Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 09:55

Manderley

for ever

de

Tatiana de Rosnay

 

          " J'ai rêvé la nuit dernière que je retournais à Manderley". C'est par cette phrase que commence Rebecca, le roman de Daphné du Maurier porté à l'écran par Alfred Hitchcock.

          Depuis l'âge de douze ans, Tatiana de Rosnay, passionnée par la célèbre romancière anglaise, fait de Daphné du Maurier un véritable personnage de roman. Loin de la vie lisse d'une mère de famille qu'elle adorait pourtant, elle fut une femme secrète dont l'œuvre torturée reflétait les tourments.

Tatiana de Rosnay met ses pas dans ceux de Daphné du Maurier le long des côtes escarpées de Cornouailles, s'aventure dans ses vieux manoirs chargés d'Histoire qu'elle aimait tant, partage ses moments de tristesse, ses coups de cœur, ses amours secrètes.

          Le livre refermé, le lecteur reste ébloui par le portrait de cette femme libre, bien certaine que le bonheur n'est pas un objet à posséder mais un état d'âme."

 

          C'est ce livre dont je voulais vous parler plus tôt, mais les circonstances que vous savez m'en ont empêchée .J'ai beaucoup apprécié l'ampleur de la narration qui explore la vie de Daphné du Maurier, et d'autant plus que j'avais lu plusieurs de ses romans dès l'adolescence, et j'étais curieuse de l'auteur dont je ne savais rien ou presque, sinon qu'elle était l'une des filles de l'acteur de théâtre Gerald du Maurier. J'ignorais que son oncle J.M. Barrie était le créateur de Peter Pan et que son grand-père paternel n'était autre que George du Maurier, caricaturiste célèbre et romancier ; pourtant son roman Peter Ibbetson m'avait particulièrement fascinée par le climat onirique dans lequel il baigne où la toute puissance de l'amour permet aux amants séparés, à travers le rêve de se retrouver "dans une unité d'espace et de temps qui est celle de leur désir."(Raoul Vaneigem)

 

          Daphné du Maurier est née à Londres en 1907, et très vite son imagination vive la porte à écrire poussée par une dualité instinctive qu'elle tient secrète. Elle est alors ce garçon qu'elle nomme Eric Avon.

                                                       

          Daphné aura une liaison avec une directrice d'études, Fernande Yvon qui tiendra une grande place dans sa vie avant son mariage avec le futur général de division Frederick Browning. Le couple partage la passion de la voile.

Mais la grande passion de Daphné, c'est l'écriture où elle peut laisser entrevoir sa part sombre et noire qui ne transparait pas dans sa vie quotidienne.

 

          Peut-être est-ce pour cela que ses romans m'attiraient, ils avaient quelque chose que je n'aurais su expliquer. Je me souviens des cytises dans Ma cousine Rachel, d'une ambiance dans Le bouc émissaire, et celui qui m'a vraiment captivée est un essai biographique intitulé Le monde infernal de Branwell Brontë tant j'étais depuis longtemps sous l'emprise des Brontë !

          Et si je ne vais point citer tout ce que j'ai lu de Daphné du Maurier je ne peux pas ne pas mentionner Rebecca qui lui apporta une grande célébrité d'autant qu'en 1940 il fut porté à l'écran par Hitchcock. Faut-il en rappeler le thème ? Une jeune fille, simple demoiselle de compagnie rencontre Maxime de Winter riche veuf qui très vite l'épouse et l'emmène dans sa demeure, un château ancestral, Manderley...hanté en quelque sorte par la première épouse vénérée par l'inquiétante gouvernante Mrs. Danvers !

                                                       

          Manderley, c'est Menabilly, la demeure d'une famille cornouaillaise installée à Fowey depuis le XIIIème siècle. Un manoir construit du vivant de la Reine Vierge, une maison ancienne aux murs chargés d' Histoire. Daphné en se promenant a découvert ce lieu. Elle ne peut l'oublier, elle essayera d'en savoir plus. On lui raconte qu'on murmure depuis longtemps que Menabilly est hanté, que lors de la construction d'une nouvelle aile au siècle dernier, le squelette d'un cavalier a été découvert dans une pièce secrète emmurée et que l'on aperçoit une dame en bleu à la même fenêtre d'une des chambres du manoir.

                                                

          Daphné veut savoir si la demeure est encore habitée. Non, le dernier propriétaire des lieux n'y vient plus. Il vit dans le Devonshire sans descendance. La maison n'a pas été habitée depuis des années. Pour y aller il faut traverser des bois, des forêts, tout a été envahi par la nature. Personne n'entretient la propriété.

          Daphné entraîne sa sœur à la recherche de Menabilly. Elle a étudié une carte des environs dans un guide. Parties avec leurs chiens en début d'après-midi, la nuit descend, tout n'est qu'enchevêtrement de ronces, Angela la sœur de Daphné refuse d'aller plus loin. Une humidité monte du sol moussu. Une lune timide éclaire à peine le sentier semé d'ombres, des formes maléfiques semblent attendre là, tapies dans le noir.

 

          Le lendemain Daphné emprunte une voiture, roule sur une route qui contourne la forêt et se gare devant une autre grille, aussi rouillée que celle d'hier. Les deux sœurs marchent à travers des espaces boisés.

 

          "Peut-être Menabilly ne veut-elle pas être découverte, peut-être veut-elle restée cachée " dit Daphné à voix basse. Elle parle de cette maison comme d'un être de chair et d'os.

 

          Enfin c'est avec ferveur que Daphné  regarde cette vieille bâtisse haute de deux étages, aux volets fermés, à la façade grise mangée par un épais lierre. Un des volets est ouvert au rez-de-chaussée. Par les vitres poussiéreuses, elles aperçoivent des tableaux aux murs, des meubles recouverts de draps, un cheval à bascule à la peinture écaillée. Dans son journal le soir même Daphné écrit jusque tard dans la nuit :

           "Je suis complètement sous l'emprise de Menabilly."

 

          En1929 elle revient à Fowey avec sa famille et des invités. Elle n'aura de cesse d'entraîner les jeunes filles sur les chemins de la forêt. L'appel de Menabilly est toujours aussi envoûtante. Des heures de marche avant d'atteindre la maison. Une lucarne est mal fermée. Et si elles pénétraient dans le manoir ? Daphné ne peut résister à l'idée de voir l'intérieur et c'est elle qui ouvre le passage et saute la première.

          Un silence sépulcral, des murs tapissés de toiles d'araignées, des plaques de fongus brunâtres dans chaque recoin, des sols poussiéreux, des couloirs sombres et humides. Le cheval à bascule est toujours là. A côté, une grande salle à manger, plus loin une bibliothèque avec des centaines de livres.

 

          Quels sont les secrets de Menabilly ? Que s'est-il passé entre ces murs ? Pourquoi Daphné est-elle autant touchée ? Les autres jeunes filles n'apprécient pas l'impression d'abandon, ni le silence, ni les ombres. Daphné voudrait rester encore, monter le long escalier de bois, toucher les vestiges du papier peint écarlate qui se décolle et rappelle les rhododendrons.

          Tandis qu'elle s'éloigne après avoir attaché soigneusement la petite fenêtre, un énorme hibou blanc s'échappe de l'étage supérieur et la fait sursauter.

 

          Tout au long de la soirée, Daphné ne parvient pas à chasser de son esprit les images de la maison. Pourquoi est-elle possédée par un passé qui n'est pas le sien, hantée par la mémoire des murs d'un manoir abandonné ?

 

          En un mois son roman Rebecca se vend à 40 000 exemplaire ! En 1943, Daphné a trente six ans. Les droits d'auteur affluent. Il n'y a qu'une seule chose qu'elle voudrait s'offrir : Menabilly.

 

          Puisque la demeure n'est pas à vendre, elle demande à la louer. Le propriétaire accepte. Le notaire la met en garde, la toiture menace de s'effondrer, pas d'eau courante, pas d'électricité, pas de chauffage.

          Qu'importe ! Six mois de travaux et Menabilly va revivre. Daphné vibre d'un amour déraisonnable. Est-ce mal d'aimer la pierre comme si c'était une personne ?

 

          Une maison qui n'est même pas la sienne. Qu'importe, c'est elle qui vivra ici à présent et cela pendant vingt ans.

 

          Cela fait maintenant dix-sept ans qu'elle vit sous ce toit, comme si le manoir lui appartenait. Mais le propriétaire vient de mourir, il a légué le domaine à son neveu. Que faire, si Philip Rashleigh qui n'a que la trentaine souhaite s'y installer plus tôt que prévu ? Daphné sait qu'elle doit s'y préparer.

 

          La mort de son mari en mars 1965 lui  fait gagner quatre ans avant de quitter Menabilly. C'était ici, elle le savait qu'elle avait été la plus heureuse. Quitter "Mena" c'était mourir un peu.

 

          Elle s'installera au manoir de Kilmarth au bord de la mer, et ce sera sa dernière demeure.

 

          Elle avait écrit pour la revue Marie-France dans le numéro d'avril 1966 :

 

          "J'aimerais dire à ceux qui subissent un deuil ( je parle en mon nom, de ma propre expérience) qu'il faut envisager chaque jour comme un défi, une épreuve de courage. La douleur viendra par vagues, pour une raison inconnue, et certains matins seront pires que d'autres. Acceptez cette douleur. Ne luttez pas contre elle. Ne la dissimulez pas, surtout à vous-même."

 

          Ce livre de 400 pages fourmille de détails de l'ensemble de la vie de Daphné du Maurier jusqu'à sa mort. Tatania de Rosnay  a eu accès à de nombreux documents et a remis ses pas dans ceux de cette femme étonnante, et l'ouvrage contient plusieurs  photographies en couleurs très intéressantes. Un livre que l'on prend plaisir à reprendre pour relire certaines pages et qui donne envie de se replonger dans la lecture des romans de Daphné du Maurier.

                                                 

          Rebecca a été de nouveau édité avec pour la première fois la quarantaine de pages jusqu'ici censurées.

 

Hécate.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

AneverBeen 21/11/2015 17:04

Bonjour Dame Lunaire,

On profite d'un temps relativement, mais non trop écourté, calme pour nous attarder sur le réseau et les différentes plateformes. :) On a songé à faire une halte par chez toi... Probablement l'appel de De Rosnay que l'on affectionne bien que l'on ait lu que deux livres de cette auteure dont Boomerang (avant même qu'il ne soit adapté sur le grand écran) et l'un des plus connus, Elle s'appelait Sarah (lu, partagé, visionné, partagé ^^). Concernant J.M. BARRIE, on le savait la papa de Peter Pan puisque l'on a lu et dispose de son roman. :) D'ailleurs, si cela peut t'intéresser et si tu ne le savais pas encore, sache qu'il y a un biopic sur cet auteur : Neverland. Mr DEPP a endossé le rôle de l'auteur et Kate WINSLET fut du casting. A découvrir si cela n'en fut pas encore le cas! ;) J'ai apprécié la citation partagée de l'auteure qu'il nos faudra donc découvrir ; peut-être par le roman dernièrement présenté. Nous ne sommes pas insensible à la couverture. Toutefois, les achat et lecture ne pourront se faire de suite... Avant cela, il nous faudra réduire notre PAL! ^^' En ce moment, nous lisons Cyrano de Bergerac d' E. ROSTAND. :) La version cinématographique avait été appréciée. :) Comment se porte Dame Lunaire? En espérant que la santé ne lui manque plus, bien moins qu'il n'y pas si longtemps, je lui souhaite de passer un appréciable week-end ainsi que de bons moments à venir. :) A une autre fois...

Hécate 21/11/2015 18:09

Oh! quel plaisir de lire AneverBeen ici...Oui la Dame Lunaire avait vu le film Neverland et apprécié, bien sûr. Cyrano de Bergerac c'est un beau texte lu à l'adolescence...Merci beaucoup d'être venue ici , la santé est encore un gros souci, une radio du pied ayant détecté la cause d'une vive douleur qui entrave la marche de jour et plus encore la nuit ,alors le clair de lune ,seulement de derrière la fenêtre.
Je n'ai pas lu Boomerang...
Amicalement.

Primavera50 11/10/2015 12:03

Bonjour Hécate,
Merci d'être passée me lire, je vois que tu n'as rien publié depuis la mi-août aussi je me demande si tu as toujours tes problèmes de santé ou s'il y a un peu de lassitude. Il m'arrive en publiant que je me dise, c'est ma dernière publication, et je ne peux m'y résoudre, tout en m'éloignant doucement des blogs pour donner plus de temps à mes autres activités.
Je te souhaite une très belle journée.
Amitié
Prima

Hécate 11/10/2015 12:41

Bonjour Primavera, ce n'est pas par lassitude de publier, je le fais à mon rythme ,selon ce qui m'a plu, mais il y a eu ces gros problèmes de santé qui m'ont tant épuisée...Ce serait dommage que tu arrêtes, en plus je me suis abonnée à ton blog !...On peut ralentir, ce qui laisse la place à autre chose.
Là ,j'ai commencé à écrire un article sur un livre de la rentrée littéraire totalement subjuguant.
A bientôt et bon dimanche

Pascale MD 10/10/2015 16:58

J'avais adoré tant le livre que le film.
A relire, bonne idée.
Bonne fin de soirée

Hécate 10/10/2015 17:56

Pascale je te souhaite aussi une bonne fin de soirée. La saison incite à la lecture....

Pâques 07/10/2015 22:50

Un petit coucou en passant !!! :-)

Hécate 10/10/2015 18:04

Merci chère Marcelle !

clara65 07/10/2015 18:05

Un petit passage pour prendre de tes nouvelles qui je l'espère, seront bonnes.
Il faudra bien que je relise Rebecca avec ces 40 nouvelles pages.
Bien amicalement.

Hécate 10/10/2015 20:01

Bonsoir Clara...oui ,ce serait tentant...Je n'ai pas lu cette nouvelle version intégrale.Je pense à une prochaine chronique, un livre....fascinant. Il faut que je m'y mette !

Cindide(anne6329) 06/10/2015 15:01

Un petit tour chez toi pour un bisou merci !!! Prends soin de toi ma bichette ....

Hécate 09/10/2015 21:17

Chère Anne ,merci ,j'ai grand besoin de prendre doin de moi si tu savais !
Bises

chevrette13 30/09/2015 13:22

bonjour, à la lecture de ton commentaire je sens une certaine lassitude chez toi, sans doute n'es-tu pas bien rétablie...j'ai lu un peu plus ces derniers jours, nous étions en Ardèche, en voyage je lis tout le temps, le soir..moins d'occupations ménagères qu'à la maison !!
bisous et prends soin de toi

Hécate 09/10/2015 20:10

Bonsoir Chevrette ,oui tu ne te trompe pas ...il y a comme un retour à la case départ, et je n'apprécie point.
As-tu lu des livres intéressants ?
A une prochaine fois.

POPOPOPO 29/09/2015 15:56

MERCY

Hécate 07/10/2015 17:45

Merci à toi ,cher poète....

POPOPOPO 29/09/2015 15:54

MO TEXTE EST UNE REPONSE A HECATE QUI M4'A TOUCHE

POPOPOPO 29/09/2015 15:52

tu écris et me fais vibrer ô doucement mais combien profondément,, je ne lâche guère tes mots, et je ressens l'atmosphère dc ce manoir, ombreux, mais vivant d'ondes à la fois féminines et sensibles à l'âme des fonds, tu sais du fond des temps, tu sais qd on lisait le Grand Meaulnes à treize ans, au summum de la sexualité qu'on ne peut encore expliciter, des ondes sexuelles oui c'est ça, je suis moi-mm amoureux des vieux murs, pasque ds chaque recoin j'y pose une image, un sentiment, où se mêlent imaginaire et souvenir,,, tu sais si tu me relis, mon texte sur la découverte de la grotte,,, une élève ds une rédaction avait mis, un peu à mon attention, "j'aime qd j'ai un peu peur", la mm qui écrivait des fois "je me conte des histoires tristes pour pouvoir pleurer",,, on entre ainsi ds le passé imparfait à pas comptés, pour ne pas déranger, faire du bruit, changer l'équilibre des choses et du temps,,, on demande pardon aux pensées de l'autre, pour mieux les bercer, oui, les prendre ds ses bras et partager la douleur,, Hécate tu es écriveuse jusque au bout de tes ongles que tu dois ronger, je crois, pasque tu es une tourmentée...et j'aime çà !

Hécate 07/10/2015 17:44

Oh! cher Guy quel beau commentaire tu m'écris là ....Me voilà bien rêveuse...Tu sais ,j'ai appris que Daphné du Maurier embrassait les pierres, les murs de ce manoir qu'elle aimait ...d'amour ! J'ai tellement aimé "Le Grand Meaulnes moi aussi....Un partage encore avec toi à travers le temps....la transparence des jours....Tout est si mystérieux, comme les affinités qu'on ne peut expliquer avec des mots...
Je t'embrasse bien par cette douce journée d'automne....

Ariaga 28/09/2015 19:35

Une amicale et fidèle pensée en passant par ici.

Hécate 03/10/2015 19:17

Bonne soirée chère Ariaga....J'ai vu le dessin de la Lune Rouge et l'histoire du Shaman !...

fazou 26/09/2015 19:27

ce matin il y avait une émission de France Culture sur les corbeaux dans l'imaginaire littéraire et pictural… avec Michel Pastoureau, historien qui a écrit de nombreux livres sur les couleurs… je n'en ai suivi qu'une partie malheureusement mais c'était très intéressant.
Bon j'espère que tout va bien de ton côté…

fazou 07/10/2015 14:24

quelle galère, maintenant un écran de pub se place devant ta page sans qu'on puisse l'enlever avant plusieurs vingtaines de secondes et ensuite d'autres affichages de pub se mettent sur ta page, OB devient vraiment dissuasif.
Pourras tu me donner des nouvelles plus précises de toi? par mp? as-tu du nouveau, des infos?

Hécate 03/10/2015 19:11

Bonsoir FAZOU.....OB fonctionne bien certains jours ,d'autres moins bien....à moins que ce ne soit l'ordi et Internet. ...
L'aquarelle a été peinte par un certain Tod, mais vois-tu ...il faudrait que je relise, j'avoue ne plus savoir quel est le lien de ce Tod par rapport à Daphné du Maurier. ( Ce sont les conséquences de mes dix jours d'hospitalisation, j'étais si mal en point que ma mémoire n'est pas encore très performante. Mes pieds ...ne vont vraiment pas bien...au lieu de s'améliorer, je revois la doctoresse bientôt, mais elle semble peu concernée par mon problème...Voilà où j'en suis.
Et là ,je reois ton com.en double ,c'est mieux que pas de com.
Je t'embrasse

fazou 03/10/2015 18:36

oh moi aussi vois-tu je ne reçois plus d'alertes! je croyais que tu n'avais pas eu le temps de répondre ! et quand on arrive sur ton blog, plat, une grosse publicité se place juste devant la page… :-(
ah oui, j'ai déjà entendu ces plaintes de pêcheurs envers les cormorans!
merci pour les infos sur la peinture du livre, on ne connait pas vraiment son auteur?
Quelles nouvelles as-tu eu pour tes pieds? peut-être que ton autre pied fatigue parce que tu compenses et qu'il a plus de "travail"… As-tu un traitement ou d'autres examens prévus du coup? je te souhaite un peu de répit dans tout cela!, bises et bon week-end

fazou 03/10/2015 18:36

oh moi aussi vois-tu je ne reçois plus d'alertes! je croyais que tu n'avais pas eu le temps de répondre ! et quand on arrive sur ton blog, plat, une grosse publicité se place juste devant la page… :-(
ah oui, j'ai déjà entendu ces plaintes de pêcheurs envers les cormorans!
merci pour les infos sur la peinture du livre, on ne connait pas vraiment son auteur?
Quelles nouvelles as-tu eu pour tes pieds? peut-être que ton autre pied fatigue parce que tu compenses et qu'il a plus de "travail"… As-tu un traitement ou d'autres examens prévus du coup? je te souhaite un peu de répit dans tout cela!, bises et bon week-end

fazou 03/10/2015 18:36

oh moi aussi vois-tu je ne reçois plus d'alertes! je croyais que tu n'avais pas eu le temps de répondre ! et quand on arrive sur ton blog, plat, une grosse publicité se place juste devant la page… :-(
ah oui, j'ai déjà entendu ces plaintes de pêcheurs envers les cormorans!
merci pour les infos sur la peinture du livre, on ne connait pas vraiment son auteur?
Quelles nouvelles as-tu eu pour tes pieds? peut-être que ton autre pied fatigue parce que tu compenses et qu'il a plus de "travail"… As-tu un traitement ou d'autres examens prévus du coup? je te souhaite un peu de répit dans tout cela!, bises et bon week-end

Hécate 28/09/2015 20:00

Bonsoir Fazou....l'intolérance est un fléau pour les corbeaux,et aussi les cormorans...Il y en avait au bord de la Loire un fleuve protégé,mais les pêcheurs ont portés plainte : ils mangeaient "leurs poissons " !!!
La peinture de "Menabilly " figure dans le livre ,la biographie de Daphné du Maurier. Une aquarelle plus exactement.
Je marchais un peu mieux ,mais depuis un moment, j'ai mal de nouveau ,ainsi qu'à l'autre pied sur le côté...Je suis assez découragée. Demain le kiné revient ,j'ai rendez-vous ,je vais lui expliquer. La fatigue serait moindre sans cette harcelante douleur...Je ne sais ce qu'il va advenir...Evidemment il y a toujours pire...
Je t'embrasse.

fazou 28/09/2015 19:26

je ne suis pas au courant de cette battue contre les corbeaux…? beaucoup d'animaux ont été et sont encore persécutés par les hommes… les requins commencent à trouver qq défenseurs mais pour le reste, on vit sur les préjugés… qui s'exercent contre tout en fait!
Peux-tu un peu plus marcher? as-tu d'autres examens? ici j'ai bien du mal à trouver l'air qui me manque, toujours la fatigue mais le moral s'accroche! on n'est pas sur des esquifs en mer pas vrai, livrées à des brigands ou coincées dans des pays guerres, alors bon…
Oui, ça m'amusait ces ciels sans nuages qu'il y avait parfois… d'où est extraite l'image du château de ton article, stp?

Hécate 27/09/2015 12:01

Fazou....j'ai vu le lien sur FB hier et j'ai écouté une assez bonne partie de l'émission. Tout ce qui touche à ces oiseaux m'attirent comme tu le sais ! Je n'ai pas apprécié cette battue contre les corbeaux au jardin du Luxembourg ! Ce ne sont pas des oiseaux agressifs, ils font des parades d'intimidation sans plus si on les ennuie...
Je vais...bien , c'est beaucoup dire...Ce problème de pied n'est pas résolu. C'est interminable............L'automne déjà avec des températures fraîches. Et toi ? Est-ce que ça va à peu près ?
Bises et bon dimanche ,il fait un ciel bleu comme sur tes aquarelles...

nays 25/09/2015 11:41

Bonjour Hécate

par chez toi pour te souhaiter un bon WE (presque) et je relis ton article aussi
bisous Hécate et que ça aille pour toi xxx et merci de tes visites:)

Cindide(anne6329) 23/09/2015 19:06

Bonjour ou bonsoir selon le moment où tu liras ce message ! Merci pour tes passages et des gros bisous à toi ma bichette ! Quand le nouvel article ???

Hécate 27/09/2015 12:35

Anne ,je n'ai rien de prévu encore concernant le futur article....J'aime bien les tiens, le dernier est ...à savourer !
Bises

clara65 21/09/2015 07:09

Merci chère Hécate, de passer régulièrement sur mon blog.
Comment va ta santé ? j'espère que tu es mieux de jour en jour.
Bises amicales

AMANDINE 20/09/2015 17:16

bisoussssss

Cindide 19/09/2015 10:29

Un petit tour pour te souhaiter un bon WE ! Merci petite Hécate pour ton amitié ... tellement précieuse ! Bisous ma bichette

Hécate 19/09/2015 10:34

Cindide, merci à toi aussi de ce petit tour ici. J'espère que ce week-end ne sera pas trop arrosé. L'amitié réchauffe le coeur ! Bises

fazou 18/09/2015 19:06

comme tant d'autres, j'ai été marquée par l'histoire de "Rebecca", le livre et le film que j'ai vu plusieurs fois et qui a été rediffusé il y a peu de mois; et je comprends que cette histoire autour du château te fascine particulièrement… ;-)
C'était une belle femme aussi!

fazou 21/09/2015 14:18

les soins habituels mais rien en plus, alors c'est bien. Et toi, comment vas-tu?

Hécate 18/09/2015 19:32

Bonsoir Fazou ,je suis contente que tu sois venue sur cette page...Tu as tout à fait compris mon attrait qui se double avec l'histoire de ce château de Daphné du Maurier. Une belle femme ,oui ,un caractère secret et fort. Une part d'ombre dans ses nouvelles ,jamais encore publiées que j'ai lues dernièrement. J'espère que tu vas bien , enfin...sans trop de tracasseries médicales.
Il pleut beaucoup, un goût d'automne...déjà. Je t'embrasse.

Ariaga 17/09/2015 09:56

j'ai retrouvé en lisant attentivement ton article, non seulement l'émotion ressentie il y a des années en lisant ce livre, mais surtout ce PLUS que tu apportes dans tes billets qui fait que l'on a envie de relire avec un œil tout neuf. Amitiés.

Hécate 19/09/2015 10:36

Ariaga je suis très contente que cet article te rappelle une de tes lectures passées. La biographie de Daphné est vraiment bien faite.
Amitiés et bon week-end.

Pâques 15/09/2015 21:02

Je reviens faire un tour ici et parmi les commentaires j'ai été intriguée par tes souvenirs ...
L'escalier du Manoir qui s'est mis à saigner avant la démolition ?
Bises

Hécate 19/09/2015 10:41

Chère Marcelle, il y a de quoi être intriguée par ces gouttes de sang qui à les toucher étaient bien...troublantes. Essuyées, le lendemain elles étaient là de nouveau. Et cela jusqu'au bout, c'est à dire jusqu'à l'anéantissement du manoir. Il y a ainsi des choses qui se produisent que la raison ne saurait expliquer....
Amicalement.

Cindide 10/09/2015 14:15

Merci ! Merci Merci pour tes nombreux coms ! J'espère que le soleil brille vers chez toi comme c'est le cas aujourd'hui en Auvergne ... En espérant que tu vas bien je t'embrasse très fort ma petite Hécate

Ariaga 07/09/2015 16:29

Tu mérites mieux que d'être parcourue rapidement et je vins juste te dire bonjour alors que je tente de retrouver la force d'être de nouveau "active" sur les blogs. Je vais revenir lire ce que tu as écrit sur ce roman qui m'a fait rêver autrefois. Amical bise.

AMANDINE 06/09/2015 14:25

HELLO A TOI

POPOPOPO 04/09/2015 20:13

CHERE HECATE
QUEL PLAISIR DE LIRE TON ENTHOUSIASME ! continue longtemps à nous instruire, pour Du Maurier j'avoue être inculte, avec toi j'ai l'impression de reprendre mon chemin interrompu vers les vingt ans qt à la littérature, tu comprends je découvrais le monde, alors tu me fais repartir...

Primavera50 03/09/2015 16:06

Bonjour Hecate
Je suis contente d'apprendre que tu vas mieux.
Il y a bien des années que j'ai lu Rebecca, j'avais beaucoup aimé que je l'ai relu, il y a aussi bien longtemps. En te lisant je constate que je connaissais très peu de la vie de Daphné du Maurier.
Très belle fin de journée à toi.
Bisous.
Prima

Hécate 27/09/2015 11:54

Primavera...je vais mieux ,hormis de ce pied qui ne cesse de me faire mal . Je suis contente de partager un peu avec toi de la vie de Daphné du Maurier. Je me suis abonnée à tes publications, j'espère que je n'ai pas fait d'erreur.
Un bon dimanche à toi. Bises

Cindide 01/09/2015 17:06

Juste un petit bisou en passant ! Fait moins chaud aujourd'hui !!! ouf !

nays 01/09/2015 10:19

hello Hécate..

je relis le sujet et j'aime beaucoup ces mots :

...certaine que le bonheur n'est pas un objet à posséder mais un état d'âme.

douce journée Hécate en espérant que tu vas oké
bisous **

Paesaggio 28/08/2015 19:07

Daphné du Maurier, un nom d'héroïne de roman, surtout pour une anglaise. J'ai lu qq'uns de ses romans en Livre de Poche, il y a bien longtemps. Merci Hécate pour cette intéressante biographie. Amicalement,

Hécate 13/09/2015 17:46

Jean-Michel, Daphné du Maurier était anglaise ,mais ses ancêtres étaient français, du reste c'est un peu leur passé qu'elle décrit dans "Les souffleurs de verre". Son trisaïeul Robert -Mathurin Busson naquit dans la petite ferme au Maurier à douze kms de Saint-Cristophe-sur-le-Nays en Indre & Loire.( Je connais bien ce lieu et sa belle église .) Il devint maître verrier.
Je vous souhaite un agréable dimanche.

AMANDINE 28/08/2015 13:53

bises ici

Hécate 13/09/2015 17:34

Amandine...bises aussi.

sabine la pèlerine 28/08/2015 09:04

Que dire hécate, si ce n'est .....qu'à nouveau mille et une sensations s'emparent de moi, mêlant l'envoûtement aux souvenirs et au vécu quotidien !

Ce livre "Rebecca" avait fini par faire partie des meubles à la maison ...Maman était en effet une fervente passionnée de Daphné du Maurier, des soeurs Brontë, des hauts du Hurlevent et j'en passe, se nourrissant de cet univers avec un besoin qu'elle ne semblait pouvoir contrôler !

Ta page m'interpelle d'autant plus que notre demeure ressemble farouchement à Menabilly, par maints détails que je n'évoquerai pas ici ...
Mais déjà par la physionomie toute entière (tu l'aimerais !), et le passage du hibou blanc m'a rappelé nos deux chouettes hulottes qui avaient élu domicile dans notre grenier ; elles y sont d'ailleurs restées longtemps ensuite ...Nous pensons qu'elles vivent à présent dans une vieille remise attenante à la cour et longeant les remparts mais elles nous manquent, viscéralement ! Quel mystère cet attachement ....

Quant à la phrase sur le deuil, j'en fais mon écharpe favorite pour entourer mon coeur, TANT je la comprends et la vis .............

Tout, une fois encore, me rapproche de tes élans d'écriture, ils sont comme ...des vols d'oiseaux enivrant mon ciel !!!

Châle-heureuse-aimant vôtre, mes z'ailés chéris : sabine

Hécate 13/09/2015 17:33

Ah ! Sabine...........je te lis, je te relis...je remets à demain à te répondre ,et à demain encore...C'est bon de partager ce qui est un souvenir de famille à travers un livre et une maison...Moi aussi ,dans ma vie il y a eu une ancienne demeure entourée d'un parc fabuleusement envahi par des arbres très vieux, des essences rares, une folle végétation, un grenier presque magique...des livres ouverts...laissés là ,des glaces dorées à la feuille très hautes jusqu'au plafond...Un cèdre dont les branches caressaient la fenêtre de la chambre nord....J'ai beaucoup écrit là...
Excuse mon retard...moi si impatiente de te lire...Je suis tout juste un peu moins épuisée...
Je t'embrasse. A bientôt ?

Cindide(anne6329) 24/08/2015 14:38

Bonjour Hécate !!! Je ne suis pas une grande lectrice et bien évidemment je n'ai pas lu cet auteur mais ta description donne envie de le faire ... Je t'espère en forme ! Moi je ronronne de nouveau au pied de mon volcan ! J'ai quitté la pluie bretonne et voilà qu'ici les averses se succèdent depuis hier où j'étais au baptême de ma petite nièce ... On peut dire que cette petite a été bien arrosée mais une journée agréable en famille ! Bisous la bichette

Hécate 13/09/2015 17:25

ANNE...pas grave que tu ne sois pas une grande lectrice ,et puis ce n'est pas la quantité qui compte ...Tu écris fort bien...Je prends plaisir à te lire, c'est très varié ce que tu fais.
Ici il a plu toute la nuit...
Bises ( j'espère que tu vas bien, que tu gardes ton revigorant humour). Moi ,c'est toujours ce pied qui me tracasse....

apsara 23/08/2015 10:08

Merci mille fois pour cet article qui ravive en moi tant de souvenirs!!Bons ou mauvais peu importe!!!
Rebecca,un livre où flotte le mystère;l'amour des pierres,des lieux,comme tout cela me concerne,surtout en ce moment!Cet attrait pour les ruines,les vieilles bâtisses...cette quête de je ne sais quoi...l'inconnu?que sais-je!!Toujours aller plus loin,plus au fond des choses...
Et cette sublime définition de la perte d'un être cher,si bien dite,si bien ressentie!!oh oui cette vague qui monte en vous sans que l'on s'y attende,c'est vraiment cela!
je vais relire ce livre!
Bon dimanche

Hécate 13/09/2015 17:21

Chère APSARA ,j'ai mis bien du temps à répondre ici , pourtant si enchantée de te lire et te savoir proche de cette attirance des pierres, des vieilles demeures....Comme Daphné du Maurier ,moi aussi ,tu le sais un jour je suis tombée sur un vieux manoir avec un parc emmuré à l'abandon...J'y ai vécu des années comme on vit dans un rêve...De plus il était hanté !...Et quand est venu l'inéluctable ,avant la destruction (moment terrible) l'escalier du manoir s'est mis à saigner comme un être de chair ....Je n'oublierai jamais ,jamais cela .
Je t'embrasse fort.

Thierry 23/08/2015 07:45

Merci Hécate pour ces somptueux commentaires, cela fait remonter en moi des souvenirs lointains, d'avoir étudié le texte et vu le film, tout cela dans une étrange brume teintée d’incompréhension, mais le voile se déchire et tout est bien plus net maintenant.

Hécate 03/09/2015 10:58

Thierry...merci pour ces brumeux souvenirs...Touchée par cette phrase qui dit si bien...( point de lien ? Un blog ,peut-être ?
A une prochaine fois, peut-être...

popopopo 22/08/2015 18:55

je fuis souvent , très mm, les vieux manoirs, plus ou moins hanté, j'avoue avoir peur, et les livres comme plus tard les films aussi, suis un créateur à la tite semaine certes, et il me faut transformer tout pour me l'approprier, tu sais que je n'ai jamais fini MME BOVARY par exemple,, sans être ami de la jungle en tout, il me faut découvrir par moi-mm !
droll de bonhomme n'est-ce pas?
ce n'est nullement par orgueil, mais ss dte par paresse....

Hécate 03/09/2015 10:55

Cher Guy ,enfin me voici....tu sais je n'ai jamais eu peur des maisons à l'abandon, ni des lieux hantés...Enfant ,livres et films du genre me tentaient ,mais, mes parents ne voulaient pas de peur qu'ils ne me fassent peur !!! Aussi m'en suis-je gorgée à l'adolescence , tu vas sourire !!!!
Madame Bovary...c'est un peu...austère à lire quand on a seize ans( sourires).
J'aime tes articles ,ils sont pleins de fantaisies poétiques.
Bises

elisabeth 22/08/2015 15:16

Je n'ai jamais lu Daphné du Maurier mais tu me donnes envie de lire ses livres. J'aime l'atmosphère étrange de ce récit. Je crois que j'aurais fait pareil qu'elle, je serai entrée dans cette demeure mais je n'aurais pas voulu y vivre. Seulement y entrer et garder ensuite le souvenir au fond de moi. Je te remercie de cette note et j'espère que tu vas mieux maintenant, que ta santé ne te donne plus de soucis. Bon week end.

Hécate 03/09/2015 10:50

Elisabeth ,j'ai tardé à répondre encore...Il arrive de passer à côté de certains livres. Comme Daphné du Maurier, les vieilles demeures abandonnées m'attirent ,et ,il m'est arrivé il y a longtemps de franchir des haies et de pénétrer dans un belle maison où tout était encore là....la poussière témoignait du long abandon des occupants.
Ma santé s'améliore progressivement....
Bonne journée.

AMANDINE 22/08/2015 14:27

v me le procurer

Hécate 03/09/2015 10:46

Amandine ,bonne lecture donc ! Bise

Edmée De Xhavée 21/08/2015 10:09

Je l'ai lu avec voracité il y a deux mois aussi... J'adorais ses livres, et ai donc découvert leur auteur avec curiosité. C'est toujours si constructif de réaliser que les "pauvres pécheurs" sont des êtres généreux, souvent, profonds, qui nous ont donné d'eux non pas leur intimité "pécheresse" mais ce que la vie imprimait en eux. Une bien belle dame...

Soigne toi bien, chi va sano va piano :)

Hécate 03/09/2015 10:46

Bonjour Edmée De Xhavée et merci pour ton enthousiasme pour ce livre et tes mots ici. Heureuse de savoir que tu aimais ses livres . Je lis un receuil de nouvelles "La poupée". Sans doute l'as-tu lu aussi.
Je vais doucement , oui...Mes amitiés.

chevrette13 20/08/2015 11:36

Bonjour, Daphné du Maurier, mes années jeunesse !! j'aimerai bien reprendre ce livre, tu m'as donné envie, je dois l'avoir dans ma bibliothèque, à l'époque on achetait les livres..
Pour le pied je te remercie, cela fait presque 2 mois, je marche bien, la semaine prochaine RDV avec le chirurgien pour voir l'évolution...et toi j'espère que tu as retrouvé santé et moral
bisous

Hécate 25/08/2015 12:14

Bonjour Chevrette...comme moi , Daphné du Maurier et ses romans sont une grande part de lecture de jeunesse....et au-delà en ce qui me concerne. Dans ma bibliothèque je n'ai que "Rebecca", les autres ayant été emprunté à la bibliothèque de mon quartier.
Je vois que ton opération des pieds s'est bien passée puisque tu remarches. Quelques ennuis pour moi à un talon qui entrave mes envies de balade certains jours. J'espère que ce ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Le temps sent le début de l'automne ici.
Bises

Pâques 19/08/2015 21:41

J'ai aimé les romans mais je ne connaissais pas la vie de l'auteur et cet amour pour Menabilly ..
Comme c'est étrange à la fin de sa vie elle aurait pu écrire la même phrase pour Mena " J'ai rêvé la nuit dernière que je retournais à ...".
Très envie de lire ce livre !
J'espère que tu vas bien, prends soin de toi !

Hécate 25/08/2015 12:08

Bonjour Marcelle, contente que les romans de Daphné t'aient plu !Moi non plus ,je ne connaissais presque rien de sa vie, et cette biographie excellente et détaillée m'a captivée.
Je vais tout de même beaucoup mieux, à part quelques petites choses...
Mes amicales pensées.

clara65 19/08/2015 19:19

Bonsoir Hécate, j'ai vu la présentation de ce livre par son auteur, il y a quelques mois à "Vingt huit minutes" sur Arte et évidemment, il m'a beaucoup attirée car, comme toi, Daphné du Maurier me renvoie à ma jeunesse quand j'ai lu tous ses romans. Et puis l'histoire de Rebecca (et le film) est si romantique !
Je pense que je lirai ce livre avec plaisir et intérêt. Merci de l'avoir si bien évoqué.
J'espère qu'au point de vue de ta santé, cela va mieux, vraiment.
Bien amicalement.

Hécate 25/08/2015 12:04

Chère Clara, j'ai manqué cette émission sur Arte, cela m'aurait beaucoup intéressée. Je suis heureuse d'apprendre que comme moi tu as lu les romans de Daphné du Maurier....J'ai relu il y a peut-être deux ans REBECCA ,mais sans ces 40 pages manquantes qui m'intriguent...
Oui ,je me remets doucement, mes analyses s'améliorent. Je n'ai pas encore récupéré toutes mes forces ,mais cela va se faire.
Je te souhaite une bonne journée. Merci de ta visite.

Cristophe 19/08/2015 19:00

Est-ce que le livre de Tatiana de Rosnay a été traduit en Français ? d:-)

Hécate 25/08/2015 11:57

Ah! Cristophe la bonne blague !!!

Cristophe 19/08/2015 22:05

C'était une blague.

Hécate 19/08/2015 20:01

Bonsoir Cristophe, Tatania de Rosnay a écrit ce livre en français.

Combet Noëlle 19/08/2015 16:12

J'admire la puissance de vie de Daphné du Maurier et la façon dont Tatiana du Rosnay nous y fait participer...Une ténacité qui la conduira jusqu'à choisir le moment de quitter la vie en refusant de s'alimenter puisque, désormais, l'existence ne la nourrissait plus.

Hécate 19/08/2015 20:04

Chère Noëlle ,cela me fait plaisir de découvrir que vous avez aimé ce livre, et comme je comprends cette fin de vie de Daphné du Maurier !
Je vous souhaite une bonne soirée.

nays 19/08/2015 15:45

Bonsoir Hécate

je n'ai jamais rien lu de Daphné du Maurier ni de Tatiana de Rosnay journaliste également Rebacca m'inspire
ah Hécate faudrait bien plus qu'une vie :)

bisous et que tout aille pour toi **

jean-luc saint-marc 19/08/2015 12:12

l'efficacité relative du choix de la couverture d'un livre ...
Heureusement Hey Cat est là pour nous apporter tout ce pourquoi il faut lire ...
;-)

Hécate 19/08/2015 20:10

NAYS, il n'est peut-être pas trop tard pour lire "Rebecca". Je crois savoir que tu lis des livres de poche, il existe aussi (avec les 40 pages en moins, c'est ainsi que je l'ai lu. Il n'y avait pas d'autre choix.
Bises.

Hécate 19/08/2015 20:07

Je n'ai pas eu à me poser la question, sachant que ce livre devait paraître ,la couverture n'a pas été l'argument qui m'a poussée vers lui.
Bonsoir jean-luc saint-marc .

Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories