Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 12:56

cover-alcool et nostalgie

 

 

 

L’alcool et la nostalgie

de

Mathias Énard

 

 

            Il y a quelque mois maintenant que je voulais écrire une chronique sur ce livre. Le temps voyage et nous laisse sur des quais de partance. C’est là que je suis restée… avec ce goût de l’Alcool et de la Nostalgie qui m’est descendu là, quelque part où le feu brûle encore comme un souvenir qui ne veut pas mourir.

 

            Et pourtant c’est bien de mort dont il est question dans cet ouvrage qui se lit comme on vide un verre sans y penser, en songeant à autre chose… Quatre vingt dix pages pour dire l’amour, l’amitié, pour accompagner le cercueil de Vladimir jusqu’en Sibérie. Quatre vint dix pages pour se rappeler, pour monologuer.

 transsiberien

           

            « Volodia, je crois que je ne suis pas fait pour voyager, même avec toi. Seule m’intéresse la perspective de l’amitié, de la rencontre, mais je sais par ailleurs que c’est une chose qui n’est pas facilement offerte au voyageur. Il n’y a que la Patagonie, la Patagonie qui convienne à mon immense tristesse. Mensonge que tout cela. Tu sais ce que c’est tout cela la solitude et l’ennui d’une chambre d’hôtel, où l’on a rien à faire, où l’on ne fait pas ce qu’on devrait faire, dormir, boire, lire, lire où écrire des œuvres inoubliables. Rien de tout cela…. 

 

            On voyage toujours avec des morts…

 

            Je te ramène à ton village Vladimir, je te ramène chez toi à deux cent vingt trois kilomètres de Novossibirsk, à deux mille huit cent quatorze de Moscou, et cinq mille trois cent quarante de Paris soit une bonne centaine de jours à cheval, de troïka ou de traineau en hiver…

            Moi qui hais les voyages, me voila servi, des heures et des heures devant moi, seul avec Vladimir qui ne parle pas, seul avec les souvenirs, l’alcool et la nostalgie voilà tout ce qui me reste, comme disait Tchekhov le médecin mort en buvant du champagne, seul avec des phrases, des vers, des souvenirs… »

 

            Bien souvent, lorsque je décide d’une chronique il y a, penché sur mon épaule, un visage, celui d’un être vivant, ou mort, ou les deux, ou dans mes pensées quelqu’un croisé dans la vie ou sur la toile ce voyage immobile, autant de voies et de voix entrecroisées qui sont là dans l’ombre de mes pensées. Et je sais, que, avec un peu de chance, qu’il y aura en me lisant, une petite émotion, un battement de cœur peut-être, ou seulement un sourire, ou un questionnement « Est-ce à moi que ?... » Oui, peut-être bien…

 

            J’écris toujours pour quelqu’un. Quelqu’un que je connais un peu, ou que je ne connais pas encore. C’est cela, voyager avec les mots, voyager avec les livres on conjugue le hasard… au fil des phrases…

 

            « Cette fameuse âme russe, n’existe pas » écrivait Tchekhov… A savoir… L’âme russe est de tous les ciels, de tous les cœurs, ceux qui sont à vif, ou égarés dans la tendresse… des ivresses impossibles !

            Il n’est d’ivresse impossible que dans la déchirure de ce qui ne peut s’oublier.

 

            « Qu’est-ce qu’on cherche dans les déplacements, que veut-on dans les voyages, rien ne me rendra jamais Vladimir… »

 

            « Je me souviens que lorsque nous avions visité la maison de Gorki Vlado m’avait expliqué que chez lui cela ressemblait un peu à ça, des pièces minuscules, une remise, un poêle en faïence ; on avait peur du feu, plus d’un ivrogne avait brûlé vif dans sa baraque en oubliant de retirer les braises le soir… »

 

            Je ne vais pas raconter tout le voyage, ni toute l’histoire… Lorsque j’ai acheté ce livre là, on m’a demandé : 

            « Il faudra que vous me disiez ce que vous en pensez, je l’ai lu… mais… ce livre… il est… ah !... il laisse une impression terrible… et cette femme, suspendue par des crochets… qui veut souffrir, les crochets et le sang… et ces relations entre ces trois là… Mathias, Vladimir et Jeanne… » J’ai répondu oui.

 

            Je suis bien retournée dans cette librairie, mais je n’ai rien dit. On ne m’a rien redemandé. L’alcool et la nostalgie… On n’en parle guère… C’est passé de mode. On fait semblant d’être joyeux, on détourne les yeux…l’amour, l’amitié… Voyager jusqu’au bout des choses et des sentiments… Qui veut accomplir ce périple ?...

 

            Des crochets de boucher dans les boites de nuits moscovites… pour donner plus de raison aux larmes, pour rendre plus physique la douleur…

 

            Il y a du sang sur la neige en Russie, il y a des morts, des écrivains, des poètes, Essenine, Maïakovski, Gogol, « Les âmes mortes »,  Tolstoï, Nabokov amoureux des coléoptères, Dostoïevski, « Souvenirs de la maison des morts », le tzarevitch Alexis, mort sur le coup d’une balle derrière l’oreille… Une terrible histoire d’ogres révolutionnaires.

            Il y a Mandelstam mort d’épuisement sur le chemin de la Kolyma, mort de faim et de froid…

 

            Dans le vacarme de la mémoire, la nostalgie est aussi innocence et adolescence, pétales multicolores, pivoines et roses dans la procession des jours.

 

            « Les Tzars buvaient du vin portugais, du vin venu des Açores… Ils importaient à grand frais du Vinho do Pico…

 transsiberien neige

 

 

            Une vie plus tard me voilà dans ce train qui se traîne maintenant avant d’affronter l’Oural…ces mélèzes, ces bouleaux, cette taïga, et le permafrost, cet incroyable sol perpétuellement gelé où dorment toujours les mammouths et les corps oubliés des déportés… »

 

            « Nous rêvions d’une toute autre mort, je sais, nous rêvions d’un sacrifice, d’une noblesse, d’un courage…

 

            Jeanne m’avait bien prévenu, ça ne sert à rien ce voyage, c’était peine perdue, je suis venu pour te ressusciter, pour mourir moi-même, pour te rejoindre je crois…

 

            On ne va jamais au bout des voyages, on s’arrête toujours avant… »

 

Hécate

 

L'alcool et la nostalgie de Mathias Enard Babel 

 

 

 

 

Œuvres de Mathias Énard:

 

La perfection du tir 2003

Remonter l'Orénoque 2005

Bréviaire des artificiers 2007

Zone 2008

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants 2010

L'alcool et la nostalgie 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

Combet 06/06/2016 11:25

Votre approche si sensible de cet ouvrage m'a beaucoup touchée, en particulier le fait qu'on écrit toujours pour quelqu'un...et la question de l'âme, russe ou pas. Merci pour cette présence à ce que vous publiez.

Hécate 06/06/2016 11:34

Chère Noëlle ,merci de vous être penchée ici sur ce livre qui m'a tant touchée...Mes amicales pensées.

apsara 08/08/2012 09:07


très belle phrase en ce matin!


je t'embrasse fort

Hécate 08/08/2012 14:52



et si vraie ma belle amie !


                                     
Je t'embrasse


                                                         
H



apsara 06/08/2012 11:43


Luci fer a de tous temps été convaincant!


bon lundi chère Hécate

Hécate 07/08/2012 22:21



APSARA


partout dans la nature les feuillages se parent à la couleur de l'émeraude de son front !


                                                           
Belle nuit à toi


                                                                              
Hécate



apsara 05/08/2012 11:45


Assure-aimant!!!!quel liant personnage!

Hécate 06/08/2012 11:18



Tu sembles bien convaincue  Danseuse Céleste ....


                                                                            
Hécate



apsara 05/08/2012 08:32


...dans les bras de Lucifer...le plus bel ange de la terre et des cieux!!!

Hécate 05/08/2012 11:02



Ah!....APSARA .....


oui ,le plus bel ange Lucifer ...


                                                
H



Sabine 11/07/2012 09:33


Tes ailes, hécate , tes .............aiiiiiiiiiiiiiles ! je vous embrasse fOOOrt !!!

Hécate 11/07/2012 09:36



Va pour les ailes SABINE  ....( j'en mettrai deux petites autres à mes talons ! )


                                                                                                            
La bise....


                                                                                                                                    
HHH



Sabine 11/07/2012 09:13


A tous mes amis(es) de la toile !


 


Dans quelques bonnes heures, je serai partie pour ...quelques bonnes journées de dépaysement !


J'ai lu vos dernières parutions mais n'ai vraiment pas le temps d'y mettre un commentaire ...


Durant mon absence "virtuelle", plein de "p'tites surprises" vous attendent dans mon billet d'au-revoir "Paisible ancrage" et ..."une grande", celle que vous attendiez et qui a demandé à ma plume
un peu de temps, celui de repartir en voyage pour vous !


Cette "grande surprise" vous la trouverez sur mon avant-dernier billet...


à déguster en ...


gourmet ou gourmand,


à votre rythme de sensation !


 


Soyez heureux, je vous AIME : sabine. 


 

Hécate 11/07/2012 09:27



SABINE,


Bon voyage alors !...................A ton retour ,tu trouveras sur le Fil d'Archal une autre partie du grand "voyage" d' Hécate dans une "contrée" aussi réelle et intemporelle que les"
voyages" qui savent transporter ...même en restant là ...


Je vais prendre le temps ,ou, mes ailes ,et aller voir  ce que tu nous réserves.


                                                                                                          
Je t'embrasse...


                                                                                                                                
Hécate



Plume A l'Encre Criée 10/07/2012 15:54


Bonjour Hécate,


Juste un petit mot pour t'adresser mes pensées qui espèrent que tu vas bien...


Prends Plume soin de toi, la santé est tellement précieuse...


Avec toute mes amitiés


Plume

Hécate 11/07/2012 21:45



Bonsoir PLUME ,


oui la santé un bien précieux ,merci de tes pensées .Il fait si frais ce soir que l'amitié réchauffe le coeur .


            Hécate



Valmont 09/07/2012 22:26


L'âme slave... C'est vrai la nostalgie et l'alcool font parfois bon ménage, et c'ets vrai aussi que l'on ne va pas toujours au bout d'un beau voyage, peut-être parce que c'est la perspective de
l'infini qui nous détourne et nous fait prendre d'autres chemins, amitiés !

Hécate 11/07/2012 12:47



VALMONT ,


merci pour ces pensées vers les perspectives de l'infini ..Dans un long voyage ,la peur d'arriver ...


Amicalement à vous


                              
Hécate



Guern' de Bé 09/07/2012 20:25


Incroyable ! Tu as aussi son disque "blanc" ? Avec "Jeanne" et "C'est un long chemin" ???? J'ai l'original de 72...Il paraît qu'il est introuvable, mais j'ai vu plein de morceaux sur Internet.
Moi, j'ai eu le flash avec "la mort d'orion". Il ne me manque que le premier et celui en latin : Ave Caesar.

Hécate 09/07/2012 22:10



GUERN'N ....j'ai eu moi aussi le flash avec "La mort d'Orion ", et ,oui j'ai "Jeanne " et "C'est un long chemin "...C'est formidable de savoir que tu aimes tant Manset.En vynil ,j'ai
"2870" ...


Dans le film de Carax ,c'est "Revivre "...qu'on entend...


Formidable de partager ça aussi  :)


                                                   
Merci à toi


                                                                         
Hécate



kamilou 09/07/2012 19:28


je passe te faire un petit coucou du soir, j'espère que tout va pour toi, moi j'attends mes résultats, puis demain je dois appeler ma gynéco qui a eu ceux de mon frotti, elle veut me voir, qu'est
ce qui m'attends sur le coin du nez????


BISOUSSSSSSSS

Hécate 11/07/2012 12:45



Bonjour KAMILOU , je suis passée chez toi hier ...Les attentes ,ça use toujours .J'espère que ce sera bon .


Courage.


             Hécate



Guern' de Bé 09/07/2012 16:10


C'est prévu, on voulait même aller le voir hier après-midi, mais ça n'a pas été possible. On ira dans la semaine, c'est sûr, je ne le raterai pour rien au monde ! Les films de Carax sont
trop rares...Et cerise sur le gâteau : Revivre. Peu de gens connaissent vraiment Manset...à part "il voyage en solitaire". Encore une exception à la règle, tu les cumules !


 

Hécate 09/07/2012 19:48



GUERN' de Bé ,


oh! que oui ...trop rare les films de Carx :huit ans sans tourner . Grand plaisir de savoir que tu vas voir ce film...Un bijou...Un joyau...Je te laisse le découvrir ,chut...je me
tais .


MANSET  ? Oh! ...depuis" Animal on est mal ", "La mort d'Orion" , presque tous ces enregistrement sont là ,du vynil au CD .C'est avouer ,combien il me parle ..."C'est un parc où
vont les bêtes..." etc...


                                                
Hécate



Guern' de Bé 09/07/2012 14:07


Je reçois un avis de réponse et...pas de réponse. Elle a dû rejoindre le premier commentaire

Hécate 09/07/2012 14:39



GUERN' deBé ,


ça alors ? Mon commentaire réponse s'est volatilisé !!!!....


Je te disais que Manset est un chanteur-compositeur  que j'aime beacoup ,et que j'ai beaucoup écouté .


Aussi que dans le dernier film de Léo Carax "Holy Motors" ,il y a vers la fin ,une chanson de Manset qui ajoute encore à la nostalgie de l'ambiance superbe de ce
film  plein de rêves ,d'audaces inventives et de clins d'oeil au cinéma  comme on n'en voit plus .Un bonheur total ,une oeuvre à voir ,vraiment  quand tu pourras ,si ce n'est en
salle ,quand il passera à la TV ...peut-être .


Je ne sais pas ce qui s'est passé avec mon premier com.réponse .Bizarre ...J'espère ,plus de chance avec celui-là .


                      Merci de m'avoir avertie


                                                       
Hécate



Guern' de Bé 09/07/2012 12:15


http://www.youtube.com/watch?v=AVYCjHb277o


Je me demande pourquoi mon commentaire ne s'est pas publié...Je t'ai mis une superbe chanson que ton article m'a rappelée.


Mieux vaut deux que 1...

Hécate 09/07/2012 14:42



Mieux vaut deux....c'est certain !...


GUERN' de Bé ,merci pour cette chanson de Manset que je n'avais pas écoutée depuis longtemps .


                                                                                                                               
Hécate



Nicolas Stavroguine 09/07/2012 12:12


J’ai pensé à Youri et son histoire où Gorbatchev visite un musée, et, passant devant un miroir, évoque Tarkovski ! Il y avait aussi Ada... Ada... et des flocons de neige tourbillonnants...

Hécate 09/07/2012 12:54



NiCO ....c'est ça être "possédé " par le démon de la Nostalgie ....Ada ,"Ada ou l'ardeur "....Et ,Tarkovski bien sûr ...."Stalker " sur la draisine ....Ah!....


                                               
Hécate  qui est loin d' Ekaterinbourg ...et si près ,si près...d'ici et d'ailleurs ...



Guern' de Bé 09/07/2012 11:53


Ca me fait  penser à une très belle chanson de Gérard Manset (chanteur tout de nostalgie) qui s'appelle "quand on perd un ami".





 



http://www.youtube.com/watch?v=AVYCjHb277o




Hécate 09/07/2012 13:04



GUERN'N de Bé  ,


Manset ,un chanteur compositeur que j'aime tellement ,et tant écouté !...


Dans le tout récent film de Léo Carax "Holy Motors"  ,vers la fin de ce superbe moment de cinéma ,une chanson de Manset vient ajouter à la poésie,à
la nostalgie ...non sens tendresse et humour ,sidérant de beauté ! A voir quand tu pourras ...


                                                        
Merci pour le lien de Manset


                                                                                                    
Hécate



dadette 08/07/2012 22:14


J'étais absente quelques jours, je viens te souhaiter une bonne semaine Douces pensées

Hécate 09/07/2012 10:39



Merci DADETTE ...J'espère que tu vas bien .Que cette semaine a été agréable pour toi .


                                                                                                            
A bientôt


                                                                                                                           
Hécate



Binh An 06/07/2012 16:31


Que c’est triste ! Voyager avec des morts ? Et avec ce feu de souvenir qui ne veut mourir ? A quelle profondeur de l’âme, s’il te
plait ?  Jamais quelqu’un n’a autant fusionné ses propres pensées dans un livre. Quatre-vingt dix pages, tu dis ? Lui ou toi, on ne sais plus !


Oui, tu écris toujours pour quelqu’un. Nous le savons tous. Ecris-tu un peu pour moi ? Je ne suis ni russe, ni slave, je ne vis pas les émotions de tes
lectures, mais combien de fois j’ai accompagné en réel des vivants et des morts, sur mes chantiers de vie où l’intelligence des hommes d’un côté a infligé ce qu’il y a de pire pour ceux de
l’autre...


Non, je ne vais acheter le livre, cette femme, ces crochets, non. Je ne fais pas ce voyage avec toi. Je lis ton billet, l’émotion me suffit, et je reste sur le bord
pour guetter ta sortie. Le jour où tu en sors complètement, je t’accompagnerai dans un autre rêve…..


BA

Hécate 06/07/2012 17:02



BINH AN .....


 


il n'est pas si triste ce voyage avec la nostalgie puisque te voici revenu sur ce train d'un si long voyage ,revenu vers moi avec des phrases qui me font souvenir de nos premières heures
,un dessin d'encre noire où j'avais improvisé mes impressions ...


Ce feu du souvenir qui ne veut pas mourir ,à quelle profondeur de l'âme tu me demandes ?....


 


Je ne sais pas Binh An ,je n'ai jamais su mesurer cela .Cela est-il mesurable ?....


 


Quatre vingt dix pages ,celles du livre de M.Enard ,bien sûr .


 


Les pages écrites ,les miennes ,je n'ai pas compté !!!


Ni russe ,ni slave ,je sais...mais si sensiblement humain ...si souvent penché sur mes thèmes :Keats ,tu te souviens ? Ta fille t'en avait parlé avant moi de ce film ,et du poème avec le
Rossignol ...Je t'ai un peu accompagné sur les poèsies et les chants du Vietnam ...


Et Verlaine aussi ...tu étais là . Et aussi les contes de Perrault ,aux moments des fêtes de Noël et du jour de l'An...Tu vois ,j'ai tout, là ...


Tout ce qui est sincère m'accompagne toujours ...Aucune émotion partagée ne se perd !


Ne fais pas ce voyage là ,celui de ce livre là ...Tu en as fait tant et tant...et aussi ce bout de voyage fait avec moi ,et avec tous ceux et celles que tu as su
entraîner dans ton sillage ,c'est déjà un si grand voyage ...


 


Ton émotion à me lire est là ...La mienne aussi .Je vais d'un rêve vers un autre rêve ,toujours de l'avant ,toujours égale à moi-même et prête à partager mes coups de coeur . Il
y a eu Adonis ,Alberti ,Lorca ,un Interlude ( personnel ) .


 


Il y a un peu de moi entre mes mots et ceux des autres . Tu le sais . Tu as tout deviné depuis longtemps !


                                               
Un chaleureux merci ...


                                                                                    
Hécate



Pâques 06/07/2012 15:12


J'ai retrouvé dans ces personnages une même exigence, une passion qui attire comme la flamme mais qui vous brûle aussi...


La fascination étrange que provoque ces livres que vous lisez pour nous soulevant le voile du côté trouble de nos âmes...

Hécate 08/07/2012 10:34



MARCELLE ,


la passion ne peut que brûler l'âme ,mais sans flamme ...que serait vivre ?


Si je parviens à fasciner quelque peu par mes lectures ,c'est qu'elles ont une portée qui est au-delà d'un simple récit :elles touchent à l'intime .C'est ce qui m'attire dans l'aventure
de la lecture ,aller toujours plus loin.


                     Merci Marcelle de vos pensées . Toujours un +  pour moi .Bon
dimanche.


                                                                                                                                     
Hécate



Phène 06/07/2012 13:38


Bonjour chère Hécate,


L'esprit mélancolique
s'enivre des vapeurs alcoolisées qui émanent d'un songe odysséen... Avec amitié

Hécate 07/07/2012 21:05



Bonsoir PHENE ,


l'esprit est de tous les voyages...Odyssée où plane l'Ulysse des trains ,Blaise Cendrars...célèbre pour sa prose transsibérienne .


                                        
Amitiés


                                                           
Hécate



alain BARRE 06/07/2012 06:43


Cet ouvrage me fait penser à un "Voyage au bout de la nostalgie"....Horizons froids, glacés, mais où, quoiqu'il arrive, la vie survit !


cordialement


alainB

Hécate 07/07/2012 19:22



Alain ,je ne sais si c'est là une allusion à un livre ,un film ...


Un voyage au bout de la nostalgie avec le récit de Mathias Enard écrit dans le transsibérien...


                                                                                                       
Bien cordialement à vous .


                                                                                                                                         
Hécate



fbd 05/07/2012 14:31


le premier voyage, celui de la vie…

Hécate 07/07/2012 19:09



Oui....FRANCOISE ....le premier ,et toutes les stations de la vie ....


                                                                                      
Je vais prendre le train ...jusque chez toi  :)


                                                                                                                                      
Hécate



EvaJoe 05/07/2012 14:01


La Russie, ses longues steppes arides, un train qui emmène cet homme mort et cet autre qui voyage sans Jeanne, mais l'on reste pas indifférent devant ces étendues glacés ou l'alcool peut
réchauffer le corps mais anéantit le regard, la vie et l'esprit;


 


Je ne connais pas cet auteur, et je ne pense pas que je le lirai, mais je te remercie de m'en avoir tout de même donné l'envie. En ce moment je fuis tout ce qui à mes yeux est lugubre et les
morts on en traîne assez avec soi, sans aller les retrouver au coeur d'un livre. 


Bien amicalement et bisous de la part d'EvaJoe


 

Hécate 07/07/2012 15:01



EvaJoe,


L'auteur est un de ces auteurs contemporains qui savent m'emporter dans leurs histoires .


Quand je suis très sensibilisée il n'y a que les oeuvres fortes qui peuvent capturer mon attention .


Mais je peux comprendre qu'on ne puisse les aborder .


Quand une nostalgie s'accorde à la mienne ...voilà !


                                    
Merci de tes impressions EvaJoe


                                                                                                         
Bon week-end


                                                                                                                            
Hécate



Gertrude 05/07/2012 13:14


Ce n'est pas la peine de m'envoyer la baignoire avec l'os du bain ( )si vous ne venez pas visiter mon dernier moulin à
Vain!

Hécate 05/07/2012 13:28



GERTRUDE ...ce sont les vapeurs de la nostalgie qui m'ont alanguie...La baignoire était là ,prévue ,mais avant votre dernier récent moulin ,les pales de l'Os .. ce ne sont pas
les supplices du pal,celui de Vlad...( l'autre Vlad...pas celui du ce livre ,bien froid dans son cerceuil à bord du transsibérien )...


Je m'enterre piteusement ,je trébuche sur les mots ...ça clignote dans ma tête ...J'en sors de votre moulin Rose...Jamais 2 sans 3 !!!!


Parole de Magicienne ....( mais c'était l'heure de la baguette ,comme vous savez bien ,et ,la
boulangerie ferme ensuite pour la journée ).


Je prends le prochain train pour vos ....moulins !!!


                                                                      
Hécate



Sabine 05/07/2012 13:14


Ce coeur à ma fenêtre, oui, n'est pas venu par hasard ...D'ailleurs, je ne crois pas (ou plus) au hasard, tu le sais, comme tu sais également ce que le coeur symbolise pour moi depuis
 .........(nous voyageons bien au-delà des limites visibles et, en cela, mes expériences rejoignent ta chronique...)


Merci pour ton commentaire merveilleux ....


L'image de ce train, ici, me trouble soudainement (je l'avais pourtant bien vue l'autre jour) ...Ne trouves-tu pas qu'elle ressemble étrangement à l'une des photos de mon livre (dans ce
"balancement")


L'oiseau de mon poème s'est réchauffé par ton sourire, et il vous transmet un baiser empli d'azur et de soleil : sabine.


 

Hécate 06/07/2012 10:08



Oui chère Sabine ...nos pensées ,nos émotions sont au-delà du visible....


"Les événements de notre vie ne se suivent pas en solitaires..."


 c'est écrit dans ton livre qui placé à portée de ma main sur une étagère,à côté d'un autre sur le langage des fleurs du temps jadis ....et un autre sur...l'opium !....( Quel
programme )


J'ai aimé la  spontanéité de ta venue ,ce jour -là où nos visites respectives ont eu la vitesse de la lumière dans un éclair complice !....


                                                        
Mon amitié vers toi....


                                                                                             
Hécate



Gertrude 05/07/2012 10:02


Voici ce que je vois quand je consomme trop d'alcool; et c'est pourquoi j'ai mis si longtemps à parvenir au fond de votre flacon de nectar si délectable mais ô combien dangereux!


 





 


 

Hécate 05/07/2012 11:51



GERTRUDE .....vous consommez  quoi comme alcool ,du formol ???....Dans le
bain d'Os de Roses et dans la baignoire à pattes de lions ...je crois vous voir ,vous humer...


Il n'y a pas d'absinthe "rose" ,seulement de la blanche ,de la verte ,de la noire. ( un label à fonder ?! )


Point de risque de coma éthylique  avec la Crâne de G....!!!


Merci pour cette virée au MOULIN ROSE de GERTRUDE ,et un verre encore, pour trinquer à la nostalgie !


(Pas le dernier ,j'espère bien !!!)


                                                    
Hécate, Hécate....Hécate.....


                                                                


 



Just say Yes 05/07/2012 01:14


La vodka "eau de vie et de l'oubli". Avec les premiers verres, tu vis. Les verres suivants, tu oublies...Et avec les verres qui suivent, tu ne vas au bout de ton voyage...Tu
t'arrêtes avant !


Un sourire à la merveilleuse Hécate.

Hécate 05/07/2012 10:39



AIOLOS ....


 


" Veuve -Cliquot ou bien Moët ,


Ô vin béni et sanctifié,


Bouteille glacée pour le poète


Vite sur la table est apportée,


Etincelant comme l'Hippcrène,


Par son écume ,par son éclat


......


Combien de mots ,de poésie ,


De discussions,de plaisanteries...


......


Dans la coupe le vin pétille ,


Dehors la brume s'épaissit.


(Que j'aime ces moments indécis,


Le verre de vin de l'amitié,


Cette incertaine obscurité


Qu'on appelle"entre chien et loup ",


Qu'elle est bizarre cette expression!) ( POUCHKINE )


 


Un sourire tu es venu me faire à l'heure où la lune dans la nuit brune est solitaire à boire la lumière tremblante des étoiles ...


"Les choses sont si fragiles,si fragiles ,les souvenirs,le bonheur ,les chansons,les embrassades,les désirs ,il faut bien se mouvoir ..." ( Mathias Enard ,page 77
)


 


Il fait bon s'émouvoir d'un sourire au coeur de la nuit ! Merci Enchanteur....


                                                                                                    
Hécate


 



Dominique 04/07/2012 12:56


Bonjour, je suis très impressionné. On a la sensation que traverser une lecture, une histoire, ne vous laisse pas "inchangée." Voyage jusqu'au bout des choses et des sentiments".. Très fort.
Chapeau. 

Hécate 05/07/2012 12:46



DOMINIQUE ,


et moi je suis" impressionée " par le regard d'un photographe sur ma chronique ; merci de votre venue ,les échanges sont des voyages ...


Bien sincèrement .


                              
Hécate



Cathy 04/07/2012 12:35


Pourquoi ai-je eu tant de difficultés à aller jusqu'au bout de ton écrit, Hécate ? J'y suis venue plusieurs fois... C'est bouleversant et l'alcool a fait partie de mon enfance... Mon père voulait
oublier... Il en est mort... Je frémis toujours lorsque je lis de tels écrits. Nous avons cette tendance, sensibles que nous sommes, à nous "approprier" des histoires, même si elles n'ont rien à
voir avec nous-mêmes...


Douce journée et amitiés,


Cathy.

Hécate 07/07/2012 09:07



Bonjour CATHY ,


je pense que tu as trouvé la raison  de tes difficultés à aller au bout de mon billet . Ce récit ne peut que toucher des zones sensibles et ,c'est entre autre l'une de ses
qualités .


Tiraillés nous sommes entre vouloir oublier et chercher à se souvenirs des heures enfuies  qui sont celles de notre vie qui s'en va chaque jour un peu ...Voyages ,voyage au bout
de nous-mêmes.


L'enfance...


Merci Cathy,et bon week-end .


                                               
Hécate



sixfrancs21 04/07/2012 09:36


Partir en voyage .... avec un morceau de soi, mais on est neuf, on a laissé beaucoup des souvenirs morts qui alourdissent. Toujours au départ prendre plusieurs verres pour oublier et s'oublier en
espérant n'en avoir plus besoin au retour ! une mort charmante avec de gentils fantômes d'un passé peut-être beau, mais immobile et qui s'agrippe .... Voyager pour partir loin et noyer sa
nostalgie, emmener Vladimir qui est moi ! je  me rappelle tant de souvenirs bons à mettre dans mon cercueil avec moi ....

Hécate 06/07/2012 22:07



FRANCIS ,


Partir...


"Partir c'est mourir un peu


 C'est mourir à ce qu'on aime


On laisse un peu de soi-même


En toute heure et en tout lieu...." 


comme l'écrivait le poète ( Ed.Haraucourt ),et ni les vers lus ,entendus ,ni les verres bus ,ou vidés...ne seront en contradictions ...


Y at-il une mort qui soit charmante ?...de gentils fantômes peut-être...la nostalgie sait les farder  parfois si bien...que ...mais non ,ce serait de la mélancolie ,ce bonheur
d'être triste comme disait Victor...La nostalgie c'est une autre étape ,elle colle à l'âme comme un masque ...dessus ,dessous ...à savoir ...si ...


Je garde ta dernière phrase ,elle va si bien avec les rêves quand ils sont nostalgiques  et optimites à la fois ,garder le meilleur pour la fin :


"Je me rappelle tant de souvenirs bons à mettre dans mon cerceuil avec moi ..."


                   "Cocher ,ralentis tes chevaux...." rien ne presse Francis ...


A ta santé !!!!


                            Hécate



Coucou c'est l'ami Gégouska 04/07/2012 04:16


Bonjour chère Heucate,


Quel plaisir de te revoir sur mon blog


amicales pensées





 

Hécate 04/07/2012 09:59



 GEGOUSKA  ,eh! oui...un brin de nostalgie ,et comme nous nous sommes croisés...


                                                                                         
Bonne journée


                                                                                                      
Hécate


                                                                                                      



Vincent 04/07/2012 02:06


Une nouvelle fois, la manière de présenter les mots des livres que vous aimez tend à les rendre plus passionnants aux yeux de celles et ceux qui ne les connaissent pas...Vous m'avez
donné envie de prendre ce train, et j'aime les trains, leurs vies de voyages...J'aime les pays de l'Est, leurs langues fabuleuses, leurs légendes brutales et belles, leurs musiques qui fait
tournoyer l'imaginaire des sons, ces regards emplis de neige et d'un désert bleu comme ceux d'Héléna Blavatsky, la mélancolie majestueuse des paysages, et cette âme slave qui je pense existe
vraiment... On se sent parfois nostalgique d'époques que l'on a pas connues ou de lieux que l'on a jamais foulé des pieds, des sensations étranges...L'esprit est étrange quand il se veut
voyageur...et j'ai bien envie de faire ce voyage à bord de ce train...Merci Chère Hécate pour ce début de voyage... Amitié ***                  
                                                     
           
                                   
             V.

Hécate 06/07/2012 10:58



Cher Vincent ,


c'est assez fou que vous me citiez H. Blavatsky ....car ,dans une période de mon enfance ,j'ai été baigné dans ses ouvrages de théosophie à travers les lectures de mon père
!


L'âme slave existe...oui...Ce train ,ce livre est à prendre . Je repense aussi à ce film de P.Chéreau :" Ceux qui m'aiment prendront le train " ( 1997 ) et qui m'avait donné envie
d'aller visiter le cimetière de Limoges .


Oui ,Vincent ce livre ...est fort ,inoubliable...Et tout âme sensible et artiste  ne peut qu'en boire les mots comme un alcool ...avec deux vers d'Essenine ,ceux que Volodia
disait quand il était ivre :


"Je ne suis jamais allé sur le Bosphore,tu ne m'y as jamais amené / Moi dans tes yeux j'ai vu la mer,un scintillant incendie bleu "....


                                                                     
Bien amicales pensées à vous Vincent


                                                                                                                      
votre Hécate



Lucie-y 03/07/2012 23:37


Ce livre doit être d'une tristesse pas possible, rien que de lire tes lignes m'angoisse et cet auteur devait être très tourmenté par la vie qu'il a vécu. Voyager avec des morts... En fait quoi de
plus normal, puisse que nous sommes en réalité déjà morts au niveau du vécu et des tourmentes du passé ! La déportation... C'est horrible ! Je te quitte avec le cri des enfants dans le square
sous mon balcon, et le parfum des lys qui sont près de moi dans mon atelier de peinture.


Amicalement.


Lucie-y

Hécate 04/07/2012 19:09



LUCIE-Y ....oui ,ce livre déborde de tristesse ...Qu'importe si c'est celle de l'auteur ou non...Dans un roman ,l'écrivain en dit bien plus  sur lui-même que dans un récit revendiqué
comme étant autobiographique ,ou même dans ces "journaux intimes " qui évincent l'essentiel de l'intime parce que l'auteur sait qu'il sera lu !


Ce livre parle des sentiments et leur ambiguitë ,en cela il nous renvoie fatalement à une part de notre propre vécu ,et aussi à nos lectures ,pour peu que nous yaons lu Tolstoï ou vu les
films inspirés de son oeuvre .Le Prince André...par exemple...et des noms qui sont chantant à la mémoire ...Pétersbourg ,Kazan ,Perm ,Nijni Novgorod...La nostalgie ,comme une chanson...une
chanson russe...L'émotion brûlante qui prend comme un alcool fort...


Nous ne sommes plus habitués à cette gorgée là ,gorgés que nous sommes ,de faits divers ,de livres où l'intigue domine et gomme les larmes...


J'aime l'odeur des lys ,les lys m'évoquent ...Wilde qui en mettait un seul dans un vase bleu ,les premiers lys qu'un ami m'avait offert...Et voilà ,un tour de plus avec le goût de la
nostalgie !!!!....


                                                                                                
A une autre fois...


                                                                                                                        
Hécate



666 03/07/2012 19:52


J'aime bien cette chronique une fois de + où tu mêles fiction et réalité sans qu'on puisse jamais vraiment démeler le vrai du faux.


Ce voyage qui mêle souvenirs, amitié et mort. Promesses tenues et non tenues. Non dits. Poésie. Nostalgie. Comme un clin d'oeil à nos prpores vies.


Et cette phrase "on ne va jamais au bout des voyages, on s'arrête tjs avant" ...


Sauf un, l'ultime.


Encore un ouvrage que j'ai envie de lire. Encore un que je vais ajouter à la déjà longue liste des livres que tu as chroniqués et que j'ai envie de découvrir. Encore 1 que j'achèterai et qui
attendra le moment où enfin, je pourrai m'en délecter.


 


 

Hécate 06/07/2012 10:18



Charmante SORCIERE ....Elle doit être à voir cette fameuse liste des livres choisis parmi mes chroniques  !!!( une collection particulière :les lectures d'
Hécate!!!


 


Je mèle fiction et réalité dis-tu .Je n'invente rien pour enjoliver ma chronique ,tout est donc reflet de ce que j'ai éprouvé .Ce livre là ,ne pouvait pas être
présenté autrement ...Et je précise bien que j'avais reporté de le faire .


Merci à toi ,tu fais partie du voyage puisque tu empruntes la voie qui mène jusqu'à mon Boudoir ambulant  cette fois...tu as pris le train en marche
!!!!!!!!!


                                                        
A bientôt ,à la prochaine étape


                                                                                               
Hécate



ariaga 03/07/2012 16:47


Ce thème me bouleverse car il me ramène à un être qui m'est cher. Je vais "cuver" ton texte et je reviendrai. Amitiés.

Hécate 03/07/2012 18:54



Chère ARIAGA ....fais selon comme tu le sens .


                                                                   
Hécate



cão 03/07/2012 15:55


Assurément,


la nostalgie tue


plus rapidement que


le picrate !


 


je m'en gourais ...


 



Hécate 03/07/2012 21:43



Jean-Luc ....


tout dépend du degré de la nostalgie ...et de la qualité du picrate !!!....


                                                                           
Bonsoir l'ami


                                                                                            
A ta santé donc !


                                                                                                                     
Hécate



FRUITS CONFITS 03/07/2012 10:01


BONJOUR HECATE


je ne connais pas du tout cet auteur " l'alcool et le nostalgie " j'avoue que c'est un drôle de titre mais bon reste a lire


moi aussi j'aime les mots fleuris de mes auteurs préférés vois tu j'ai mis des chrysanthèmes fleurs qui n'a guère de parfum j'aurais pu mettre des lys mais
cette fleur qui a honneur que pour la Toussaint je trouve que c'est dommage car c'est une fleur très belle pas assez connue a mon goût


BONNE JOURNEE


BISES HECATE


DANY

Hécate 06/07/2012 09:18



BONJOUR DANY ,


un drôle de titre ?....Ah!....Peut-être ...Pas pour moi ,du moins .


Les chrysanthèmes sont de très belles fleurs ,je préfère les chrysanthèmes échevelés ....La Toussaint ,c'est une sorte de Fête des Fleurs dans les cimetières...Une tradition qui se perdra
,car tout part en cendres de plus en plus ...


                                                
Bonne journée,un peu morose ce matin  le temps.


                                                                                                                         
Hécate



michèle 03/07/2012 09:43


Comparer les jours à des verres qui se remplissent et qui se vident ...


Parfois avec  doux nectars qui embellisent l'instant, parfois avec divers alcools qui annihilent le présent...et puis ces verres d'eau fraîche et pure qui désaltère l'assoiffé...


A chacun de choisir près de quel puit poser son verre...


Dans l'instant c'est au verre de l'amitié que se désaltèrent mes sincères pensées...


 

Hécate 08/07/2012 10:38



MICHELE ,


Le verre de l'amitié où se désaltèrent vos pensées ,je prends et je trinque à l' AMITIE !!!


                                                                    
Merci pour cette chaleureuse eau fraîche sur la brûlante nostalgie .


                Hécate



Paesaggio 03/07/2012 09:21


Subjugué par l'illustration de couverture du livre : un véritable appel au voyage et au rêve. Beaucoup moins enthousiaste pour le titre ; il me semble que l'on est en plein lieu-commun sur les
Russes. Et que dire du permafrost : l'auteur emploie un mot anglais là où il existe un mot français : pergélisol. Quitte à être méchant, je l'imagine très bien parlant du "challendgge"
que représente son livre !!! Pourtant l'idée de départ était belle : la vie est toujours un voyage avec la mort.


Merci quand même Hécate d'avoir essayé de me faire apprécier cet auteur.

Hécate 03/07/2012 13:02



JEAN-MICHEL , votre commentaire est intéressant .


 


Le titre est une référence à Tchekhov  qui d'emblée suggère que le voyage dans le transsibérien rendu possible par Cultures France dans le cadre de l' Année France-Russie ,sera nourri de
toutes les pages de la littérature  et de la poésie de ce pays .


Plusieurs écrivains furent sollicités pour accomplir ce parcours ,dont Mathias Enard dont j'apprécie l'écriture et le climat émotionnel .


 


Permafrost est en italique dans cette narration,d'autres sont en écriture cyrillique . Celui qui monologue durant tout le trajet n'a découvert la Russie qu'avec cet ami dont il ramène le
corps jusqu'à son village natal ...et aussi avec une femme ,Jeanne ...qui avait connu ce Vladimir et l'avait aimé...


Dans les souvenirs qui prennent à la gorge ,c'est à la fois ,tous ces fantômes littéraires qui surgissent ,mais le narrateur est un homme du présent ,bien ancré ,quoique perdu dans la vie
contemporaine où la dérive est facile quand la sensibilté submerge la confusion des sentiments . Alors ,le vocabulaire est fait de toute cette mozaîque du parler actuel ...sans ôter rien à
l'évocation  de l'intime ...


Je n'ai voyagé que dans la poésie ,les livres ...Je ne suis jamais allée en Russie ...Mon vocabulaire est celui glané dans les pages familières des poètes ...Je n'ai pas votre recul objectif
,trop emportée par le lyrisme et le réalisme  de ce livre qui me parle vraiment !


 


Sinon, je n'aurais pas écrit cette chronique à la fois personnelle et inséparable de ce récit ...


Je me souviens d'une soirée...Deux tziganes russes à ma table ,le pied d'un verre sur les cordes d'une guitare ...Entre deux chants ,nous parlâment ,de la vie ,de la mort ...et la nostalgie
était bien là ...intense ,passionnée ...Une soirée inoubliable !


 


Qu'importe si je ne vous ai pas touché par mes mots ;je ne peux pas toujours emporter dans mon enthousiasme tous les lecteurs ,ce serait trop facile si il suffisait d'aimer un livre ,une
musique ,de le le dire pour être suivie ...


 


Merci à vous de vous être exprimé sincèrement .


                                                         
Amicalement à vous


                                                                                      
Hécate



kamilou 03/07/2012 08:10


mon petit bonjour du mardi,


là est la question, pourquoi tant d'anxiété??? je pense que ça remonte à loin et que ça doit être ancré en moi, et puis je me fais vite du soucis, au lieu de vivre "l'ici et maintenant", je pense
à l'avenir de mes filles,(quand je vois ma grande de 23 ans qui habite tjs chez nous mais avec son copain qui a été mis à la porte par sa soeur)j'ai l'impression de me revoir avec mon premier
amour (qui était donc son père) mariée jeune avec lui, divorcé 6 ans après car il s'est mis à être schizo parlait d'attouchement sur ma fille, à mis le feu à l'appart ... ma soeur qui est
alcoolique avec un traitement très lourd, mon frère qui depuis son remariage à mis une distance avec ma soeur (jumelle avec lui) mes parents et moi-même,et ces crises de panique qui me paralysent
et qui fond que je ne me déplace JAMAIS SEULE, je dépends tjs de quelqu'un même pour me ballader, ça me bouffe, et je ne les contrôle pas........voilà en gros, j'ai abrégé


toujours la pluie en savoie, trop besoin de soleil moi


je te rassure je ne suis pas aigrie, je suis pleine de vie quand on me voit comme ça, je bouge sans cesse, mais je garde tout à l'intérieur


bisous et merci d'être passé

Hécate 08/07/2012 10:48



KAMILOU ,


en retard pour te répondre ,je m'en excuse .


Tout ce que tu résumes là ,explique bien le pourquoi de cette angoisse qui te panique .C'est l'envers du "tout pour être heureuse" ...


Jamais seule quand tu te déplaces ?....A CE POINT ?...( je connais des minutes d'angoisse ,mais je suis ,relativement parvenue à lutter contre .Toujours un goût de spleen amer  en
fond du calice  ,mais je saisis tout instant qui se présente ,susceptible de me donner des "ailes " .)


Reviens quand tu veux ...La Savoie ? ...Ici ,le temps est tempéré ,mais instable cette année ,trop d'orages ,et de brusques chutes du hemomètre .


Alors ? Cet ulcère ?...Quelles nouvelles ? ( je vais faire un tour par chez toi ).


                                                                                                                    
Hécate


 


 



Gérard 03/07/2012 00:11


Un dernier pour la route ...du pieu

Hécate 03/07/2012 15:18



GERARD ...toujours le Bon Mot !... MDR !!!!


                                                         
Hécate



Dadette 03/07/2012 00:06


Bonsoir Hécate, Les larmes me viennent sans m'en apercevoir, que de vérités, des sentiments que l'on croit enfouits à jamais. La peur de vivre ou de revivre ces voyages la... Oui, le coeur a
des secrets, la mémoire à des trous, mais ... un mot, une phrase et tout revient au grand galop. C'est sans doute cela l'amour ? Je te souhaite une douce nuit avec mes tendres pensées

Hécate 04/07/2012 18:50



DADETTE ,


c'est une lecture qui va très loin dans ces voyages qui emportent au-delà des paysages ,les êtres qui vivent dans les pages semblent surgir très près de nous ,ils en amènent d'autres ,ceux
que nous avons connus, aimés ,ou perdus ...


Mes amicales pensées ,ta sensibilité se ressent ...et s'épanche .Merci ...à toi .


                                                                                                                    
Hécate



Nokomis 02/07/2012 21:26


Un ouvrage qui semble passionnant, et joliment illustré par tes soins.
Bonne soirée 

Hécate 03/07/2012 18:58



NOKOMIS ,oui...passionnant pour tout ce qui évoque la Russie et bouleversant par son thème et les trois personnages qui ressèrent l'intimisme .


Merci de ton passage .Et continue par tes photographies à offrir au regard la part du rêve !...


                                                                           
Hécate



kamilou 02/07/2012 19:30


il faut que je m'achète ce bouquin


bonsoir, je t'ai lu chez ma douce fleur, Apsara, oui c'est moi qui souffre d'un ulcère à l'estomac, j'attends les résultats de la biopsie, je bois une tasse de chicorée le matin, pas de café, je
me nourris sainement, va comprendre! pour t'avouer je suis quelqu'un de très anxieuse, je fais souvent des crises de panique, ça me bouffe intérieurement, ça doit être ça, car j'ai tout pour être
heureuse, mes parents que j'adore, mon mari, mes filles, bref mes proches....mais j'oublie une chose, je fume, surement de trop et je manque de volonté, honte à moi


bonne soirée, à bientôt peut-être sur mon blog, j'en serai ravie


http://kamilouloutte.over-blog.com/

Hécate 03/07/2012 09:44



KAMILOU ,si tu achètes ce bouquin reviens ensuite me faire part de tes impressions  ensuite .J'aime bien avoir des échos ,d'autres visions que les miennes ,chacun accroche à un passage
plus qu'un autre selon son vécu ,sa sensibilité .


Tout pour être heureuse...tu dis . Il y a toujours une cause à l'anxiété .Je voulais te répondre cela ,hier ,mais comme j'avais choisi de passer sur ton blog en premier ....:)


Tu es revenue et je reprendrais donc la suite  pour te répondre. Un feuilleton à épisodes ,ce sera ,nos échanges ,ou ,comme le chapître suivant du livre de ta vie .


Honte à toi ? Il n'y a pas de honte à regarder ou connaître ses faiblesses .C'est déjà une lucidité . J'espère que ton problème de santé ne sera pas trop grave . Peut-être une alerte .


Courage donc ,plus facile de le dire ,je sais bien !


                                                            
A bientôt


                                                                              
Hécate



sixfrancs21 02/07/2012 19:00


Je repasserai, mais the joke (vu le titre du livre), c'est que tu as écrit ton article le jour où l'éthylomètre est devenu obligatoire dans les voitures ! MDR

Hécate 02/07/2012 19:07



FRANCIS ....tu as l'alcool très drôle  !....


A une prochaine fois ,j'y compte bien ...


                                                  
Hécate ( vue par Mallarmé et Blake ...trop bien  )


                                                                                                                     
HHH


 



Noëlle Combet 02/07/2012 17:16


De cet auteur, j'ai lu "Parlez leur de rois..." J'ai apprécié ce style épique et poétique que porte un souffle. De votre commentaire de cet autre ouvrage que je ne connais pas, j'ai lu avec
émotion l'ensemble et en particulier"on voyage toujours avec les morts". Brûlante vérité qu me renvoie à deux textes : un hommage de Derrida à son ami Gadamer qui venait de mourir :"Béliers. Le
dialogue interrompu : entre deux infinis, le poème" Je suis en train de travailler ce texte pour une publication ultérieure; l'autre texte c'est le magnifique ouvrage de François Cheng : "Quand
reviennent les âmes errantes".


L'ombre des morts à nos côtés dans nos cheminements est une image qui toujours m'accompagne.


Merci à vous pour vos approches toujours précieuses.


Noëlle

Hécate 07/07/2012 09:35



Chère NOËLLE ,


Depuis  "Parle -leur de batailles ,de rois et d'éléphants ( chroniqué sur mon blog ) Mathias Enard  est un écrivain que j'ai eu envie de suivre . 


Ce récit où toute la Russie est présente n'est pas son seul attrait ,mais bel et bien l'humanisme qui parle à l'intime du vécu de chacun .


Bien à vous .


                    Hécate



nays 02/07/2012 17:05


Bonsoir


 


deux fois je passe lire le texte terriblement envoutant je trouve et qui me donne des frissons, mais j'aime ça :o))


 


merci de ta visite dans notre modeste petit chez nous :o)) qui ma foi ne fait pas de vague


 


bonne soirée H ;o))

Hécate 03/07/2012 00:02



Bonsoir NAYS ,


partager des frissons ,c'est vivre quelque chose d'exceptionnel ...


Très envoûtant ,oui...la définition est parfaite !


Tous les lieux sont bons à l'amitié Nays  :)


C'est très sympathique chez toi .


Belle nuit et beaux rêves ...


                                    
Hécate


                              



chevrette13 02/07/2012 14:41


cette histoire me rappelle les us et coutumes du pays que je viens de découvrir, pour les expatriés malgaches leur plus ardent désir est d'être enterré dans leur village natal et notre guide nous
a raconté qu'un Malgache décédé au Canada a été enterré dans son village grâce à une immense collecte, des dons divers


bonne journée

Hécate 08/07/2012 10:54



CHEVRETTE ,


c'est très pertinent de me faire part de cette coutume  et de ce désir qui a pu se réaliser . Revenir au lieu de sa naissance une dernière fois .Revenir au commencement ,oui...Bel
accomplissement .


                                           
Bon dimanche à toi


                                                                            
Hécate



apsara 02/07/2012 12:01


...un bonheur d'accompagner un corps!!!...mais que pense celui qu'on laisse à la morgue,qu'on dissèque,qu'on inspecte et qu'on réexpédie dans un cercueil blindé???A quoi peut bien penser cet être
???qui nous a prouvé qu'il ne pensait pas?Personne...J'aurais tant aimé faire les 10000kms auprès de mon fils...lui parler,le savoir là tout près...juste séparés par cette horrible boite en
métal!!!et si le cercueil était vide????et si et si...putain mais il y a de quoi devenir fou dans cette vie!Finalement je l'ai abandonné aux mains de ces bouchers!!!mais je n'avais rien demandé
ni autopsie,ni seconde autopsie.....15 HORRIBLES PAGES DE SADISME PUR....POUR RIEN...ILS COURENT TOUJOURS...Excuse moi hécate mais cette lecture réveille mes démons...La souffrance a de si
nombreux visages


belle journée ma jolie magicienne

Hécate 03/07/2012 21:29



APSARA ....un bonheur d'accompagner un corps ,un dernier bonheur bien douloureux ...


Que te répondre aux questions que tu poses .J'ai l'intime conviction que l'âme d'un mort est là encore  assez  de temps après le dernier soupir ,ou le dernier cri !...


C'est moi ,Danseuse Céleste qui m'excuse d'avoir réveillé toute ces déchirures qui sont tiennes ...Trop cruelle cette disparition brutale ,trop dramatique ...La tragédie que tu as vécue a
été le début de notre amitié , avec" Mammon " ...cette chronique où tu es venue ,souviens-toi ...Comme si le Destin nous présentait ...l'une à l'autre .Je dis le destin...mais tu sais ce que je
pense ....en écrivant ça .Et c'est moi qui suis allée à ta rencontre  alors ...


Je t'embrasse tendrement .Où es-tu ce soir ?.....


                                                                    
Hécate



Martine 02/07/2012 08:33


Bonjour Hécate,


L'écho slave résonne dans ses lignes. Je ne connais pas du tout cet auteur. merci pour la découverte Hécate


Bonne journée


Martine

Hécate 03/07/2012 21:40



MARTINE ,


l'âme slave ,oui...On peut l'entendre ainsi .Mathias Enard a le don de susciter un tourbillon d'images et de sentiments .


Déjà lu  et chroniqué " Parle-leur de batailles ,de rois et d'éléphants"  ,une page où l' Histoire   et celle de Michel-Ange se donnent la main .( prix Goncourt
des lycéens  2010 ).


                 Bonne soirée


                                        
Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories