...


                                                                                                                          
Bien à toi


                                                                                                                                        
Hécate



F

BONJOUR HECATE


VRAIMENT DESOLEE D'AVOIR ECRIS AVEC UNE COULEUR ILLISIBLE JE M'EN VEUX BEAUCOUP en tout cas j'ai beaucoup aimé je pense un de ces jours me procurer ton
livre car j'aime la lecture (( même si je suis nulle en ortographe )) et la broderie bien sur les fleurs je crois que le tout fait un bon melange


si tu le permets je vais te mettre dans mes liens des personnes cultivées sur les blogs cela ne court pas vraiment


BONNE JOURNEE


BISES AMICALE HECATE


DANY
Répondre
H


DANY , on ne sait pas toujours l'effet d'une couleur sur un fond de couleur  ...:)


Ne t'en fais pas pour l'orthographe ...ce qui est le plus important ,c'est l'échange ...! Moi aussi j'aimais bien broder des fleurs ,créer des vêtements ...La lecture ,l'écriture
reste un de mes loisirs favoris .


D'accord ,je veux bien être dans tes liens .


                               
Amicalement


                                                     
Hécate



E
http://idata.over-blog.com/1/15/44/17/04_NK/Emeu.jpg
Répondre
H


...oui ,oui....celle du jardin botanique que j'allais voir était très friande de gourmandise , et des yeux ...qui te
regarde  bien impavidement . Hautes jambes et belles plumes ...Il y avait l'oiseau qui répétait :il est beau le lavabo ...Ah! ....Les souvenirs ....


Sympathique clin d'oeil


                                                     
Hécate



C

C'est bien cela, Hécate. L'autre livre est de 1995.


Merci pour tes réponses.


Amitiés,


Cathy.
Répondre
H


C'est avec plaisir CATHY  .


                   Bonne journée à toi


                                                   
Hécate



P

Une jolie découverte !


J'ai aimé la violette - Comme si il y avait en elle un équilibre passionné entre l'esprit et les sens, entre le désordre amoureux et une sorte de sagesse réservée - ( j'avais choisi ce
prénom  pour signer mes premiers poèmes ).


Merci Hécate pour ton vote
Répondre
H


Bonjour MARCELLE ,


je constate en lisant les commentaires  que la violette suscite beaucoup de souvenirs ...Une belle observation des parts opposées de cette délicate fleur chère Marcelle ...:)


                                                                                      
Bon début de semaine


                                                                                                                       
Hécate



C

J'ai perdu mon mot de passe chez "Chapitre.com", et ils s'évertuent à toujours m'envoyer le même mail qui ne m'avance à rien pour me le redonner !


Je persiste et m'inscrirai comme nouvelle cliente... J'ai vu le livre à moins de 7 euros. Mais il y en a deux en fait... Une couverture bleue et celle que tu présentes. Ce livre date de 2002
c'est bien cela ?


Bisous, Hécate.


Cathy.
Répondre
H


Chère CATHY ,


Celui que je présente est sorti en 2002  ,à 6 euros 90 . Je n'ai pas vu celui à couverture bleue . Peut-être l'édition précédente  de 1995 . Une simple supposition .


Je viens de voir ta demande . J'y réponds au plus vite .


Amicalement à toi .


                                
Hécate


PS : Cathy  ,le dépot légal date bien de 2002 ,mais la présente édition est de 2011 .



F

BONJOUR HECATE


quel plaisir se balader sur be magnifique blog et lire toutes ces choses dont on ne connait pas grand chose (( pour ma part )) une chose oui j'aime
beaucoup la région du LOT  ça c'est certain donc jke reviendrai avec beaucoup de plaisir sur ce magnifique blog


MERCI DU PASSAGE


AMITIES


DANY



Répondre
H


Bonjour DANY , bienvenue sur mon blog  ; moi non plus je ne connaissais pas toutes les astuces des fleurs et des insectes ,sauf pour la Mante ...Avoir son 'jardin secret " prend tout son
sens avec ce livre !!!!


                                                                                              
A une autre fois peut-être 


                                                                                                                                             
Hécate



F

Texte riche et très bien illustré par de belles photos.Bonne journée
Répondre
H


Fethi ,l'illustration de ce texte a été un plaisir !


                                                                                
A une prochaine fois .


                                                                                                                     
H



S

Pas trop froid ? Et tes bébés ? Ze m'inquiète ...


La bougie est toujours allumée dans ma caverne mystérieuse ....Tendres bisous : Sabine.
Répondre
H


SABINE , je vais venir ,patience ...Si il fait froid et la neige verglace ...Je suis dans ma tour d'ivoire !


                                                                                                                   
à Bientôt


                                                                                                                                            
Hécate



S

                            Petit livre, mais le jardin est
très peuplé ! microcosme .... Il s'en passe des choses
Répondre
H


Francis , oui...il s'en passe des choses  ....


Ah! je te précise que l'illustration de couverture est celle-ci : Genga ( XVIè siècle ) ,paravent à six feuilles . Freer Callery of Art , Washington .


Je sais que tu t'intéresse à l' art ....beaucoup .


                                                                                 
Avec un rayon de soleil amical


                                                                                                                                    
Hécate


 



C

Bonjour Hécate,


Cet auteur est particulièrement curieux (doux euphémisme) face aux mystères de la nature.


Cet ouvrage, qui en aborde de multiples aspects, a dû réclamer un long travail pour pareil aboutissement en écriture !


Cela me fait penser au Docteur BACH (médecin Anglais), qui a observé très longtemps les fleurs pour en découvrir les vertus médicinales. A partir de ses conclusions et de ses expériences, sont
ainsi "nées" les Fleurs du Docteur Bach... Un remède naturel aux 38 élixirs floraux différents, dont chacun traite un ou plusieurs symptômes. Et c'est très efficace !


J'admire ces personnes qui savent observer la nature avec autant de curiosité et d'intelligence !


Merci pour ce partage. Cela doit valoir la peine d'être lu. Je vais voir cela sur "chapitre.com".


Amitiés et bises,


Cathy.
Répondre
H


Bonsoir CATHY ,


J'ai tardé à répondre à ton commentaire ,c'est vrai ,je n'avais pas pensé aux Fleurs du Docteur Bach et pourtant je me souviens que mon kiné m'avait conseillé de prendre du Rescue lors de
grands chocs émotionnels .


Il faut que j'essaie d'en savoir un peu plus sur ce docteur anglais  :)


Merci  de ta venue sur ce livre tout à fait découvert au hasard dans une librairie ...


                                                                                                   
Bien amicalement


                                                                                                                               
Hécate



M

Bonjour Hécate,


Que c'est beau! Il me faut ce livre. Je n'arrive pas à bien voir la maison d'édition.


LeLa Nature, mon jardin, une source infinie d'inspiration pour les mots et les toiles. Quel régal!


Merci hécate


Je te souhaite une excellente journée


Martine


ps: après la sortie de mon recueil de poèmes, j'ai le projet d'un livre sur mon jardin. passionnant toutes ces petites vies qui aiment et combattent.
Répondre
H


MARTINE , ce livre est aux Editions Phebus Libretto .( 1995 pour la première parution , aout 2011 pour celle-ci ).


Bonne journée et bien bonne lecture  à toi .


                                                               
Hécate



6

C'est amusant cette façon de raconter les animaux, les insectes et les fleurs façon "humain". Avec la sensibilité -semble-t-il - d'un photographe, d'un reporter, d'un botaniste, d'un
collectionneur, d'un rêveur, d'un poète, d'un artiste et d'un humaniste.


Qques grammes de beauté dans ce monde de brutes. Tjs tu es surprenante. Passionnante, magicienne. Tjs tu donnes envie de lire ...


J'ai commandé "La Mélancolie des Corbeaux".
Répondre
H


Bonjour chère SORCIERE   


je te retrouve en flaneuse de jardin ...J.P.Otte en plus d'une connaissance des fleurs et des insectes sait en donner une fascinante approche comme tu l'as compris . 150 pages à butiner
...:)


....Ah! ...tu vas lire "La mélancolie des corbeaux " !.... Si tu as le temps , viens m'en dire tes impressions ....


                A bientôt ...


                                 
Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories