Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 10:13

Helmut

Elmut Berger

autoportrait

propos recueillis par

Holde Heuer

 

          Helmut Berger fut considéré comme "le plus bel homme du monde". Luchino Visconti lui fit interpréter des rôles inoubliables aux côtés de Romy Schneider, Elisabeth Taylor, Charlotte Rampling ou Burt Lancaster, des prestations inscrites dans la légende du cinéma. Entre l'acteur et le cinéaste se noua une relation ô combien passionnelle. A la mort du metteur en scène italien en 1976, la carrière d'Helmut Berger décéléra brutalement ; personnalité cinématographique incontournable des années fastes, interprète de personnages sulfureux, fêtard invétéré, Berger finit par être victime de son image et de ses succès. Revenu de ses tourments, l'acteur autrichien se regarde dans un miroir autant que dans les souvenirs. Le résultat en est cette autobiographie épicée, sauvage, où Helmut transgresse tous les tabous.

             

            Il ne cache rien des phases de sa vie extrême, un tourbillon d'anecdotes évoquées avec audace, une sincérité sans équivoque, tour à tour provocante, amusante, émouvante aussi et même pudique parfois.

             

            Dès la première page c'est dit.

             

            "J'ai besoin d'amour ! Avete capito ? Ma vie entière a tourné autour de ce désir d'être aimé.

             

            Ceux qui me côtoient connaissent ma redoutable ambivalence : je peux être l'homme le plus gentil, comme le plus désagréable. Celui qui a fait l'expérience de ce dernier aspect de ma personnalité ne l'oubliera pas.

          Je n'ai pas envie de décevoir mes amis à travers le monde avec ce livre, et c'est la raison pour laquelle je recule devant certaines révélations et j'espère sincèrement que je ne vais pas être condamné pour mes vérités. Parce que au risque de me répéter ce que je veux c'est être aimé. Au plus profond de moi-même je suis timide. C'est d'ailleurs pour combattre cette timidité, pour me sentir plus à l'aise que je prends parfois un verre, ou deux, ou trois. C'est dans ces moments-là qu'il peut m'arriver de réagir de façon excessive.

             

            On pardonne à un homme sincère et qui n'embellit rien. J'y crois. Chacun a ses côtés obscurs, n'est-ce pas ?"

             

            Helmut revient beaucoup sur cette timidité, la plaie de sa jeunesse, et le manque de confiance en lui qui l'amènera à consommer des drogues lui donnant une assurance trompeuse.

             

            Il est né le 29 mai 1944 sous le nom de Helmut Steinberger à Bad Isch. Enfant désiré, son père avait toujours voulu un fils, mais...il n'existera pas de dialogue entre le père et le fils. Une mère qui l'adore, mais sous la coupe d'un mari qui n'écoutait que son ambition.

             

            "Il se montrait extrêmement sévère avec lui-même et avec moi. Il frappait facilement et parfois avec un cintre. Pendant qu'il me battait, ma mère sur le seuil de la porte, pleurait et le suppliait en vain , de laisser son enfant tranquille."

             

            De 7 à 17 ans, Helmut est dans des foyers éducatifs. Puis une année d'internat. Une école de commerce d'où il sera viré six mois plus tard. L'enseignement dans un établissement catholique prodigué par des prêtres eut un effet dévastateur sur sa future vie sexuelle.

             

            "Pendant plusieurs années j'ai souffert de sentiments de culpabilité à cause de mes fantasmes...Il m'a fallu des années pour me débarrasser des effets de cette doctrine. C'était l'enfer."

             

            "Je me fichais totalement de la comptabilité. Mon père insistait pour que je poursuive dans cette voie."

             

            Il ne voulait rien entendre au souhait de son fils qui rêvait de devenir acteur et dont les jeux et les déguisements enfantins avec les habits de sa mère l'avaient toujours répugné.

             

            "Alors, pour me faire passer le goût de la comédie il me battait ! Il voulait m'apprendre que le métier d'acteur était un métier de pauvre. C'est à cette époque que j'ai développé un certain je-m'en-foutisme...Il voulait être fier de moi. Nous étions si différents. C'était un travailleur, pas un fumeur ,ni un buveur.

          Mes succès internationaux au cinéma ne changèrent en rien aux rapports que j'entretenais avec mon père. On s'ignorait. Mais mon enfance n'a jamais nourri aucun désir de vengeance en moi.

             

            Ce n'est qu'avec Luchino Visconti que j'ai appris à avoir confiance en moi, malgré toutes mes contradictions.

helmut-berger-luchino-visconti-610902

          La presse a toujours écrit que j'avais rencontré Luchino Visconti à Rome ou Ischia. Ce n'est pas vrai."

             

            Au printemps 1964 Helmut s'inscrit à l'université de Pérouse, il travaille à côté comme barman ou serveur. Un examen à venir portait sur les civilisations historiques des alentours. Sur le siège arrière d'une vieille Vespa il part avec un ami visiter des vestiges d'édifices étrusques. Au retour, ils s'arrêtent dans une pizzeria.

        Visconti 

            "Sur la Piazza, nous tombâmes en plein milieu du chaos d'un tournage de film. Le prestigieux réalisateur Luchino Visconti tournait des scènes de "Sandra" avec Claudia Cardinale dans le rôle principal. Je restai planté là à observer le tournage que je trouvais passionnant. Je pensais à mon vieux rêve d'acteur et me voyais déjà jouer dans le film. Dans la soirée le vent se rafraîchit et j'eus froid dans mon tee-shirt à manches courtes, mais j'étais incapable de bouger, comme si on me retenait prisonnier. Comment aurais-je pu me douter que le destin avait déjà jeté les dès ?"

             

            Fasciné par le tournage, il n'a pas remarqué que Luchino Visconti n'a guère cessé de le regarder, et il est aussi déconcerté que surpris quand un des assistants lui apporta une magnifique écharpe grise en cachemire avec de longues franges. Lors d'une pause, Visconti lui adressa la parole et l'invita avec son ami à déjeuner pour le lendemain.

             

            " Durant le déjeuner copieux, le réalisateur ne me quitta pas d'une semelle et son comportement révélait une attirance extrême. En ce qui me concernait, la vanité flattée le disputait à la naïveté de la jeunesse. Ce fut finalement la peur de mes propres sentiments qui l'emporta. Ne voulant pas être un jouet pour Visconti, je pris la fuite non sans lui avoir laissé mes adresses à Pérouse et à Salzbourg...

             

            J'acceptais les cadeaux et les invitations de Visconti  qui suivirent en prenant garde de ne pas laisser mon cœur s'attendrir trop rapidement. Je voulais plus !Mes ambitions désormais étaient le cinéma ET l'amour. La tension monta. Le grand Italien de 32 ans mon aîné, me poursuivit pendant des semaines de ses faveurs. Mais j'étais bien conscient que je ne pouvais pas faire attendre Visconti éternellement. Il fut ma première vraie relation et je le lui dis de suite. Je lui avouai ma candeur timide et ma virginité en matière de relations homosexuelles, même si ce n'était pas tout à fait la vérité...Avec lui, je ne voulais pas être un coup d'une nuit. Nous devînmes un couple à l'automne 1964 et nous ne nous quittâmes plus jusqu'à sa mort , en 1976...

          Une écharpe en cachemire grise finement tissée à longues franges fut à l'origine de ma carrière mondiale et de l'amour éternel qui existe entre mon maître de génie et moi-même, son élève avide d'apprendre, son amant et sa muse en même temps. C'est un amour qui nous lie comme un cordon ombilical invisible au-delà de la mort de Luchino.

             

            Je dois au hasard, une des rares choses non expliquées de notre époque, le bonheur de mon existence."

 

          Tout ne fut pas aussi simple, même si Helmut tenait à avoir une relation durable, à Paris il ne tient pas en place, et la nuit ce sont des escapades nocturnes vers Saint-Germain-des-Prés. Difficile de s'habituer à une vie ordonnée, aristocratique et artistique. Helmut ne tombera totalement amoureux de Visconti que plus tard.

             

            " Ce fut alors moi qui me mis à le courtiser. L'éternel jeu de l'amour ....Moi , j'étais un gémeaux qui ne planifiait rien, n'aimait pas se fixer, et qui n'était mu que par ses désirs et ses rêves. J'étais totalement instable au plus profond de moi-même. Avec Luchino j'avais trouvé un équilibre. Son assurance devint la mienne et son amour me permit de m'aimer moi-même. Quand je pense à tout ce que je dois à Luchino...Avec lui j'ai vécu l'amour, l'adoration, la désinvolture, la peur, la discipline, les disputes, l'énergie, la force.

          Je n'aurais réussi avec personne d'autre. Son exigence de perfection me demandait tout. J'ai dû travailler énormément...( Eh! bien, fixer mes pensées entre les deux pages d'un livre est plus difficile que je ne l'imaginais !...)

Helmut avec foulard bleu

          Avant que Luchino me donne ma première grande chance au cinéma avec "Les damnés" en 1968, j'avais déjà , Dieu merci  eu une expérience avec la caméra. J'avais été choisi en 1967 pour jouer le premier rôle dans Le Portrait de Dorian Gray. Massimo Dellamano , le réalisateur avait vu des photos de moi."

          Helmut s'exprime librement sur sa bisexualité. Marisa Berenson voulait se marier avec lui ,mais voulant faire pression sur lui en jouant à le rendre jaloux, il mit à mal ses plus belles robes du soir en les découpant en lamelles avec des ciseaux ! Les reproches principaux qu'il fait aux femmes c'est de vouloir  se faire épouser et avoir des enfants .

             

            Avec Visconti , le succès de ses films, le monde s'ouvre à lui..." Voir toutes ces choses, être entouré de tant de gens connus  de toutes sortes me fascinait et me donnait l'impression d'être un Autrichien débarqué de sa province ."

 

          L'amitié de Romy Schneider est aussi très présente dans ce livre. "Nous nous ressemblions beaucoup et étions très proches...j'ai beaucoup de messages d'elle affichés aux murs de mon appartement. Elle me consolait comme un petit frère adoré quand je craignais un réalisateur intimidant...je l'ai tellement aimée. Quand Luchino  tomba gravement malade, elle fut tout de suite à mes côtés, me soutint  et m'aida de ses conseils. Bien qu'elle fut en plein tournage, elle rendit immédiatement visite à Luchino à la clinique..."

crepuscule-des-dieux-72-11-g

          Lors du tournage de Ludwig, il y eut des attentes interminables, les scènes étaient interrompues à cause des visites guidées des touristes qui passaient parfois dans les pièces où étaient les acteurs.

          " Lors d'une de ces pauses, à Linderhof, je m'étais assis, l'air impassible, sur un fauteuil en velours qui ressemblait à un trône. Parfaitement maquillé et les cheveux stylisés, nous gardions nos costumes historiques pendant des heures. Craignant la colère de Luchino qu'enrageait le moindre pli, je restai immobile sur mon trône au Linderhof...Je forçais même mes yeux à ne pas ciller. Ma volonté peut être implacable. La discipline prussienne ! Pendant ce temps les touristes- des Américains- admiraient les pièces seigneuriales. Soudain une vieille dame apparut dans mon champ de vision...D'un seul coup, elle tira la manche de mon costume, probablement parce qu'elle aimait le velours et voulait vérifier sa qualité. et là , incapable de me retenir plus longtemps, je roulai des yeux et hurlai "ouaf". La pauvre femme faillit s'évanouir, tellement elle eut peur."

             

            La mort de Visconti fut un choc terrible, une tragédie pour Helmut Berger qui  un an plus tard, le 17 mars 1977 voulus le suivre dans la mort.

             

            "Je croyais, j'espérais le retrouver dans son nouveau monde. Qu'est-ce que j'avais à faire ici sur terre sans lui ?"

             

            Après le décès de Visconti ,parmi ceux qui l'avaient encensés, il y en eut qui le dénigrèrent." Viscontien ,devint une insulte. Alors que les films de Visconti étaient déjà devenus des classiques...Cela me blessa au dernier degré, quand bien même je vécus  les années qui suivirent sa mort comme une cloche sans air. Sans Luchino, je n'étais que la moitié de moi-même...Toutes ses raisons expliquent aussi ma tentative de suicide et les pensées noires qui s'emparaient régulièrement de moi."

             

            A propos de son rôle en 2014 dans le film de Bertrand Bonello sur la vie d'Yves Saint Laurent , il dit :

helmut st laurent

          " Je suis allongé sur mon lit dans la peau d'Yves Saint Laurent âgé et je regarde un film de moi-même, du jeune Helmut Berger...mon jeu est le fruit d'une compréhension tacite entre Bertrand et moi. L'humeur fondamentale d'Yves correspondait absolument à la mienne. Je l'ai bien ressenti."

             

            "Je crois au destin. Il y a des cercles qui se ferment, des expériences et des lieux qui doivent revenir...Je n'ai pas peur de la mort. Mais je crois que quelque chose de nous reste quand nous mourrons.

            Comme le poète Novalis le formula jadis : Où allons-nous? Toujours chez nous ."

                                                                                     

                                                                                                    Hécate

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

FRUITS CONFITS 27/04/2015 16:50

ENCORE MOI HECATE
les pubs me donnent la rage aussi je fais des fautes
désolée pour le "" SONT sans le T
BISOUS DANY

Hécate 28/04/2015 12:40

Bonjour DANY, je l'espère pour toi. Oui ,il y a plusieurs phases dans un signe astrologique, ce qui donnent des nuances, en plus des ascendants....J'ai connus des Gémeaux toujours dans l'improvisation...comme quoi..!
Ici nous avons de l'orage dimanche, là ,c'est le refroidissement. Non, tout ne va pas encore bien pour moi...La publicité,je n'y peux rien, ce n'est pas mon choix.
Bises chère Dany.
Hécate

FRUITS CONFITS 27/04/2015 16:39

BONJOUR HECATE
ma cure est terminée j'espère qu'elle me sera autant salutaire que celle de l'an dernier
je pense a ELMUT qui dit : en temps que gémeaux je planifiais rien
c'est drôle car en tant que gémeaux je planifie tout comme quoi nous ne devons pas avoir le même ascendant
j'espère que tout va bien pour toi les beaux jours arrivent normalement car depuis cette nuit c'est des trombes d'eau qui nous tombent sur la tête
BONNE FIN D'APRES MIDI
BISOUS HECATE
DANY
ces publicités son infernales je déteste ça !!!!!!!!

Cindide(anne6329) 25/04/2015 14:46

Bonjour Hécate !!!! Rien de nouveau chez toi alors un gros bisou et bon WE à toi ....Merci pour tes passages !

Hécate 01/05/2015 16:13

CINDIDE , à présent il y a du nouveau chez moi !...Bises par un jour de premier mai pluvieux !

Guern' de Bé 22/04/2015 19:18

Je vois que toi aussi, tu es passé au nouveau format...Condoléances ! Et bon courage pour la suite ! Heureusement pour moi, je vois pas la pub (merci Adlock !), mais je sais que tu en as 14... Snif.

Hécate 22/04/2015 19:32

GUERN' bonsoir...eh! oui....Mais, là je viens d'aller voir en façade : les pubs ont disparues !!!!!!!!!!

AMANDINE 22/04/2015 10:16

hello par ici

Hécate 22/04/2015 18:23

Amandine , bonne soirée à toi !

Pastelle 21/04/2015 17:38

Qu'il était beau et qu'il a mal vieilli... J'ai eu plaisir à lire cette note que j'ai trouvée très émouvante. Qui peut jamais vraiment savoir ce qu'il y a derrière le visage des gens...

Hécate 22/04/2015 18:20

PASTELLE ,merci de ta visite, oui , comme les années changent l'apparence d'un être, il a plus de 70 ans maintenant...
Bonne soirée.

clara65 21/04/2015 09:35

Bonjour et merci pour ta fidélité à mon blog.
Désolée de savoir qu'OB fait encore des siennes.
Bon courage et amitié.

Hécate 22/04/2015 18:22

CLARA....je vais essayer d'apprivoiser les nouvelles fonctions d'OB.
Amicalement

fazou 20/04/2015 15:24


il y a de plus en plus de cultures industrielles pour les fleurs, ce qui arrive à la vente est souvent importé d'immenses plantations… comme les fruits et légumes cultivés en masse, ça n'a pas de
goût, odeur…


Mes traitements sont curatifs et… vitaux, mais on ne sait pas encore s'ils sont efficaces…Coté "mécanique", j'ai été
un peu optimiste…: j'ai eu une radio ce matin, ma fracture commence à peine à consolider… j'espère que ça va se faire un
jour, sinon ils vont sûrement envisager une opération. On m'a prescrit un peu de kiné douce pour que l'épaule ne reste cependant pas bloquée, en gros il faut que ça ne bouge pas mais que ça
bouge… en plus de la kiné respiratoire, ça occupe si on craignait que je m'ennuie…


désolée que tu aies ces effets secondaires, tu as des trucs pour supporter (ou d'autres médocs?) sinon as-tu encore de la kiné? j'espère que le médecin va vite trouver une solution pour te
soulager de ces douleurs.
oui, ces jolis coins de verdure : un peu de douceur pour nous distraire du reste  

Hécate 21/04/2015 10:32

FAZOU...l'incertitude c'est vraiment pénible. Pour moi ,à la radio on ne voit rien, c'est trop imprécis...Il faut éviter l'atrophie,et le kiné en douceur aide beaucoup .Je vois ce que tu m'explique pour ton épaule et j'espère que tu pourras éviter l'opération...J'ai encore du kiné , oui...Je vois un médecin demain. ( J'essaie de répondre sur cette nouvelle version d'OB ...survenue hier ) . Les arbres se couvrent de feuilles, les arbustes fleurissent...Cela me donne envie de me promener plus encore...mais....Je t'embrasse

Pâques 19/04/2015 20:59


Je trouve sa beauté marmoréenne, elle ne me touche pas...


Mais le livre me semble une approche de la vérité qui m'intrigue davantage !

Hécate 20/04/2015 09:46



Bonjour MARCELLE...à chacun son appréciation certes, je l'ai toujours trouvé fascinant par ses regards, sa beauté , sa façon de donner une dimension à un rôle dans ses films. Merci de
communiquer ta perception. 


Amicalement.


                Hécate



fazou 19/04/2015 17:12


J'adore aussi les glycines ! leur couleur, leur parfum… en général j'aime les fleurs très parfumées…


de mon côté ça consolide doucement, toujours des traitements et des soins quotidiens et hebdomadaires, des analyses etc, mais la beauté de la nature qui se réveille, c'est une joie. Je suis
désolée que ta cheville se remette à te faire mal! cela fait longtemps pourtant que tu prends des anti-inflammatoires (avec pas trop d'effets secondaires j'espère). Vas-tu recontacter ton
médecin?

Hécate 20/04/2015 09:53



FAZOU...chez les fleuristes les fleurs ont de moins en moins d'odeur ! J'aime beaucoup aussi les parfums des fleurs, les lys et autres...Ce doit être contraignant tes soins et traitements,
mais si tu as de bons résultats c'est encourageant. Depuis ce matin je tente de contacter mon médecin ,oui...Ce n'est pas tant la cheville que le pied dans son déroulement sur le côté externe...(
Il y a toujours des effets secondaires,mais là , ils sont supportables même si...j'aimerais pouvoir m'en passer). Je crois que ce sont les séquelles de l'infiltration de l'an dernier, les
raideurs sont venues et ont entraînées les fractures. Un cercle vicieux . 


Bonne semaine à toi parmi les fleurs !


                                             Hécate



fazou 18/04/2015 18:56


oups le lien vers mon blog n'est plus bon, je l'ai changé  c'est celui-là maintenant 

Hécate 19/04/2015 12:26



FAZOU....tu as déménagé ! Merci de me prévenir. Je vais noter et aller jeter un coup d'oeil !


                                                     
                                                       
         Hécate



fazou 18/04/2015 18:54


Bonjour Hécate, comment vas-tu? est-ce que ton pied va mieux petit à petit ? peux-tu allonger un peu tes promenades ? ici les tulipes, prunus, lilas et glycines mettent leurs couleurs et
embaument… de mon côté toujours une énergie en montagnes russes, mais j'ai le plaisir d'avoir des amies en visite ces derniers temps, c'est bien sympathique… je t'embrasse

Hécate 19/04/2015 12:25



Bonjour FAZOU....Tout est en fleurs ici aussi, j'aime tant les glycines ! Je commençais à pouvoir sortir un peu ,mais ces derniers jours une douleur revient qui raidit l'articulation.
Donc...Peut-être était-ce trop tôt pour diminuer les désenflammatoires ...Et là , l'angoisse ,c'est que ça puisse recasser. Donc, donc...je reste au logis. Et toi ? Toujours les traitements ? La
clavicule est-elle consolidée ?


Je te souhaite un bon dimanche. Je t'embrasse


                                                     
                  Hécate



amandine 17/04/2015 23:34


HELLOOOOOOOOOOOOOOO

chevrette13 17/04/2015 17:27


bonjour, j'espère que tu vas mieux, déjà avec les beaux jours le moral est meilleur. Pour la Loire, nous avons des amis qui habitent entre Angers et Saumur donc pour nous c'est facile d'aller
dans le coin, eux viennent chez nous l'été !! Une région agréable où nous allons souvent au printemps, sauf cette année...


bon weekend

amandine 17/04/2015 14:49


bien le bonjour ici

Hécate 19/04/2015 12:43



AMANDINE bon dimanche !


                                    Hécate



dacaiod 15/04/2015 19:26


bonsoir ma chère Hécate .. je suis vraiment navrée que ton pied te fasse encore tant souffrir ... je pense que tu as déjà envisagé les bains de pieds en fin de journée ?


en ce qui me concerne, çà va ... mon poignet n'est pas au top mais je crains que je n'arrive pas à beaucoup mieux ... mais je fais avec .. pfff


bonne soirée - méga bisous

Hécate 20/04/2015 09:56



DACAIOD....bonjour ,oui...j'ai du gel au congélateur ,c'est pratique pour rafraîchir le pied.  Ton poignet n'est pas encore comme avant ? Peut-être cela va aller progressivement,je
te le souhaite !


Bises


       Hécate



Ariaga 14/04/2015 19:06


Une petite relecture et une pensée pour toi.

Hécate 19/04/2015 12:47



ARIAGA ,merci et bon dimanche.


                                            H



Gérard Méry 13/04/2015 23:23


je réponds à ta question Hécate


http://photoplap.eklablog.com/   


 

Hécate 14/04/2015 19:45



GERARD merci pour le lien !


Bonne soirée.


            Hécate



Cindide 13/04/2015 17:34


Bonjour Hécate ! Me voilà de retour en Auvergne après une semaine époustouflante à Barcelone ... Vraiment j'ai adoré cette ville qui bouge et qui offre des trésors culturelles en tous genres ...
Snif je n'ai pas tout vu mais j'y retournerais si je peux ! Merci pour ton passage pendant mon absence ! Bisous ma bichette 

Hécate 14/04/2015 19:54



Bonsoir CINDIDE....je viens de voir en effet je découvre ces fontaines de Barcelone. Bises


                                                     
                                 à bientôt


                                                     
                                         H



amandine 12/04/2015 14:11


bon dimanche

Hécate 19/04/2015 12:43



Bon dimanche !


             H



amandine 11/04/2015 03:16


VOILA JE SUIS LA ET SUPER ETONNEEEEEEEE ENCOOOORRRREEEEEEEE SIII EMUE B*******MAIS JE CONTINUE LOL ET JE RETIENS TON BLOG

Hécate 11/04/2015 11:27



AMANDINE....c'est une surprise agréable pour moi...Trois coms à la suite ...Tu es super étonnée de quoi
?...et émue de la rencontre ? de mon blog ? 


            A bientôt


                            Hécate



amandine 10/04/2015 20:55


je c pas si mon comm est passé mais encore une fois merci du partage lol

Hécate 11/04/2015 11:22



Bonjour AMANDINE ....oui ton commentaire est bien passé  !


                                                     
                             Hécate



amandine 10/04/2015 20:27


superbe à découvrir

Hécate 11/04/2015 11:24



AMANDINE....superbe à découvrir : le bel Helmut ? oui ....


                Bonne journée


                                  Hécate



dacaiod 08/04/2015 00:11


bonsoir ma chère Hécate .. j'espère que tu as passé un bon week-end de Pâques et que tu as craqué pour le chocolat ... car sans un peu de déraison dans la vie, çà ne vaudrait pas le coup, n'est
ce pas ? lol mdr


bisous bon mercredi

fazou 05/04/2015 19:17


j'ai vu plusieurs fois "mort à Venise"…


tu aimes bien les personnalités ambivalentes, c'est un thème qui revient beaucoup dans tes choix de livres…

Hécate 09/04/2015 10:47



Bonjour FAZOU...."Mort à Venise" ,un film somptueux et la musique de Malher que j'aime tant...


Oui, les personnalités ambivalentes sont fascinantes, il y a tant de subtilité en elles qui sont  secrètes...Cet acteur a marqué le cinéma. Une présence au-delà de la beauté !


Bises


             Hécate



Anne Hecdoth 04/04/2015 17:11


Vanité de la beauté...

Hécate 09/04/2015 10:48



ANNE....tout est si éphémère...mais la beauté marque la mémoire...mieux que ne le fait un miroir qui ne retient rien....


                Hécate



clara65 03/04/2015 18:44


Espérant que tu vas pour le mieux, je passe te souhaiter un très bon week-end pascal, avec du soleil, ce serait bien !


Bien amicalement.

Hécate 03/04/2015 19:01



CLARA...oui je vais à peu près mieux...mais il pleut entre deux nuages gris. Amicalement à toi.


                                                     
                                                       
              Hécate



dacaiod 02/04/2015 21:17


bonsoir Hécate .. désolée de mon manque de présence ... je me traine une fatigue tu peux pas savoir ... j'ai vraiment hate des beaux jours .... ce froid je craque moi !! lol


je te souhaite une bonne soirée - bisous

Cindide 02/04/2015 12:53


Coucou Hécate ! Petit passage pour un petit bisou avant de faire un "interlude" à Barcelone ... Je pars dimanche matin pour une semaine et j'espère faire de nombreuses photos de cette ville si
riche en architecture et arts plastiques !!! Je compte bien visiter le Musée Picasso et Miro peut-être ! Pour moi un dépaysement à coup sûr !!! J'ai prévu pansements pour ampoules !!!! Hi ! Hi !
je suis terre à terre mais je ne veux que rien me gâche mon plaisir ! En attendant un bisou en espèrant que tes problèmes de santé ne sont qu'un mauvais souvenir ! @ presto amica !!!!

Hécate 19/04/2015 12:46



CINDIDE....merci de cette longue réponse....Les ampoules aux pieds n'éclairent pas la nuit ! Aïe ...


Non , pas encore résolu mes soucis de pied. Hélas !...


                  Je t'embrasse


                                    Hécate



Ariaga 01/04/2015 19:28


Une pensée pour une amie en esprit.

l'ami Gégouska 31/03/2015 07:08


Bonjour délicate hecate, Merci pour ce bel article à ce grand artiste.


Je te souhaite une agréable journée gros bisous

Hécate 14/04/2015 19:55



Merci l'ami GEGOUSKA....Bonne soirée !


                                                     
Hécate



elisabeth 30/03/2015 15:40


Merci beaucoup pour cet article. Je le trouve vraiment très beau. Sut la 1ère photo, je pense à Alain Delon un peu. J'ai appris plein de choses grâce à toi. Bonne semaine.

dominique 30/03/2015 12:48


Bonjour, 


Une histoire assez fascinante.  J'aime penser que sans "la beauté " qui était la sienne sa vie n'aurait pas été la même.  Ça prouve que ceux qui disent que les chances sont les mêmes
pour tous ont tort. 


Faire une recherche sur lui sur google et chercher les images est fascinant.  Les photos actuelles de lui au milieu des anciennes, c'est à voir

Hécate 01/04/2015 11:43



DOMINIQUE, c'est évident que sa beauté a contribué a orienté savie. Il a posé pour de grands photographes aussi...La photo de couverture du livre est un shootin de 1960 pour le
magazine Vogue. Oui ,moi aussi j'ai à nouveau regardé des photos,des extraits de film de lui...Il y a une chance à un moment donné dans une vie...pas pour tout le monde à égalité ,je suis bien
d'accord.


Bonne journée à toi.


                        Hécate



nays& 29/03/2015 10:45


Bonjour Hécate


lisant je me dis quel être d'une grande sensibilité..et qu'il est beau beau...

avec une solide drache je te souhaite un bon dimanche


bisous **

Guern 27/03/2015 18:56


D'un autre côté, je n'ai jamais vu mon père pleurer...Son genre, c'était plutôt de ricaner. Et en effet, c'est très personnel. Certaines personnes extériorisent leur chagrin, d'autres
l'intériorisent, et il y en a même qui le subliment. On n'a pas trop de choix...

Guern 27/03/2015 17:01


Indifférent, mais pas violent... Ses obsèques étaient très gaies, je n'ai vu personne pleurer 

Hécate 27/03/2015 18:07



GUERN'N....là , je reste muette...Chaque enterrement a été douloureux pour moi. Très jeune, le décès m'a marquée...la perte...à jamais. 


Après , à chacun, chacune ses deuils...C'est très personnel.


                                                     
                         Hécate



Primavera50 27/03/2015 16:35





Bonjour Hécate,


Je ne connais pas ce livre, j'ai du voir certains de ses films, mais ma mémoire s'émousse avec l'âge ! Être le plus bel homme du monde ne rend pas forcément heureux, apparemment narcissique,
toujours en quête d'amour, ce genre de personnage est souvent insatisfait demandant toujours plus.


Très belle fin de journée à toi.


Bisous.


Prima


La petite souris ne quittant pas son livre, me permet de retrouver facilement mon commentaire lorsque tu réponds à la suite, mes yeux fatiguent très vite en raison d'une sécheresse oculaire.

Hécate 27/03/2015 18:03



Bonsoir PRIMAVERA....Quand on l'avait questionné au sujet de sa beauté en 1971 , il avait répondu que ce qui comptait c'était la beauté intérieure...qu'il n'y était pour rien...un incident de
naissance, que les photos, les caméras faisaient beaucoup...


Un besoin d'être aimé, mais pas imbu de son apparence, il disait qu'on ne s'en rend pas compte soi-même...Fêtard, mais très respectueux du travail sur les tournages...A présent il dit avoir
eu une belle vie...Il pense sans cesse à Luchino Visconti...quand il fait un film ; peut-être que cela l'aide .


Pour la sécheresse occulaire ,est-ce que mets des larmes artificielles ? J'en mets régulièrement et cela soulage bien .


Mes amicales pensées


                                 Hécate



apsara 27/03/2015 16:27


Penses-tu que je ne l'aurais pas détecté si je l'avais croisé à Ibiza????Tu sais j'ai des antennes!!!!


je t'embrasse fort

Hécate 27/03/2015 17:52



 Ma chère APSARA....


certes....... !


                        H



dacaiod 27/03/2015 13:32


coucou Hecate .. Comme Helmut, je ne crains pas la mort .. par contre, je pense qu'il ne reste quelque chose de nous ensuite qu'autant longtemps que nous restons dans le souvenir d'une 
personne . ce qui en moyenne doit faire tout au plus quelques décennies ... A moi d'être "public" ... lol


bonne aprèm - bisous

Hécate 01/04/2015 11:47



DACAIOD....les morts vivent dans la mémoire des vivants....après...C'est le grand vide à moins d'avoir marqué son siècle par quelque talent quelqu'il soit. Les politiciens, les écrivains, les
acteurs, les peintres, les compositeurs etc...


Bises


           Hécate



Guern 26/03/2015 12:23


Je préfère un père indifférent (comme le mien) plutôt qu'un père fouettard ! 


Chez moi, c'est le printemps aujourd'hui et c'est bien agréable !

Hécate 27/03/2015 16:20



GUERN'N...Tu avais un père indifférent ? ...Il est vrai qu'avoir un père violent et indifférent...c'est navrant.


Printemps sous la grisaille aujourd'hui.


                                           Hécate



michèle 26/03/2015 11:51


Helmut Berger était si beau qu'il pouvait passer pour Apollon incarné !


Qu'en pense la déesse Hécate ?


 


La Beauté n'a pas de sexe...sa présence est dans tous les sexes...


Agréable journée,


Michèle


 

Hécate 27/03/2015 18:10



MICHELE....oui , tu dis bien ! Un Apollon...La Beauté est au-delà ,elle est  tous les sexes  ...Je suis d'accord avec toi . 


Bonne soirée.


                    Hécate



dacaiod 25/03/2015 21:57


coucou Hecate ... c'est vrai que c'était un très bel homme avec ce que j'appelle moi "un visage interessant" avec des pommettes marquées, des angles aigus ... j'aime ce genre de visages masculins
... A travers ses écrits, je me rends compte comment il était aussi tourmenté, victime exactempent comme tu dis "de son image" mais cruellement presque conscient de ses égarements ... je le vois
très bien en effet jouer avec Romy ... Au féminin, au physique comme au moral, elle lui ressemble ....


bonne soirée - bisous


PS : toujours mon problème de nerf radial ... pfff



Hécate 27/03/2015 18:18



DACAIOD....un visage très intéressant , le regard très acéré et secret...Il est très conscient et n'hésite pas à dire même ce qui pourrait le désservir. Provocation et sincérité.
Quand il ne digère pas un comportement , entre autre celui de Delon, il ne s'en cache pas. Autrement, il ne nomme pas certaines personnes...Intolérant sur l'injustice et parfois avec fracas
.


Romy lui avait donné l'alliance de sa mère( je crois) en gage d'amitié.Il la porte toujours.  Deux êtres très proches ,oui...


Le nerf radial ? Encore...et on te fait quoi pour soigner cette douleur ???


Bonne soirée ,avec bruine ici.


                                        Hécate



Ariaga 25/03/2015 18:16


Je viens de lire un peu trop rapidement cet article formidable qui demande une seconde lecture. Je reviens bientôt. Amitiés.

Hécate 25/03/2015 18:49



ARIAGA....au plaisir de te revoir ici pour lire cette chronique sur un acteur qui a marqué de sa présence des films de qualité.


Amitiés.


          Hécate



Cindide 25/03/2015 13:38


Bonjour Hécate ! J'ai lu avec attention ta chronique concernant ce livre autobiographique ! Une vie très perturbée pour cet homme ... Perturbée par une éducation très dure mais aussi et toujours
par une éducation religieuse qui inculque ... qui incruste chez tous ceux qui l'ont reçue cette satanée culpabilité dont il est si difficile de se défaire ... Je crois qu'elle reste toute sa vie
.... Je sais de quoi je parle !!!! Un livre que j'aimerais lire ... Merci pour ce partage ! Bisous

Hécate 27/03/2015 16:29



CINDIDE....oui , une vie très tourbillonnante aussi , étourdissante ! Par la suite il s'est sérieusement défoulé , cette culpabilté  a mis du temps à être évincée, mais peut-être
suscite-t-elle des excès inverses . C'est évident que cela laisse des traces...Cotoyer les célébrités du monde entier ou presque donnent certainement une assurance plus ou moins factice...


Je te fais la bise


                Hécate



Pascale MD 25/03/2015 11:23


C'est vrai qu'il était très bel homme, mais j'avoue que les biographie d'artistes ne me fascinent pas beaucoup.
Merci pour cet extrait qui résume je pense.
Cordialement 

Hécate 27/03/2015 11:14



PASCALE...je lis peu de biographies d'artistes du temps actuel. Une exception parfois ,surtout pour celui-ci qui à tant marqué de sa présence les films du grand Visconti. Les extraits
choisis se rapportent à ce que jetenais à mettre en lumière.


                                             Hécate



Paesaggio 25/03/2015 00:02


Merci pour cet excellent résumé de vie d'acteur par lui-même (autrefois la mode était plutôt aux vies de saints écrites par des tiers). Ce qui m'a fait sourire : "ma vie entière tournée vers
le désir d'être aimé"! Ce dernier me semble partagé, mais je peux me tromper, avec quelques milliards d'êtres humains. Cependant certains qui gagnent facilement leur vie, sont en bonne santé
et remarqués par les réalisateurs de films sont a priori ont davantage de temps à y consacrer que d'autres. Patatras, pour d'étranges raisons, ils accumulent les problèmes, ce qui se révèle
finalement une chance ... pour écrire une bonne autobiographie !  Bien à vous Hécate,

Hécate 27/03/2015 16:17



JEAN-MICHEL...là pas de risque de confusion, les propos sont d'Helmut Berger receuillis par Holde Heur et complétés en 2014 pour l'édition en France après le film de B.Bonello. Comme dans
toutes les vies d'acteurs, il y a des périodes plus fastes les unes que les autres. Et, je pense qu'il se serait passé des deuils, il y avait assez d'éléments percutants dans son parcours par
ailleurs pour faire un livre !...


Toutefois, c'est un immense hommage au grand cinéaste Visconti !


Bien amicalement à vous.


                                    Hécate



popopopo 24/03/2015 20:48


mets le timbre vitesse rapide


et moi si content


que je saute sur mon lit


comme qd je avais dix ans


et je chante .... le bonheur au soleil


 


https://youtu.be/G94h2VBff6I


 

Hécate 27/03/2015 10:49



POPOPOPO....Je t'embrasse. Et avec un rayon de soleil !


                                                     
            Hécate



apsara 24/03/2015 18:01


encore un être hors du commun ,qui sous des airs arrogants traine sa beauté et son ambiguité comme des fardeaux!!!malédiction ou chance???????


J"espère que tu as passé une bonne journée


je t'embrasse fort

Hécate 27/03/2015 15:59



Ma chère Apsara...c'est là toute la question ! Toutefois il ne regrette pas sa vie passée, seulement la perte des êtres chers...Il n'a rien perdu de son insolence pour répondre aux
journalistes. Les timides ont ce don ...Peut-être l'as-tu croisé à Ibiza , qui sait ? ...


Ciel gris, croassements de corbeaux dehors.


Je t'embrasse


           Hécate



danielle 24/03/2015 17:54


est-ce que ce livre apporte aussi un regard sur le cinéma ou n'est-il "que" autobiographique?  bonne soirée.

Hécate 24/03/2015 18:24



DANIELLE....ce livre est un Autoportrait, Helmut Berger parle du cinéma à travers ses tournages,de l'art de Visconti beaucoup, mais ce n'est pas un essai sur le cinéma en général.Le livre
contient des photographies en noir et blanc. Egalement une dernière partie qui a été ajoutée lors de la parution en France à propos du film de Bonello sur Yves Saint Laurent. C'est
essentiellement un regard la propre vie de l'acteur et des milieux qu'il a cotoyé.


Bonne soirée également.


                       Hécate



FRUITS CONFITS 24/03/2015 15:40


BONJOUR HECATE


le début de la jeunesse de cet homme me fait penser a celle de Jean Claude BRIALY que de souffrances avec leurs parents c'est presque je dirais inhumain pourquoi
repousser ses propres enfants ! la vie de cet artiste je dois dire que je ne le connais pas vraiment le réalisateur oui


le film de Yes Saint LAURENT je vais devoir le louer car je ne peux plus aller au cinéma depuis que je suis malentante c'est ainsi


merci de ce beau partage


BONNE JOURNEE


BISOUS HECATE


DANY



Hécate 27/03/2015 11:05



DANY...je ne connais pas très bien la jeunesse de J.C.Brialy...


Si tu veux te procurer un film sur Yves Saint Laurent , je dois te signaler qu'il y en a eu deux très récents en 2014. Le premier est deJalil Lespert avec Pierre Niney, Guillaume
Gallièe.


Le second "Yves Saint Laurent " est de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel, Léa Seydouux, Louis Garrel et Helmut Berger.


Voilà, ainsi pas de confusion. J'ai vu les deux films. Ils se complètent assez bien. Mais j'ai tout de même une préférence pour celui de Bonello.


C'est gênant de mal entendre en effet chère Dany ; quant à moi ,j'ai été plusieurs mois dans l'impossibilité de me déplacer ,et les vidéos sont bien agréables et compensent. 


Je te souhaite une bonne journée.


                                                 Hécate



Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories