Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:06

mathias enard coverParle-leur de batailles,

de rois et d’éléphants.

 

de Mathias Enard.

 

            Tout commence par l’arrivée de Michel – Ange à Constantinople le 13 mai 1506 invité par le Sultan Bajazet.

 

             « Chronique de quelques semaines oubliées de l’histoire… Troublant comme la rencontre de l’homme de la Renaissance avec les beautés du monde ottoman, précis et ciselé comme une pièce d’orfèvrerie, ce portrait de l’artiste au travail est aussi une fascinante réflexion sur l’acte de créer et sur le symbole d’un geste inachevé vers l’autre rive de la civilisation » nous dit la quatrième de couverture.

 

            « La nuit ne communique pas avec le jour. Elle y brûle. On la porte au bûcher à l’aube. Et avec elle ses gens, les buveurs, les poètes, les amants. Nous sommes un peuple de relégués, de condamnés à mort. Je ne te connais pas. Je connais ton ami turc ; c’est l’un des nôtres. Petit à petit il disparaît du monde, avalé par l’ombre et ses mirages ; nous sommes ses frères. Je ne sais quelle douleur ou quel plaisir l’a poussé vers nous, vers la poudre d’étoiles, peut-être l’opium, peut-être le vin, peut-être quelque blessure obscure de l’âme bien cachée dans les replis de la mémoire.

Tu souhaites nous rejoindre. »

 

            Tout au long des pages les activités semi – oisives du jour de l’artiste alternent avec l’onirisme des nuits où vont se mêler voix, musiques, et toutes les architectures de l’indicible. Michel – Ange emplit les pages de sa présence. Il dessine, marche, découvre, s’absorbe dans le silence et la fierté.

 

            Il y a des livres qui sont à la fois histoire, conte et poésie…et dont il est difficile de parler…de peur d’en déflorer le charme, d’en dévoiler l’ambiance, d’en éventer saveurs et parfums, d’en affadir les couleurs, d’en détruire l’envoûtement.

 

            Il m’a suffit d’ouvrir celui-là, par curiosité tout d’abord. Le nom de l’auteur ne m’étant pas inconnu, même si ses livres précédents l’étaient.

            Quand l’écriture est si belle, si prenante, comment mettre ses propres mots derrière elle ?...

            Debout dans la librairie, j’ai lu quelques phrases… assez pour être captivé, transportée…

 

            « Tu penses désirer ma beauté, la douceur de ma peau, l’éclat de mon sourire, la finesse de mes articulations, le carmin de mes lèvres, mais en réalité, ce que tu souhaites sans le savoir, c’est la disparition de tes peurs, la guérison, l’union, le retour, l’oubli. Cette puissance en toi te dévore dans la solitude.

Alors tu souffres, perdu dans un crépuscule infini, un pied dans le jour et l’autre dans la nuit. »

 

            Michel - Ange attend.

Il va recevoir un contrat en latin et une bourse de cent aspres d’argent pour ses frais.

 

            « Le secrétaire qui lui tend les papiers a les mains douces, les doigts fin ; il s’appelle Mesihi de Pristina, c’est un lettré, un artiste, un grand poète, protégé du vizir. Un visage d’ange, le regard sombre, un sourire sincère, il parle un peu franc, un peu grec, il sait l’arabe et le persan. »

 

            « Il s’est laissé conduire, à pied à travers les rues tièdes de la ville. Les boutiques fermaient, les artisans cessaient le travail, les parfums des roses et du jasmin, décuplés par le soir se mêlaient à l’air marin et aux effluves moins poétiques de la cité. »

 

            « Dans la solitude désemparée de celui qui ignore tout de la langue, des codes, des usages de la réunion à laquelle il prend part, Michel – Ange se sent vide, objet d’attentions qu’il ne saisit pas… »

 

            ignudoViens échanson, lève-toi et apporte le vin, et d’un pas magique, d’un geste où le lourd vase de cuivre ne pesait rien, le danseur ou la danseuse si léger, si légère, a rempli les verres l’un après l’autre, en commençant par celui du vizir. Michel – Ange a frissonné quand les étoffes lâches, les muscles tendus se sont approchés si près, et, lui qui ne boit jamais, il porte maintenant la coupe à ses lèvres en signe de gratitude envers ses hôtes et en hommage à la beauté de celui ou celle qui lui a servi le vin épais et épicé. Cyprès quand il est debout, c’est un saule quand, penché sur le buveur, l’échanson incline le récipient d’où jaillit le liquide noir aux reflets rouges dans la lueur des lampes, des saphir qui jouent aux rubis. »

 

            Michel – Ange est à Constantinople pour construire un pont.

 

            « Un pont ce sera la cadence des arches, leur courbe, leur élégance des piles, des ailes, du tablier. Des niches, des gorges des ornements pour les transitions, certes mais déjà, dans le rapport entre voûte et piliers, tout sera dit.

            Michel – Ange n’a pas d’idée. 

            Cet ouvrage doit être unique, chef-d’œuvre de grâce autant que le David, autant que la Pietà.

Michel – Ange baye aux corneilles sur ses planches. Il ne voit pas encore ce pont. »

 

            Il n’est pas dans mon idée d’édulcorer ce roman, entrecroisement d’ambivalences et de rencontres. La volupté voisine avec la cruelle douceur des passions de l’Histoire et de l’histoire individuelle.

 

            « Parle – leur de batailles, de rois et d’éléphants, de chevaux, de diables, d’éléphants et d’anges, mais n’omets pas de leur parler d’amour et de choses semblables. »

 

            Tout est annoncé dans l’épigraphe de Kipling qui invite le lecteur à se glisser hors du temps…et dans ce temps mystérieux entrevu comme en rêve.

 

                                                                                                                                          Hécate.

 mathias enar portrait

 

 

Bibliographie de l’auteur :

 

La perfection du tir. 2003

Remonter l’Orénoque. 2005

Bréviaire des artificiers. 2007

Zone. 2008 ( prix Décembre 2008 / prix du Livre Inter 2009)

Mangée, mangée. 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

sixfrrancs21 03/11/2011 15:21



Je viens de finir ce livre, il est très beau par l'écriture et par le contenu. Ton article est bien aussi et je dois dire que le fait que ce roman ne soit pas très long et coupé en
chapitres brefs convient à ma lecture ...



Hécate 03/11/2011 17:02



Oh! Francis ,voilà qui me fait bien plaisir ...


Merci de venir me le glisser . Oui ,sa lecture est aisée ,comme une suite de tableaux .Et son écriture m'a enchantée ...


                                     
Hécate



Brunô 12/03/2011 12:21



je l'ai lu il ya deux mois environ, un vrai régal.


Amicalement



Hécate 12/03/2011 17:40



Bien aimable de venir partager ce régal Bruno  :)


                                                          
A une prochaine fois peut-être


                                                                                                                   
Hécate



La bête humaine 21/01/2011 16:59



Comme nous aimerions nous promener dans ce Constantinople de l’époque !!!



Hécate 21/01/2011 17:50



Eh! oui     :)


                  H



Nico 14/11/2010 19:23



Beau style, certes, mais intrigue inexistante, et personnages peu attachants. Tout paraît survolé et au final, assez mal exploité. Je me suis beaucoup ennuyé...



Hécate 15/11/2010 10:42



Toute lecture est une aventure  tout à fait personnelle ...


Merci Nico


                    Amicalement


                                           
Hécate



Binh An 21/10/2010 09:00



Bonjour Hécate!


(on peut venir dire simplement Bonjour ?)



Hécate 21/10/2010 17:34



Bonjour Binh An !


Bien sûr que l'on peut  :)


                              Hécate



Déficience Mentale 20/10/2010 17:36



Le coucou du soir ! Et la bise aussi :)



Hécate 20/10/2010 21:37



Le coucou du soir ...et la bise en plus ...Ah! ...J'accepte  :)


                                                                       
Bonne soirée Déf


                                                                                   
Hécate



Acidkronik 17/10/2010 16:03



Yop Hécate.


Bien bien ton blog. Bien tenu, bien construit toussa... Mais trop sérieux pour moi. Ca vole trop haut et j'ai du mal avec l'altitude. Je te remercie vraiment de passer sur mon blog en tout cas,
ça fait plaisir de voir qu'une barge comme moi peux interesser un esprit comme toi. Je te souhaite une bonne fin de journée et tout plein de bonnes choses.



Hécate 17/10/2010 20:06



Allons bon !.........Et c'est reparti ! Trop sérieux ?....Faut pas se fier aux apparences  :)


l'écriture " Acidkronik " a sa touche de suavité ,et des allusions littéraires y sont glissées ,alors ?  et " les électrons libres " sont d'une plume pointue
...


Merci de ton passage et...j'espère que tu ne vas pas fuir à l'autre bout de mon carrefour  pour toujours .


Bonnes choses à toi aussi .


                                                 
Hécate



Déficience Mentale 17/10/2010 12:05



Une simple bonne matinée à toi ..... :-)



Hécate 17/10/2010 12:46



Merci Déf ....:)


                            H.



Old-Luck-Oie 17/10/2010 01:10



Ah, et votre nouvel hôte se plaît-il dans votre grenier? =P



Hécate 17/10/2010 10:39



Du moins ,même sans grenier véritable ,Il a reçu bon acceuil sans susciter d'horribles cris à glacer le sang ....de la part des tyranniques emplumés !!!  :)


                                                                        
Hécate vous souhaite un agréable dimanche



Gertrude 15/10/2010 23:02



Yeah!


 


C'était pour les rebelles lycéens que vous recrutez dans vos batailles et vos filets éléphantesques! :)



Hécate 16/10/2010 20:45



"Rien  n'était prévu ..." comme dit certain Capitaine ...mais le hasard fait bien les choses ,et ils sont les bienvenus comme vous voyez ...


                                                                            
Hécate



Old-Luck-Oie 14/10/2010 17:14



C'est donc sur les bancs de l'école qu'Ils aprennent toutes ces espiégleries... =)


La réponse, Dame, est partie aujourd'hui. J'ose espérer qu'elle vous parviendra vite =)


Bien à vous,


O.



Hécate 14/10/2010 20:42



Eh! Eh!...Vous êtes certainement dans leurs confidences  chère O ....:)


Dès que cette réponse me vient ,je cours vous le dire !!!


                                                                          
votre Hécate



Thierry 13/10/2010 23:02



Avant Lépante ça espante, et Bajazet ce n'est pas à pas chassé qu'il faut l'approcher, emboucher cette corne d'or et admirer la sublime porte, à l'heure où la construction d'un nouveau pont sur
le Bosphore est d'actualité, cet événement ancien relaté mais pas frelaté est d'importance et la portance des mots les rend légers et d'une finesse inégalable. Merci Hécate



Hécate 15/10/2010 19:41



Merci Thierry pour les mots finement ciselés de ce commentaire ...


                                                                                        
Hécate



machefort 13/10/2010 21:36



Si il y a bien un lien des volcans d'Auvergne vers les salons de Vienne, y a pas l'itinéraire de retour...



Hécate 13/10/2010 21:51



Cher cosaque ,j'ai dépêché un cavalier qui va réparer ce manque d'itinéraire ...via les volcans d'Auvergne ...


                             bien vôtre


                                              
Madame Klimt


        



Déficience Mentale 13/10/2010 19:35



Je viens te prévenir que je suis un véritable lycéen rebelle et militant ! J'entre en grève avec mes professeurs et demain nous prenons les lycées d'assaut


Douce soirée :)



Hécate 13/10/2010 21:04



Bonne chance alors !...Rebelle et militant  voilà une belle nouvelle ...


Douce soirée Déficience Mentale  :)


                                       
Hécate



Déficience Mentale 11/10/2010 21:22



Alors ta soirée est bonne ou ta soirée ce passe bien ?



Hécate 11/10/2010 22:56



Oh!....Ma soirée se passe ...A savoir si elle est bonne ...du moins elle n'est pas mauvaise ,c'est déjà bien  !


                                                                                               Et
toi ?


                                                                                                                                      
Hécate



machefort 11/10/2010 20:56



51



Hécate 11/10/2010 22:53



Bonsoir cher ami....eh! oui ! .....51


C'est ce chiffre qui vous amène ? ...


Vous prendrez bien une coupe de vin ?....Un vin de Malvoisie ne vous fera point perdre le Nord  ....:)


                                                                                                             
votre Madame Klimt



Cathy 11/10/2010 16:06



Bonjour Hécate,


J'étais, hier, chez une amie qui revenait de Rome et nous avons longuement évoqué les oeuvres de Michel-Ange qu'elle a pu admirer lors de son séjour.


Tu complètes ici ce "tableau" de l'artiste que tout le monde connaît... Ou plutôt méconnaît tant ses oeuvres sont nombreuses ! Un précurseur et je suis admirative de voir comment tu le décris en
t'appuyant sur ce livre de Mathias Enard.


Une bien agréable lecture.


Merci à toi.


Bon après-midi.


Cathy.



Hécate 11/10/2010 19:17



Bonsoir Cathy ,vraiment ce devait être bien ce moment avec cette amie revenant de voir les oeuvres de Michel-Ange ,et je suis bien aise que ma modeste contibution sur ce blog  puisse
compléter l'approche de cet artiste   qui a écrit vers 1548 après avoir terminé "Le jugement dernier " et alors qu'il dirigeait les chantiers de Rome  :  


" Mon allégresse à moi  , c'est la mélancolie " .


Ses poèmes ont inspirés bon nombres de compositeurs ,dont Benjamin  Britten  ,Chostakovitch et Aribert  Reimann ...et d'autres peut-être que j'ignore  :)


Mes lectrices et lecteurs ont aidés à enrichir mon article autour du roman de M. Enard  .


                                                                                     
Hécate



Déficience Mentale 10/10/2010 17:01



Hécata, si tu savais combien il pleut, et le jour où ce sera pareil chez toi, je te conseille Casta Diva que je viens de poster dans un nouvel article. Cette semaine je ne serais pas trop présent
(pas d'article) donc, je vous laisse à tous ces derniers écrits pour seul appui. Je passerai sasn doute te faire un petit coucou :) Bonne journée à toi !



Hécate 10/10/2010 18:48



Si tu savais comme il vente ...


Quand le ciel sera en larmes ,ce sera un rideau de théâtre :"Casta Diva, che inargenti


                                                                                              Queste
sacre antiche piante ,


                                                                                               A
noi volgi il bel sembiante


                                                                                               
Senza nube e senza vel !"....


                                                                              
A bientôt Déficience Mentale ,message reçu pour "Norma "...


                                                                                       
Hécate



Déficience Mentale 10/10/2010 13:51



Hé ! Comment ça va ici ? J'me pose la question ^^


C'était le petit coucou du jour qui va bien (ou pas bien, c'est selon les personnes)



Hécate 10/10/2010 14:15



Hé bien...toujours à paresser sur le même ouvrage ...à répondre aux commentaires qui gentiment m'informent ,me font un signe ...


Bonne journée,et à ton succès Déficience Mentale   :)


                                                                                                   
Hécate



Binh An 10/10/2010 10:43



As-tu écouté l'émission de France Culture sur ce livre ? Avant-hier, tard dans la soirée. Je n'ai pas pu, malheureusement.



Hécate 10/10/2010 14:01



Je ne  savais pas qu'il y avait cette émission sur France Culture  autour de ce livre .


Merci Binh An de m'en informer . Ainsi j'ai pu rechercher l'émission et j'ai isolé la trentaine de minutes de l'entretien avec l'auteur . Toujours intéressant ,surtout après avoir écrit un
billet autour du roman  !


Ainsi une façon de glaner quelques détails suplémentaires sur l'oeuvre et bien sûr autour de Michel-Ange  dont la correspondance exprimait le grand dénuement dans lequel il était à une
période de sa vie , ses poémes s'adressant à une femme ,aussi à un homme ...sa tentation pour l'androgynie ...


Et d'autres anecdoctes sur le dessin du pont ,projet initial de Léonard de Vinci ( une sorte de passerelle réalisée en bois dans une ville nordique  plus tard ...)


                                                                                   
Bon dimanche  à toi


                                                                                                                      
Hécate


                                                                                 



Martine 10/10/2010 03:25



Bonjour Hécate,


Grâce à Binh An, j'ai le plaisir de découvrir la magie de ta belle plume. J'ai déjà lu des livres sur la vie de Michel Ange. Après avoir lu le compte-rendu sur ce roman, l'envie est toujours là
d'en savoir plus sur ce grand artiste.


Beaucoup de commentaires tout aussi intéressants m'ont tenue gentiment captive derière mon écran.


Passionnant ! Merci hécate. je vais tenter de trouver ce livre.


Bon dimanche


Martine


 



Hécate 10/10/2010 14:09



Agréable surprise que ta visite chez moi Martine !


As-tu un titre ,un auteur du livre qui t'a semblé le plus passionnant sur la vie de Michel-Ange ?


Celui-ci de M. Enard est disponible dans pratiquement toutes les librairies et même certaines grandes surfaces  :)


Les commentaires sont assez fournis ,merci de ta patience de lecture  sur écran.( C'est très agréable pour moi de l'apprendre ) .


                                          Hécate


                                                   



punk80s 07/10/2010 13:38



je connaissais pas....



Hécate 07/10/2010 16:16



Découvrir ,c'est bien  aussi ...


                        Merci de la ballade chez Hécate



Binh An 06/10/2010 21:05



(message pour M: pour répondre à ta question, cliquer : ICI )



Hécate 06/10/2010 21:51



Binh An cher ,j'ai bien besoin d'un guide dans l'espace Cyber plus hermétique pour moi qu'un grimoire de sorcellerie ....


      Mille fois merci  :)


                                       
M....



Déficience Mentale 06/10/2010 15:25



Le petit coucou du jour, bien à toi !


(Au fait, les poubelles, c'est fantastiques !)



Hécate 06/10/2010 18:59



Bien moins fanstatique  que ce dernier déploiement d'onrisme spirituel !


                                     
Bonsoir Déficience Mentale


                                                               


                                                                     
Hécate ....



Binh An 06/10/2010 13:53



Poème de Michel-Ange composé pour la Statue de la Nuit, sculptée à la chapelle Médicis de Florence (poème que tu connais sûrement). La sonorité de l’italien est délicieuse (surtout quand on
devine sans trop comprendre)

Caro m'è il sonno, e più l'esser di sasso
mentre che 'l danno e la vergogna dura.
Non veder, non sentir m'è gran Ventura.
Pero non mi destar; deh, parla basso!

Cher m'est le sommeil, plus encore d'être en pierre
Tandis que durent le mal et la honte
Ne pas voir ni entendre m'est grande chance
Mais ne m'éveille pas, de grâce, parle bas


im semble que Michel-Ange était dans une période difficile de sa vie.


(j’ai appris la sculpture sur modèle vivant pendant 4-5 ans, mais…en terre chamottée, qui sera cuite…)



Hécate 06/10/2010 18:38



Non  Binh An ,je n'avais ce poème dans le livre qui est mien ...Merci donc ...Même si je ne sais l'italien il m'est agréable de lire le texte original et sa traduction
.


A 31 ans ,Michel-Ange se débattait dans des soucis d'argent ,les lettres à ses frères en témoignent .


( Pourrais-tu m'en dire plus long sur ton apprentissage de la sculpture  ?...Tes encres dégagent tant d'onirisme ...que me voici ,une fois de plus bien intriguée par tes
multiples dons ,outre certains tours en miroir  :) )


                                                                                                          
Bien amicalement  à toi .


                                                                                                                      Magicienne 



AneverBeen 05/10/2010 08:13



Le contenu de ce livre semble être doté d'un aspect poétique.


Je connais plus de nom et de quelques professions le personnage de Michel-Ange et me demande alors si ce livre-ci relate une anecdote du vécu de ce même ou
n'est que fiction comme le fut le livre La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier, fiction littéraire autour du peintre Vermeer qui eut le mérite d'être adaptée sur la toile en plus d'avoir
pour interpréte du peintre Colin Firth ; un acteur que nous sommes loin de désapprécier.


J'ai pris plaisir à lire les extraits qui nous furent proposés par Hécate mais ne sais et doute d'avoir les possibilité et, surtout, temps de lire plus si ce
n'est l'intégralité de ce livre.


Ma PAL me réserve encore de -trop- nombreuses rencontres et découvertes. En revanche, je garde en mémoire Des amants de Daniel Arsand :)


 


Je ferai savoir à Hécate que j'avais tenté de me rendre la veille sur son fil mais qu'il m'était impossible de lui laisser un commentaire. L'on s'est dit
qu'à une nuit près... ;)


Une belle et bonne journée à Dame de la Lune.


 


A bientôt...



Hécate 06/10/2010 18:26



Bonjour AneverBeen ,les énigmes de l'accès informatiques  ne seront point révélées par Hécate !... :)


 


A une nuit près ,certes ...d'autant que dans ce roman ,les nuits sont pleines de rencontres mystérieusemenr troublantes ...


Comme je l'ai plus ou moins expliqué dans les commentaires précèdents ,ce que Mathias Enard narre ici s'imbrique de réalités tissées de suppositions qui ne sont nullement improbables
avec le caractère de Michel-Ange  Buonarrroti convié par le Sultan  Bayazid II  qui aimait les ponts et qui rendit l'âme parait-il près d'un petit pont sur la route d'Andrinople
...


 


Il y a un dessin de ce pont  dans les archives ottomanes .


Je n'ai pas lu "La jeune fille à la perle " et ne saurais donc si l'auteur a eu des documents pour son livre sur Vermeer , ni vu le film ,seulement des extraits ...


Par contre ,je repense souvent à cet extraordinaire film "Nightwatching " ( Ronde de Nuit ) de Peter Greenaway sur Rembrandt ,sorti en France en 2008 .  Totalement habité ,d'une
beauté et d'une vitalité  fabuleuse !....


      Merci de la visite sur ce livre qui se lit d'un trait ,153 pages ...Certes ,tout dépend de ce qui est prioritaire dans le choix de ses tentations de
lectures       ... :)


                                                      
La Dame de la Lune


                                                                                               
Hécate



MICHEL 04/10/2010 15:14



Hécate, merci de ton passage... Beaucoup de retard, je l'avoue! Mercredi un autre rendez-vous avec un ami artiste peintre... Nous déjeunons ensemble! L'après-midi, promis, je viendrai prendre
connaissance de tes belles lignes et surtout te répondre. Désolé, mais mes journées sont chargées en ce moment, je navigue comme je peux! A bientôt mon Amie... Bises. MICHEL



Hécate 04/10/2010 19:26



Je vois que tu navigues en effet ...:)


Michel tu aimes les artistes?  : Michel-Ange t'attends dans cet article ...!!!


                                                                                    
A bientôt


                                                                                            
Amicalement .


                                                                                                           
Hecate



nettoue 03/10/2010 15:43



C'est un très beau dimanche, je te souhaite le même, chaud et ensileillé



Hécate 04/10/2010 09:32



Les jours se suivent ...mais ne se ressemblent pas Nettoue ,un jour automnale ce lundi .


                                                                                                           
Hécate


                        



Binh An 02/10/2010 23:07



Merci pour cet enivrant poème
,
Puisse ce vaisseau de Vin nous conduit droit au naufrage,
En ce Lieu profond aux rimes introuvables,
HHH, ô Hâfez, vois-tu, est une énigme,
Dont le M ne dit rien que fable et sortilège.


Bon dimanche à toi,
BA



Hécate 04/10/2010 09:29



Nauvrage du vaisseau ivre où arrimer la raison


Divan des rimes sur le pourpre velours  à foison ,


La Lune boit à la coupe des nuées aux carrefours


Et battent de la nuit moirée  ailes en leurs atours .


 


"Qui a lu ce que le Destin


            sur son front a écrit ?...


Ivre notre Hâfez du Vin d'éternité ".


                                    Bon
lundi Binh An ,jour arrosé non de vin ,mais de pluie  :)


                                                                                                          
Hécate


 


 



nettoue 02/10/2010 17:46



Bonne fin de semaine et du beau temps Hécate



Hécate 04/10/2010 09:30



Le temps était doux ...Nettoue ,mais l'arsenic de l'orage était caché dans les nuages épais  :)


                                                                                                                     
H.



Déficience Mentale 02/10/2010 14:43



Je prends un peu de temps pour moi, donc je repasse sur tes pages :). Tu me fais découvrir un nouvel auteur, j'irai voir en boutique si certaisn extraits me plaisent.... et si l'agenda en permet
la lecture.


Bonne journée à toi !



Hécate 03/10/2010 18:29



Je le découvre aussi ...Rien ne vaut un petit coup d'oeil par soi-même  ,ici déjà j'ai donné de larges extraits des pages qui m'avaient attirée ....


J'espère Déficience Mentale que ton dimanche est empli de la douceur d'ici :)


                                                                                                                                  
Hécate



Binh An 02/10/2010 09:10



Peux t on revenir relire, lire les nouveauw comm, les réponses, et partir en silence, d'un pas léger?
Bon WE, MMM (je continue à réfléchir, chère HHH) !!!



Hécate 02/10/2010 19:12



Bien sûr Binh An que l'on peut revenir relire et lire les commentaires et s'en retourner en silence ...avec quelques vers d'un poète l'espace d'un instant évoqué dans "Parle-le leur de
batailles ,de rois et d'éléphants...." ,le grand Hâfez de Chiraz ,mais il me paraît plus approprié à ton besoin de réfléchir d'en choisir quelques  autres ,du même Hâfez qui ne sont point
dans le roman ... mais qui ne s'en désaccordent pas non plus ....:)


 


"Puisse un vaisseau de Vin nous sauvez du nauvrage


En cette Mer obscure aux rives introuvables!


 


Notre vie ,ô Hâfez , vois-tu  , est une énigme


Dont le Mot ne dit rien que fable et sortilège ".


                                     
Bon week-end  aussi


                                                                
HHH


                                                    



saltosam 01/10/2010 20:01



je comprend mieux ton clin d'oeil, il semble particulièrement enivrant ce livre. ton article donne envis d'en découvrir un peu plus et de ce plonger, à notre tour, dans les lignes de
l'histoire.


bon weekend ma chère Hécate



Hécate 02/10/2010 19:15



Eh! oui Saltosam ,je vois des éléphants et je pense à ce livre ...c'est dire si l'ivresse n'en est point encore passée ...   :)


d'où mon clin d'oeil un rien espiègle !


                                    
Hécate



ariaga 01/10/2010 19:33



je suis revenue faire un tour pour lire les commentaires et je peux t'affirmer que tu communiques parfaitement ton enthousiasme et avec en plus, suprême élégance, la "retenue" qu'il faut.



Hécate 02/10/2010 19:25



Tu as dû passer un moment à lire les commentaire ,car il est vrai que j'aime aussi beaucoup les avis qui suscitent le dialogue et me replongent dans le roman et même un peu au-delà
parfois . ..


Je ne sais si il y a suprême élégance ,du moins il y a de ma part le désir d'acceuillir avec courtoisie ..(.sans me départir de ma pensée en certains cas ).


Merci Ariaga du plaisir de te lire ici  ; bonne soirée .


                                                                                     
Hécate



nettoue 01/10/2010 15:45



Je ne sais pas si je trouverai cet ouvrage dans la bibliothèque de la ville, où j"e suis abonnée, mais je chercherai


Bon Week-end Hécate



Hécate 01/10/2010 17:28



Il est sorti en Aout  chez Actes Sud,et fait partie des romans de la rentrée littéraire . Tout dépend de la gestion de la bibliothèque .


            Il pleut et il vente ,et je ne sais ce que sera le temps du week-end . Bonne soirée Nettoue :)


                  Hécate



nettoue 30/09/2010 15:01



En effet, l'écriture est belle ! Dans certains ouvrages elles supplante l'histoire racontée.


Merci Hécate



Hécate 30/09/2010 21:44



Et comme l'histoire est belle aussi ,et maintient la curiosité éveillée ,c'est très réussi  :)


                          Bonsoir
Nettoue


                                                       
H.



Plaiethore 30/09/2010 01:45



Cinq minutes seulement que je venais d'ouvrir le mien pour lire la newletter de WWF... Et hop ! Comme vous, l'impulsion... Aller chez ma Magicienne... Sans savoir le pourquoi.


 


Le clair de lune fut comme un éclair.


 


Merci à Vous



Hécate 30/09/2010 01:49



Oh!....ces instants sont comme des torches !!!!!!!


                                                                       
Merci d'être là ...:)


                                                                                   
votre H.



Plaiethore 30/09/2010 01:37



Magicienne, à l'instant précis où je me pose dans votre boudoir... Je reçois votre pensée chez moi...


 


Douce, tendre nuit Belle Âmie



Hécate 30/09/2010 01:41



Une vive impulsion m'a fait ouvrir l'ordinateur....Je voulais vous joindre à travers l'espace...sans certitude que cela puisse se faire !


                             Merci Plaiethore 
chair de cette "jonction " ...


                                                                               
votre magicienne



Old-Luck-Oie 27/09/2010 21:48



Curieusement, les termes en lesquels vous évoquez l'atmosphère qui émane d'entre ces pages me rappelle quelque peu celle dans laquelle j'ai eu l'occasion de baigner pendant mon bref séjour à
Venise. Peut-être le fait de voir voisiner les marbres Renaissant et les dorures Byzantines... =)


Votre O.



Hécate 28/09/2010 13:37



Il y avait beaucoup de vénitiens ,et Michel-Ange semblait trouver en voguant sur les eaux du Bosphore ,que cette ville ressemblait à Venise la Sérénissime.


Chère O ,vous étiez à Venise ? ...


                                      
votre Dame Hécate



nettoue 27/09/2010 17:03



Et b ien je suis heureuse de renouer le fil. Je reviendrai dans la soirée pour le plaisir de lire


bises Hécate



Hécate 27/09/2010 17:07



A ce soir alors Nettoue :)


                                  
Hécate



urson 27/09/2010 08:56



bonjour merci de nous faire découvrir ce livre


Bonne journée



Hécate 27/09/2010 17:22



Le plaisir est aussi pour moi Urson :)


                          Bonne soirée


                                               
Hécate



Caro 26/09/2010 15:27



merci de nous le faire decouvrir au travers de ces quelques lignes qui sont très evocatrices. Ce roman est très ambitieux !



Hécate 27/09/2010 17:14



L'auteur l'a écrit sans prétention ,l'érudition n'est jamais pesante ,la narration est captivante . Et ,je me surprends à relire quelques pages pour le plaisir de l'onirisme .


                 Bonne fin de journée Caro


                                               
Hécate



Binh An 26/09/2010 09:17



Magicienne, je reviens vous voir et vous relire. Car il faut laisser le temps imprégner la première lecture et appeler une
seconde. Vous me donnez du Michel-Ange ! Quel délice. Comment vous remercier ? Brûlez-nous mais ne vous brûlez pas. Ceci dit, magicienne comme vous êtes !
Votre article est maintenant habillé de commentaires magnifiques. Certains drapent de velours, d’autres brillent de sois. Je vous ai parlé du souvenir d’une dame habillée de noir qui a décidé
d’aller s’immerger dans le siècle qu’elle nous décrit et vous semblez intriguée ? Vous n’aviez pas senti la manœuvre ? Réussir  à éveiller la curiosité d’une
magicienne ! C’est absolument magique.
Ceci dit, le petit sot a écrit sur le sceau. Vous aviez dit y être intéressée (au sceau). Voudriez-vous y faire un saut ? Intriguer puis intéresser une magicienne ! Ah, donnez-nous du
Margaux 1885, deux vers d’or et y versets à contes-goûtes.
Mille respects, Binh An



Hécate 26/09/2010 19:29



C'est magie que de vous voir dans mon antre pourpre , votre  magicienne est empourprée d'émotion à vous lire .


Oui ,oui...le sceau m'intéresse ,mes grimoires ont les leurs ,à chacun  leurs mystères  ,les vôtres sont  d'un monde entr'ouvert sur ailleurs ,et ,c'est prodige que d'échanger
nos paroles de silence  ici et chez vous .


La finesse de vos jeux de mots m'assure que vous êtes à même de faire le saut d'un monde à un autre .


Un vin de Malvoisie qu'importait la Sérénissime aux siècles des prospérités ,vous offre  ,si le voulez bien ,et  quelques vers de Michel-Ange  qui sont de  la veine de
cette ferveur qui était sienne et qui ont écho quelque part dans la respect et la  retenue ,certes brûlante  :


 


 Afin que tes beautés dans le monde demeurent


en dame plus aimable et beaucoup moins cruelle ,


  je prie que la nature ne vienne les reprendre


et qu'elles restent ta gloire ,que jamais ells ne meurent ,


 


  qu'elle garde pour l'embellir ton si calme visage


    lui dont l'aspect divin est l'image du ciel ,


    qu'elle emplisse d'amour et de sollicitude


   accordant à ton coeur la grâce et la pitié . " ( Michel -Ange )


 


  La Dame fantastique vue chez vous est plus acrobate que je ne le suis ici au fil des mots sur le fil d'archal ....


             A bientôt peut-être Binh An ...( je l'espère )


                                                        
Hécate



alain BARRE 25/09/2010 22:53



Quelle superbe écriture !


cordialement


alainB



Hécate 26/09/2010 19:32



Bonsoir Alain et merci de cette visite ,l'écriture  est enchanteresse sous la plume du conteur !


                                                                                                           
Hécate



Pâques 25/09/2010 20:28



Bonsoir Hécate,


Je succombe à nouveau à votre magie et j'ai une envie irrésistible de me plonger dans la lecture de ce livre ( c'est un peu comme après avoir lu certaines recettes de cuisine). Mais c'est mon
esprit qui veut être rassasié :-)


Bon week-end!


Marcelle 



Hécate 25/09/2010 20:33



Bonsoir Marcelle ,


Cette fois je crois que ce livre pourrait vous plaire ...:)


                                                
Amicales pensées


                                                                       
Hécate



fbd 25/09/2010 20:12



Tu parles si bien de tes coups de cœurs! et les citations sont alléchantes comme ce vin "noir à la lueur des bougies, ces saphirs qui jouent aux rubis"



Hécate 26/09/2010 19:42



C'est que ,ils sont très forts mes coups de coeur !...


         Il y a des citations qui parlent à qui sait faire vivre les couleurs ...:)


   Bonsoir francoise


 


                              


                                    



ariaga 25/09/2010 15:04



Cela ne fait pas très longtemps que je connais ton blog mais, chaque fois que tu nous proposes l'univers d'un livre, j'ai envie de m'y rendre le plus vite possible. Amitiés.



Hécate 26/09/2010 12:59



Mon enthousiasme serait-il contagieux ?


Ariaga tes mots m'encouragent à continuer ...Le tout est de trouver un livre qui me plaise sans restriction ,et que je puisse parvenir à trouver comment transcrire mes sensations !


                                                            
Amicalement


                                                                               
Hécate



Gertrude 24/09/2010 12:08



Je n’ai pas lu ce livre, chère Magicienne, mais devant ce type d’ouvrage, je me pose toujours la question de la fiction.


Michel-Ange, comme Léonard de Vinci, comme Albrecht Durer étaient des artistes mais également des savants, des visionnaires, des écrivains, des anatomistes, des naturalistes, des inventeurs… Ils
touchaient aux plus grands mystères de la Nature, ils n’étaient pas loin du surnaturel, de l’alchimie…


Ces figures d’hommes érudits de la Renaissance, et c’était bien là le statut de l’artiste à cette époque, ont pris, je crois, une sorte d’épaisseur mythique dans nos imaginaires modernes. Leurs
vies, leurs ouvrages, le mystère inhérent  à leurs recherches ont constitué autant de signes d’inquiétante (et délicieuse) étrangeté pour nos esprits cartésien et
classificateurs.


Au-delà de leurs talents immenses, bien après leur disparition, leurs œuvres n’ont cessé de gagner une sorte d’aura, de poids légendaire ;  elles existent sans pourtant
avoir la nécessité d’être vues, un peu comme la Vera Icona.


Et les découvrir est de l’ordre de la cérémonie, de l’illumination.


J’ai eu comme une révélation devant certaines œuvres de Léonard, en particulier devant La Belle Ferronnière et le Saint Jean-Baptiste (peut-être encore plus que la Joconde, qui accomplit la
prouesse de me couper le souffle quand je la vois, malgré la vitre, les quarante mille japonais collés dessus et les trois millions de reproductions sur des boites de chocolat), comme si ces
tableaux avaient une vie propre qui nous échappaient à jamais, comme si leur destin étaient au-delà de tout ce que l’on peut imaginer. J’ai été pétrifiée sous la Chapelle Sixtine (que j’ai eu la
chance de voir avant sa rénovation) et devant la Piéta de Michel-Ange comme devant la Perfection, comme devant quelque chose qui n’est plus appréciable par une aune humaine, qu’il n’est pas
possible de regarder en face sans être changé en statue de sel.


Tout cela pour dire que parler de ces artistes relève, je pense, toujours de la fiction, même de la science-fiction, que le récit soit dans une volonté historique ou résolument inventé ;
car, peu importe, c’est toujours du même dont on parle.


La fiction est un voyage, un voyage vers l’inconnu, vers un Orient de la Renaissance.



Hécate 24/09/2010 20:34



Chère Gertrude...Je vous lis ,et je vous relis ce soir ,suspendue à ces mots que vous offrez ici ,non seulement à moi ,mais à ceux et celles qui prendront le temps de parcourir les
commentaires autour de mon article  ,et je vous en remercie très fortement .


Je n'ai vu que  "La Joconde "de( L.deVinci)  ,et c'était il y a nombres d'années .Je l'avais imaginée en des dimensions supérieures ,aussi je fus très étonnée ...


 


Bien sûr ,au long des années et ,depuis longtemps Michel -Ange dégageait à mon insu un attrait indicible ,lorsque j'ai découvert ses poésies  j'ai aussi compris que l'aura qui entoure un
artiste peut devenir une sorte de quête ,de questionnement .


C'est ainsi que ,modestement ,et avec les opportunités ,que j'ai une eu une approche de cette Renaissance ,très imprégnée du néo-platonicisme . Je dois à Michel-Ange d'avoir lu Marsile
Ficin  !...:)


Quand j'ai lu ce roman de Mathias Enard ,je n'ai pas cherché à savoir la démarche de l'auteur ,et j'ai écrit cet article sur mes seules sensations .


Mais quelques jours après ,la curiosité m'est venue d'en connaître un peu plus . Je ne risquais plus d'être influencée !!!


 


Donc ,l'auteur par hasard s'est trouvé à ouvrir la biographie de Vasari  sur Michel-Ange il y a environ 5 ans  à la bibliothèque de la Villa Médicis à Rome. Et là ,il découvre qu'il
y a eu une lettre d'invitation de Bajazet . Bien qu'occupé par un autre projet ,durant deux ans il dit avoir consacré tous ses loisirs à lire tout ce qu'il pouvait  sur Michel-Ange ,se
penchant sur sa correspondance . Les lettres dans son roman sont  des lettres authentiques de  l'artiste .


Mathias Enard avoue que c'est intimidant d'écrire sur un tel artiste ",l'homme Michel -Ange fait partie du mythe  ,la fiction habite l'histoire ,s'empare de l'histoire "...


Votre pensée  ne serait pas désavouée par l'auteur chère Gertrude ...


Ce récit inventé ,conté ,où murmurent des voix nocturnes joignent toute l'ambivalence du néo-platonicisme  , la dualité et  ce tourment  que l'on retrouve dans les vers de
Michel-Ange ...


Voyage vers l'imaginaire ...qui m'a emportée ...  Je crois que ce court roman a été écrit  avec la délicatesse de la passion  ,avec quelques traits et  détails
empruntés à la réalité du passé  et ...


"tout le reste on n'en sait rien " ...( M.Enard )


                  Encore merci ,chère Gertrude !


                                    
votre Magicienne


PS :Je rectifie mon erreur ,mes idées se sont emmelées ...Vinci était sur ce projet de pont bien avant Michel-Ange...d'où les deux noms dans ma tête ( Gertrude...merci :) ).Et Vinci est venu
finir ses jours  si près de là où j'ai vu le jour ...aucune excuse à mon étourderie )


 



Paesaggio 24/09/2010 09:48



Chère Hécate,


votre article donne surtout envie de mieux connaître Istanbul et l'oeuvre de Michel Ange. Je vois que l'auteur avait jusque là donné de bien beaux titres à ses romans. Ici, le roman vaut
assurément mieux que son long titre, peut-être imposé par l'éditeur (ce genre de pratique est commun).


Bonne fin de semaine.



Hécate 24/09/2010 20:52



C'est déjà cela ...:)


Je ne sais pas si le titre est un choix de l'éditeur . A plusieurs reprises ,il est conté allusivement ,des batailles  entre les royaumes ,entre les êtres ,et ...si ,il est vrai
que cela soit ( J.B del Amo avait voulu donner un titre autre à "L'éducation libertine " ,il faudrait le demander à l'auteur ,je n'ai pas de réponse  à vous donner .


                 Bonne fin de semaine également ,je vous souhaite en attendant , une belle soirée
!


                                                                                                                                
Amicalement .


                                                                                                                                                   
Hécate



Cristophe 23/09/2010 21:34



Je ne saurai expliquer pourquoi, je ne le sens pas ce livre. Mais peut-être que mon intuition est mauvaise...



Hécate 24/09/2010 20:55



Il n'y a pas besoin d'explication ...Pourquoi se forcer ? Il faut lire si on a envie ,sinon...c'est risquer de gâcher et un moment de loisir et un livre  :)


                 Bonsoir Cristophe


                                   
Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories