Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 15:03

noraNora

de

Robert Alexis.

 

 

  

  

Avec cette sixième parution aux éditions Corti, Robert Alexis pourrait s’inscrire dans la lignée des romanciers de l’inavouable.

 

Ce qu’il narre est à la fois un clin d’oeil aux « Contes immoraux » du Siècle des Lumières, tout comme aux noires cruautés de ceux du lycanthrope Pétrus Borel où la femme est souvent contrainte et violentée, et pourquoi pas aux vertiges névrotiques d’un Villiers de l’Isle-Adam qui écrivait que « le seul contrôle que nous ayons de la réalité c’est l’idée ».

 

Une épigraphe de Klossowski sert d’entrée de jeu aux jeux entrelacés des déviances de la sexualité.

« Le Je, plaisanterie grammaticale ».

 

«  Je n’existais plus »

 

Nora est celle qui écoute « assise jambe croisées au coin d’une table, une main posée en soutien de la tête… »

 

Supputer une subtile allusion à la Nora de « Maison de poupée », cette héroïne qui a fait voler en éclat le monde du conformisme en affirmant son droit à la liberté, véritable défi qui scandalisa la société d’alors, est assez tentante, d’autant que la structure des contes repose sur des entractes entre les chapitres. Entractes qui permettent l’articulation des décors et des situations.

 

Nora, peut-être la figure de la compassion ?... 

 

«  Les ressorts conjugués du désir, des projets, des souvenirs et du présent s’agitaient sur une lointaine estrade. »

 

Dans le théâtre du dramaturge norvégien Ibsen les forces négatives de l’être poussent ses personnages à chercher à sortir des normes pour renaître à eux-mêmes, un thème que Robert Alexis aborde plus que jamais avec l’élégance d’une écriture osée. Il use de sa plume en virtuose titillant les fantasmes masochistes à leurs paroxysmes, comme avec son archet Paganini savait tirer d’un violon des stridences excitantes, novatrices et mystérieuses.

 

« Le nu androgyne » qui illustre la couverture semble avoir le rôle d’introduire le lecteur dans les « Ruines d’Orsanne » titre qui sert de prologue aux contes.

 

« Brusquement apparu entre deux langues de vapeur le château avait projeté la pâle lumière de ses façade, Nora s’était levée, le visage tendu vers l’étrange éclosion et j’avais à mon tour pu m’étonner d’une féerie de tours crénelées, de toits d’ardoise, de la porte gigantesque terminant une allée de châtaigniers. Un instant seulement ! mais un instant enchanteur, de ceux qu’une gravure propose à l’enfant plongé dans la lecture d’un conte, avant qu’il ne tourne la page, que la brume ne reprenne ses droits sur un monde interdit aux simples mortels ».

 

            Un monde d’interdits multipliés va s’entrouvrir et les scènes vont glisser insensiblement vers les voluptés de l’abyme, les décors n’étant plus que des conventions obéissant aux perspectives de l’inéluctable.

 

            Les lecteurs familiarisés avec les romans de Robert Alexis retrouveront des bribes de similitudes subtiles : le narrateur de « La Véranda » était en proie à de curieuses hallucinations, il achetait soudainement une villa entrevue, ici c’est un château plus isolé ceint d’une forêt de trente hectares aperçu par hasard du haut d’un promontoire naturel.

 

 « Assis sur le banc épargné par l’humidité, nous avions ri devant un panorama de nuages épais… »

 

            C’était sur un banc que l’inquiétant Hermann attendait le jeune officier de « La Robe ».

Faut-il s’étonner de retrouver le banc qui est le titre du premier conte ? Sur un banc on rêve, on perd toute notion du temps. La pensée abandonnée à elle-même n’est plus maîtresse des pulsions dont s’amuse l’identité.

 

            « Déjà, j’imaginais les subterfuges dont sont coutumiers ceux qui agissent en-dehors de la normalité : se munir d’un sac, y placer les vêtements, s’habiller là-bas dans la haie buissonnière derrière le cèdre bleu, et venir s’asseoir sur le banc, et venir se montrer ! »

 

            L’auteur élabore autour du fantasme érotique toutes les déclinaisons de la perversité jusqu’aux abjections les plus absolues.

            « Il s’opère dans notre monde mental comme la fissure de l’atome » disait Powys. Robert Alexis nous en fait une démonstration magistrale !

 

            « Je ne crois pas que la nature d’un fantasme soit réellement importante... L’essentiel se situait dans la qualité que l’on pouvait coupler à n’importe quoi ».

 

            Krafft – Ebing, le psychiatre austro-hongrois a été l’un des premiers à noter les observations sur le besoin de s’humilier, voir de se torturer pour accéder au bonheur. Tout comme l’extrême lubricité de certains vieillards…

 Suzanne et les vieillards - Jacob Joardens

Un bel exemple de ces vésanies de l’esprit nous est donné ici avec « un tableau qui a eu son heure de gloire au seizième et dix-septième siècle. Une jeune femme, épouse vertueuse d’un riche babylonien est surprise au bain par deux vieillards. Elle est soumise à un choix : accepter de faire l’amour avec eux ou être faussement dénoncée pour avoir donné rendez-vous à un jeune homme caché dans le parc. »

 

             Je défis quiconque ayant lu les pages suivantes de pouvoir regarder ces tableaux d’un même oeil ! (Nombreux sont les artistes qui ont abordé ce thème emprunté à l’Ancien Testament, Tintoret, Rembrandt, Van Dyck, Rubens, Jacob Joardens…)

 

            « Une paume enserra mes genoux ; une autre visita l’intérieur de mes cuisses. Un doigt audacieux tira parti de mon abondance, et vainquit sans coup férir la seconde intimité. Je plongeai dans un monde où rien n’existait plus que ce que l’on me faisait… »

            « Je restai debout, bras et jambes écartées, livrée aux molles pressions d’une bête tentaculaire ».

 

            « Garçon » aborde les relations équivoques des enfants et des prêtres, échos au roman quasi autobiographique « Garçons » de Montherlant.

 

            « L’abbé s’en prenait particulièrement aux endroits les plus menacés. – Tu vois, il faut montrer qu’on est bien un garçon… »

 

            « Bientôt, je me levai la nuit lorsque j’étais sûr que mon voisin dormait et circulai dans la chambre, d’une place à l’autre, m’allongeant sur le matelas froid des lits inoccupés, allant jusqu’à la fenêtre exposer ma nudité à ceux que j’espérais cachés derrière les arbres de la cour, des êtres grotesques, les gnomes et les sorcières qui abondaient jadis dans mes livres d’images. »

 

« Le Dahlia noir » (titre éponyme du célèbre auteur américain James Elroy) nous plonge au coeur du crime.

 

 « Ses yeux fous de panique me ravissaient, ses grognements, ses cris étouffés. Quand elle fut totalement nue, je la retournai, ventre contre le sol, je plongeai entre ses reins, creusant par la force un chemin qui ajouta à ses souffrances.

Non, je n’avais jamais eu autant de plaisir… »

 

Six contes inquiétants où planent l’ombre de la démesure, le fantasme dans tous ses ébats et l’ivresse d’une résurrection Dionysiaque !

 

                                                                                                                                                                                                  Hécate

nora 4ème de couverture 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A paraître le 2 septembre 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

Valmont 06/03/2012 23:15


Je note, vous me mettez l'eau à la bouche, d'autant que les éditions Corti publient souvent des perles, amitiés.

Hécate 09/03/2012 09:23



Bonjour Valmont ,


oui les éditions Corti osent beaucoup et toujours en qualité . 


Une très belle écriture , classicisme et audace .J'ai lu tout de R. Alexis .


                                                                                   
Merci de me lire


                                                                                                     
votre H



Gertrude 23/08/2011 17:09



Je viens d'écouter chère Magicienne.... J'en suis bouleversée! C'est totalement fascinant! Comme ses propos sur l'être, l'identité, l'altérité ont du vous aller droit au coeur... comme pour moi.
Je suis sure que vous comprenez, que nous nous comprenons. Et ce salut à la fin pour votre Salon pourpre, votre boudoir! Je savais bien que ce n'était pas un simple blog le jour où j'ai laissé ma
bouteille à la mer voguer au gré de votre Lautréamont...


AH! Magicienne!!


Merci de ce beau partage.


 


PS: Je vous en aurai voulu à MORT de me taire tout cela!  :)



Hécate 23/08/2011 22:45



Chère Gertrude ...Nous voici donc en pleine émotion une fois encore !...Oui ,je crois que je comprends ,que nous nous comprenons sur ce que vous dites .Bouleversée ,oui...et dès la
découverte de "La robe " ce fût le choc .Je cherchais je ne sais quoi exactement ,un livre qui soit différent ,qui me "parle" ...Le hasard est extraordinaire !..Comme pour votre venue sur mon
Lautréamont  qui a été un événement d'envergure ...J'ai senti que chez vous c'était un "univers" qui me parlait ...


Je suis aussi impulsive que réservée ...comme vous devez bien le savoir maintenant  depuis tous ces longs cours sur votre raffiot aux multiples figures  :)


Ce salut à mon Salon pourpre m'a laissée pantoise !!! et profondément touchée ben sûr .Je ne m'y attendais point ...


Mon blog est un blog qui parle de mes coups de coeur ,de mes émotions ...Merci d'y être venue et  d'être là encore .


 PS : Ah! Capitaine  ...à Mort Amor  :)


                                                                       
votre magicienne



Gertrude 23/08/2011 13:35



WAOUH!!!!!!! Ma très chère Magicienne!


Vous m'aviez soigneusement caché ça! Dites-moi donc que vous avez rencontré RA, je veux tout savoir! Mais tout cela ne m'étonne pas car vous n'aurez cesse de m'étonner toujours.


Merci! Merci! de cette magnifique surprise: c'était le seul, hormis le dernier (quelle rentrée!) que je n'avais pas dans ma bibliothèque.


Sacrée Magicienne!!!



Hécate 23/08/2011 16:01



Ah!...Je vois ...:)


Que de rencontres se font à travers la virtualité des mots ,c'est la magie de la vie ...RA est aussi mystérieux qu'étonnant .Cette surprise là m'a stupéfaite ,mais si vous écoutez
comme moi l'interview de France-Culture ,vous aurez une autre surprise  ,celle qui a été mienne également en ce 30 avril 2011...


Je n'en dis pas plus ...Sinon que parfois le Diable s'amuse à surprendre une Magicienne ...


Je me doutais que vous n'aviez pas ce roman là ...une intuition sans doute ,mais je vous assure que j'ai longtemps hésité à vous l'offrir ,allez savoir où va se loger la discrétion et
la pudeur ,comme la Lune dont on ne voit qu'un quartier ...:)


                                                                                                       
votre amie magicienne ...


                                                                                                                                           
HHH



sixfrancs21 10/12/2010 16:47



Suite & fin de mon verbiage :  ...... "Suzanne est sauvée, son mari rassuré. La morale est sauve [......] Pour certains, Suzanne, innocente, accusée injustement, représente l'église
alors ... Elle est bien jolie ! (qui en fait ?) D'autres enfin diront ironiquement qu' "elle serait le type même de  l'innocence féminine,  pourchassée par la concupiscence
et le vice de vieux mâles en rut" (Alain Busine, "Nudités de Venise")


Que de changements en 3 siècles ! Du Tintoret : toilette d'une beuté nue, puis chez Le Dominiquin, Rubens et Van Dyck : résistance d'une belle à demi nue (les habits ne
sont-ils là que pour être arrachés ?) jusqu'à Gustave Moreau :  une Suzanne, debout et seule, complètement nue et unisexe (bien contemporaine ?) "    



Hécate 11/12/2010 18:47



Bien ambiguitë la Suzanne de Gustave Moreau  ,bien dans la fantasmatique  de la confusion des genres ...


Voilà une suite qui donne du corps à mon article sur "Nora" ; merci cher Francis  :)


Et bien bonne soirée parmi toutes ces toiles  qui nous racontent plus qu'on ne pense  !...


                                                                                               Hécate



sixfrancs21 09/12/2010 20:01



Sixfrancs, ce sont les syllabes inversées de mon véritable prénom : Francis !  



Hécate 09/12/2010 21:03



Je n'y avais pas même songé !...


                                                   
Bonne soirée...Francis


                                                                                              
Hécate



sixfrancs21 09/12/2010 16:37



L'article était illustré par 5 photos reproduisant divers tableaux de Suzanne :


1/Le Tintoret (1555)  2/Le Dominiquin (1603)  3/Rubens (1616) 4/Van Dyck (1622) et enfin 5/"la chaste Suzanne" (1855) de Gustave Moreau que  j'avais eu  l'occasion de voir
deux fois au musée des B-A de Lyon


Voilà le début : "le mois dernier nous avons eu Bethsabée, au tour de Suzanne maintenant. Le bain offre la possibilité de représenter une femme   magnifiquement nue, justifiée à
l'époque par l'alibi des Saintes Ecritures. Grâce à elles ou à  la mythologie, le peintre entre alors dans le  monde de la moraale bien-pensante  etc. etc.



Hécate 09/12/2010 19:13



Je viens lire "mon feuilleton "...merci beaucoup ....


                       A bientôt sixfrancs21


                                                      
H.



sixfrancs21 08/12/2010 18:54



J'ai retrouvé le journal, c'était un mensuel contestataire genre "Canard Enchaîné", mais local où j'écrivais (bénévolement !) des articles sur des femmes célèbres (genre Judith, Bethsabé,
Cléopâtre, etc.) en peinture... il date d'avril 2006, mais malheureusement je ne sais pas faire de copier-coller, je te donne aujourd'hui le titre et je t'enverrai plus tard
le début & la fin; "la chaste Suzanne et les vieillards  lubriques" à savoir cependant que je commençais par une étude de la Suzanne du Tintoret (1557).



Hécate 08/12/2010 21:26



Merci de cette nouvelle sixfrancs 21, voilà qui me donne encore davantage l'envie d'en lire plus !


Le titre ,c'est déjà un début  :)


                                 
...A bientôt


                                                    
hécate



sixfrancs21 02/12/2010 18:03



"Suzanne et les vieillards", j'ai écrit & publié un article sur ce thème en peinture !


NOSTALGIE !



Hécate 03/12/2010 13:50



Ma réponse étant tombée dans les oubliettes ,me revoici :


Cet article "Suzanne et les vieillards" est-il encore visible dans le Puits de sixfrancs 21 ?


                                                        
J'en suis un peu...curieuse  :)


                                                                                                  
Hécate



Marie claire 17/11/2010 23:21



"Il vous sera plus facile de toucher les étoiles que de vous approcher de mon mystère " a dit d'Annunzio"


J'ai lu ton article. Les commentaires ... Tes réponses aux commentaires. Et cette phrase m'arrête. Me touche. Il n'y a plus qu'elle.


Je ne repars jamais déçue de chez toi. J'y trouve souvent ce dont je n'avais pas conscience de chercher. Même si j'attendais une lueur pour m'éclairer.   Alors
merci Hécate !


 


 



Hécate 18/11/2010 12:51



Merci de tant d'attention à lire article et commentaires chère Marie-Claire .


 


Ce que dit d'Annunzio en cette phrase  contient tellement l'essence même de la vie ,d'un être ...Que l'on puisse exprimer tant avec cette simplicité qui semble si évidente 
m'étonne et me fascine . Comme tu l'écrit : il n'y a plus qu'elle !


                                                                                     
Bien amicalement


                                                                                                                       
H.



Joe Lane 07/10/2010 12:12



Je vous remercie pour cette invitation à venir ici vous lire. J'ai en effet beaucoup apprécié l'article. A nous croiser bientôt peut être... Joe



Hécate 07/10/2010 16:14



Et moi  Joe je vous remercie d'être venu sur le Fil d'Archal ,lire mon article sur ce roman .


A bientôt peut-être nous croiser ,si je retrouve le sentier qui va par chez vous ...


                                                                                                 
Hécate



Cathy 23/09/2010 19:40



Bonsoir Hécate,


Après que tu sois passée sur mon blog, je lis ici tes "critiques" ou tout simplement ton "analyse" des oeuvres que tu fais découvrir sur tes pages... Voire même des livres non encore accessibles
au public !


Je me suis arrêtée sur cet article car il évoque un domaine encore trop tabou dans notre société... Société que l'on dit "évoluée".


Or, pourquoi se voiler la face ? Les peintres se sont montrés "précurseurs" pour certains. La littérature également.


Tu présentes ici un sujet grave puisqu'il traite en partie de la pédophilie, mais sur les autres aspects de la sexualité tu sembles prôner pour la tolérance.


Chacun fait avec ce que la nature lui a imposé quelquefois... Lorsque l'on peut comprendre que l'orientation sexuelle (homo ou hétéro) ne relève pas forcément d'un choix, on a avancé d'un
grand pas !


Au plaisir de revenir en ce lieu très enrichissant,


Je te souhaite de passer une excellente soirée.


Cordialement,


Cathy.


 



Hécate 24/09/2010 23:03



Bonsoir Cathy ,je viens seulement maintenant répondre à ton commentaire sur le dernier roman d'un auteur ,certes assez dérangeant . Notre société semble évoluer bien lentement ,est-elle aussi
tolérante qu'on le pense ?


Si cela t'interesse ,j'ai sur l'auteur ,sur ce blog l'ensemble de son oeuvre depuis "La robe "  qui  ouvre certains aspects de la sexualité  sur lesquels en son temps le
sexologue M.Herschfeld s'était penché .


L'orientation ( homo ,hétéro ou autre ) devrait être laissée libre . R.Alexis défend  ce qui est mutilation de l'identité .


Dans un billet sur "Les figures"   ,il y a un lien via un entretien avec l'auteur ( ce qui est rare ,R. Alexis évite  les médias ). 


Ma tolérance est une ouverture vers l'autre ...Quand on aime vraiment passionnement l'art ,la vie ,il me semble évident de ne pas porter de jugement sur la nature d'un être .


Merci d'avoir  d'être venue ici Cathy . Reviens quand tu veux .Je réponds toujours ...prête au dialogue .


                                                                                             
Bien sincèrement .


                                                                                                                  
Hécate



LM 22/09/2010 21:31



c'est vrai que ta description donne envie de le lire , ça aiguise la curiosité :-)


Laury


 



Hécate 23/09/2010 13:03



J'ai dit peu de choses Laury ,préférant donner à lire quelques extraits du roman ...


                                                                         
Bienvenue à toi :)


                                                                                                 
Hécate



if6 20/09/2010 08:14



oh! j'ai encore oublié le lien. voilà c'est fait.



Hécate 20/09/2010 11:29



Vous vous "amusiez" à me servir de mes dons magiques pour vous retrouvez ,c'est à croire ,pour oublier à ce point  :)


Merci if6....


                    Hécate-du-Carrefour-des Jours-et- des-Nuits



if6 20/09/2010 08:13



Vous êtes donc magicienne ! Je l'apprends en lisant les mots de vos nombreux admirateurs lecteurs et lectrices.  Quand reviendrez-vous?


Je vous souhaite un bon rétablissement pour le tor-ti-co-lis



Hécate 20/09/2010 11:36



Ah! le "charme" a été vite mis à jour par quelques uns et qulques unes parmi mes visites sur le fil funambule  qui est aussi,mon salon sanguin comme on l'a aussi très facétieusement
nommé  :)


Merci de vous soucier de mon tor-ti-colis ( la tête est un colis !!! ). Un peu moins vif aujourd'hui ,il y a de l'espoir !


Je suis là...Mais je reviens bientôt avec le fil d'autes mots ...


                                                        
Bonne journée if6


                                                                            
Hécate



René 19/09/2010 09:53



"...je me surprends..."






Hécate 19/09/2010 14:18



....je crois qu'instinctivement ,c'est ce que j'avais lu ...Merci René



René 19/09/2010 09:52



Je me surprens à m'ennuyer parfois de vous comme si vous étiez une vieille connaissance. Spleen dominical???...bonne journée mon amie



Hécate 19/09/2010 13:58



Cher René ,c'est que voilà tout de même plusieurs mois que nous échangeons régulièrement quelques mots ..


.Voilà qui va réchauffer mon dimanche  :)


Le soleil brille ,mais la pensée amicale est un autre soleil !


                                     
Bon après-midi à vous .


                                                                
Hécate


                                         



Old-Luck-Oie 19/09/2010 00:50



Ah, elles ont donc trottiné jusqu'à vous, ces petites pattes-là...  Vous m'en voyez rassurée! =)


Comment vous portez-vous, très chère Magicienne? =)



Hécate 19/09/2010 14:28



Chère O...Je porterais mieux ma tête si je n'avais en ce dimanche sous les feux de Phoebus ,un torticolis du Diable qui m'empêche de tourner le cou !...


Oui ,elles sont avec moi ces pattes là ,et l'oeil d'or est fascinant !...Merci de tout coeur pour votre attention  si bien choisie :)


                                        
votre Dame Magicienne



Plaiethore 16/09/2010 23:09



Une libellule ornée de rayures bleues lapis-lazuli est venue se laisser mourir chez moi aujourd'hui.


Je l'ai gardée un instant dans ma main, espérant qu'elle s'envolerait de nouveau ; puis je l'ai posée sur une feuille de laurier afin qu'elle finisse d'expirer sur de la douceur. Elle est à
présent déposée sur l'étagère qui est fixée au dessus de mon bureau, en compagnie de mes auteurs morts adorés, de mon Tic Tac Magique et de l'image d'une jeune demoiselle portant robe longue,
cheveux de jais, léger fichu et chaussons doux.


 


Je vous souhaite la douce nuit Belle Magicienne



Hécate 17/09/2010 11:43



Que cette messagère des rêves soit venu mourir près de vous est un signe qui s'ajoute aux autres ...Ah! Plaiethore...J'imagine ce bleu ...


Il est doux ne pas s'éteindre seul ...Elle ne pouvait mieux choisir que de venir près de vous ...


Merci de cette confidence qui fait écho à mon âme .


                                                    
votre Magicienne ...



if6 15/09/2010 08:14



Je vous souhaite le bonjour


ramassant quelques fleurs dans la respiration lente de votre blog


à bientôt, peut-être, on ne sait jamais...


 



Hécate 15/09/2010 12:36



Je vous en remercie ....


J'aimerais bien retourner chez vous....Si vous m'indiquiez le chemin ....


Puissiez-vous n'être point insensible à ce souhait ! ...:)


                                                                 
Hécate



René 15/09/2010 01:13



☼ Bonne nuit ma douce et littéraire amie ☼









Hécate 15/09/2010 11:34



Ah! René ...bien aimable à vous .


                     Ce matin ,la pluie ....un temps idéal pour lire  :)


                                                                                       
Hécate



machefort 14/09/2010 22:40



Avant mes quatre ans je confondais "sortir de table et sortir son sexe." Maintenant grace à une éducation bourgeoise, je sais manger seul et nu sans trouver cela bizarre.



Hécate 15/09/2010 12:41



Evidemment ...ce n'est pas tout à fait le même service :)


J'ose imaginer la tête de vos deux dames E...et G...Quelle conversation elles auraient !!!


Vous avez un sens de l'éducation bourgeoise assez étonnant ,cher Machefort ; en quelque tenue choisie par vous ,toujours le bienvenu dans mon salon sanguin !


                                                                   
votre Madame Klimt :)



peau d'âme 07/09/2010 14:06



Je découvre ton univers avec plaisir,


Belle journée.



Hécate 08/09/2010 12:33



Il ne manquait ici qu'une "Peau d'âme "...:)


                          Merci de cette empreinte ...


                                                     
Hécate



Nat 07/09/2010 07:28



belle promotion littéraire


je ne connais pas cet auteur, mais le détour semble en valoir la peine


un arret cultura un de ces soir s'impose


merci pour cette découverte


bonne journée hécate



Hécate 07/09/2010 19:34



Bonsoir Nat ,cet auteur que je lis depuis ses premières publications sait capturer mon attention . Ce fût dès le premier roman ,une réelle découverte  !


                             Merci de cet arrêt sur
"Nora " .


                                                    
Avec le bonsoir d'Hécate



AneverBeen 06/09/2010 13:59



Hécate me demandait si j'avais goût à la lecture de nouvelles dites pour adultes. 


J'ai goût à la lecture. Ai déjà lu des nouvelles pour adultes mais non du même genre, avouons-le.


Cepedant, Hécate sait que j'ai eu l'occasion de lire des livres d'auteur du siècle des lumières, dont de Diderot et Sade qui n'ont pas manqué de toucher, à
leur manière, au sujet qui en ferait rougir plus d'un qu'est celui de la sexualité.


Diderot traita le sujet avec fantaisie et humour alors que Sade fut plus cru.


Je pense donc que ce recueil de nouvelles proposé par Héacte pourrait faire parti de mes lectures. Je ne sais, hélas, si j'aurai prochainement temps d'aller
à la rencontre de ce livre en plus de le lire mais un jour, peut-être bien...


J'ai tardé à me rendre chez Hécate, par manque de temps mais aussi parce que je sais qu'en me rendant chez elle, je devrais prendre le temps de me poser car
il y ait vraiment des espaces sur lesquels nous devons nous attarder :)



Hécate 07/09/2010 11:51



Toujours grand plaisir de répondre à AneverBeen ...:)


Nous avions ,parlé de Sade ,il m'en souvient ...


Ici ,le style de l'écriture est sans crudité ,il suscite l'imaginaire ,les descriptions savent surprendre .


Un roman où s'enchaînent les contes ,ou il est aisé de reprendre souffle .


Ce livre est actuellement en librairie ...


                                   
Bonne journée...entre les pages ,les lignes ,les rêves ,les heures...


                                                                                                                    
Hécate



La bête humaine 06/09/2010 01:21



j'ai commencé la lecture, c'est véritablement fascinant...



Hécate 07/09/2010 11:35



Il faut ne point lâcher la lecture...alors !


                                                       
Hécate



magsam 05/09/2010 22:07



Coucou j'espere que tu vas bien? Alors en ce moment tu nous lis un nouveau roman?


je te souhaite une bonne soirée bisous



Hécate 07/09/2010 11:37



Oui...mais il faut attendre un peu .Celui-ci vient tout juste de sortir en librairie ...


                                                                           
A une prochaîne fois Magsam :)


                                                                                                            
Hécate



Fethi 05/09/2010 14:42



Je découvre et j'apprécie!


Bon dimanche



Hécate 05/09/2010 19:53



Merci à toi Fethi . L'écriture est très belle et dépasse  la  simple narration .


               Amicalement


                               
Hécate



philae 04/09/2010 19:21



passionnant merci pour l'info



Hécate 05/09/2010 11:23



Eh! bien voilà qui est bien dit  :)


                        Bonne journée Philae


                                                       
Hécate



Old-Luck-Oie 02/09/2010 21:51



C'est en cours =) il ne me reste plus qu'à trouver une compagnie à laquelle affecter mon jeune poilu, je comble donc quelques lacunes dans ma connaissance de la Grande Guerre, et je me lance! =)



Hécate 05/09/2010 11:19



Que les choses se mettent donc en place  :)


La Grande Guerre ...demande quelques documentations ,du moins ,de celles qui sont originales . Bonne chance .


                     votre H



Guern' de Bé 02/09/2010 20:24



Les éléphants roses, c'est pas les spiritueux, mais le LSD, je crois, si mes souvenirs sont bons...



Hécate 03/09/2010 10:22



 :)


Voir des éléphants roses ,est une métaphore qui date du début du 20ème siècle  ...hallucination due aux abus d'alcool et autres hallucinogènes
.


Tu vois un peu où nous vont ces échanges autour des contes de "NORA "  !!!     :)


                                                                                                                                        
Hécate



Binh An 02/09/2010 12:19



Qui es tu, Magicienne ? Y a-t-il quelque part un court-circuit à lire pour savoir qui tu es ?
Binh An, végétarien.



Hécate 02/09/2010 14:37



Qui je suis ?....


Sous le tableau Dark Beauty , en haut à droite ,figurent quelques lignes ...


Bienvenu dans mon antre pourpre Binh An !...:)


                                                        
 Hécate



Guern' de Bé 01/09/2010 23:27



Bonne question...Pourquoi noir, l'humour ? Parce que le noir est lié au mal ? et que le mal est noir...Un truc comme ça...mais je suis sûre que tu connais la réponse et que ton intellectualité
serviable va me le dire (enfin me l'écrire plutôt).



Hécate 02/09/2010 19:31



Je n'ai pas de réponse digne de ce nom !...:)


La peur est bleue ,l'heure bleue pourtant est celle du rêve ,comme l'oiseau bleu du conte ,ou la note de musique ...étrange ces variations autour du bleu...


Être gris c'est avoir un peu bu


On voit des éléphants roses quand on est sous l'influence de spritueux


Amusant ,comme les couleurs sont jointes à certains états...


Si tu as quelque idée ...là-dessus ...:)


                            Bonsoir Guern'n de Bé


                                                   
H.



Paracelsia Le Saigné 31/08/2010 21:24



Merci de me prévenir... Je finis juste Metro 2033 de Dmitry Glukhovsky et j'entamerais celui ci avec sérénité.



Hécate 01/09/2010 14:26



Sérénité ...toute paradoxale  que la lecture de "Nora " ....:)


Je vous souhaite de vous égarer voluptueusement  dans ces jeux d'ombres et de ténébres que  nous conte Robert Alexis !


              Mes  amicales pensées Paracelsia , 


                                               
votre Hécate



Plaie 30/08/2010 22:06



Le Mistral est déchaîné cette nuit et les étoiles se parent de leurs plus beaux joyaux... C'est que le vent chante des airs d'opéra et que les astres vous clignent de l'oeil Magicienne Mia...
C'est moi qui le leurs ai demandé.


 


Bien vôtre



Hécate 31/08/2010 00:07



Accoudée au balcon de la Nuit ,je contemple les étoiles et j'écoute ces airs d'Opéra ...


C'est bien le moins que je puisse faire puisque Saigneur Plaiethore me convie à la fête enchantée  :)


                                                          Message
intuitivement reçu ...


                                                                                
votre Magicienne



ariaga 30/08/2010 15:53



Un passage, une pensée. le Laboratoire va bientôt reprendre son ton habituel, celui qui avait suscité un commentaire qui m'avait été droit au coeur. Amitiés.



Hécate 31/08/2010 10:39



Bonne reprise Ariaga ,et à bientôt :)


                                                  
Amicalement votre


                                                                           
Hécate



Guern' de Bé 30/08/2010 13:27



Tu attises ma curiosité...d'autant plus que je m'intéresse beaucoup à ce que je mets à l'intérieur de mon corps...ce qui est rarement le cas, je le constate tous les jours, chez mes
congénères..."du moment que ça se mange" est la phrase-type des gens qui ingurgitent n'importe quoi.


Ceci dit, ça me fait un peu peur ce que tu dis, mais j'apprécie aussi beaucoup l'humour noir ! J'imagine le pire.



Hécate 31/08/2010 00:18



Tiens ,tiens ...Guern'n ....


Sais-tu que c'est le fait du conte qui attise la curiosité ..., mais oui certainement que tu le sais ,comme tu sais
qu'avoir un peu peur fait partie du risque de tout conte ....


Donc ,tout compte fait ,imaginer le pire est un moindre mal  ,ça ne préserve pas du pire ...cependant
!


 " du moment que ça se mange "...comme disent tes congénères ...Là ,certes c'est de l'humour ,noir ,évidemment ,c'est bien le seul couleur qu'on autorise à l'humour  . Sais-tu pourquoi ???...


                                                          
Amical bonsoir


                                                                       
Hécate



Pâques 29/08/2010 15:24



J'aime déjeuner sur l'herbe, simplement de pain et de vin et pas trop les restaurants à la mode ou les convives sont dans l'obscurité :-)


Alors je me demande si je vais aimer ce livre?


Mais, comme je suis curieuse et que vous m'avez tentée, je vais le lire quand même :-)


Amicalement


Marcelle



Hécate 29/08/2010 15:51



Je ne le sais pas plus que vous Marcelle...


Je n'aime pas trop ces lieux où les lumières sont cruellement éblouissantes ,je n'aime pas les endroits à la mode ,les romans qui s'exhibent excessivement dans la presse  non plus
...


Le clair-obscur convient aux rêveries ,à l'intimisme ,écouter une musique quand le soir vient a son charme ...


J'aime être surprise par un roman insolite ,la curiosité a souvent déterminé mon choix dans bien des domaines ...


J'aime les arbres ,le ciel ,les fleurs ,la poésie ...la flamme des bougies sur une table ...


                                                       


J'aime aussi votre passage sur le fil ...:)


                                          
Amicalement


                                                           
hécate



Old-Luck-Oie 28/08/2010 21:14



Oh, croyez-vous vraiment qu'ils s'éventent, les souvenirs? Il me semble parfois qu'ils se déposent en poussière dorée - peut-être cette poussière de fée chère à Barrie, qui sait? - que le
plus léger des souffles suffit à soulever... =)


Quant à cette effraie, j'oubliais, je n'ai malheureusement pas de matériel d'assez bonne qualité pour la photographier. Elle vole à tire-d'aile sous mes fenêtres, dans l'obscurité, afin de
ramener à sa nichée quelque chauve-souris fraîchement capturée... =)



Hécate 30/08/2010 11:20



Comme des perles d'ambre que l'on garde dans un coffret ...La poussière féerique ...Les souvenirs s'assoupissent parfois ,ils hantent nos songes comme nos rêves éveillés ...


Certes...ces oiseaux se déplacent dans le noir . J'écoute leurs cris souvent la nuit venue .Les ailes sont munies de duvets qui favorisent le silence de leur vol ...Ce vaporeux
plumage est fragile ,il doit être régulièrement lissé ,il permet de fondre sur la proie ,de la surprendre .Son ouïe est très fine . La pluie alourdit ses ailes ,ce n'est pas pour elle un temps
favorable ...


 


"Je suis le proscrit qui se voile,


Qui songe ,et chante ,loin du bruit,


Avec la chouette et l'étoile ,


La sombre chanson de la nuit ". ( V. Hugo )


                                                      
Bien amicalement  à vous chère O...


                                                                                           
Dame Hécate



Old-Luck-Oie 28/08/2010 02:24



Ah, Dame, il me fut et me fit une bouffée, que dis-je, une bourrasque d'air frais! =)



Hécate 28/08/2010 10:16



Un air "très vieux,languissant .........,


Qui pour moi seul a des charmes secrets !"  .( G.de N. )


 Je m'amuse un peu ,faisant réponse de" Fantaisie", mais chère O je suis bien aise de cette bourrasque d'air frais .Les souvenirs s'éventent ,il en reste parfois quelque bouffée....comme
vous voyez  :)


                                                                                       
Dame Hécate



ZELIE LA BELLE 27/08/2010 23:47



Bonsoir Hecate, merci pour votre visite, votre blog est trop intellectuel pour moi, secrétaire à la retraite. je suis plus simple et plus terre à terre. Il
en faut pour tous les goûts.


Bonne continuation SANS DIEU NI MAÎTRE !



Hécate 28/08/2010 10:24



Trop intellectuel  pour vous ?...Zélie ...je ne suis qu'une personne qui aime lire et mon Fil d'Archal est ouvert  à tous en toute simplicité


Bon week-end  Zélie La Belle .


                                                      
Hécate



Déficience Mentale 27/08/2010 12:38



J'aime particulièrement la dernière note : Dionysiaque. J'ai longtemps été obnubilé par ce panthéon si différent du christianisme auquel je suis un incroyable étanger.J'ai lu dans les
commentaires pécédents quelque chose qui m'a une fois de plus, attiré : Duras. C'est formidable et j'en lis continuellement. Bonne continuation à vous, bonne journée, espérant que chez vous, il
ne fasse pas 42°.



Hécate 27/08/2010 19:22



Dionysiaque !...Je n'ai pas usé de cet adjectif sans raison ;il se rattache en effet à l'un des six contes de ce roman ...je ne veux déflorer cet épisode ,il appartient au lecteur de le
découvrir  :)


Le christianisme est certes frustrant comparé aux dieux panthéistes , aux foisonnement qu'offre l'Antiquité dans ses cultes et ses rites ..


Duras ,oui...Je n'ai jamais pu oublier son film "La musica " magnifié par la voix si particulière et si belle de Delphine Seyring ...Je n'ai pas lu toute son oeuvre ,mais j'ai lu quelques uns
de ses romans ,dont "L'amant "...Vous semblez mieux connaître ses oeuvres que moi .


Fichtre ! 42 ° ...Non ,ici la température est descendue ,quelques averses aujourd'hui ...


             Merci de cette première visite en mon antre pourpre  ,votre signiature me servira de fil conducteur
jusqu'à vous ,la toile est un labyrinthe pour mes modestes capacités  informatiques  ;


                                                                       A
une prochaîne fois ,peut-être :)


                                                                                                      
Hécate



Old-Luck-Oie 27/08/2010 00:54



Désolée de ne me manifester que maintenant, j'ai eu quelques soucis avec ma connexion internet. Mais me revoici =).


Je m'étais promis de lire U-boot et La Robe, je ne l'ai pas fait, pas encore. Je crois que j'aimerai, pourtant. Ah, Dame, l'art de la transgression se perd. On ne heurte plus que pour heurter,
désormais, sans rien à voir à dire. On se croit transgressif en brisant grossièrement des tabous qui n'en sont pas, ou plus; et l'on craint les vrais interdits. Dieux, qu'ils manquent à ce
nouveau siècle, les Alexis, les Duras, les Salinger!


Vos freux ont-ils complété leur garde-robe! =)


Ici, dame Effraie chantonne toute la journée pour sa nichée, que l'on entend désormais pépier depuis la charpente de l'église templière... =)


Amitiés nocturnes,


O.



Hécate 27/08/2010 12:50



Chère Arachnée ...il est toujours possible de lire un des romans  de R. Alexis,ils sont tous disponibles encore .


Sans les interdits le charme de la transgression serait amoindri  :)


Oscar Wilde s'était converti à la religion catholique pour la volupté de ses pompes etses mises en scènes ( ses mises en messes )plus que troublantes ,l'encens ,les fleurs ,les
habits sacerdocaux ...Comme quoi ! ...:)


Non ,mes noirs amis sont dans une phase ...de renouvellement de " leurs dessous " ,c'est duveteux ,soyeux ,cela vole d'un souffle ,l'oeil semble maquillé par l'arc dénudé ...


Si vous voyez passer cette Effraie...n'avez-vous eu la tentation de la photographier ?


                                                                            
Magiquement votre


                                                                                                     
H.



magsam 26/08/2010 19:42



Je passe te souhaiter une tres bonne soirée apres cette journée de chaleur intense ou d'ailleurs il fait toujours aussi chaud 40° j'espere que de ton coté tout vas bien bisous bonne soirée



Hécate 26/08/2010 19:46



40° !!!...mais c'est le grill chez toi ............!


28° ici ,le ciel couvert ,une moiteur lourde ,mais par comparaison c'est frais :)


                                                                           
Bonsoir Magsam


                                                                                              
Hécate



MICHEL 26/08/2010 15:54



Tes notes ne me donnent qu'une envie, celle de lire ses six contes et découvrir de quelle manière, l'auteur arrive à nous entraîner dans ce jeu de perversité... Deux formes de perversité à mon
sens, peuvent être citées :  - la première sado-masochiste basée sur des jeux corporels où les partenaires s'affirment et (ou) s'affichent... Jeux, que le mot est large et souriant pour
décrire cette complicité soumission-domination, où le maître mot reste plaisir au delà de toute souffrance... Faut-il voir, interpréter ce domaine sous un aspect clinique, comme certaines têtes
instruites de la science le pensent? Ou simplement se dire, le mal (ou le bien), les deux sont en moi, et fataliste heureux, ne point se poser d'interrogation, ni de réflexion? Ne m'étant jamais
livré à de telles jouissances ou cruautés amoureuses, je ne puis qu'émettre un avis, suite à la vision d'un reportage en ce genre de lieu ponctué de nombreuses interviews... Les "participants"
n'avaient point l'air malheureux, et ne sortaient pas des banlieues! Alors qu'en déduire, avouer ses fantasmes et oser... Se dire que de telles pratiques peuvent aussi au delà d'une forme de
souffrance, mener au plaisir, à la jouissance? Ne sont-ils point le simple reflet de société basée sur la loi du plus fort? Et si parfois le côté théâtral en ce monde qualifié par certains de
pervers n'était que jeu, pour oublier notre triste condition d'être humain... Se retrouver en certains lieux dominé, pour un homme d'affaires qui par habitude, ne sait qu'ordonner, peut-être
aussi un plaisir raffiné! Alors en ce monde théâtral où chacun incarne à sa manière son personnage, il est sans doute pour certains besoin de se lâcher ! Porter jugement ne serait que preuve de
non respect, d'intolérance et nous raménerait à d'autres époques tristement connues pour leur côté inquisitoire... De grâce, n'y revenons pas!


- La deuxième perversité peut trouver aussi ses racines dans la simple narration... Libératrice sans doute, elle est ! Permettant ainsi d'évacuer en soi le trop plein de fantasmes à moitié
avoués... Alors, l'écriture : besoin, jeu, exutoire, en laquelle l'on prend plaisir de se dire, s'avouer et offrir! Ne retrouve t-on pas ce même rapport sado-masochiste, se faire mal parfois et
prendre son plaisir? Tiens, il va falloir que je réfléchisse plus longuement sur ce sujet !


Oublions les normes infligées... Laissons nos fantasmes, nos envies s'affirmer si tel est notre souhait! C'est cela l'Amour dans toute sa vitalité, mais aussi sa complexité!


Je sens que je vais prendre NORA comme amante...


Toute mon amitié Hécate... Tes billets m'ont donné l'envie d'ouvrir à nouveau certaines pages... Un beau cadeau reçu, je pense!



Hécate 26/08/2010 18:50



Que dire après ce long exposé de tous ces questionnements qui coulent de source ? La valeur d'un bon livre ,outre le plaisir de la lecture repose aussi sur les limites qu'il
nous fait dépasser ,ne serait-ce que celles qui reposent sur des préjugés  que nous pourrions avoir . Et qui peut se targuer de n'en point avoir en quelque circonstance ?... 


 


Je n'entends point faire l'apologie des rapports de force ,la société s'en charge;la compétition qu'est-ce d'autre ?


La liberté  est trop précieuse  ,on ne peut la vouloir enchaîner à seule fin de s'en repaître .


"J'ai pris ta boue et j'en ai fait de l'or ..." a écrit Baudelaire .


De la souffrance subie les stoïciens firent une philosophie de résistance et de combat silencieux . 


"Il vous sera plus facile de toucher les étoiles que de vous approcher de mon mystère " a dit d'Annunzio . Ce sera ma conclusion Michel .


 Cette phrase notée au vol ,entre deux chapîtres de ma lecture de "Nora "  me semble convenir à la nature de chaque être .


            Merci pour ce bel élan envers "NORA " ...et de ton attention à mon billet .


                                                              Très
amicalement à toi.


                                                                                          
Hécate



larmerouge 26/08/2010 15:12



Hé bien voila des textes qui peuvent "déranger", choquer mais dont le contenu est envisageable dans nos vies actuelles (et passées). Allons, allons, ne renions pas nos sociétés....


Les mots choisis sont beaux, il ne sont ni acres, ni crus, ni vulgaires evidemment, ils restent sains dans leurs sens malsains. C'est d'ailleurs ce qui suscite mon admiration
envers l'auteur, ça change des romans roses qui manquent de poésie ou de ceux qui en ont trop.  A en lire ces extraits, on en reste perplexe; des faits qui repoussent mais dont le
phrasé attire... personnellement j'aime bien ce mal-à -l'aise.


Il s'en dégage alors une contradiction sur la sexualité. Considéré comme un tabou, une trés mauvaise chose, un impoli qui dérange mais dont personne ne peut se passer (et ne faites pas
cet air innocent, si si vous aimez le sexe! lol). La sexualité à la base du vrai amour, rouge comme un sentiment intachable mais dont on peut aussi faire naitre le crime, et
ça en est bien dommage .


Bonne journée Hécate



Hécate 26/08/2010 16:29



Ah! Larmerouge ....nos sociétés nous accablent de faits divers plus horribles les uns que les autres et sans états d'âme et sur des explications qui évincent le plus important . Nos
informations médiatiques sont voyeuristes et glaçées . Elles anoncent ,elles dénoncent ,condamnent . Comprenons-nous mieux pour autant ces pulsions déviantes  ?...


Le malaise est-il perceptible dans la série de certains romans ayant pour thème une enquête policière ? Non,pas pour moi ...Je suis souvent étonnée qu'une personne lisant des livres
où s'accumulent des séries de crimes  ,tout à coup ,lisant un ouvrage où une seule mort dans un contexte psychologique  va se trouver  choquée . Etonnée ,pas vraiment en
fait    :).


De même ce qui touche à la sexualité ,les réactions sont de même ordre .


Le style de l'auteur est d'une grande beauté ,d'un esthétisme sans excès , il jouxte la vision au ressenti ,nous laissant libre de nous-même face à ce qu'il nous conte . Une
observation des pulsions ,intimiste ,sans la lourdeur d'une conclusion  explicative .


Les grivoiseries  ,la pornographie ,sont des genres bien classifiés ,admis .


Ici ,la dimension est autre .L'identité de l'être est un thème qui parcourt l'ensemble des romans de R. Alexis .


 


"le vrai amour ,rouge comme un sentiment intachable "...ce que vous écrivez -là est une image que j'aime à retenir et touche à l'indicible du mystère des sentiments amoureux
...


Le crime est un accident  qui sanctionne l'amour . Un fantasme de cette nature est-il un hasard ou le résultat d'une aberration des sens qui échappe au contrôle ... de
pulsions  sous-jascentes ?


Il serait érroné de vous dire que ces contes ne sont pas sans susciter  malaise ,voir  répulsion ...Il dérange et fascine par des scènes qui hantent autant par leur violence
que par la séduction de l'onirisme qui plane dès le prologue ..images ,mots ,libération "des dernières empreintes de conscience "...


             Heureuse, Larmerouge , de vous avoir retrouvée autour de "Nora" ...


                                                              
Merci encore de vous être attardée ici


                                                                                           
Bonne fin de journée


                                                                                                                                   
Hécate


                                                                                                



Anne Hecdoth 26/08/2010 11:04



C'est la rentrée. Vous avez bien choisi votre moment. Rentré tout ce petit monde. Las, le temps vaquant laisse si peu de temps ! La rentrée nous rend ce temps pour nos pérégrinations
déambulatoires lascivement oisives et néanmoins reluquaires. J'irai errer, vain dieu ! AH !



Hécate 26/08/2010 11:20



Ah! Soeur Anne ...vous ici ?...Après le rhum "diabolisé " ,la vanité du farniente ,et toutes vos poses sur le transat  :) ,que vous veniez dans ce "salon où l'on cause " comme le
disait hier un visiteur me cause quelque plaisir .


Je vous livre ceci ,extrait de ces contes  .A votre tour de méditer  ! :)


"Les livres ,eux ,comme les porcelaines ,ne déçoivent que rarement ".


                                                Avec
l'aimable sourire


                                                                                        
d'Hécate



machefort 25/08/2010 22:29



C'est donc ici le dernier salon où l'on cause.... Toujours aussi "red velvet" cet endroit. La finesse c'est pas trop mon rayon mais j'aime bien venir, ça met très exotique.



Hécate 25/08/2010 22:41



Cher Youri ,vous savez bien que la conversation est l'un de mes péchés mignons :)


Le velours ,je n'y peut résister et le rouge sanguin coule comme un fleuve sans fin ,et , ce mot de sanguin que vous eûtes dans votre" Boutique" pour mon boudoir  avant que votre
cosaque humeur ne fasse sauter vos soi-disant" Âneries " me reste à jamais dans un coin de mon âme exotique ...


La finesse  n'est point votre rayon,qu'importe quand le train d'enfer que vous menez  m'amuse  !


               Très honorée de votre visite


                                                     
votre "Madame Klimt "...


                                                                              



magsam 25/08/2010 22:19



Coucou tu es fan de ce romancier? moi je suis plus biographue histoire ou conte fantastique d'ailleurs si tu en as un a me faire decouvrir se serait avec plaisir


passe une tre sbelle soirée gros bisous



Hécate 25/08/2010 23:06



Eh! oui....:)


Les contes fantastiques ,j'en ai lu durant une année entière ,tant de titres ...Hoffmann, Lovecraft ,Jean Ray ...Bram Stoker (évidemment ,bien sûr :) ) ,Mary Sheilley , Chamisso ,Abraham
Merritt..etc.


Je ne sais que te conseiller ,les goûts dans ce genre sont si vastes .


Les biographies ,ah! ça dépend si tu veux tu sérieux très austère ou plus sensiblement racontée comme un roman . "La course à l'abime" de Dominique Fernandez autour de la vie du peintre
Le Caravage, est splendide !( J'ai rencontré l'auteur une ou deux fois ,une érudition fascinante ,beaucoup de style .J'ai là ,dans un rayon parmi mes fatras de livres,cet ouvrage avec une
dédicace ...)


Je suis un peu embarassée ,il faudrait que tu m'orientes un peu plus ...:)


                Merci de ta visite, bonne soirée Magsam


                                                               
Hécate


                                                         



SONYA972 25/08/2010 21:50


Nora parait interressant, je n'ai pas pu tout lire car je sors aujourd'hui d'une crise de migraine de 3 jours et je suis épuisée. passe une très belle soirée. bisous


Hécate 25/08/2010 21:58



Navrée pour toi ,Sonya  ,repose-toi ...


Un mal à la tête de cette envergure ne se prête guère à la lecture sur un écran.


Reviens une autre fois ,si tu veux .Mon article est là encore pour quelque temps ,la parution de "NORA " est prévue pour le 2 septembre .


                                                         
Bonne nuit


                                                                            
Hécate



sandrin 25/08/2010 19:53



je ne connais pas du tout cet auteur, et pour tout dire ai rarement lu de la littérature érotique. ahah ? et pourquoi donc ? Je crois que je vais essayer. Effectivement, pourquoi ne pas en lire ?



Hécate 25/08/2010 21:20



Et moi ,je le lis depuis "La robe "...:)


Il faut bien qu'i y ait une première fois en toute chose  ,n'est-ce pas ?


J'ai lu de tout ,même des bluettes  ...la curiosité d'y aller voir ,et de me faire mon opinion  !


                                                    Merci
d'être venue Sandrin


                                                                                             
et bonne soirée.


                                                                                                                      
hécate


        



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories