Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 15:16


  Fado un chant
     qui pleure
        sans larme...


             Fado un chant qui pleure sans larme « pour une larme de toi, je me serais laissée tuer » paroles d’un fado…


            Des notes acides, les grains d’un chapelet, une gorge renversée d’où jaillit l’ailleurs de la nostalgie, l’attitude du fadista, altitude d’un autre bonheur, celui d’être triste par-delà la mélancolie, miroir perdu d’une joie envolée, d’un amour enfui, comme une mouette sur la mer de paille… 

            Le fado a son histoire… et le fado la chante, la joue, la berce, la danse aussi. Entre tendresse, cri et murmure. Controverse des origines… Populaire et royal. Chant de la mer, chant du vent, du sud ou du nord, des maisons de plaisir, celle ou les femmes du fado « ou femmes de la fatalité ». Telle la « Severa » devenue une légende dorée.
Morte à vingt six ans, aujourd’hui encore le quartier de la Mouraria dans ses venelles présente au sol des pavés noirs et blancs dessinant une guitara, hommage à l’expression sublime de sa voix lente comme une caresse.


            D’autres fantômes de ce dix-neuvième siècle, Umbelina l’Aveugle, Gertrude la vendeuse de châtaignes chaudes surnommée « la noire au bandeau ». Rita, démone d’un coupe-gorge, repaire de voleurs et de malfaiteurs. Marginalité urbaine et aristocratique, le fado est partout… et nulle part. Inédit et décalé.


            En dépit de son entrée dans les salons, le fado incarnait le danger. « Le chant du fadiste est lui-même présenté comme une excroissance méprisable, comparable à celle d’un animal. Il évoque le chant d’un loup lancé au clair de lune », la voix brisée dans le larynx.


            Fado, frontière des genres.

  
            Dialogues de chanteurs qui rivalisent d’improvisations, jeux de mots, de moquerie. Quand un premier vers du fado annonce :
 « Je vais te dire ».
Une autre voix rétorque parfois,
« Je ne veux pas le savoir »…

            Fado, l’amour, une folie nécessaire.

« Ils vivent d’amour, laisse-les vivre ainsi
  

Laisse-les en paix, car ils sont fous  

Ils sont fous comme nous le sommes encore

Ils aiment comme nous aimons toujours. »

(Mario Rainho, José Luis Gordo)

 

            Le chant, un remède à la souffrance.

 

« Que Deus me perdoe »

« Si mon âme opaque pouvait montrer  

Ce que je souffre en silence

Si seulement

Je pouvais raconter »

(Silva Tavares)

 

            « Je chanterai jusqu’à ce que la voix me fasse mal »

            Le fado, comme ami et remède. Une thérapie des maladies de l’âme. (Alberto Pimentel) Cependant ces vers très populaires soulignent ce caractère d’innéité du fado qui ne peut, ni s’apprendre, ni se choisir.


« N’est pas fadiste celui qui le veut

Est fadiste celui sur qui ça tombe. »

(Rodriguo de Mello).

 

            Saudade, délivrance du temps. La « Saudade habite la mer » dit une morna du Cap Vert. Les frontières perdues sur l’échelle du temps se réinventent et bercent de plaisir ce qui pourrait être de la tristesse.


« Aux heures de notre vie

Chaque heure et une minute.»

(Antonio de Bragança.)

 

            L’illettrisme du fado, côtoie les plus grandes plumes de la poésie, de Camoens à Pessoa. Après les jours sombres de la dictature, le fado est une renaissance…

            Il y a le fado de Lisbonne.

            Il y a le fado de Coïmbra, celui qui s’élance du cœur amoureux d’un étudiant sous le balcon de celle qu’il aime et qu’il veut charmer.

 

            Pessoa encore qui a su dire si bien ce qu’il en est du fado, cette lecture de la vie.

« Ainsi, le chant des peuples triste est gai.

            et le chant des peuples gais est triste. 

Le fado, quant à lui, n’est ni gai ni triste,

            C’est une période d’intervalle. »

 

 

            Je n’ai pas besoin de comprendre les mots pour aimer ainsi le fado, il m’a murmuré très tôt quelque chose d’indicible qui palliait un manque, lequel, je ne sais le dire. Le fado et moi, est une longue histoire silencieuse. Et ce livre, n’a pas détruit les rêves construits autour des violes et des guitares et des brisures de ces voix étranglées sur des sanglots avortés…

              Dois-je compter les enregistrements multiples glanés aux long des années ?...Non…

 

            Ce livre est complétude. Il est accompagné d’un CD qui offre un survol… de ce qu’est aussi le fado… De nombreux textes sont traduits à qui ne sait la langue portugaise et veut pénétrer plus au profond…jamais ennuyeux on peut en tourner les pages, parcourir au hasard, comme on lirait un roman, le roman du fado et son histoire…


            Entrer en Fado, c’est partir en voyage…celui qui se fait en fermant les yeux…ailleurs, ici, maintenant, l’instant… l’envol.


« Si une mouette venait

M’apporter le ciel de Lisbonne

Dans le dessin quelle ferait

Dans ce ciel où le regard

Est une aile qui ne vole pas

S’évanouit et tombe à la mer…»

 

(Alexandre O‘ Neill)


Hécate

 

 
Edition: Chandeigne 2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate - dans Avis de lectures
commenter cet article

commentaires

Serge 14/03/2011 19:21



Quelqu'un qui semble aussi amoureux du Fado que moi. Je suis comblé. Restons en rapport.



Hécate 15/03/2011 11:03



Bien volontiers Serge ...Je n'aurais pu écrire cet article sur le Fado sans l'aimer et en écouter beacoup  !


                                                                                                                
A bientôt alors


                                                                                                                             
Hécate



Catharsis 21/12/2010 01:47



Autant l'âme qui transpire de ces chants, de cette musique, me parle énormément, autant j'ai bien du mal à accrocher au rythme et la "mélodicité" du Fado.


A travers ton texte, je prends la réelle mesure de l'effet du Fado sur toi et, ligne après ligne, n'ai pu que prendre acte de la relation quasi charnel qui te lie et t'unit à son univers. Cet
attachement profond n'est pas sans m'évoquer l'amour au sens où je le conçois, celui qui remplit un coeur de chaque goutte de son monde, qu'elles soient de peines, de joies, mélancoliques ou
pleines d'espoirs.


Est-il utile que je précise que je trouve cela très beau?


Mais je me dois de te le dire, fruit d'une promesse faite à moi-même il y a longtemps, celle de signaler aux être que je rencontre sur mon chemin chaque parcelle de beauté que je décèle en leur
personne.


 


J'ai commencé la lecture de "'Odes, élégies, hymnes" de Hölderlin et ne manquerai pas de t'informer si, au détours de l'un de ses poèmes (très lyriques pour l'instant), je trouve ta citation.


 


Bonne semaine à toi, passe de bonnes fêtes, et je te dis à bientôt Hécate!



Hécate 22/12/2010 18:18



C'est là une bien belle promesse faite à soi-même ...Je suis très touchée par ce que tu me dis .


 


Vitorino Nemésio  a écrit un poème intitulé "Hölderlin " où il dit :


...."Ami qui sus offrir à notre voix


    Son appel indéchiffré,


    Reçois la gratitude  de ceux


   Qui ,sans le sentiment nouveau ,seraient si pauvres


  Car seule la lettre de feu


   Du mot juste,  éprouvé ,


 Ouvre l'étamine d'amour  ,pollen du Logos ,


 Cet usage de Dieu à l'endroit de nos vies ". ( 1907-1978 )


                                            
Encore merci Catharsis ,d'être venu  lire mon billet sur le Fado


                                                                                                           
Bien sincèrement .


                                                                                                                                               
H



AneverBeen 14/02/2010 07:48



Où la tristesse et le mal de la société se font savoir, une nouvelle fois, par la voix, le chant...
Une manière comme une autre, mais qui n'est pas donnée à tous, de s'exprimer ; pour soi ou au nom de ces autres, du peuple...
De ceux perdus en chemin ; égarer pour un temps...
Une voix qui fait vibrer, semble parfois s'éteindre... mais revient telle une renaissance...
Un espoir chez le Fado ?
Chant des hauts les coeurs et à bas les bas !

Bien à vous, Hécate.



Hécate 14/02/2010 21:33


Un chant qui dépasse les larmes ,la nostalgie trouve sa voix ,et l' Espoir est comme le vol d'une mouette ,tantôt frôlant la vague ,tantôt s'élevant dans l'Essor d'heures plus
heureuses...
                    Le Fado est sans violence ,il est une douceur qui enveloppe comme une brume
...
Merci pour ces mots qui vont si bien au fado .
                                                                                                                                             
votre Hécate


Dane 13/01/2010 14:25


Je me suis laissée sduire par Hervé Guibert mais là le Fado est un instant de bonheur.... Retour à la case arrivée à lisboa dans l'antre d'une taverne à l'ancienne où tu ne rentres qu'acompagné par
des aficionados!

Un univers bien particulier qui garde tous ces mystères.
Merci à toi
Bien à toi


nogueira 04/01/2010 16:35


Bonjour
Votre article sur le fado est MAGNIFIQUE, BRAVO
Merci de votre visite sur mon Blog
Amitiés


Hécate 04/01/2010 18:16



Je suis heureuse d'avoir pu partager avec vous Nogueira ,ce billet écrit sur le Fado qui me parle tant !
                 Bien sincère merci de votre enthousiasme  .
                                                                              
Hécate



saltosam 12/12/2009 12:35


c'est magnifique et ton article me donne envie d'en découvrir encore plus. merci mille fois Hécate pour ce partege artisituqe qui nous emporte dans un autre monde où les ressentis et les sensations
sont décuplé. j'aime venir te lire, découvrir et apprendre de nouvelles  choses toutes plus interressantes les unes que les autres.
Quand le temps me le permettra, je mettrais un article sur mon blog afin de présenter ton magique univers à mes contacts, ton blog mérite vraiment d'être connu.
bizouilles


Hécate 12/12/2009 18:34



Saltosam ,je suis très touchée des mots que tu m'écris ici . Fais comme tu le sens ,mais je serais très honorée si  tu présentes mon blog à tes contacts ,j'aime le partage ,je
suis là pour dire ce que j'aime avec les mots qui me viennent .
Merci vraiment  ,et bonne soirée.
            A bientôt
                         Hécate






mel-and-tof 17/11/2009 18:59


Bonsoir très chère Hecate
un petiut coucou pour te souhaiter une bonne soirée
Gros bisous MEL


Hécate 17/11/2009 20:51


Bonsoir Mel...Toujours sur le Fado? ...N'as-tu de curiosité pour mon dernier billet sur Barbey d'Aurevilly???......
                        Hécate


mel-and-tof 13/11/2009 16:37


Bonjour ma chère Hecate
Toujours à travers ce magnifique Portugal et ses fados ,je viens te soujaiter une excellente soirée
Gros bisous MEL


Hécate 13/11/2009 22:46


De même ,Mel...
                                  
Bonsoir à toi.
                                                           
Hécate


Jean-Charles ROSA 13/11/2009 16:16


Pour ceux qui ne comprennent pas je traduit petit à petit des Fados sur mon blog http://jeancharles.rosa.over-blog.com/ Déjà 118 Fados
traduits.


Hécate 13/11/2009 22:45


Ah! que voilà bien aimable nouvelle !...Jean-Charles Rosa ,je vais dès que possible aller vousvoir et vous lire.Et j'invite aussi ceux qui comme moi ne savent comprendre ces fados
,sinon par le climat des voix ,de la musique...
        Merci de votre lien.
                                         
Votre Hécate


Paesaggio 12/11/2009 23:07


Chère Hécate,
Merci pour ce bel éloge du fado. De tous les grands fadistas je retiendrai Katia Guerreiro qui a repris dans "Nas Mãos
do Fado" des poèmes du plus grand romancier portugais actuel (et de loin), Antonio Lobo Antunes, notamment "Recado"

Estou aqui como se te procurasse
A fingir que não sei aonde estás.
Queria tanto falar-te e se falasse
Dizer as coisas que não sou capaz.
.
Dizer, eu sei lá, que te perdi
Por não saber achar-te à minha beira
E na casa deserta então morri
Com a luz do teu sorriso à cabeceira.
.
Queria tanto falar-te e não consigo
Explicar o que se sofre, o que se sente
E perguntar como ao teu retrato digo
Se queres casar comigo novamente.

Um grande abraço para você, Hécate.

Jean-Michel


Hécate 13/11/2009 10:44



Cher Jean-Michel ,merci vraiment de me citer Katia Gueirrero ,et avec cet enregistrement précis que vous nommez,car il est celui qui me touche plus particulièrement,et c'est un
plaisir que de vous y savoir sensible.
Je déplore seulement ma méconnaissance de la langue portuguaise,mais je goûte pleinement
à l'écoute ce qui émane de ce fado.

Je lis quelques poètes portuguais,en dehors de Pessoa et de Camoens,et pour vous ici voici :

"Sonho que sou um cavaleiro andante.
Por desertos ,por sois ,por noite escura,
Paladino do amor ,busco anelante
O palacio encantado da Ventura ! " (Antero de Quental ,né Ponta Delgada,aux Açores en 1842)

           Bien amicalement .Votre  Hécate
                                                           



mel-and-tof 06/11/2009 19:14


Bonsoir Hecate
En passant par le Portugal,je t'apporte tous mes souhaits pour une bonne soirée
Gros bisous MEL


Hécate 07/11/2009 15:08


Elle l'a été, bonne cette soirée,et avec dans mes pensées ,mes amis(es).
                                                  
Merci Mel
                                                                    
Hécate


mel-and-tof 04/11/2009 15:37


Bonjour Hecate
Tu vois je suis toujours fidèle au "fado" ,bien qu'ayant lu d'autres articles qui ne sont pas tujours ma tasse de thé par contre du as des articles extraordinaires
Merci Hecate pour ce que tu apportes à la littérature
Bonne soirée
Gros bisous MEL


Hécate 04/11/2009 19:55


Bonsoir Mel , si j'apporte à la littérature ,c'est que je fais que n'écouter  ce que je ressens,et ce n'es pas si évident toujours,je sais que j'aborde des thèmes parfois difficiles.
Merci encore de ton passage chez moi.
                                 
Bonne soirée
                                              
Hécate


mel-and-tof 02/11/2009 17:16


Bonsoir Hécate
Je viens mereplonger dans le fado !!!
Bonne soirée
Gros bisous MEL


Hécate 02/11/2009 18:10



Rien ne saurait me faire autant plaisir que de te savoir écoutant du fado...Il y a de quoi passer de longues heures!
                                 
Bonne soirée Mel
                                                                     
Hécate


 



mel-and-tof 31/10/2009 20:55


Excuse moi mon porénom est bien  "MEL"  je ne me relis pas c'est une erreur !!!


mel-and-tof 31/10/2009 20:52


Bonsoir Hécat
bien sur que nous nous reverrons ,je t'ai mise dans mes liens si tu le permets,je ne peux te perdre de cette façon
Bonne nuit et gros bisous mEM


Hécate 31/10/2009 21:25



Merci Mel...
         J'étais un peu perdue sur ton blog,pas certaine d'avoir bien fait passer mon commentaire.
             A bientôt.
                          Hécate



mel-and-tof 31/10/2009 18:14


Bonsoir
Je découvre ton merveilleux blog sur l'histoire du fado
Cette musique me hante tant elle est belle et tant il y a de souffrance dans ces rytmes là
J'ai adoré Amalia Rodriguez surtout dans :"Lisboa Antiga  , Coimbra , Uma cxasa Portuguesa et l'emigrante,quelle tristesse dans ces fados oû on entend toujours "sodad" qui veut dire "tu
me amnques" !!!
Je suis allée plusieurs années au Portugal en Vacances je l'ai fait du haut en bas et de droite à gauche ,je le connais très bien ,je ne dis pas que je n'y retournerai pas ,je suis tombée
amoureuse de ce merveilleux pays
J'ai plusieurs CD de Amalia Rodriguez .
Cela fait plus de 30 ans que je n'y suis plus allée et de nouveau l'envi me prend d'y retourner
Merci à toi de m'avoir rappelé tout cela .
Bonne soirée
Bises MEL


Hécate 31/10/2009 19:30


Oh! oui,c'est bien le mot qui va au Fado ,cette musique qui hante d'un manque indicible ,empreinte d'impossible ,rêve de l'âme,tourment de l'être,dans la douceur qui serre le
larynx,comme une prière jetée à la nuit...
Merci de tes mots ici car "Triste est celui qui n'enchante pas
                                             
Avec l'histoire de sa vie "...disent les paroles d'une romance portuguaise,et ces souvenirs qui remontent à ta mémoire te racontent,et là ,nous sommes en Fado,pays de idéal pour en murmurer la
nostalgie...
                                         
Pour cette rencontre Mel , belle soirée à toi  ,comme en un jardin parfumé...
                                                                                                                                             
Hécate


Old-Luck-Oie 25/10/2009 14:06



Ah, Dame! Je n'ai pas eu d'occasion de vous le dire hier, mais les messagers ont une fois de plus fait leur oeuvre. Superbe nécessaire à jeter des charmes que vous déployez là, pour mon plus
grand plaisir... Je n'ai pas manqué de leur transmettre les carresses, accueillies comme vous vous en douterez avec le plus grand des enthousiasmes.

... avec mes pensées les plus enfaytées ^^.



Hécate 25/10/2009 23:02


Ah! Bien douces paroles ici ,Old-Luck-Oie...Mes messagers ne mentent pas...Ils vous prouvent que parole de Magicienne n'est pas jetée au vent du Hasard.
            Vous aurez d'autres sortilèges,dont certes vous avez su déceler les secrets cachés,mais ils vont rendront charmes pour charmes,du
moins en ai-je Espérance...:)
                                                                                                         
votre Dame Hécate


rené 24/10/2009 11:26


Contre information : j'ai retrouvé "contact" ( OB...).

Pour vos yeux je ferai en sorte de publier des articles sur mon 1er blog en rapport avec vos goûts...

Si, si ☼

Sachez que j'ai la reconnaissance de travailleur handicapé ( mais pas un centime), pour un oeil invalide et 6/10 dans l'autre.

Amitiés, René ☼


Hécate 24/10/2009 18:08


Ah! c'est bien aimable à vous...
Mais faites selon comme vous le sentez.
Ce n'est pas la grosseur des caractères qui est un problème pour vous lire ; un peu la longueur de vos publications,et  aussi le manque d'espacement aéré.

Comment parvenez-vous donc à concilier cet handicap,avec tant de temps sur l'informatique ? Celà n'est-il une fatigue?...
Oui ,je sais ,hélas les conditions bien dures quand à ces problèmes.
Je suis navrée  pour vous.
Je ne sais plus les notations de ma vue...Mais c'est encore de près que j'y vois le mieux :)
      Je ne veux point faire étalage ici de mes fragilités.
                                                
Bien amicalement.
                                                                             
votre Hécate


rené 24/10/2009 11:22


Je ne vois plus l'option "contact" dans votre module "présentation".
L'auriez vous oté ??

Bon samedi ☼


Hécate 24/10/2009 17:46



Non ,elle y est...


 



rené 24/10/2009 10:00


Bonjour chère Hécate,

Je suis très honoré d'avoir reçu votre appréciation, et vous êtes la 1ère, sur mon 3ème blog.
J'en prévois une dizaine à moyen terme...

Bon week end très chère ☼


J'ai réduit cette image ( fado mania ) manuellement au risque d'en altérer la qualité originelle.
Ne m'en voulez pas trop.


Hécate 24/10/2009 10:39


Bonjour René...Je crains à ce rytme ,une dizaine de blog,de ne pouvoir vous suivre...!!!
Et la lecture à l'écran m'est un effort . Ma vue est vite fatiguée.
                Bon courage ,et bon week end également.
                                                                                           
votre Hécate


cão 23/10/2009 19:29


Mon préféré,
sentimentalement parlant
(ça tombe bien pour du fado),
c'est "Lisboa".

Enregistré en public :
"Concerto gravado ao vivo no Coliseu dos Recreios em Lisboa
30 de Abril de 1991"
2 cédés - EMI 781179 2




Hécate 23/10/2009 20:19


Evidemment ,c'est encore un de ceux que je n'ai point ! ...:)
Ah!...Il faut bien avoir à découvrir encore ,et ,opportunité de savoir tes préférences sentimentales  fadistes  !
                                        
Bonsoir Caõ...
                                                          
Hécate


cão 23/10/2009 18:52


Milu (Maria de Lurdes) Ferreira, dite la mère du fado amateur ... et Madre Deus avec un superbe disque : "Existir", chez EMI, 1990, cédé7946472 !

A tous vos sens !!! 


Hécate 23/10/2009 19:06


Merci Caõ de me signaler ce CD .
Je pense que tu dois connaître de Madredeus ,mon préféré parmi ceux que je possède :  "O Espito da Paz ".
Quand je l'écoute ,même après de longs mois,je ne m'en lasse pas...
           A toi ,bien amicalement .
                                                    
Hécate
 Regard échangé ...:)


Hécate 23/10/2009 11:02


S'il me faut venir chez moi par la porte d'entrée et non par la porte privée...quelle affaire !!!
               Votre dépitée Hécate


Hécate 23/10/2009 10:58


Je réponds ,et rien n'apparaît...Ni chez vous ,ni chez moi...Que penser?
                                   
OB fait des siennes!...
                                                                    
votre Hécate


Clémence 23/10/2009 10:43


Ah Quand même, je vais pouvoir lâcher ma perche; elle commençait à être super lourde..
(J'ai pas dit Lourdes)


Hécate 23/10/2009 10:53


Oh! Pauvre chère...Vous cherchiez la perche ,je m'y étais  soumise et perchée,et voici que devenue pesante vous venez me prier de l'alléger...Il en sera fait pieusement selon vos
voeux, car il n'est pas de plus empressée à ne ne  vouloir vous peser  et vous  imposer  quoi que ce soit ,que votre dévouée et attentive amie.
                     Que Notre-Dame -de- Fatima veille sur vous.
                                                                                                       
votre Hécate
                                                             


Clémence 23/10/2009 10:35


Ah! Mais je viens de découvrir le pot aux rose,..... pardon, aux oeillets!
C'est que madame la Magicienne fait des caprices! Une vraie Diva du Fado....

Cela ne m'étonne pas qu'avec tout ça, vous n'arriviez même pas à voir mon nouvel article!




  Attention elle va me frapper.........


Hécate 23/10/2009 10:40


Madre Deus !!!!
Un nouvel article ?
J'y cours .
Caprice d'OB ,plus que le mien,vous assure chère Clémence,et vous prie d'accepter ces excuses que je vais aller réparer.
                          votre Hécate


rené 22/10/2009 21:44




ouf...je suis arrivé juste avant la fermeture ☼


Hécate 22/10/2009 22:42



Vraiment ,tant d'empressement...
                               De votre
aimable présent,vous remercie...Me voici un peu confuse...
                                                                                                                                              
votre Hécate


 



rené 22/10/2009 21:42


Je cours de ce pas chez mon fleuriste ☼


Hécate 22/10/2009 22:40


Eh ! bien...Vraiment ,vous êtes...charmant.
                                                                                  
H...


Old-Luck-Oie 22/10/2009 21:41



Je suis heureuse de constater que mes absences ne me retirent pas votre confiance, Dame...
Bel Enfer que voici, mais je doute que quoi que ce soit puisse avoir raison de la chaleur des Furies qui nous mordent au talon... =)



Hécate 23/10/2009 09:08


Croyez que je sais quelques  petites choses que je partage avec vous :)
Point ne doute de vous en effet.

"Faites tout anéantir et tout brûler ,pour que ceux qui reviennent nous mettre en esclavage rencontrent devant leurs yeux l'image de l'enfer qu'ils méritent ". ( Toussaint-Louverture)

          A vous Old-Luck-Oie
                                                     
votre Dame Magicienne


René/Chomolangma 22/10/2009 16:44


Bonne soirée chère amie ☼



L'image est petite mais elle bouge ☼☼


Hécate 22/10/2009 21:31


Ce sont des fleurs dansantes...Très aimable intention,mais,vous allez me trouver bien pointilleuse,j'aurais pensé des oeillets plus en accord sur des commentaires venant sur le thème du
fado...:)
                          Bonne soirée  également.
                                                                         
votre Hécate


Renard 22/10/2009 03:12


Juste un petit bonjour en passant..
Bon jeudi à toi Hécate... 


Hécate 22/10/2009 10:26


Merci Renard...Ce petit bonjour me fait plaisir.
Tu écris de si belles choses,que oui ,je me retrouve un peu veuve de mes mots ,je ne sais comment t'exprimer en retour ce que je ressens,je sais que tu sauras comprendre...:)
Avec tous ceux qui viennent te dire leur admiration,que tu penses à moi  m'émeut doublement.
           Bonne journée à toi.
                                       
Amicalement .
                                                               
Hécate


Plaiethore 22/10/2009 00:03


Mille et une pensées dans vos mains...


Hécate 22/10/2009 00:12


Croyez bien que je les prendes cher Plaiethore...:)
                                              
votre Magicienne


Gérard 21/10/2009 23:52


En Touraine dites vous , mais j'y réside ! et j'ai raté le concert de Mariza,  honte à moi.


Hécate 22/10/2009 00:10


Oui en Touraine , à la salle Malraux,si vous situez un peu ,aux proches environs de Tours...
Vous résidez en Touraine ,vous avez exposé à Amboise ,si je ne fais pas là une confusion?
           Ah! quelle soirée:)
   Il n'y a point de honte,mais des regrets,je le sens.J'ai bien manqué celui de Misia !!!
                                                                                            Que
le visage de la nuit vous soit agréable !
              votre Hécate
 


Gérard 21/10/2009 23:20


Un enchantement cette voix chaude et vibrante. Une chanteuse grèque que j'adore a aussi un timbre de voix semblable, vous connaissez sûrement. Angélique Ionatos que j'ai eu le plaisir d'écouter sur
scène. Bonne nuit .


Hécate 21/10/2009 23:31


Oui,je connais la voix d'Angélique Ionatos et Nena Venetsanou ,dans "Sappho de Mytilène".
Mais ,point la chance d'avoir entendue en concert par contre !
Des voix splendides...
Par contre,en concert ,oui un peu de fado, Mariza lors de son passage en Touraine ,et ,plus intime ,une soirée organisée par des portuguais. Un grand moment.
                                                                                           
Bonne nuit à vous Gérard
                                                                                                                                   
votre Hécate


Gérard 21/10/2009 23:02


Je tiens de mon père , c'est bien normal, j'aime le fado et j'écoute assez souvent la regrettée Amalia Rodriguès ...aussi fan de musique arabe  au grand dam de mon entourage. Merci et bonne
soirée à vous.


Hécate 21/10/2009 23:08


Si je m'attendais à celà !!!
Merci de m'apprendre ce point que nous avons en commun :le fado ...
Je comprends très bien que la musique  arabe soit aussi écoutée,et tant pis pour l'entourage,car elle est très ornée de volutes lentes assez envoûtantes :)
                                                                                                                           
votre Hécate


René/Chomolangma 21/10/2009 18:53





Hécate 21/10/2009 20:14


Oui,René  c'est mieux ainsi.
                     Merci:)
                                 
votre Hécate


Plaiethore 21/10/2009 00:37


Je ne vois plus mes commentaires précédents...

Peu importe !

J'ai commencé à vous écrire mon Lyon et autres en écoutant le Fado et... Il y a décidément un de mes loups qui ne veut pas dormir. C'est que voyez-vous "lancé au clair de lune", il chante... "la
voix brisée dans le larynx".
Merci Hécate très chère. 





Hécate 21/10/2009 10:01


Cher Plaie ,voilà bien votre heure dépassant minuit ,celle qui  apporte à Hécate votre présence ; un de vos loups ne voulait pas dormir "la voix brisée dans le larynx"...le loup est de
la Nuit,il foule les orties, il hume les étoiles ,de ses écorchures il extirpera un élixir dont il répandra dans l'arêne , les effluves ,de stupéfiants effets seront alors, muselant les coeurs
,les souffles ,ne laissant plus  que cette possiblité, celle  de respirer avec les Poumonts  de vos fureurs , de vos plus doux velours où se posent les
pieds nus  de vos Ciels incendiés... 
           Que des soupirs   accompagnent vos hurlements ,que mes Pensées  écartent les rideaux  sur vos orages
sauvages, qu'elles vous accompagnent là où vous serez ,silencieusement...
                 D'âme , de vie et d'écume de rosée...
                                                                             
votre Magicienne


Old-Luck-Oie 20/10/2009 17:04



Avec de plates excuses après cette absence, Dame, je viens m'enquérir de vous. Et répondre à ce que vous m'avez dit dans votre dernier commentaire. Je crois que l'Enfer donne ce que l'on attend
de lui, et que beaucoup en attendent des maux qu'ils n'oseraient s'infliger par eux-mêmes. "L'enfer, c'est les autres", a dit Jean-Paul Sartre. Une vision assez juste de la chose, ce me
semble.



Hécate 21/10/2009 22:17


Si vous saviez Old-Luck-Oie comme votre citation est à point nommée .Les autres sont Enfer quand ils sont de fer et veulent comprendre.
Vous êtes dans l'excuse?...
Allons,avec moi qui vous sais un peu,votre fidélité depuis quelques moi ne s'est pas démentie.
Une vision de l'Enfer par G.Lely :"Le sol  s'entr'ouvre de toutes parts ; la lumière pénétrant dans jusque dans les Enfers glace d'effroi le coeur des Furies ".

Si vous passiez ce soir,je vous souhaite une soirée étoilée :)
                                                                                                                      
votre Hécate


Plaiethore 20/10/2009 16:50


Oh ! Et puis je vous en écrirais plus sur ce fameux Lyon rugissant :)


Hécate 20/10/2009 16:54


Là,cher Plaiethore...je vous espère ,car ,non seulement ,j'eu rugis,mais je me sens prête ...à bondir :)
                             votre Magicienne


Plaiethore 20/10/2009 16:49


Lorsque les loups repus, gavés de son et de croquettes pour chat dormiront, je repasserai Magicienne, afin d'écouter ce fado qui fera un bien fou au fada de labeur que je suis.

Bien votre Plaie.


Hécate 21/10/2009 22:20



Vos loups sont donc si terribles cher Plaiethore ?
                               Mes pensées
avec vous pour labeur de vos heures :)
                                                                             
votre Magicienne


 



René/Chomolangma 20/10/2009 12:51


Ce qu'Hécate veut, René le veut (aucune ressemblance avec des personnages ayant existé...).

Pourriez vous me livrer votre prénom ? (en privé peut être)

Bien à vous mon amie ☼



Hécate 20/10/2009 14:21


René, vous dire mon prénom?...Hécate n'est-il à votre convenance ?
     Si vous souhaitez communiquer avec moi de façon plus privée ,vous avez mon adresse mail sous le portrait en haut ,à droite  sur mon blog .
     Amicalement .
                                votre
Hécate


monochrome.dream 19/10/2009 17:10


Venir ici m'enchante, parce que je découvre toujours de nouvelles choses. Ici au fond, sous couvert de parler du fado, du parles de ce qui te touche dans cette musique. Et c'est vrai qu'à la voir
prendre possession du corps entier, le tordre le déformer parfois, on sent qe c'est une musique forte. Pour autant, ça doit dépendre des sensibilités de chacun. J'ai vu, pour le même morceau de
musique, des personnes réagir de façons très différentes. L'une, transportée, habitée. L'autre indifférente voire gênée.


Hécate 20/10/2009 11:25


Oui,comme pour beaucoup de musiques,de chants ,les réactions sont personnelles,voir opposées.
Avec le Fado ,plus encore,car il va toucher l'intime en profondeur, cette intranquillité que l'on porte en soi-même . Il peut gêner ,oui...
Je parle ,toujours de ce qui me touche sur le Fil d'Archal...
       Le fado a une place plus particulière,certainement ,et ce livre a été une opportunité pour m'en exprimer ...:)
                 Monochrome.dream,j'aime toujours les mots que tu viens déposer ici.
                                                                                              Amitié
d'Hécate


rené 18/10/2009 19:05


Je faisais mention du 2ème (Mozart), pas de Constanze ☼


Hécate 18/10/2009 19:11


Coté administration,je n'avais pas vu...Pardonnez-moi.
Certes,à la place si vous aviez un Camoens,ce serait mieux...:)
                                                                 
Votre fleur...Merci.
                                                                                               
Hécate


rené 18/10/2009 18:56


Un dimanche ZEN ☼




Hécate 19/10/2009 11:57


Je vous remercie René pour cette offrande Zen :)
                                                                                  
votre Hécate


rené 18/10/2009 18:53


Voyez comme c'est charmant (...) mon univers est aussi devenu pourpre car c'est le design qui me convient.
N'hésitez pas à "virer" Wolfgang".
Douce soirée amie ☼


Hécate 18/10/2009 18:56


René,mais c'est de l'obtination!!!
                   Je garde ce tableau.
                                     
J'irai voir chez vous...:)
                                                             
Bonne soirée aussi
                                                                             
votre Hécate


rené 18/10/2009 18:13


Bonsoir chère amie,

Si vous pensez à juste titre que mes images sont inapropriées par rapport à votre univers, supprimez les (avec le comm) vous me rendrez service car je suis un grand amateur d'images et ne fais pas
toujours le distingo.
Amicalement, René.


Hécate 18/10/2009 18:26


Bonsoir René,je m'envoudrais de suprimer le premier tableau qui est venu orner les murs pourpres de mon Fil d'Archal .
Permetttez que je le garde :)
                                       
Votre Hécate


rené 18/10/2009 13:36


Non Mozart n'a aucun rapport, c'est au gré de mes envies et le ton de l'image se prêtait à votre atmosphère.
Bon dimanche ☼☼


Hécate 18/10/2009 18:28


Oui,il est vrai que ce portrait s'harmonise par les tons avec mon décor...
                                                                                  J'espère
que votre dimanche a été lumineux.
                                                                                                                                                       
Hécate


MICHEL 18/10/2009 11:18


Un simple passage en coup de vent pour t'adresser une bise et toute mon amitié....MICHEL


Hécate 18/10/2009 18:30


Très amical coup de vent ,Michel,merci et bonne soirée!
                                                                                              
Hécate


cão 18/10/2009 10:47



ben ... euh ...
par le bon côté, Hey Cat !!!

Si ce fado-là semble très difficile,
voire impossible à définir,
il semble bien qu'il soit
plus aisé à décortiquer,
non ?

bon dimanche





Hécate 18/10/2009 18:32


Merci Caõ , et bien amicalement à toi.
                                                             
Bonne soirée.
                                                                                  
Hécate


jean-luc saint-marc 17/10/2009 09:23



Soit !!!




Le fado semble décorticable ...




Hécate 18/10/2009 10:38


Comment dois-je prendre  cet avis ?...
                                                            
Bonne journée à toi Caõ...:)
                                                                                                             
Hécate


Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories