Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 22:15

Le dernier crâne de M. de Sade
Le dernier crâne
de M. de Sade


Jacques Chessex

 





            On suffoque dès les premières pages l’air manque sous l’étreinte divinement infernale d’une prose virulente.

            Entre ombre et lumière les scènes les plus abominablement obscènes commencent très fort. Damnation !...Nous voici bien dans un voyeurisme tel que l’a fantasmé et mis en scène le plus célèbre et le plus exécrés des libertins : Le Marquis de Sade.

            La crudité époustouflante et naturelle du défunt auteur trousse ici un très étrange, et truculent roman drolatique noir sur les tribulations d’un crâne !... Et quel crâne !!!

 

            Rien de la fin de feu le Marquis de Sade n’est éludée. A demi décomposé, soixante quatorze ans voués aux jouissances sodomites marquant la chair de plus d’une empreinte !

            « …enfermé à vie à l’hospice de Charenton avec les fous, les agités, afin que la société des honnêtes gens soit préservée des idéologies, thèses, inventions littéraires scabreuses et actions perverses et toujours renouvelée de ce scélérat… »

             « Au-dedans ce corps ruiné, la honte des viscères usées, des humeurs louchement infectées ; au dehors une paroles acérée malgré l’infirmité de la bouche, un regard d’azur pur sur les mensonges du monde. »

 

            A croire que Jacques Chessex est allé à Charenton lui rendre de fréquentes visites avant de rendre l’âme à son tour.

 

            « Impossible de lire « Le dernier Crâne de M. Sade » sans penser à chaque ligne que son auteur va mourir et qu’il le sent. C’est un roman crépusculaire et testamentaire »  écrit Jérôme Garcin dans la chronique où il relate comment Jacques Chessex qui relisait la dernière phrase de son livre n’avait plus alors que deux heures à vivre.

 

            « Comme nous sommes las d’errer ! Serait-ce déjà la mort ? »

 

            Livre tragique, traité avec un humour endiablé ! Le docteur Ramon, dix neuf ans a obtenu du docteur Doucet l’autorisation de s’intéresser à la santé de M. Sade. Il s’y attache même.

            « A-t-il pressenti sa fin, proche ? C’est probable. Ramon est intuitif, cultivé, silencieux. – il écoute plus qu’il ne dit – et sa science des écrits de M. Sade fait le reste. »

            Privilège extravagant que de l’avoir rencontré, même en ruine !

            Cette scène se déroule le 20 novembre 1814 à dix heures.
       
« Ce que j’ai à vous dire est grave. Asseyez-vous et écoutez.

 Chambre de M. de Sade. Couleur ambrée de la pièce.

        Je suppose que le docteur Doucet vous a communiqué mes volontés. Il vous a dit que j’interdisais toute ouverture de mon corps ?

        Il me l’a dit, et je ne l’oublie pas.

        Et que j’interdis que l’on dresse une croix sur ma tombe…

Répétez, docteur Ramon. Pas d’autopsie, pas de croix. »
                                                                                                     

             Les choses de la mort vont vite dans les hospices. Pas d’autopsie : Promesse tenue…  « Le fossoyeur creuse la fosse, et la dépouille de M. de Sade, enveloppée dans trois linceuls est descendue à l’aide d’une corde dans la terre dure du petit cimetière de l’hospice… Cimetière des fous. Rectangle d’absence. Tout autour les vols de corneilles tournaient sur les campagnes blanches et vides »

          
            Mais là survient le scandale.

 

           Un abbé arrive avec deux aides et plantent si rageusement une croix « dans la terre remuée qu’elle parait s’enfoncer dans le ventre du mort…l’Eglise qui triomphe d’un cadavre, songe Ramon en se détournant. »

 

           Quatre ans plus tard, remaniement du cimetière de Charenton. Le docteur Ramon est là. Et va commencer la folle péripétie truculente du crâne du divin Marquis !

           « Tandis qu’une fumée soufrée s’élève du trou le jeune docteur extatique s’exclame : – Monsieur le Marquis est vengé !... »

 

            L’extase de Ramon n’en est qu’à ses prémices. Il se penche sur le trou « les ossements de M. de Sade sont parfaitement conservés dans la position où le corps a été descendu là… L’habit de velours a fondu dans le sol, par zones rongées découvrant les os à peine jaunis mais très nets, les tibias maigres, le sacrum solide, les côtes, le fémur, les clavicules dessinées sur quoi règne le magnifique crâne lisse et poli comme un globe d’opaline. Oh ! le sourire de ce crâne, sa belle mâchoire aux forte dents ! Oh ! le volontaire temporal, les maxillaires et le front intacts, les larges orbites profondes…

           Il est une étrange vertu dans les reliques. »

 

           Bien sûr, l’enlèvement le plus romantique se fait. Ramon emporte le crâne sur un linge blanc…et se remémore tous les crânes des saintes reliques… Crâne orné de pierreries et de dentelles… Tous les crânes étudiés dans ses cours de phrénologie, crâne de violeurs, de fous, d’enfants infirmes, d’hommes – loups, de mélancoliques, ou de grandes catins. J’ose à peine dévoiler la description d’une relique de Fribourg où des jarretelles pareilles à des pivoines… …

 

           Toute la seconde partie de ce livre n’est plus que rebondissement de crâne. « Il court, il court le vrai crâne.

           Et le crâne du marquis court. Qui le possède, toutes ces années ?

  Crane phreno[1]

            C’est parce que l’homme est seul qu’il a si terriblement besoin de symboles. D’un crâne, d’amulettes, d’objets de conjuration. La conscience vertigineuse de la fin de l’être dans la mort.

Peut-être faudrait-il regarder la passion d’un crâne et singulièrement d’un crâne hanté comme une manifestation désespérée d’amour de soi, et du monde déjà perdu. »

 

            Les années défilent et les pages se tournent, la lecture atteint un lyrisme somptueux, comme un cygne glissant sur l’eau d’un lac.

 

           « Autour de moi descend un soir de mi-automne, où les choses du songe et du visible trouvent leur résonance exacte. C’est souvent celle de la mort annoncée oubliée… »

 

           Le 9 octobre 2009, Jacques Chessex, a relu pour la dernière fois son œuvre. Son bureau dans sa maison de Ropraz jouxtait le cimetière. Pouvait-il prévoir qu’il allait mourir quelques heures plus tard dans une bibliothèque apostrophé avec éclat par un médecin généraliste et père de famille ?

 

          Jacques Chessex
            « Mort debout et au milieu des livres.  Jérôme Garcin s’indigne : trois mois après la disparition de son plus grand écrivain voici que la Confédération Calviniste brandit l’article 197 chiffre 3 du Code pénal suisse pour dissuader les lecteurs d’acheter « Le dernier Crâne de M. de Sade » mis sous cellophane et frappé du sceau de l’infamie : un macaron précise qu’il est  « réservé aux adultes »… Mais que les bigots prennent garde : Sa littérature le vengera. »

 
                Une délicieuse et malicieuse histoire d’Os.
                Une Vanité rutilante de mille feux soufrés !

 


                                                                                                                          Hécate.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Chessex

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

Valmont 27/06/2011 07:36



Je viens de lire ce papier avec celui sur Kafka, et Anna de Noailles, ah si le crane de Sade pouvait parler... Bien à vous !



Hécate 27/06/2011 22:15



Certes Valmont ce crâne saurait nous en conter ...


                    Merci de votre être lancé dans l'exploration de mes coups de coeur !


                                                                                                     
bien votre


                                                                                                                 
Hécate



Patrick 07/08/2010 05:05



Bravo M. Chessex. Et Gothon, le plus beau cul échappé des montagnes Suisses depuis plus de cent ans !



Hécate 07/08/2010 13:00



Saveur de la prose d'un immense auteur ...


                     Merci de votre passage ici .


                                               
Cordialement


                                                                 
Hécate



larmerouge 14/06/2010 13:42



Une sacrée histoire de crane qui se balade. J'aime le passage ou l'on dit que l'homme est si seul qu'il a besoin de symboles. Ca fait plaisir de lire des choses que l'on n'aurait jamais pu
"expliquer" soi même, je dis ça j'extrapole un peu. Mais simplement j'adore.


J'avais lu par ailleur (ça à rien a voir mais bon) un texte sur la mort écrit par un philosophe. Ce texte était fascinant, non pas que je sois fascinée par la mort (diront certains simplistes),
mais parce que l'auteur avait su aller au-dela de tout ce qu'on pouvait croire, il avait reflechit (pour nous?!) et cela dépassait tout ce qui pouvait etre religion ou néant,
idées présentes de façon quasi systématique pour un sujet tel que la mort. Aujourd'hui je recherche toujours ce texte, et autant dire que je m'en mords les doigts de ne pas le
retrouver!



Hécate 15/06/2010 16:55



Là , oui ,me voici farouchement intriguée par ce texte sur la mort que vous évoquez !


Les philosophes ne manquent point et la mort est souvent frôlée par leur plume !


Epicure disait "la mort ne nous concerne pas ". C'est assez expéditif  :)


Schopenhauer dans "La métaphyique de la mort " écrit  ..." la question de notre état après la mort a été plus souvent ,dans des livres et de vive voix ,que celle de notre état avant
notre naissance . Et pourtant la première est théoriquement un problème aussi naturel et aussi légitime que la seconde ..."


La considération de la mort est variable : consolante dans les moments désespérés ,effrayante dans ceux où la vie semble trop courte pour accomplir ce qui tient à coeur ! Un sujet qui fait
couler beaucoup d'encre !!!


C'est très rassurant de lire un auteur qui exprime avec évidence ce qu'on ressent sans avoir pu le formuler ,entre autre ,ce passage que vous soulignez sur la solitude de l'être . Je l'ai
cité sans doute pour des raisons similaires ,et cela ,je le vois mieux encore à vous lire .


C'est ce qu'il y a de formidable dans le partage et les échanges autour d'une oeuvre avec d'autres ! Pour moi ,les commentaires qu'on me laisse sont un enrichissement ,ils approfondissent mes
lectures ,ils ouvrent des perspectives .


                                          
Merci Larmerouge ...


                                                                           
HECATE



Old-Luck-Oie 08/02/2010 23:47



Vous me confondez, Dame, car enfin il n'est rien de surprenant dans le fait de penser à une Magicienne de sa connaissance en ce jour qui la célèbre... =)



Hécate 09/02/2010 09:02



Point...chère O,car sur les quelques âmes qui connaissent cela sur la toile ( rares )vous êtes la seule à y avoir
pensé  !!!
                                  
Mille mercis ...
                                                        
votre Magicienne



Old-Luck-Oie 08/02/2010 20:53


Vous souhaite, avec quelque retard il est vrai, une bonne fête, très chère Magicienne! =)


Hécate 08/02/2010 21:04


Cette fois chère O ,vous me faites une belle surprise ,je suis fort émue...Très émue même ...
      votre Hécate


René 07/02/2010 13:45


Bon dimanche chère amie ☼☼☼


Hécate 07/02/2010 18:51


Il s'achève ,mais merci de cette pensée ,René .
                                              
votre Hécate


Old-Luck-Oie 05/02/2010 23:09


Brillante? Nenni! Plutôt chanceuse, à dire vrai! x)
Quoique je ne doute pas de vos ressources, Dame, toujours vous me surprenez, et toujours agréablement! =) Ce qui explique, entre autres raisons, pourquoi la Magicienne est également précieuse à
l'Araignée... =)


Hécate 06/02/2010 11:18


Que la chance vous accompagne alors ,Araignée d'Espérance ...
                                                                                                       
votre H.


paracelsia 05/02/2010 16:53


Je viens de lire le vampire de Ropraz, deux mot, court et jouissif! Je regrette sincèrement que ma lecture fusse si courte!


Hécate 06/02/2010 11:16


Voilà un commentaire bien éloquent  Madone !
                                                                           
H.


MICHEL 05/02/2010 14:54


Hécate, va sur mon blog et tu comprendras pourquoi en ce moment, mes mots ne sortent plus et que mes doigts n'effleurent guère le clavier... Ce n'est pas un manque de respect par rapport à toi,
sans doute par rapport à moi en ces temps... Amicalement toujours, bien que parfois je n'ose même plus y croire, doutant de tout et le pire de moi-même.  MICHEL.


Hécate 06/02/2010 10:02


J'y suis allée Michel...
                      Amicalement à toi.
                                                   
Hécate


Hermann 03/02/2010 23:33


Bonsoir Hécate,
Une fois encore je découvre grâce à toi un auteur qui m'est inconnu. Je brûle déjà d'envie de lire ce livre. 

 


Hécate 04/02/2010 08:36



Cet ultime roman de Chessex , Hermann ,provoque soit attrait ou rejet .
Toutefois il est partout actuellement ,même dans les grandes surfaces . La mort fait vendre .
Mais Chessex était  un grand écrivain .Qu'il soit évoqué dans la presse est amplement justifié.
       Hécate
        



Old-Luck-Oie 02/02/2010 21:48


Bonsoir, Dame Magicienne! =)
Quelle agréable surprise que cette carte, reçue ce matin alors que je ne m'y attendais pas! ^^ Vraiment, est-il difficile de trouver une image plaisante? Alors que votre Vallée est réputée pour les
merveilles qu'elle recèle... ah, à moins que certains infortunés photographes ne sachent pas les Voir, peut-être...
Votre pensée me va droit au coeur, croyez-le bien. J'ai moi-même commencé (enfin!) à rédiger une réponse à votre lettre, puisque ma session d'examens est terminée... Je vous remercie, soit dit en
passant, de vous en soucier; les résultats commencent à tomber, et pour l'instant, je vous avouerai qu'ils ont très satisfaisants... Mais je vous en dirai plus dans le courrier que je vous réserve!
=)

En attendant que vous parviennent certains feuillets brunis de sépia, permettez-moi de souffler jusqu'à vous mes amicales pensées...


Hécate 02/02/2010 22:34


Vos nouvelles me font réjouissance chère O ...Et suis bien enchantée de parvenir à vous surprendre encore :)

Les cartes postales sont souvent bien conventionnelles ,et la plupart dénature la douceur des ciels...
J'ai hâte de vous lire en ce courrier que vous me destinez ,mais de grâce votre travail en premier. Je suis heureuse de ces résultats d'examens satisfaisant. L'air de rien ,vous êtes brillante
...
                                                                                      
votre Dame Magicienne


Cristophe 02/02/2010 18:44


Avec ton article, je peux briller en société comme si j'avais lu le livre.  d:-)


Hécate 02/02/2010 19:03



Au moins tu vois Cristophe , venir fureter dans mon boudoir sert à quelque chose  ! 
            Voilà qui est réjouissant
                                                           
Bonne soirée...
                                                                         
Hécate

                                                               



Hedgarallaan le Preux 31/01/2010 17:24


Je contrôle la situation, je tiens le crâne auréolé de souffre entre mes crocs.
Il est maintenant hors de situation d'importuner de nouveau ma Promise.
Il a suffit de lui promettre quelque carapace vierge printanière et quelques errances en des lieux où de vertueuses grenouilles aiment à baigner leurs pêchés, pour lui embobiner l'os comme dans des
langes angéliques.

Nan mais oh !


Hécate 02/02/2010 19:25


Si le souffre ne vous chatouille point trop les trous des narines  ,ni ne vous suffoque l'haleine ,cher Preux Hed -Ga-aré .
Lui embobiner l'OS avec des carapaces de ce que je suppôse ,va faire hurler de rire l'Enfer !!!! 

Bien votre
              Magicienne


Gertrude Rose 30/01/2010 22:05


J'ai un faible pour les boudoirs et je ne voudrais pas trop me mélanger les Juliette...


Hécate 30/01/2010 22:15


Oui...
Mon boudoir est ouvert à toute philosophie ,et vous savez ma paresseuse complaisance pour les sophas .
Beaucoup de Juliette  en effet .Moins de Roméo (dans les prénoms des romans ,du moins ! )
                                                                                                                                                 
Hécate


tilk 30/01/2010 21:16


un super article...
amitié
tilk


Hécate 30/01/2010 22:03



Je suis sensible à ces mots sur un livre peu évident à présenter ; toujours aussi  sujet à polémique ce M.de Sade !!! 
  Chessex  y ajoute un humour ravageur et décapant .
                            Bonsoir Tilk
                                                     
votre Hécate



Gertrude Rose 30/01/2010 17:10


AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!
Je ne sais mon bô (queue voilà un noble visage!) si je dois, mais j'ai déjà un Transi, très méchant et muni d'une flèche vrilue et poilue (pourvu qu'il ne débarquasse pas séant...)

"Aaah! Vous me faites mourir de plaisir, je n'y puis plus résister!..."
comme dirait la belle ingénue Eugénie dans votre B... Philosophique


Hécate 30/01/2010 19:47


Dite-moi ,chère Gertrude Rose ,pourquoi toujours citer Eugénie ???
N'y a-t-il point une Juliette  dans "Les infortunes de la vertu " ?...Le noviciat de la dite Juliette  fut bien partagé en libidineuses fatigues ,assez pour convenir au Donatien "
:dégradée ...jusqu'à l'âme par ses pratiques , et accordée aux cordons bleus de l'ordre de Cythère" ...
         Vous enflammez tout ce qui passe autour de votre Os !!!!
                                                                                    
Bonsuaire chère  :)


Donatien le Sulfureux 30/01/2010 16:34


Et Gertrude, donnez-moi donc vos orbites séant !

Ma tige, mes fouets, mes bois polis et mes épingles sont prêts à vous combler par tous les interstices, par tous les orifices ! Mes sulfureux jouets s'offrent à la pénétration de vos offrandes
calcifiées, de vos espaces les plus sidérés...

Que votre Os devienne l'autel sur lequel je ferai brûler mon charnier d'antan, mes lubricités les plus démentes, mes blasphèmes les plus fervents, mes outrages les plus piquants, mes labours les
plus douloureux, mes spasmes les plus jûteux, mes râles les plus sanglants, mes humeurs les plus odorantes, mes pressions les plus goûteuses !

AAAAAAAHHHHHHHH...


Hécate 30/01/2010 19:31


Cette fois Donatien ,vos pratiques sont exhibées Vous prospérez dans les vices ,vous appuyant sur Dame Nature qui ainsi vous a fait , vous aurez le dernier
môt ,le souffre étant votre haleine ...Philosopher donc à l'abri des dentelles de jais d'une Magicienne  ,et venez chantez à votre Os ,le genre de strophe que vous saviez si bien tourner 
:
           Jusque dans la moindre chose
            Je la vois soir et matin.
            Si j'aperçois une rose ,
            Elle a l'éclat de son teint ;
             C'est qu'elle naît sous ses pas
           Partout je vois ma maîtresse
            Et tout me peint  ses appas..."

Croyez-vous que la réputation de mon boudoir  ne demeurera point entachée de vos infâmies si endiablées ?
           allez ,du balai  votre Seigneurerie ! ...Marié  et avec progénitures ,y songez-vous ???

                  (  Lors de mon prochain  Sabbat sur le Mont Bröcken ,je vous enlève 
fieffé coquin !!!! )....
                votre HHH


Donatien le Sulfureux 30/01/2010 16:12




Ah seins et sein-tes qui nient la touche !!!
Voulez-vous donc à présent appeler mon courroux ?


Hécate 30/01/2010 19:12


Je sais vos goûts prononcés pour le théâtre Donatien -Don-Juanesque ,Votre château de Lacoste en a vu des acostages peu sages ,pourtant vous aviez bien de
la Joie avec "votre laboratoire du théâtre" où vous épousâtes La Beauvoisin déguisée ,vous donniez en son honneur des comédies  ,comme avant à Echauffour (les noms ont des coïncidences !!!) et
vous êtes   fin prêt à continuer votre extavagante indécence ( comme disait l'abbé de Sade ,votre parent ,bien engoué par vos facéties irrespectueuses avec cette fausse marquise )...

Embastillez donc cette belle  ...Peu d'effort ,avec ce portrait bien dans les usages ,elle est à vous...
                          Hécate



Gertrude la Ros(s)e 30/01/2010 14:27


C'est Koi un noble vieillard?


Hécate 30/01/2010 15:09


Chère Gertrude ,si on vous le demande ,vous aurez la réponse de M.de Sade ,je crois qu'il vous mande de ce pas de... feu-follet .
A son âge !!!!! Jésus-Marie !!!!
                                              
Dame Hécate


nettoue 30/01/2010 14:24


J'ai beau le regarder avec attention, jene lui trouve pas le visage d'un noble vieillard
Bon dimanche à toi Hécate
Nettoue


Hécate 30/01/2010 14:56


C'est que Nettoue, Le Marquis de Sade était bien joli de sa personne ,blond aux yeux bleus ,mais vers la fin de sa vie il avait pris du poids ,s'était avachi ...Il savait tomber
amoureux et tourner les lettres ,telle celle-ci ,adressée à Mademoiselle Colet :"-Daignez m'accorder mon pardon. Je me jette à vos pieds pour l'obtenir...Mes larmes ,mes souprs ,ma constance ,mon
obéissance ,mon repentir et mon respect  ,voilà le prix d'un coeur tel que le vôtre ,et de ce coeur qui peut seul faire le bonheur de ma vie".

Obtiendrait-il posthumement le tien ???
                                                               
J'espère que tes sinus vont mieux.
                                                                                              
A une prochaine fois
                                                                                                                                
Hécate


Gertrude la Ros(s)e 30/01/2010 13:58


GRRRRRRRRRRRR!
J'avais oublié que ce Sadique avait un faible pour les midinettes, les cul bénites, les bigottes à odeur de sein-tété, les vierges éffarouchées, les seinte nitouches..
Alors qu'il a là à sa portée un crâne aux orifices luisant de passion, tout frit d'amour pour lui et prêt à toute les audaces pour satisfaire ses appétits.


M.de SADE 30/01/2010 15:06


Ma chère Enfant ,en l'état où je suis ,vous ne redoutez plus de moi nulle grivoiserie...Tout feu ,tout flamme ,je ne suis plus que feu défunt ...

Mon Crâne va se tourner vers un Bel Os qui effeuille les pétales osseux comme  la vertu sur l'herbe d'une vieille tombe abandonnée s'abandonne aux courants-d'air ,et ,comme j'erre  et me
sens d'humeur à reprendre de l'allure ,sur une certaine étagère...j'aurais qui sait quelques atouts (je n'ose oser autre mot ) et quelque chance de plaire ,la drôlesse Crâneuse s'étant travesti de
mon nom ,je puis bien aller lui chatouiller...l'os !
                                                                                                            
DONATIEN


Le comité des crânes à l'Os de Rose 30/01/2010 10:05



Madame la Magicienne,


Je découvre avec stupéfixion votre espace impudique tendu de velours rouge et constate avec horrfication les agissement lubriques des crânes qui y sévices.


Sachet que je défends les bonnes  (qui) meurent et que je suis une représentante de la lit tes ratures de qualité , heureusement il en existe… Donc pour le Sale Hue de votre âme
je vous recommande vivement les Éditions de l’Arlequin de jardin (je fais aussi partie du comité de soutien et de libération de ce pauvre nain séquestré par un certain Donatien qui lui
fait subir on ne sait quels sévices), la lecture de la revue Nouille deux, le Roman des pas perdus, et ceux de monsieur Gui des Gares, du magazine Gale
Ah !, des romans Fautes Oh ! et un abonnement à Sainte Marie (pas) Claire. Je vous avertis, j’ai le bras long aux catacombes du Vatican et au Sein du Dieu-cèse et
je ne laisserai pas une chose aussi scandaleuse se propager sur notre sainte Blogosphère à heure de grande écoute.


Signé :
Le comité des crânes à l’Os de Rose et des Tiques Roses


M.de SADE 30/01/2010 13:17


Madame du Comité d'Ethique des Os Libérés de leurs Cimetières bardés de Croix Saintes et qui promettent un Paradis improbable ,veuillez  avoir la
grâce d'accepter  de ouïr ce que ,nous ,Marquis de Sade,pensons de vous  : en vérité vous êtes à peindre . Compliment qu'en élégant et aimable Libertin ,je dépose à vos pieds que vous
n'avez plus ,hélas ,mais que nous supposions à rendre fou , compliment donc que je ne fis point à des Personnes Inestimées .
          Bien à vous , Citoyenne d'Os de Rose
                                                                
Donatien


Guern de Bé 30/01/2010 09:06



Il était vraiment très en avance sur son époque, ce Sade...Il faisait déjà du Françoise Dolto



Hécate 30/01/2010 09:59


C'est bien trouvé !!! Naître au siècle des Lumières ,aussi ...ça aide .
      Je ne pensais point avoir autant de commentaires sur le Marquis de Sade .
Sadisme serait apparu dans un dictionnaire  de 1834 :" aberration épouvantable de la débauche ".
 Alors qu'à l'origine ,Sade vient d'un homonyme du vieux vocabulaire français  qui signifiait : "doux ,aimable ,gentil..."
Le vocabulaire en évolution ,quelle histoire !!!!!

             C'est vrai que le shampoing aux orties est efficace ,tu as les cheveux vigoureux  :)
                                                                                                                                               
Hécate


Guern de Bé 29/01/2010 15:13


Les livres, je suis tombée dedans quand j'étais petite, y'avait des livres partout à la maison...au point que encore aujourd'hui quand j'arrive dans une maison sans livres, ça me fait tout
drôle...Mon père était journaliste et ma mère prof, ceci expliquant sûrement cela. Et mon joint est aussi un amoureux des livres. Du coup, je n'ai jamais eu aucun effort à faire de toute mon
existence, les livres me tombent dans les mains tout cuits...Ca n'empêche que j'ai vécu quelques années sans presque lire quand j'ai eu mon fils...mais j'ai quand même lu quand j'étais enceinte le
livre d'Elisabeth Badinter sur l'amour maternel à travers les âges...Lecture que je conseille à toutes les futures mères depuis.
Bon tout ça n'a absolument rien à voir avec Sade...


Hécate 29/01/2010 18:32


Mais si ,mais si ...Sade était marié  ,il eut deux fils et une fille et il a écrit: "C'est dans le sein de la mère que se fabriquent les organes qui doivent nous rendre
susceptibles de telle ou telle fantaisie  ; les premiers discours entendus achèvent de déterminer le ressort : les goûts se forment et rien ne peut plus les détruire".

Elizabeth Badinter est une grande spécialiste du XVIIIème siècle je crois ; j'ai lu  d'elle " XY De l'identité masculine " .,très documenté sur le sujet.

C'est vrai ,ce qui me fait bizarre ,c'est un intérieur où il n'y pas de livres .J'ai connu des personnes qui les enfermaient dans des placards. Pour l'ordre et la poussière...C'est frustrant je
trouve ,du moins ça l'a été pour moi ,impossible de lorgner sur une tranche ,un nom ,un titre.
C'est mon vice :dans un transport en commun ,si quelqu'un est plongé dans un bouquin ,j'essaie de voir ce dont il retourne   :)
                                      
Bonne soirée ,Guern de Bé
                                                                                
Amicalement.
                                                                                                     
Hécate


lubna 28/01/2010 20:07



ce n'est pas ici je me doute que les remerciements se glissent, peu importe , votre passage me touche



Hécate 28/01/2010 23:01



Ici ,Lubna on peut glisser ses pensées quand on le désire...Le fil d'Archal est ouvert à tous les mots qui viennent ...
                              Hécate


 



Plaie 28/01/2010 18:46


Belle soirée Magicienne de mes carrefours sombrement lumineux.


Hécate 28/01/2010 22:57


Une torche dans la nuit ,pour vos plaies ....:)
                                    
votre Magicienne


Hedgarallaan 28/01/2010 18:44


Ce vieux crâne est à moi !


Hécate 28/01/2010 22:34


Hedgarallaan ,je vous prends en flagrant délit de rapt  !!!
          Vous saviez que je voulais dédier cet article à un Crâne qui vous est cher ...Il s'en est fallu d'un os ,comme je disais  :)
     En fait ,il est dédié à tout os transi qui s'en empare !!!
                                                                                              
HHH


Plaiethoride 28/01/2010 18:43


"On s'indignera, ou on craindra. Mais quelque réaction que l'on manifeste, réprobation, horreur, et même trouble chez ceux que le mal hante (ou pire, a déjà gagnés), on reconnaîtra que les derniers
mois du marquis de Sade, que d'aucuns ont sans honte nommé "le divin", sont de la même trempe dégoûtante que toute sa déplorable course. Et souvent qu'ils la surpassent dans la concentration du
vice.

Un vieux fou est plus fou qu'un jeune fou, cela est admis, quoi dire alors du fou qui nous intéresse, lorsque l'enfermement comprime sa fureur jusqu'à la faire éclater en scènes sales ?"


... :)


Hécate 28/01/2010 22:27


Plaiethoride ,je reconnais là ,les premières pages de l'oeuvre de Chessex ...oh! oh!...
                                                                                                                                                         
:)
                                                                                                                                  
votre Hécate


nettoue 28/01/2010 17:48


Tu me donne envie de me plonger dans une relecture... Comme ça, pour voir si je lui trouve les qualités que tu lui reconnais. j'étais jeune lorsque j'ai lu le funeste larquis.
Amicalement à toi Hécate
Nettoue


Hécate 28/01/2010 22:55



Nettoue ,je vais être franche ,les oeuvres de Sade sont assez perturbantes. "Les propérités du vice" me sont tombées des mains...la première fois.
Mais ,ce frippon de libertin crânement a dénoncé ceux de ses semblables avec une outrance qui est détonnante .Dans des lettres adressées à son épouse de sa prison ,il dit combien la frustration
lui est obsédante ,et comment la jouissance lui est incomplète la plupart du temps. L'impuissance de Sade ? ...
Dans "Français encore un effort"( extrait de "La philosophie dans le boudoir " ) il y a des pages assez intéressantes sur son opposition à la peine de mort,un appel à 
l'émancipation sexuelle  à contre -courant des préjugés. "La religion  est incohérente aux systèmes de la liberté ;vois l'avez senti ...Un seul préjugé les raménera tous...Ayons de
bonnes lois ,et nous saurons nous passer de religion". écivait-il...et quand on pense aux guerres de religion  si terribles... 

 Je n'entends pas convaincre ,ni convertir autrui à Sade . Divin  ou damné , c'est un philosophe qui a fait couler de l'encre et qui fait partie de l'histoire de notre culture 
.
                                                                           
bien amicalement
                                                                                                     
Hécate



nettoue 26/01/2010 16:36


Aurait-il aimé être appelé < divin marquis > ? Lui l'abominable ?
Amicalement
Nettoue


Hécate 26/01/2010 19:26


Abominable ? Par l'excès d'une pornographie  fantasmé poussée au paroxysme,élégant dans le cynisme .
Divin ? Pour son amour de la Nature ,de Rousseau ,des troubatours ,de Cervantés ,d'une immense culture ,études cez les jésuites après une éducation confiée à un abbé ,défenseur de la liberté
,opposé à toute forme de violence dans la vie lors de la Révolution.

Exhibitionniste de la parole et de l'écrit  : il a noté que l'organe de la volupté  la plus vive chez le libertin est celle de l'ouïe ."S'il y a une absolution possible pour Sade ,elle
est là ".( Raymond Jean )

Je respecte la liberté de la pensée de mes visiteurs et visiteuses,et Nettoue ,ne voyez point là une provocation  dans mon plaisir à vous répondre .Les échanges sont ici tous les bienvenus
.
Sade n'est pas pire qu'un Romain adonné aux orgies et débauches ,du moins il n'a point régné  en Souverain ,et je conclus par cette once d'humour . Je sais que vous n'en manquez point 
:)
Je savais que cette article serait soumis à bien des houles,mais Chessex était un écrivain marquant de notre époque!
         Bien  amicalement
                                 
Hécate



paracelsia 26/01/2010 15:56


J'avoue aussi être foutrement intrigué par son vampire de Ropraz dont on me hurle la froideur et la crudité et où l'on déplore son côté "gore", tout ce qui me pousse à vouloir dévorer une oeuvre.


Hécate 26/01/2010 19:30



Hélas ,que dire de ce livre que je n'ai point lu  Madone Brune ?
Le meilleur moyen est de s'y lancer par soi-même. Je crois que ce n'est pas un pavé en ce qui concerne le nombre des pages  :)
    Chessex ne doit y faire dans la dentelle ,j'imagine bien !
                                                                                                  
Amicalement
                                                                                                                
Hécate



jean-luc saint-marc 26/01/2010 15:53



Très crâne,
si je ne me gourre-je ...





Hécate 26/01/2010 19:33



Très ,très CRÂNE en effet ,dans tous les sens du mot ,cher ami Caõ ...
                                                                                                         
Bonsoir à  toi
                                                                                                                             
Hécate



paracelsia 26/01/2010 15:52


En deux phrases, la cause est acquise, cela me titille la curiosité, ça me démange de le commander et de mettre de côté tout les romans déjà entrepris afin de m'y perdre.


Hécate 26/01/2010 19:38


D'autant que ,Madone  ,170 pages qui se lisent sans fatigue, caractères confortables même pour des yeux fatigués...c'est follement attirant ! Et ,si point de mon avis sur le dit
ouvrage ,le plaisir de venir l'exprimer dans mon boudoir cramoisi ...Et si ,conquise ,la saveur de le clamer
...
                                              
Hécate ...:)


René 26/01/2010 11:38


Bonne semaine chère Hécate, en espérant que vous êtes au mieux ☼

René ☼


Hécate 26/01/2010 19:39



Je vais bien ,cher René .
                                     
votre Hécate


 



Paques 25/01/2010 20:43


Je suis partagée entre l'envie et la nausée, poire ou fromage, pourquoi pas les deux :-)
Bref! J'hésite, ne m'en veuillez pas..;
Amicalement
Marcelle


Hécate 25/01/2010 21:43



Ce serait bien un comble de vous en vouloir !!!
Je comprends tout à fait une telle hésitation...
           Amicalement ,et bonne soirée à vous.
                                                                     
Hécate


 



Guern de Bé 25/01/2010 17:12


Harlequin, du X ??? Alors là, j'en suis baba. Si j'aurais su...On m'a toujours dit que c'était à l'eau de rose justement. Le truc ringard à ne pas lire. Par contre Delly...ça ne me dit rien du
tout.
Le plus X que j'ai lu à mon adolescence, c'était "Caroline chérie", de Cécil Saint Laurent...mais en cachette ! En fait, on avait le droit de tout lire en principe, mais pas les trucs débiles selon
les intellos (de gauche) qu'étaient mes parents, donc pas de Tintin...C'était Pif le chien, Treblinka, le journal d'Anne Frank, la jeune garde...un roman soviétique atroce, et tout ce qui me
tombait sous la main, c'est-à-dire... énormément de livres (à cette époque, on n'avait ni la télé ni les jeux vidéos). Mais j'étais plutôt Jules Verne que Club des 5 que lisaient tous mes
condisciples.
Bon ça y est, je raconte ma vie...littéraire !


Hécate 25/01/2010 21:58


Oui ,oui...il y a deux ans j'ai découvert du X très X dans Harlequin :)
Je ne connaissais que l'eau de rose ,mais là ...je suis restée dans la boutique à lire ,sidérée ...
Delly le grand top des familles.Sous ce pseudo ,un frère et une soeur composèrent des centaines de romans d'un cachet bien typé. Ils avaient leur style dans le genre ,des indépendants de la chose
,en somme .
Moi ,à part Bécassine ,pas droit à autre chose  ;Tintin lu en fraude  lors d'une visite chez des parents qui avaient des garçons .
Quand j'avais plus rien à lire...je lisais les réclames des journaux récupérés ,ah! j'en connaissais un rayon là-dessus
"Le journal d'Anne Franck " ,Jules Verne et la Comtesse de Ségur...jusqu'au jour où mon père jetant dessus un regard s'emporta et voulu brûler "L'auberge de l'ange gardien " ,ça ,c'est de la
censure parentale !!!!
C'est savoureux aussi la vie littéraire d' Hécate ,au moins nous évitons le banal sujet de la pluie et du beau temps :)
 Au fait ,comment ça va ???
                                                  
Bonne soirée
                                                                 
H.


Guern de Bé 25/01/2010 14:26



Sade était un révolutionnaire dans son genre...d'ailleurs il a été enfermé à la Bastille si ma mémoire est bonne...
Voyez comme je suis mauvaise langue :  je n'ai jamais lu Barbara C....Je l'ai juste vue, un jour à la télé, toute en rose bonbon et petits noeuds de la même couleur dans les cheveux,à un âge
canonique. Une vraie vision d'horreur. Après tout, c'est peut-être vachement bien.
J'ai tenté une fois Guy des Cars, poussée par une fille de ma classe qui en était fan. J'avoue que je me suis bien amusée, une histoire de soeurs jumelles, l'une pute l'autre
religieuse...La religieuse meure soudainement, juste quand sa soeur lui rend visite dans sa cellule. Et que se passa-t-il ? Vite, la vivante enfile la tenue de sa soeur et prend sa place, après
j'ai oublié, je crois que je ne l'ai jamais fini. C'était assez ennuyeux en fait.
Quant à la collection Harlequin...J'en ai entendu parlé, mais je n'ai jamais essayé.



Hécate 25/01/2010 15:32


Oui ,à la Bastille,mais emprisonné aussi avant 11ans à Aix ,puis à Vncennes.Après avoir ameuté  le peuple depuis sa cellule de la Bastille ,il est transféré à Charenton...

Ah! oui...l'horreur en rose Barbara C...J'avais vu ça !...C'est peut-être qu'ajouté à ses romans ,le tout est trop sucré ...Il y en a bien qui ne supporte pas le noir. En fait ,c'est seulement que
le rose faisait bizarre sur elle...Le rose ,c'est pas facile à porter...:)

Guy des Cars ,oui j'ai lu un peu : l'impression de tomber dans des lectures "osées" après la dose des romans de Delly que j'avais ingurgitée ( lecture autorisée ,préconisée aux adolescentes 
!!!! L'apothéose du roman sentimental ,quand le baiser arrive ,on est à moitié évanouie tant l'attente est ...un suspense ,mais après?...Le mystère de la chambre ,ce qui s'y passe ? Jamais
plus grand mystère ,même dans un policier de l'époque ,c'est dire !!! ) 
Guy des Cars faisait "hard " par comparaison  ...
"Harlequin",j'avoue que j'ai en eu quelques uns dans les mains ...édulcorés ,sauf dans certaines collections qui sont assez X ,allez il faut oser l'avouer !!! très X ,même ...
Trop formatés souvent ,et les fins toujours mièvrement heureuses gâchent tout !
Je n'ai rien contre le bonheur,mais il faut du talent pour vraiment que ce soit fort passionnant ...:)
J'ai souvent choqué en avouant mes épisodes de lectures du genre ,tant pis ! Pourquoi ne pas le dire? Sartre après est d'une saveur ....Beauvoir ,et les autres,ah!...et Sade ,là c'est le vertige
absolu( quoique ici et là ,il a écrit des choses assez charmantes...aussi ...)
 Il faut varier les plaisirs ,goûter à tous les fruits ...
 Ce commentaire m'amuse beaucoup  ,mais oui ...!
                                                        
A une prochaine Guern'n de Bé
                                                                                          
Hécate


Guern' de Bé 25/01/2010 11:34


Je ne suis pas une fan du sulfureux (!) marquis de Sade (que j'ai sans doute lu un peu trop jeune, environ 20 ans), mais ce roman noir plein d'humour me fait vraiment envie en relisant ton
article...Reste que j'ai peu de chance de le trouver à la bibliothèque de mon village, tenue par des ménagères de plus de 50 ans, qui préfèrent Gavalda (c'est quand même moins pire que Barbara
Cartland !)...
Je ne pense pas non plus le trouver au supermarché du coin...mais je vais quand même regarder. Sinon, reste Internet...


Hécate 25/01/2010 11:49



J'aime bien ton humour Guern'n ,un vrai plaisir que te lire  !
J'en ai lu du Barbara Cartland ,quand je ne pouvais pas lire Baudelaire par interdit familial ,ça n'empêche pas de lire après ce qu'on a envie.
Entre l'eau de rose et le roman de gare ,et Harlequin qui se met au "Nocture" vampirique ...:)

J'ai vu le roman de Chessex dans un super marché (que je nomme pas ici ) alors qui sait ,tu as des chances.La première partie est la plus suffocante ,après l'humour noir domine  ,tu pourras
lire un peu  sur place ,tu verras bien ,c'est écrit gros facile à l'oeil.
Le Marquis de Sade a eu la largesse d'esprit de sauver des prêtres de la guillotine ,en dépit de sa farouche position opposée aux dogmes religieux ,donc ...pas si cruel en fait !!!
                                                                                                                        
Bonne journée
                                                                                                                                          
Hécate



Jean-Michel 24/01/2010 23:27


Chessex c'est l'immense écrivain qui a écrit ce magnifique et dur roman autobiographique  (?) "L'ogre"... et bien d'autres. Et avec quel style. Mais soyons réalistes. Ce Chessex m'a déjà
cassé, avec beaucoup de méchanceté, ma belle image d'une Suisse rurale qui sent bon le foin, la vache et le bois de conifère (j'en passe). Sa Suisse, bien réelle, est à l'image des banquiers
helvètes, violente et putride. Je ne vais quand même pas casser ma belle image de ce bon M. Sade en lisant ce sordide "dernier crâne". Non vraiment, je ne suis pas masochiste.
Bien à vous, Hécate.
Jean-Michel


Hécate 25/01/2010 22:06


Bien sûr Jean-Michel ...d'autant que Sade , rappelle Raymond Jean dans une biographie sérieuse et éclairée ,chaque fois qu'il le pouvait a toujours pris position contre toute
forme de violence et de délation,contre la peine de mort .
"L'homme de tous les excèc et de la cruauté ,est dans le domaine des responsabilités politiques réelles,un défenseur de la raison ,de la mesure et de l'honneur ;à une époque où une telle attitude
implique des risques réels".
                   Bien amicalement votre
                                                            
Hécate


Sainte Nitouche Kinanpensepamoin 24/01/2010 23:08


Sacré Hécate!

Bonne nouiiiii!!!!!!


Hécate 25/01/2010 08:36


Vous n'avez pas eu des visitations Sainte Nitouche dans vos rêves kinenpensent-sepas -moins ???
        votre Hécate


Sainte Nitouche Kinanpensepamoin 24/01/2010 22:49


À savoir si ce sont les romans à l'os de rose les plus croustillants ou la géniale philo à cul du grand Donatien...

J'ai des doutes à présent sachant que vous avez dégusté les deux.


Hécate 24/01/2010 22:57


Le suave dosage du tout est stupéfiant !!!...
Aucun doute là-dessus ,croyez-en mon expérience chère Sainte-Nitouche Kipensez -zassezloin...
                    Plus près-de-vous-que-ne-pensez ,eh! eh! ...
                                                             
 votre Magicienne-Lunaire 


Sainte Nitouche Kinanpensepamoin 24/01/2010 22:28


ça pour être prévenus, nous sommes prévenus de cette "délicieuse et malicieuse histoire d'os" et de cette "Vanité rutilante" ma chère magicienne si délicieusement subjective!
Tout la sincérité est de votre côté et je vous remercie encore de porter haut ces ouvrages et de les rendre à la Littérature. Au diable les fadaises qui réconcilient tous les braves gens dans leurs
pantoufles et devant leur petite boite à image.


Hécate 24/01/2010 22:45


Une Sainte Nitouche Kinenpensepamoin  est tout à fait idéale ici ...Je suis sincère ,oui...J'ai lu des romans à l'eau de rose et Sade ,eh! oui...C'est cela aussi faire le tour du
monde ,à ma façon ,certes...:)
                 votre Hécate


nettoue 24/01/2010 17:21


Le summum de l'abject. Je ne lirai jamais ce livre, et je te remercie de l'avoir présenté avec tant d'objectivité
Amicalement
Nettoue


Hécate 24/01/2010 22:02



Je préviens ...du contenu . A chacun son choix ensuite .
Pour cette sincérité ,merci .Il faut oser dire dans les deux sens ce qu'on pense .
                                                                                                                                 
Amicalement.
                                                                                                                                                
Hécate



AneverBeen 24/01/2010 08:35



Nous connaissons, également, Apollinaire même si nous tenons, là aussi une préfèrence, pour d'autres, tel que Baudelaire :)
Nous reconnaissons le savoir de Shakespeare, mais eu fil du temps et apprenant à découvrir d'autres auteurs, nous avons trouver, à nos yeux, des perles ; des auteurs qui nous touchent davantage
:)
Hécate fait preuve de grande modestie en disant de ses mots et expressions que seul le talent de l'auteur y est pour cause !
Non ! non ! AneverBeen tient à le dire, ou ici l'acrire, qu'Hécate a une manière à elle de s'exprimer, et que nous respectons son brillant (car, il en ait des grands lecteurs qui ne savent
s'exprimer de la sorte !).



Hécate 24/01/2010 22:07



Très aimable à vous :) et merci de vos compliments...Tout de même sur un auteur navrant ,premièrement ,je n'en parlerais pas, je ne crois pas parvenir à briller 
deuxièmement  !!!

Hécate ne se met pas sur un piedestal ,hormis par boutade face à la pleine Lune
                                                                                                      
votre H.



aimelavie 23/01/2010 14:05


Calme depuis quelque mois, oui, mais pas mou, plutot energique
Pensif surement il est tres intelligent !!
Mélancolique au sens propre je ne pense pas, au contraire il est heureux de vivre, c'est l'un des chevaux le plus joueur le plus expréssif et le plus demonstratif que je connaisse. apres la
personne qui prennait la photo venait de sortir sa jument, peut etre qu'il voulait sortir aussi!!
a biento


Hécate 23/01/2010 21:42


C'est certainement pensif qui convient le mieux à son regard à y réfléchir ...et l'explication que tu me fais de l'instant de la prise de la photo  en est évidente . Un regard
exprime tant de subtilité  :)
               A bientôt
                                
Hécate


tede 22/01/2010 21:29


Bonsoir,   comment ne pas avoir envie de lire ce roman après la lecture de cette page trop bien écrite. Bravo toujours un plaisir de te rendre visite et merci de ton passage. Bonne
soirée, amitiés.


Hécate 22/01/2010 22:13


Bonsoir Tede , un livre qui ne laisse pas indifférent ,mais le chroniquer sans en affadir le charme sulfureux et philosophique me laisse toujours indécise ;en cela une regard extérieur
m'intéresse et me rassure  ,donc merci de ton impression en sa faveur  :)
                          Bien amicalement .
                                        
Hécate


Gérard 22/01/2010 18:47


Inconnu pour moi cet auteur, enfin maintenant plus. Un roman assez hard d'après votre billet. On ne peut pas dire pour autant que J. Chessex n'en fasse qu"à sa tête !


Hécate 22/01/2010 19:14


Et cet auteur laisse derrière lui une oeuvre assez impressionnante : romans ,poésies ,peintures...Je l'ignorais ,n'ayant abordé que le côté littéraire toujours audacieux ,introspectif .
Là ,certes il a fait fort ,mourir juste après n'est pas banal  :)
Hard ? Au sens où il donne une approche de Sade ,c'était inévitable ,mais l'humour ( noir) y abonde .Un livre qui se lit sans effort .
Et ,comment ,en passant ne point faire un clin d'oeil à la censure excessive ? La liberté dans l'art est essentielle.
Merci Gérard de ces lignes ici. Beaucoup de visites sur cet article ,mais en off    :)
                                                                                     
Bonne soirée
                                                                                                  
votre Hécate


Iougenaie 21/01/2010 23:17


Douce nuit à vous Hécate...


Hécate 21/01/2010 23:22


:)


Iougenaie 21/01/2010 22:42


Il est fabuleux ce billet Hécate, Liszt m'accompagnait le long de ma lecture.
Je crois que je vais me procurer ce livre, j'ai besoin de ce genre de lecture.
Douces pensée vers vous Hécate.
Eugénie.


Hécate 21/01/2010 23:14



Heureuse visite nocturne que la vôtre Eugénie...
Et avec Liszt ,ce fervent de littérature et de poésie ,compositeur passionné  d'un siècle encore sous les feux ardents de l'exultation de la chair et où l'on buvait le punch  flambé
dans un crâne ...
        Belle nuit ...
                               votre
Hécate



Paracelsia 21/01/2010 22:24


Oui?


Hécate 21/01/2010 23:03


Oui ,je vous ai lue Madone Brune ...avec tous mes mercis pour cette faveur  que vous m'avez faite.
J'ai effacé ,selon vos volontés .Mais j'ai noté votre texte afin de le relire.Vous avez des images" recoudre sa tristesse aux lueurs des bougies..." et que dire de "cette soufrance qui s'ignore
sous l'aiguille.."
  Sous le symbole apparaît un Portrait qui ne s'oublie...pas.
   Vous êtes bien close comme une relique sur vos écrits ,et je goûte la valeur de cette approche offerte.
                                                                                                     
votre Hécate


Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories