Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:53

Eaux pâles, Opale, encre d'Hécate

 

Les Eaux Pâles de l’Existence

  

 

 

L'esprit tourne comme une mystérieuse opale noire

Au doigt aminci d’un tourmenté fébrile

A son chevet, les Parques vêtues de fatidique moire

Consument leurs feux, tisseuses habiles

 

Nourries par l’astre topaze du vaste ciel

Aussi pur et antique qu’une turquoise persane,

Préparant la vie, mêlant l’amertume au miel

Accroupies et chuchotantes comme de rusées gitanes,

 

Elles offrent dans le cristal de la coupe précieuse

Le vin d’améthyste que Bacchus prépare pour elles,

Cette pourpre impériale enivrante et audacieuse,

La bouche, joyau éphémère aussitôt étincelle

 

Et mêle ses lèvres de chair à leurs lèvres de vent,

Au lapis-lazuli du ciel, cette blessure abstraite

Qui dispense un goût d’infini sans mouvement ;

Sans force à présent, il n’est plus de possible retraite

 

Pour la parfaite image de la vie, vérité scientifique,

Perle, goutte pleurant à l’oreille des mignons,

Que tu viennes d’un lointain golfe Persique

Nacre protectrice des irritantes frictions,

 

Ou bleuie par les nuits des longs chemins d’Australie,

Perle, beauté évadée de la pluie et du coquillage,

Ambrée par la fumée des encens de Birmanie,

Beauté évadée, tu es l’éternelle vie sans âge.

 

Un jour étendue, cherchant le repos dans des lits froissés

D’amour ou de solitude, déesse parant l’écrin,

Un autre, jouant le rôle d’être jusque dans la mort terrassée,

Coquetterie, afin de reposer au cercueil tapissé de satin.

 

Cassettes de velours embaumées par le santal

Coffres lourds, prisons où l’on enclos ton miracle

Vie, perle, sautoirs des reines, parures du mal

Farouches pensées, brutalisés et pâleurs fatales.

 

Les perles ont vu le sang couler, rouge comme rubis

Faire valoir de la fragilité de l’essence subtile,

Combien de carats, le poids d’une vie sur le tapis ?

Tient-il compte de la douleur, le lapidaire habile ?

 

Marchand qui compulse froidement de ses doigts calculateurs

Le diamant et le béryl médiéval, le saphir de Ceylan,

Soupçonneux des opales qui brillèrent de tant d’ardeur

Aux temps des pestes de Venise, sur ceux promis au néant.

 

Opale des Indes d’où naquit la grande sagesse

Opale de Hongrie, Orphanus, nom de l’opale unique,

Tel un orphelin glorieux de sa sublime détresse

Tu ornas la couronne du saint empire Germanique.

 

L’homme qui ne te possédait pas perdait toute chance

D’accéder à sa valeur, à son sceptre, à ses  cimes ;

Opale, esprit dirigeant tout pouvoir, toute arrogance

Vineuse et blanche, pure, tu inspiras complots et crimes.

 

Opale de feu du Mexique, seule à pouvoir être taillée

Comme la pensée qui se torture, un jour tu devins maudite

Opale bleu, pourpre où  tous les verts sont travaillés

Mosaïques de lumière déconcertante, tu tombas proscrite.

 

Pensée, ta chance tourne et danse comme un arlequin,

L’opale évincée par l’émeraude, est semblable à toi, elle est ta sœur,

Desséchées, l’une et l’autre par indifférence et mépris assassin

Vous dépérissez perdant brillance, dissipées dans la non couleur.

bague opale d'Australie Hécate.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

Nokomis 27/10/2012 13:28


Très bel article, et superbe illustration.
Oui, les cormorans sont mals vus, ile "volent le poisson", mais je les aime bien moi aussi, et puis ils ont bien aussi le droit de manger !
Merci et bonne journée.

Hécate 27/10/2012 14:02



NOKOMIS, l'illustration n'est qu'une humble fantaisie à l'encre. J'ai écrit le poème antérieurement.


Bien sûr que les cormorans ont le droit de manger, ils n'attrapent le poisson que pour cela !!! J'aime les voir posés sur  un arbre non loin d'un pont sur la Loire, soit les ailes
ouvertes ou repliées. Ils restent longtemps ainsi vers midi.


Merci pour ces photos en plein vol, et de ta sympathique réponse .


                                                                                                         
Hécate



Hélène Carle 01/07/2012 19:42


Ouf! Que c'est beau ici!


Je suis si contente de découvrir votre blog. Et tout ça grâce à un banc, ou deux, ou trois et avec l'aide du vent, des mots. Grâce à la courte échelle faite par Sabine, me permettant de regarder
au-delà d'autres frontières.


Encore merci.


Hélène*


(j'aimerais placer votre site en lien sur mon banc, me l'accordez-vous?)

Hécate 01/07/2012 19:49



Bonsoir HELENE , merci de vous être penchée jusque chez moi et assise dans mon boudoir cramoisi comme nomment mon blog ,les visiteurs et visiteuses qui sont habitués à l'accueil  ,une
place sur un divan ,un sofa ...un banc de velours ....


Bien sûr que c'est accordé ,j'aime le partage ,le dialogue ,alors ...à peine besoin de me le demander   :)


                                                         
Merci  à vous


                                                                               
Hécate



Evy 03/06/2012 16:07


Douce pensé pour ta maman bisous evy

Hécate 03/06/2012 18:41



merci EVY ....


                       Hécate



fbd 03/06/2012 10:10


oui, désolée, j'avais des soucis de connexion, ajoutés à ceux d'OB…  mais me voilà, en suivant le fil… Bonne journée Hécate!

Hécate 03/06/2012 15:37



Oh! ce sont des choses qui arrivent ,et puis ,le temps parfois manque ...


Bon dimanche Françoise


                                            
Hécate



Evy 03/06/2012 00:40


Bonne fête a toutes les mamans !


bon dimanche bisous 






Hécate 03/06/2012 15:35



EVY,c'est très gentil ,mais la mienne est partie pour toujours .


                                       
Bon dimanche


                                                            
Hécate



fbd 02/06/2012 14:28


poésie capiteuse, pleine de sensations, de parfums, de textures... changeantes.

Hécate 02/06/2012 18:58



Bonjour Françoise ,tu commencais à manquer sur le Fil d'Archal ....:)


Merci de ton passage ...sur l'interlude .


                                                                 
A bientôt ...


                                                                             
Hécate



Sabine 01/06/2012 17:40


Si tes z'ailés passent sur ma page, qu'ils le fassent ...le plus doucement du monde !


Zoé, de ses nuages, les surveille ................


(Zoé, notre chatte, a rejoint le paradis et laisse quatre adorables orphelins que je nourris au biberon .............)


Je t'envoie un tendre bisou : sabine.

Hécate 02/06/2012 18:47



SABINE ...une bien triste nouvelle ...ceci n'est pas le Paradis pour les petiots chatons ...Mais ils ne sont pas seuls ,j'ai vu...


                                                    
Un bisou à ces petits ...là ,et à toi ,aussi .


                                                                                                        
Hécate



Mucus 01/06/2012 15:37


Faut-il pour être sage prétendre l’être...



Bien, je corrige : essayons la forme poétique, qui n’est pas, j’en conviens, encore de la poésie, mais une tentative, un élan vers Elle. Après, c’est la muse qui décide... c’est Elle qui a le mot
de la fin, le dernier mot, le mot juste, celui que l’on ne peut révoquer.



Le moi est-il une forme distanciée du « Je »... Il m’arrive de prendre qui vient sans me poser de question, le moi, en ce sens, m’apparut être un bon sujet, spontanément, comme ça, sans autre
forme de procès... Après avoir pris mes distances avec le ‘Je’, ce retour au moi peut paraitre insolite... manquerait plus qu’il se prenne pour un ‘moi-je’ !!!

Hécate 02/06/2012 18:44



Toujours le sens de l'humour sérieux Krapo ...Le moi ,ô vaste sujet qui tourne autour du même !


Un mot en entraîne un autre .Enchaîné c'est aller ensemble vers une destination ;le mot et le moi ...Se libérer par le mot ,se déchaîner sur son moi ?...


J'ai envie de sourire ...à te lire ,car délectables sont tes phrases que l'on peut décliner à l'infini ,la pensée tourne ,tourne ...Comme l'anneau d'une bague ,si ce n'est l'anneau du
forçat des mots ...


Par ce temps lourd ,la paresse des mots s'écoule ...lentement ...goutte à goutte les mots ...la pensée devenue transfusion ou trans-fusion ...


                                                                           
Amitié à Maître del Mare ,Mucus etc...


                                                                                                                          
Hécate Triple



Dadette 31/05/2012 22:30


Très belle cette ronde, je viens te remercier pour tes petits mots ... l'Amitié est un joyau qui reste dans le coeur tout simplement. J'espère que tu vas mieux. Je reprends doucement
le dessus et j'ai tant de belles choses à lire que mon esprit s'emplit de bonheur tout simple, je t'envoie mes très douces  pensées à très vite de te lire. Dadette

Hécate 31/05/2012 22:36



Chère DADETTE ,


j'ai eu un tel plaisir en passant chez toi ,de voir que tu étais de retour après cette longue absence ,que là ,il se double de ta visite ici .


Oui ,l'Amitié un joyau inestimable ,qui réchauffe le coeur et aide à surmonter les durs moments .Je n'ose imaginer les souffrances que tu as dû supporter ...Courage à toi .Prends soin
de toi .


Mes douces pensées vers toi Dadette .


                               A
très bientôt .


                                                       
Hécate



jean-luc saint-marc 31/05/2012 07:14


ah les puissants vertiges


chaque bracelet résonne en son voisin


chaque bagouse lance son éclat sous l'aurore


l'envie de croquer à pleins chicots ce qui vit fait vivre


 


voyagiste cupide, prends-en de la graine !


 



Hécate 31/05/2012 22:04



Bonsoir CAÕ ....


attention aux chicots sur les diamants ,ça craint ... et sur les eaux pâles ,ne pas chavirer tout est
là  !


Merci pour le voyage jusqu'à mes rivages . ( Point pratique ,chez ton Pantruche ,les doubles lettres ,déjà que j'y vois double et ,en plus avec les triple têtes ...


                                                                                     
Amicalement


                                                                                                          
HHH



clovis simard 30/05/2012 13:24


Blog(fermaton.over-blog.com)No-29, ESPRIT SCIENTIFIQUE. - Tu as cet Esprit  ?

Hécate 02/06/2012 18:31



Bonjour Clovis , j'ai quelque part ...le Duende !


                                                                  
H



Mucus 29/05/2012 17:31


Lorsque je m’essaie à la poésie, il en sort immanquablement quelque chose de bouffonesque... Sans doute est-ce là ma nature, ma véritable nature, ma nature profonde, une nature résolument
bouffonesque.


Je trouve la poésie rétive, capricieuse, exigeante... parfois d’un formalisme maniaque... ou alors, d’une simplicité déconcertante, limpide comme l’eau claire... Et non cette eau pâle aux reflets
trompeurs dans laquelle je patauge... Il est clair que je vis dans un monde où le moi domine, n’en est-il pas ainsi de toi, de nous, de chacun, de chacune et de chaque autre...


Ô Nature, sublime Catin ! me suis-je écrié, pour conjurer le sort funeste qui menaçait de s’abattre sur moi. 

Hécate 31/05/2012 19:33



Maître de la Mare , s'essayer à la poésie !!! Comme si la poésie s'essayait comme un vêtement ,des souliers ou une bague !!!....


La Poésie est ...étrange ,elle change sans cesse ...ou se fait silence ,absence ,mais quand elle est là ,elle harcèle et veut se coucher avec ...la plume ,le papier ,le poète ...Toute
rouerie lui est bonne !Grave ou bouffonne ,burlesque ou sérieuse ...


Je ne sais si le moi domine en moi  ?...Il ressemble à quoi ? A qui le reconnaître ?....


L'eau a toujours des reflets trompeur ...


Il faut avoir la grâce comme disait un certain poète ,que le Duende soit là !


                                                                
Bien le bonsoir ...I 2


                                                                                                  
Magicienne



666 27/05/2012 02:02


Hécate l'orfèvre des mots. Sous tes pensées et par tes doigts, les mots deviennent précieux, rares. Tu les travailles, les façonnes, les sertis. De mots bruts, tu fais des bijoux précieux. Des
associations rares. Telles de précieuses parures.J'aime quand tu les utilises pour remplacer le nom commun des couleurs.


Les pierres me fascinent. Le pouvoir & les vertus qu'on leur confère aussi.


Le pouvoir que certains croient en tirer, nulllement.


J'aime leur éclat. De la pierre brute à la pierre polie, voire taillée. Couleurs. Transparence. Pureté. Crapauds parfois. Merveilles.


Au doigt, au cou, aux oreilles, aux mains. Parée par la Nature.


Un faible pour les Opales. Depuis longtemps. Renforcé par le fait qu'on met tjs dit qu'elles portaient malheur. Pourquoi condamner une pierre avec des sentiments humains avec lesquels elle n'a
rien à voir.


Bonne soirée Magicienne. La mienne va s'achever. Je vais aller rejoindre Morphée.

Hécate 28/05/2012 18:13



Chère Sorcière ,toujours un événement que ton passage chez la Magicienne ....


Le commentaire me comble ...Je découvre ton attrait pour les pierres,les gemmes ...et...plus particulièrement les Opales .


Il en est bien des mystères encore autour des gisements des minéraux non élucidés encore .Sentiments et gemmes ,pas cela...non. Comment expliquer que certaines retrouvent vie et éclat à
être portées ? Au-delà du sentiment ,bien au-delà ...


Les pierreries ont une vie...qui est silencieuse.Beauté ...et charme .Charme ,peut-être bien dans tous les sens de ce mot !


Peut-être connais-tu les écrits de Roger Caillois ? Pour ma part ,je les ignorais quand j'écrivis ce poème ...


" Je parle des pierres:algèbre ,vertige et ordre ;des pierres ,hymnes et quinquonces ;des pierres ,dards et corolles ,orées du songe ,ferment et image ...pierres plus âgées que la vie et
qui demeurent après elle ...Elles sont le feu et l'eau dans la même transparence immortelle ,visitée parfois de l'iris et parfois d'une buée ...." ( extrait de "Pierres" .R.Caillois )


                                 
Merci encore de cette saveur de tes mots...:)


                                                                                                   
Hécate



Sabine 25/05/2012 12:21


Je viens déposer quelques paillettes de soleil sur ces eaux pâles de l'existence....


Je pense fort à toi, à vous, et vous embrasse de tout mon coeur : sabine.

Hécate 28/05/2012 17:46



SABINE ,j'ai reçu les paillettes de soleil ...Bien besoin après ces jours pluvieux...


de tes pensées ,merci...


A bientôt ...


            Hécate & ses Messagers



if6 24/05/2012 16:21


Merci de ton passge qui me donne l'occasion de lire ce beau texte plein de joyaux ;)

Hécate 28/05/2012 17:43



Merci ....Tout simplement .


                                                
Hécate



ariaga 24/05/2012 14:39


Un passage, une pensée ...

Hécate 24/05/2012 15:44



ARIAGA ,bonne journée et amicales pensées .


                                                                    
H...



Lucie-y 24/05/2012 13:37


Je suis impressionnée par le titre de ta poésie et ton aquarelle qui illustre parfaitement ta poésie ! Très belle !  « Donner mes lèvres au vent…»  J’aime cette phrase, elle me ressemble. Le santal, l’homme et le diamant… Chaque
personne perçoit à sa dimension !


Bonne journée Hécate, il fait un temps pourri à Rillieux !

Hécate 24/05/2012 13:56



LUCIE-Y , le titre est une des facettes symboliques  multiples de ces jeux de joyaux que sont les mots  dont nous disposons .Le parcours minéral ,obscur, jusqu'à la lumière façonnée
par les mains du lapidaire qui en tire l'extrême  n'est-il pas l'imagerie du cours des vies humaines à travers l' Histoire .


Ce n'est pas une aquarelle .Là encore ,le "jeu" était tentant de jeter l'encre et d'y mêler l'encre des vers   :).


Simple jeu de fantaisie sans prétention aucune .Me laisser porter ,comme on peut le faire en cherchant ce que dit un jeu...de cartes qu'on interroge !!!......


Par chez moi ,la montée de la température après des pluies lancinantes .


Merci de ton passage ,et ,à une prochaine rencontre ....


                                                                                  
Hécate



Mucus 23/05/2012 10:31


L’esprit tourne,

Comme tourne la terre,

Comme tourne la valse,

Comme tourne le tour,

Comme tourne la roue,

Comme tourne la tornade,

Comme tourne la toupille,

Comme tourne l’enfant sur un manège,

Comme tourne les aiguilles d’une pendule.

Comme tourne les pages,

Comme tourne la tête du liseur enivré.

Hécate 23/05/2012 10:40



Ah!.............................


.................un anneau de vertiges !....


          J'en ai la tête ...qui tourne


Le Crapaud émerge de la mare ....:)


                     Merci de cette étourdissante visite ....


                                                                  
Hécate



johan 22/05/2012 20:24


tant d elarmes ont été des perles tièdes éphèmres pour des chagrins infinis... la préciosité des pierres ne fait pas les coeurs, parfois ils sont durs, d'autrefois d'artichaut... il est tant de
vénalité dans le regard des joilliers...

Hécate 22/05/2012 23:10



JOHAN , je ressens ici toute la sensibilité qui teinte l'eau de vos poèmes ,ce courant qui les façonne en reflets diaprés où les visages de l'intime se démultiplient à l'infini
,par-delà les illusoires vanités de l'existence .


Merci de cet incisif regard au plus profond de la symbolique des joyaux de l'impossible .


                                                                                                             
Hécate



Gérard 22/05/2012 10:54


Tu vois bien

Hécate 23/05/2012 10:36



Oui ,je vois bien GERARD ....


Que de photos à découvrir sur les châteaux en Espagne ...Je vais jeter plus d'un oeil par chez toi ( mais ... un
oeil de vitre  )


Tu as ramené le soleil avec toi .Il était temps !!!


                                                                      
Hécate



La bête Mallarmé 21/05/2012 23:41


De la poésie symboliste !!!


L’opale, que les anciens respectaient comme « la lumière Cosmique solidifiée », elle correspond à
l’élévation des idéalistes, ainsi qu’à la quête de la vérité.


Les anciens Grecs lui attribuaient le don de prédire l’avenir et les peuples d’Asie la considéraient comme le
symbole de la vérité.


Allons, Hécate ! Un coup de dés jamais n’abolira le hasard…

Hécate 21/05/2012 23:49



LA BÊTE....Vous me faites le prélude à "L'après-midi d'un faune " à la mi-nuit ?....


Joli coup de chapeau !


Le rideau du théâtre se lève .....


                                                         
Hécate



Pâques 21/05/2012 22:37


J'ai soulevé le couvercle de ce coffre où les pensées bijoux m'ont éblouies !


La fin est transparence mélancolie d'un monde sans couleur...

Hécate 22/05/2012 10:10



MARCELLE ,toutes les opalescences ....


"Pourquoi exerces-tu un tel pouvoir !


Ta beauté est aussi dangereuse


 Qu'est salutaire l'émeraude ".  (Goetthe )


                                                             
Merci  Marcelle ,à bientôt .


                                                                                                 
Hécate



apsara 21/05/2012 18:26


...et si rien ne s'achevait hécate....si la mort n'était qu'une issue de secours...la roue de secours côa!!!!!!et le trio?et Vesper?

Hécate 22/05/2012 10:06



APASARA ,le cycle ,la grande roue ...Un passage la vie ,une traversée la mort...


Le Trio va bien ,Vesper aussi  :)


                                                    
Bonne journée à toi


                                                                                 
Hécate



Gérard 21/05/2012 18:26


Les eaux pâles de l’existence auraient elles un rapport  avec le long fleuve tranquille de la vie. ? Bonsoir Hécate

Hécate 22/05/2012 10:12



GERARD ,pas si tranquille que cela le long fleuve de la vie !


                                                                       
De retour d'Espagne ,je vois  :)


                                                                                                                     
Hécate



LE CORBEAU 21/05/2012 13:13


Je ne suis pas trés doué avec les mots, écrire est un calvaire pour moi alors je dirai simplement merci, je suis heureux de voir que nos images peuvent créer des émotions et des sentiments.


Le corbeau est à l'abandon, faute de temps, alors encore merci de lui redonner vie de temps en temps.

Hécate 21/05/2012 15:44



Alors vos mots déposés sur mon Fil d' Archal  n'en sont que plus précieux ! J'ai pris un très sincère plaisir chez vous où l'imagerie s'exprime au-delà de l'écrit ,suscite une atmosphère
et entre en correspondance avec  bien des climats ,poétiques ou littéraires . Superbes ballades dans Berlin ,entre aurre ...:)


Le temps suspend son vol ,et m'amène celui d'un Corbeau !


                                                                                 
Merci pour l'agréable surprise que vous me faites.


                                                                                                                                     
Hécate



apsara 20/05/2012 19:25


A demain hécate


belle soirée

Hécate 21/05/2012 10:41



DEMAIN ,c'est maintenant ,bonjour APSARA ...:)


                                                            
Hécate



apsara 20/05/2012 19:08


Je ne voudrais pas trop t'accaparer!


bonsoir chère magicienne

Hécate 20/05/2012 19:13



Mais non ,APSARA chère , pourquoi donc ?


Toujours ravie de te voir .


                      Merci pour le bonsoir  :)


                                                             
H



apsara 20/05/2012 13:55


tu es bien placée pour savoir que oui!

Hécate 20/05/2012 15:31



Tu crôas...APSARA .....?


                                             
H H H ....



Phène 20/05/2012 11:03


Ce magnifique écrit poétique m'évoque un coffre au trésor ouvert duquel étincellent mille éclats d'une exquise inspiration iridescente... Belle journée, chère Hécate

Hécate 21/05/2012 10:40



Il y a de cela PHENE , les joyaux sont anciens ,ils ont fascinés les rois ,les reines ...et les chercheurs .


"Dans le miel ou le lait bleu de l'agate ,les dendrites esquissent souvent des paysages..." (Roger Caillois )


Merci et bonne journée


                                
Hécate



Martine 20/05/2012 10:58


De très belles images. Merci Hécate pour ce partage


Bon dimanche


Martine

Hécate 21/05/2012 15:27



MARTINE , un peu tardive à répondre...le dimanche est derrière nous .


Bon lundi .Merci .


                               
Hécate



Cathy 20/05/2012 10:50


merci pour ce tissage de poésie sous le signe de l'eau

Hécate 20/05/2012 15:33



CATHY , la définition est jolie... :)


                                           
Bon Dimanche



Christian Jannone 19/05/2012 19:41


Je constate votre fascination pour les gemmes...comme chez Aurore-Marie de Saint-Aubain... Au fait, à propos de Rafael Alberti, ma soeur l'avait étudié au lycée en cours d'espagnol. Un reportage
(un des rares ! ) sur ce poète majeur (sauf pour nos antimédias actuels) fut diffusé dans la première moitié des années 80. C'était avant la déshérence de la télévision...

Hécate 20/05/2012 12:50



CHRISTIAN  je constate votre assiduité à venir dans mon Boudoir Pourpre ...Oui ,les gemmes sont fascinantes ,sinon ce poème aurait-il vu le jour ?!...


Aurore-Marie de Saint-Aubain...,je n'ai pas tout suivi ,de ci ,de là ...un peu ( lire longuement à l'écran ...un peu ardu..et il faut du temps chez vous ...)


Oui ,vous m'aviez fait allusion à cela à propos d' Alberti ...J'espère que les autres poèmes seront de nouveau accessibles ,édités ,et traduits ,car cela permet d'accéder à l'essence de
l'âme qui est dans cette poésie qui me touche beaucoup.


La télévision ,hélas...hors ,les heures tardives ne fait que balayer ce qui mériterait plus .Il faut glaner hors des sentiers battus ,et ,c'est aussi ....un plaisir !


                                                                      
Bonne continuation à vous .


                                                                                                               
Hécate



sixfrancs21 19/05/2012 18:05


J'ai lu tous les commentaires, c'est riche et enrichissant (pas comme certains blogs !) et j'apprécie tes réponses, étoffées et toujours en rajoutant, toujours en approfondissant, mais comme toi
j'ai des problèmes d'yeux et tout cela est sans pitié pour mes cornées .... Amitiés

Hécate 20/05/2012 12:29



Cher FRANCIS ,merci...d'être là .J'essaie de répondre à chaque visiteur ,visiteuse, en fonction de ce qui m'est dit ,et ,si j'approndis ,c'est un peu grâce à tous et toutes ,et ,c'est
un grand plaisir .


Les yeux fatiguent oui...Les miens sont fragiles et je grossis les caractères pour un meilleur confort . Amitié à toi .


                   Bon dimanche et merci pour tous ces peintres que je découvre  chez
toi .


                                                                                                                                     
Hécate



ariaga 19/05/2012 11:46


Après la première lampée, j'ai fait une lente dégustation. Naturellement l'évocation me plaît mais j'ai encore plus apprécié l'écrin, la forme. tu es une ciseleuse de mots et de rimes. C'est beau
de mêler les lèvres de chair et les lèvres de vent ...

Hécate 20/05/2012 12:23



ARIAGA ....ciseler la forme pour enchâsser la pierrerie ...cela s'est imposé !


oui..."les lèvres de chair et les lèvres de vent "...c'est un cela la vie ,l'amour...le souffle ...qui porte ,qui emporte....


                                         
Bon dimanche et merci de ta lecture attentive .


                                                                                                                    
Hécate



Paesaggio 19/05/2012 10:52


Magnifique poème plein de couleurs et de pierres précieuses. Un petit éclair dans la grisaille. Bonne fin de semaine Hécate.

Hécate 20/05/2012 12:16



JEAN-MICHEL ,merci d'avoir pris le temps de parcourir cet Interlude .Les joyaux sont scintillements ,et les opales jouent tous les registres de teintes...


                                                           
bien amicalement à vous


                                                                                                 
Hécate



Marguerite 19/05/2012 10:24


Merci chère Hécate pour ces bijoux. Je veux parler du texte magnifique et des encres superbes. Les deux intimement mêlées me touchent au plus profond. Je reviens d'un voyage en eaux sombres
 au coeur de la précieuse Venise : nn bijou de terre, d'eau et d'encre noire. Votre interlude s'imposait donc  : un délice, vous-dis-je!

Hécate 19/05/2012 10:34



MARGUERITE .....toujours touchée de vos apparitions furtives en mon Boudoir parmi les divans de velours carmin ...


L'encre...amateurisme de pure fantaisie onirique ..Les joyaux ..ont leur Histoire..( une page qui date de quelques années...toute une histoire aussi ..)


Vous revenez de Venise ?...Oh! je connais un peu cette merveilleuse Sérénissime...


                                                                          
Merci Marguerite...


                                                                                               
Hécate



Domi de domandalas 19/05/2012 09:52


superbe illustration, un texte fort bien construit, j'ai adoré, merci Domi .

Hécate 20/05/2012 12:12



Bonjour DOMI ,


illustration sans prétention ,un vagabondage ....entre les couleurs ,les eaux du temps  ; les opales à travers l' Histoire des siècles   quant au poème .Les gemmes sont
fascinantes...


                                                     
Merci à vous .


                                                                           
Hécate



apsara 19/05/2012 08:10


Un jour j'atteindrai les étoiles hécate!


belle journée

Hécate 20/05/2012 12:02



Est-ce que les étoiles y seront encore ?


                                                               
Magicienne



Caro 18/05/2012 19:14


c'est beau.

Hécate 20/05/2012 12:01



Bonjour CARO , commentaire de lapidaire :)


                                          
Hécate



aiolos 18/05/2012 18:53


Un poème qui ne fait que grandir ma passion pour les écrins à bijoux...Le photographe naturaliste que je suis, retrouve le lapis-lazuli, l'émeraude, l'opale, l'émeraude, le rubis et les perles
dans cette immense cassette aux parements de velours et qui appartient à Dame  Nature...


Merci Hécate, mon coeur de vent est sous le charme...

Hécate 18/05/2012 22:08



AIOLOS !......J'étais à me demander si le Vent trouverait quelque perle à son goût ,perles de rosée sont les bijoux dont se pare le moindre brin d'herbe ...et si la coupe d'améthiste
d'un échanson de Bacchus le tenterait...et si les velours du Boudoir cramoisi  ne seraient point étouffant pour ses vagabondages par les champs et les châteaux dont celui du vaillant
Malbrouggh ...si il reviendrait à Pâques ou à la Trinité ...comme dans la chanson ,ce qui aurait plongé la Dame de Lune dans l'affliction  ,même si ses mouchoirs brodés de dentelles sont
doux aux larmes ,elle préfère sourire...à la tombée du soir  que pleurer .


L'opale bleu pourpre a quelque chose des ciels au soir où hululent les chouettes  ...La cassette précieuse  est comme un miel aux  calices des fleurs butiné par les
abeilles...et le Vent est passé ...l'oeil curieux et surpris ...charmé même ! Ah!.....:)


                                                             
A bientôt Enchanteur de légendes !


                                                                                                                  
Hécate


                                                                                                             
Hécate



Cathy 18/05/2012 11:26


A la première lecture, j'ai cru que ce poème évoquait la toile posée en première illustration... Et en avançant je découvre une magnifique pierre précieuse que tu "amènes" si subtilement et
agréablement... La chute est cependant très inattendue... Un brin mélancolique... Cet écrit est bien loin de quelqu'un qui "paresse", comme tu me l'écrivais récemment.


J'espère que tu vas bien, Hécate.


Amitiés,


Cathy. 

Hécate 20/05/2012 12:08



CATHY ,


ce texte a écrit il y a quelques années ( publié même ) .Seule l'illustratio est le passe-temps improvisé  d'un soir !


Il y a une relation entre la peinture et le texte,subtile...Suggestion...


Je vais bien ,mieux que le temps bien maussade .


                                               
Bon dimanche à toi .


                                                                                  
Hécate



apsara 18/05/2012 08:16


l'Inconnu nous en réserve d'autres....


Belle journée à toi

Hécate 18/05/2012 22:23



C'est l'inconnu et ses promesses dont le mystère  attire qui aide à supporter les heures difficiele


APSARA ...je pense à toi. Et bien des étoiles scintillent quelque part ...


                                                                                    
Hécate



michèle 17/05/2012 19:45


 Qui est la plus belle...


 la pierre précieuse aux multiples chatoiements ... aussi mystérieux que l'astre lunaire où une Hécate joue avec les reflets de l'ombre...


Ou de la divinité  à la fertile l'inspiration qui pare les mots de voiles magiques...


Merci pour le paratage...Pensées or-pâle...


 


 


 


 

Hécate 18/05/2012 22:15



MICHELLE .....


A cette question ,il m'est difficile de répondre ...Les pierreries enchantent tout ,et le soir est propice aux rêves  dont les voiles dévoilent sans tout révélé ...


Merci de ce très beau commentaire ...dont les Muses qui me chucotent bien des choses ,sauront se réjouir tandis que pâle comme rayon de lune ,je m'éclipse doucement ...:)


                                      
Pensées d'or et d'argent ...


                                                                                
Hécate



Sabine 17/05/2012 19:42


Merci pour l'étoile intérieure ...


Hécate, juste à l'instant je viens de faire un doux rapprochement ........ton titre "Les eaux pâles de l'existence" !


Le petit billet que je viens de publier aujourd'hui parle également ....de l'eau, cette eau de l'existence et de la pensée, ses ombres, ses secrets ......!


Si tu as un moment, je t'y retrouve.....entre deux lueurs, deux songes, deux probables vérités ......?


Mille et un bisous, perlés de vent et d'écume, simple bijou de fortune ...entre vos ailes déployées ...: Sabine.


 

Hécate 17/05/2012 21:13



oui chère SABINE ,le rapprochement est d'évidence ! (J'arrive de chez toi ,tes eaux sont bien belles dans cette demi-brume des rivages,entre hématite et obsidienne ...et ces tiges
frémissantes dans leur blancheur opalescente et lumineuse ) .


Il n'y a pas de hasard dans nos croisements ...cela va devenir notre pain quotidien ,crois-tu ?


Laissons faire...les heures et les jours ...Qu'ils ne nous séparent point ....afin de continuer la dérive au fil de l'eau ...de vie !


                               
Hécate et ses Messagers



apsara 17/05/2012 19:40


merci hécatenous allons mettre notre moral en bocal et le jeter à la mer!


tendres pensées

Hécate 17/05/2012 20:55



APSARA ,dans le bocal ,quelques perles ....pour qui saura l'ouvrir si jamais  il venait à être  trouvé ....


Toujours amusant de prévoir quelques surprises ....à l' Inconnu....!!!


                                                                                                   
Hécate



FRUITS CONFITS 17/05/2012 19:22


BONSOIR HECATE


BEAU BEAU TOUT SIMPLEMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


j'aime les pierres précieuses surtout les saphirs et les émeraudes bien sur le rubis ma couleur préférée


voila j'ai reçu mon livre sur RAFAËL ARDITTI je l'ai juste feuilleté car je me le réserve pour une après midi de aime aujourd'hui ni demain ce ne sera
pas le cas jardi puis mon arrière petit fils demain je me garde cette part de "" gâteau "" pour un meilleur moment


MERCI HECATE DE CETTE DECOUVERTE BIEN SUR J'AI LU QUAND MÊME CELUI QU'IL AVAIT ECRIT POUR GARCIA LORCA (( mon chouchou )) TROP BEAU


MERCI HECATE


BONNE SOIREE


BISES


DANY

Hécate 18/05/2012 22:27



DANY ,je sens ta joie d'avoir entre les mains les poèmes de R.Alberti .Un plaisir que ce partage soit partagé !!!


Les vers sont des joyaux qui parent le coeur et illuminent l'âme .A Lorca ,et à Alberti donc !


                    Merci pour ta lecture et tes mots .


                                                                   
Hécate



Sabine 17/05/2012 19:15


Notre âme est un bijou puisqu'elle est ce que nous sommes de plus précieux, de plus rare et éternel ...


Quel sublime voyage à travers l'infini de nous-même .........


Tendrement : sabine.

Hécate 17/05/2012 19:23



SABINE ...je pensais à toi....:)


Notre âme est sertie de chair ...Douloureusement parfois ...Le voyage est infini ...


                                               
Plaisir de ta venue ce soir ...où la mélancolie de la lumière du jour finissant allume quelques étoikes intérieures .


                                                               
Douces pensées


                                                                                          
Hécate


 



apsara 17/05/2012 18:19


oui hécate je serais ravie!!!


pas le moral!

Hécate 17/05/2012 18:29



Ce sera fait Apsara ...:)


 Viens mettre ton moral avec le mien ,si tu veux ....Je suis là .


                                                                                               
Hécate



Fred Milongeroz 17/05/2012 18:00


...... parce que ton poème est une malle remplie de pierrerie, d'encens, d'épice, d'étoffes de Salambô, d'extraits de mille et une nuits, et de nombreux magiciens envoies leurs serviteurs pour
piller une telle malle, Pharaon, Néfertiti, Cléôpatre, doivent se retourner sans cesse dans leur repos éternel, le corps mental se revêt des richesses terrestres, en s'enfermant dans le cercueil
des illusions de Merlin l'Enchanteur!

Hécate 17/05/2012 18:26



FRED ,je vois....les bijoux sont liés à l'histoire du monde ,les pierres encloses  dans les entrailles de la terre fascinèrent ceux qui les trouvèrent .Ils n'eurent de cesse d'en
multiplier les reflets ,les facettes...A la fois ,parures ,offrandes ,talismans ...J'ai entr'ouvert la malle aux trésors ...Le Tétrarque promit à Salomé des chrisolithes ,des béryls ,des
calcédoines ,des sardonyx ,des hyacinthes , des turquoises, un cofftet d'ambre ,un coffret d'ébène avec des bracelets d'escarboucles et de jade ...afin qu'elle danse cette danse des sept voiles
...et même un cristal que les femmes ne pouvaient voir ....Et ,elle ,elle voulait plus encore....


Allons ,je m'égare...là où tu m'entraînes ...Fred ,ton enthousiasme est contagieux....!!!


                                                                                                            
Merci à toi...


                                                                                                                             
Hécate



•.¸.•*♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥*• .¸.• 17/05/2012 16:48


TU AS L'ART DES MOTS


ils n'ont pas de secrets pour toi


j'ai vraiment aimé lire ce texte


et bien sûr ta façon d'utiliser les mots dans un tout autre registre


je te souhaite un bon jeudi


 


ti bo


 


.•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

Hécate 17/05/2012 18:57



SONYA  ,merci des tiens .J'espère que tu as passé un bon jeudi .


Les mots ont toujours des secrets ...et c'est là leur charme, une vie pour les explorer ,c'est comme descendre loin dans les mystères de la Création .La Nature recelle des
merveilles...


                                                                                             
Amicalement.


                                                                                                               
Hécate 



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories