Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 18:50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Danseur des solitudes
Piétine les pétales de mon cœur
Danseur de solitude
C'est l'heure
J'ai perdu le sens du malheur
Ce sang qui coule comme des éponges
Sera celui des fleurs vues en songe
Elles se noieront à la mer amère
En dansant sur les vagues...
Danseur des solitudes
Frappe de tes talons
C'est l'heure
Dans le cercueil où dort la lune.
Il y aura bien le fantôme d'une guitare
Et ses cordes comme des sanglots
Pour accompagner le rythme de tes pas
C'est l'heure
La nuit est moins ténébreuse que mon âme
Et le jour est si loin qu'il n'existe même pas
Danseur des solitudes, il ne t'entendra pas..."
( Hécate )
11 octobre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

Martine 03/04/2017 18:26

Bonsoir Hécate,

Superbe poème aux accents de profonde mélancolie. J'aime la richesse de tes images.
Bises amicales au soleil du soir
;)

DANIELLE 03/01/2017 12:39

BONJOUR ECKATE
quel texte tu as écrit houlà mais bon le danseur et là et j ai apprécier le tout malgré tout la danse comporterai un peu tragi mais ma passion est toujours là j espère que tu as bien commencer cette Nouvelle année 2017 ou je te présente mes bons vœux ainsi à ta famille là j ai une grippe mais bon elle me tient compagnie je t embrasse Dannn

Hécate 04/01/2017 21:14

Bonsoir Dannn...la danse flamenco a toujours une part de douleur dans l'ardeur. J'ai mieux commencé l'année que je n'ai terminée l'autre. Après angine ,j'ai eu droit à une sérieuse sinusite qui m'a laissée assez fatiguée. Soigne toi bien...
Je t'embrasse

popopopo 16/11/2016 16:02

ton danseur est plus tragique que la mort du soleil qui se noie ds le sang de lune assassinée

chevrette13 16/11/2016 12:52

bonjour, je suis ravie de ton retour, synonyme de meilleure santé sans doute..voire de guérison. Cette image et ton texte sont bien en rapport avec le spectacle de ce soir où l'on est invités : le chanteur El Chato
bisous

DANIELLE 12/11/2016 18:30

Bonsoir Hécate
merci de ce beau texte que je viens découvrir j aime et tu le sais j adore et passionner de la danse bravo je passe un peu sur les blogs mais la forme est pas là j espère que je vais y arriver ton blog et doux et te souhaite une excellente soirée bisous Danielle

Hécate 14/11/2016 18:12

Danielle ,touchée par ce que tu m'écris...J'espère que tu retrouves la forme, moi ,elle revient doucement, ici mon âme flambe !
Bises

Edmée De Xhavée 08/11/2016 19:19

C'est rouge et sombre, sanglant et cruel, passionné... rythmé... Très beau vraiment!

Hécate 14/11/2016 18:10

Merci Edmée...un merci tardif mais sincère !

Pâques 08/11/2016 19:18

C'est très émouvant, le rythme, la profondeur, j'aime beaucoup !
En plus j'adore le flamenco ;-) J'ai des ancêtres Catalans ...

Hécate 14/11/2016 18:08

Ah! chère Marcelle ...avec des ancêtre catalans , comment ne pas aimer le flamenco , merci d'aimer ce poème jaillissant comme une danse !

Ariaga 06/11/2016 19:01

Je suis venue te relire, c'est vraiment très beau et cela me touche. Amitiés.

Sabine la pèlerine 29/10/2016 15:48

Près du cercueil, regarde, là où la lune dormait, laissant un ciel sans poème, toutes les étoiles se sont parées de mots spores-ange, fleurissant l'éternel !

Hécate 14/11/2016 18:06

Sabine j'ai bien tardé du fond des solitudes à répondre à ton commentaire qui fleurit comme un bouquet de roses devenues étoiles sous tes mots...toujours en envol ! Zapateado enraciné...forcené ...est cette danse...amour ensorcelé des gestes,des pas...
Je t'embrasse....

Sabine la pèlerine 29/10/2016 15:35

Près du cercueil, je dépose quelques fleurs des chants ....Mais j'ai demandé au vent qu'il en soit le gardien amoureux, afin que personne en ce monde ne les piétine !
Puissent-elles embaumer tes solitudes, faire revenir la ferveur de la pluie sur les allées de ton sang, l'allégresse du jour sur les pas du danseur ...........

Châle-heureuse-aimant : sabine.

Et tu l'as écrit un 23 octobre ............................!
J'ai également écrit ce 23 octobre ....................!

cão 25/10/2016 09:16

talons et sons de bois frappé.
Vibrant !

Pascale 25/10/2016 07:34

Chaque mot vibre comme une corde de guitare au moment où repart vers le ciel, la main de la danseuse tenant l'ourlet ondulé de sa robe au moment même où claque son talon sur le plancher. Tu es là note la plus haute de la portée Eckate! Le fado de la poésie!

Elisabeth 24/10/2016 18:55

Ton poème est poignant. Je te souhaite une bonne soirée.

Hécate 12/11/2016 21:14

Oui...peut-être bien plus que je ne le pensais . Merci Elisabeth. Belle soirée.

nays 24/10/2016 17:57

bonsoir Hécate
toujours ce merveilleux rouge et ce noir, et le danseur de flamenco d'après son attitude et sensuelle et tes mots Hécate toujours aussi prenants et forts

douce soirée Hécate (je ne reçois plus ta NL, vais me réinscrire)
bisous et a Daath et Aengus ♥♥♥

Hécate 12/11/2016 21:12

Nays ,depuis la refonte d'overblog ,c'est pas facile pour la newletter...Il faut se réinscrire,mais cela ne marche pas toujours bien...
Merci pour tes compliments. Bises

Ariaga 24/10/2016 17:47

je n'en suis pas encore à claquer mes chaussures pour danser mais ton beau poème m'a redonné de l'énergie. Je vais mieux, je vois beaucoup mieux alors j'espère pouvoir à nouveau t'envoyer plein de forces et de courage. Amitiés.

Hécate 12/11/2016 21:10

Je suis contente de te lire Ariaga , tes yeux peuvent lire à nouveau ,c'est très heureux. Moi aussi ,les choses s'arrangent ,je peux marcher un peu mieux. Bises

Clara65 24/10/2016 07:30

Le flamenco traduit surtout la douleur, en effet, d'un monde cruel.
J'aime tes métaphores dans ce beau poème.
Espérant que tu ailles mieux, reçois ma sincère amitié

Hécate 12/11/2016 21:08

Merci Clara...Je commence à aller mieux ,et j'ai en vue une chronique à venir....J'espère qu'elle te plaira.
J'aime le flamenco depuis tant d'années, beaucoup d'ardeur ,de douleur et de passion.
Amitiés

EvaJoe 23/10/2016 22:51

C'est à la fois un beau texte empreint de douceur mais aussi de douleur...

Si j'imagine les cordes et bien j'entends comme une plainte monter d'une guitare...Des pleurs..Et de la danse, les deux qui s'entrechoquent et qui me donnent le tournis et sur mes joues coulent une larme faîtes de bonheur et de tristesse.
Je trouve que ce texte a des métaphores mais était-ce ton idée au départ ou est-il écrit de façon que chacun puisse y trouver ce qu'il imagine ou bien ce qu'il voit...

Belle soirée, j'espère que tu vas bien ou mieux...Je n'ai pas reçu ta news..Etrange....L'as-tu envoyé?

Je t'embrasse

EvaJoe

Hécate 28/10/2016 23:34

Bonsoir EvaJoe...merci de ton commentaire, je crois qu'en moi douceur et douleur sont soeurs...Quant à tes questions ,aucune idée de départ, c'est venu ainsi, après chacun voit ou sent ce qu'il veut ,un poème est une ouverture...
Je ne sais pas si la news fonctionne de cette façon ,je n'ai rien à envoyer, si tu es inscrite ,cela devrait se faire automatiquement ,parfois il faut refaire. Ma santé est un peu chancelante,j'ai accumulé une série de soucis ,là je soigne un virus récalcitrant.
Je t'embrasse. Amicales pensées.

Noëlle Combet 24/10/2016 16:15

Plainte fantomatique de la guitare pour la vibrante solitude flamenca. C'est beau.

Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories