Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 13:04
Interlude 18: Litanie d'une folle

LITANIE D’UNE FOLLE

 

C’est l’histoire d’une pauvre fille qui est devenue folle et qui attachée sur son lit parle avec des ombres, mais surtout à une amie qu’elle a beaucoup aimée, tandis qu’une autre amie, Marie, veille sur elle.

 

 

Marie, pourquoi tout ce gris

Au creux de mon âme qui s’ennuie ?

Marie, qu’as-tu fait du bleu

De mes grands jours merveilleux ?

Je ne vois plus autour de moi que flétrissures.

Oh ! Marie ! vois-tu dans mon cœur cette béante blessure,

Marie !… pourquoi cette interminable pluie

Et dans le jardin toutes ces fleurs pourries ?

 

Pourquoi tout ce noir, tout ce noir

Où se noie mon incertain désespoir ?

Marie, pourquoi fermes tu les volets ?

J’aime tant sur mon lit, du soleil la clarté !

Donne-moi un morceau de beau ciel

Donne-moi un rayon couleur de miel

Marie, donne-moi… oh ! Marie…

Que fais-tu ? Je ne suis pas folle Marie !

Je veux partir à la recherche du bleu,

Tu sais, ce bleu couleur de ses tendres yeux.

Tu ris, Marie et moi je pleure…

Ne ris pas de mon incompréhensible douleur…

Ecoute, Marie. Ecoute… N’entends-tu pas une chanson ?

Oh ! écoute… Non, c’est toi qui es folle, j’ai toute ma raison !

Ecoute donc ! C’est sa voix… sa voix, oh ! Marie !…

Tu vois, elle me sourit… Marie ! elle me tend les bras !

 

Laisse-moi Marie, laisse-moi ! Ne la renvoie pas !

Marie, qu’as-tu fait ? Je ne la vois plus…

Pourquoi as-tu refermé la porte de la rue ?

Pourquoi as-tu tiré tous les rideaux, Marie ?

Il fait noir ! Donne-moi du bleu et renvoie tout ce gris !

Mais ne t’en va pas ! ne t’en va pas ! reste là !

Tu me dis que tu es toujours là…

Mais je ne te vois plus Marie ! J’ai peur !

Marie, je sens que se brise mon cœur !

Marie tout est noir, tout est sombre !

Marie ! ouvre les rideaux, renvoie ces ombres !

N’entends-tu pas mes sanglots qui t’implorent…

Laisse-moi partir laisse-moi la revoir encore.

Pourquoi as-tu attaché mes mains, Marie !

Je ne pourrais plus caresser ses cheveux chéris.

Mes mains ! elle aimait mes mains… Marie !

 

Enlève-moi cette corde, elle me fait mal. Oh ! Je t’en supplie.

Marie, aie pitié de moi ! Dis Marie, tu te souviens

Nous nous promenions avec ton petit chien,

Elle riait !… Oh ! Marie elle riait si bien…

Marie, tu n’as rien oublié, tu te souviens ?

Mais parle ! Dis-moi quelque chose ! Marie ! Marie !

Regarde ce sang sur mes mains : enlève cette corde rougie

Je serai sage Marie, je te le promets, je t’en prie…

Je n’en puis plus ; j’étouffe avec tout ce gris

Oh ! le bleu de ces yeux, c’était ma Vie !…

Elle me prenait dans ses bras, Marie

Et là, j’étais bien… Oh ! elle me sourit…

Elle revient ! Je suis si bien Marie !…

Oh ! ma tête, Marie, elle me fait si mal soudain

Je ne vois plus…Je ne vois plus rien…

Tout s’endort… il me semble sombrer dans un gouffre.

 

Je ne me souviens plus… Oh ! Marie, je souffre !…

Je souffre… oui, et sans savoir pourquoi…

J’ai besoin Marie, de fouler l’herbe des prés. Et toi ?

Je voudrais respirer l’air pur ! Oh ! l’air pur…

Et me noyer dans le bleu du ciel, le bleu si pur…

Marie, laisse-moi partir… Marie, partir…

Il n’y a plus qu’une porte à ouvrir !

Mais mes mains sont liées !

Marie, je t’en prie aie pitié !…

Oui je sais !… cela t’est bien égal

Que je souffre d’une douleur infernale…

Tous les humains sont ainsi…

Tous de la souffrance des autres ils rient !

Et c’est pour cela que je ne t’en veux pas, Marie…

Mais enlève-moi tout ce gris…

Je sais Marie que j’étais folle ! Mais c’est fini !

J’ai retrouvé ma raison et je sais qu’un jour

Je la retrouverai là-bas pour toujours.

 

N’entends-tu pas la douce musique ?

Oh ! mon Dieu, il me semble respirer ces sons angéliques.

Oui, je la retrouverai dans le paradis !

Oh ! tu peux rire ! je sais que je la retrouverai Marie !…

Je suis heureuse, si heureuse… je la vois !

Ne dis rien, elle repartirait sans moi.

Car, Marie, je vais partir, partir

Et il n’y aura pas de porte à ouvrir.

Pas de mains à délier.

Mon corps que tu retiens prisonnier.

Je t’en fait cadeau,

Car là-haut il y a bien plus beau…

Je sens mon âme qui danse

Et c’est le bonheur qui donne la cadence.

Oh ! toutes ces âmes Marie !

Si tu savais combien elles sont jolies !

Elles ont des reflets bleus comme le ciel radieux

Des reflets bleus comme ses doux yeux.

Comme c’est étrange, je te vois dédoublée…

Chut !… ne dis rien, je vais tout te raconter :

Tu es debout derrière d’énormes grilles

Et tu pleures ta liberté avec d’autres filles.

Voilà qui est bien ! tu seras punie

De m’avoir tenue toujours attachée sur mon lit !

Tiens, il fait sombre, quelle heure est-il, est-ce la nuit ?

Tu me dis qu’il est midi !

Pourtant on se croirait au soir, tout est si noir.

Je ne te vois plus, mais je sens ta main, c’est bizarre…

Je ne sais plus ce que je t’ai dit…

T’en souviens-tu, toi, Marie ?

Je vois des choses, oh ! tant de choses !

Dans la chambre se promènent des guirlandes roses.

Tu dis que je rêve ! oh ! Marie, c’est toi qui dors !

Cela me fait de la peine pour toi encore

Car tu perds à nouveau la tête

Et tu ne pourras pas aller à la fête.

 

Tiens ! voilà le médecin en blouse blanche

C’est pour toi qu’il vient, c’est étrange.

  • Oui docteur, je lui ai attaché les mains

Car elle veut sortir tous les matins.

Elle dit qu’elle veut du bleu.

Elle soupire que tout ce gris l’ennuie

Ah ! quelle misère ma pauvre Marie !..

De plus en plus elle déraisonne.

Oui, c’est midi qui sonne.

Dites-moi Docteur est-ce vraiment de la folie ?

Oui, je soignerai ma chère Marie.

Mais que faites-vous ! Ce n’est pas pour moi la camisole !

Non, Docteur, je ne suis pas folle !

Dis-lui que je ne suis pas folle Marie !

Dis-lui que je ne veux pas de l’hôpital Marie !

Marie !… Je ne suis pas folle, je ne suis pas folle !

Marie, pourquoi tous ces bruits ?

Pourquoi tous ces cris ?

Marie, pourquoi tout ce gris

Au creux de mon âme à l’agonie ?

Marie, qu’as-tu fait du bleu

Du bleu de mon rêve merveilleux…

 

 

Hécate.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hécate
commenter cet article

commentaires

popopopo 14/08/2015 19:09

ce poème magnifique musical désespéré, fait passer des images qui pleurent à mon âme; et j'aime pleurer qd je suis moi-mm triste, sans raisons sinon le temps... Il me donne envie de le peindre, mm si trop je ne sais, je verrais mon tableau comme une rivière qui coule en sanglot, ds des taches vertes brunes , bleues er roses, les taches se chevaucheraient, se bousculant, se pousseraient, sur une musique violoncelle et violons et qui éclateraient des fois et se perdraient et s'accrocheraient, sans devenir toutefois gouffre tourbillonnaire, et les dames pleureraient en se tenant la main, un tableau surréaliste que Chagall aurait un jour pensé, et ce serait une fresque murale offerte aux gens...Pour leur faire reprendre espoir en les accompagnant
http://www.brocante-antiquite.fr/toulouse/wp-content/uploads/products_img/img_0954.jpg

Hécate 20/08/2015 11:09

Cher Guy ,tu es un artiste à la vive imagination ,les mots mélodiques se transforment vite en visions, en tableaux...J'aime le violon qui chante les couleurs, frisonne doucement...on dirait qu'il pleure parfois...
Tu m'écris des choses si sensibles, si envolées !....C'est un doux plaisir que de découvrir tes commentaires.
Je vais un peu mieux, aussi j'ai pu publier la chronique que je voulais faire avant mon triste embarquement pour l'hôpital où mes jours furent si précaires.
Je t'embrasse.

AMANDINE 13/08/2015 09:52

coucou

Martine 12/08/2015 07:55

Bonjour Hécate,

Ton poème est très beau sur ce sujet terrible. La solitude en soi est une prison terrible. Je me demande ce que c'est vraiment que la folie! A mon humble avis bien des gens catalogués ainsi ne le sont pas, fous.

J'ai vu que tu avais des maux de tête fin juillet? Vas-tu mieux ? Si ce n'ets que le cas, je te souhaite un bon rétablissement

Amitiés

Cindide(anne6329) 08/08/2015 23:01

T'èspèrant de plus en plus en forme je passe te faire un bisou et te souhaite un très bon WE enfin moins chaud !

Ariaga 07/08/2015 11:49

Une pensée pour toi avant de plonger (dans dix jours) dans l'enfer du déménagement alors que je clopine encore. Amicales bises.

Hécate 05/08/2015 11:14

Les Caphys, merci pour l'appréciation de mon poème. Bonnes vacances !

les Caphys 05/08/2015 10:24

on a parfois envie de crier ou faire sauter les barreaux qui nous gardent prisonniers. Très beau poème

Hécate 05/08/2015 11:15

Bonjour Pascale...la douce folie permet de s'évader...
Amicalement.

Pascale MD 04/08/2015 12:59

Très beau ciel.
Une douce folie est bienfaitrice je crois.
Bonne journée

AMANDINE 03/08/2015 15:26

HELLOOOOOOOOO

Primavera 02/08/2015 21:03

Bonsoir Hecate,
Il me faudra te relire, il ne m'a pas été facile de saisir ce poème dont les mots sont très forts, un appel à la Vie ? J'aime le bleu, c'est aussi la couleur de mes yeux.
Je crois comprendre en lisant.. ton commentaire laissé sur mon blog, que tu as eu de gros problèmes de santé et un mot m'a fortement interpellée, et laissé à penser que tu as eu aussi des problèmes dans ton entourage ? C'est très difficile de vivre un suicide, je sais ce que ça représente, c'est une grande souffrance, mais la Vie est la plus forte, la souffrance s'estompe doucement sans pour cela oublier.
Quant aux blogs amis qui disparaissent, il en a toujours été ainsi, lassitude bien souvent et changement de plateforme. Mon premier blog remonte à 2001, en quatorze ans j’en ai vu beaucoup disparaître pour multiples raisons, le plus difficile est lorsqu’il s’agit d’un décès, car bien que ce ne soit que virtuel, de belles amitiés se créent, parfois même de belles rencontres
Moi-même j'ai souvent eu envie d'arrêter, alors dans ces moments-là, je fais une pause pour mieux revenir, ou tout au moins essayer de revenir.
Je ne suis pas partie en vacances. Quand tu as une maison en bord de mer, tu ne pars pas, ce sont tes enfants, petits-enfants et arrière-petit-fils qui viennent te voir pour profiter du bleu de la mer et du ciel, de ce bleu que tu appelles de toutes tes forces.
Oui, je reviendrai lire ton poème que j’ai ressenti, peut-être à tort, comme un appel au secours.
Je te souhaite une bonne convalescence et un bon rétablissement.
Bisous
Prima

AMANDINE 01/08/2015 13:44

HELLO ICI

clara65 01/08/2015 13:17

Un grand merci pour ta fidélité à mon blog , vraiment !
Je pense à ta santé et j'espère qu'elle s'améliore de jour en jour.
Avec toute mon amitié.

Cindide(anne6329) 01/08/2015 09:29

Un bon WE à toi ma petite bichette ! Bisous et prends soin de toi ...

AMANDINE 27/07/2015 16:31

hello ici

Hécate 27/07/2015 19:19

Amandine...hello ! Et bonne fin de journée.

Cindide(anne6329) 26/07/2015 17:28

Coucou petite Hécate !!!! Un petit tour pour un bisou en espérant que ton crane a révélé des secrets agréables pour ta santé ...

Hécate 27/07/2015 19:18

Chère Anne , mon crâne n'a rien révélé de catastrophique, c'est rassurant. J'attends que la douleur finisse par partir. Je te fais la bise.

Pâques 23/07/2015 22:43

Une pensée pour toi, en souhaitant que ta convalescence se passe de mieux en mieux !!!
bises

Hécate 27/07/2015 19:16

Chère Marcelle ,oui...ma convalescence progresse...Encore quelques petits soucis ,mais rien de trop grave. Bises

popopopo 20/07/2015 10:40

gente écriveuse, la folie est délivrance,
et nous apaise et nous ressentons la nuit
dieu ss dte à l'écoute envoie l'ange gardien
nous tendre une main tiède !

popopopo 19/07/2015 20:04

je relis ce texte et de plus en plus je l'aime
il est magnifique comme un essai de symphonie
musique et prière, révolte douce et supplication*et
moi je t'aime à travers tes mots qui m'aspergent
de musique du fond de l'a^me,
si tu rencontres Marie, dis-lui
que la folie est délivrance, liberté, bel oiseau
et ds le re^ve on peut s'envoler, certaines déraisons
ne sont que recherche d'amour et de pardon
ta folie m'enchante, me berce, me rends proche
non de l'irréel mais de la guérison de l'être
r(êve en paix hécate à l'amitié
je t'aime

Hécate 20/07/2015 11:36

Cher Guy ,toute lamentation est musique, la folie ,le doux délire aide à croire à ce qu'on désire puisse venir à nous.C'est un jeu d'ombre et de lumière...Dans la déraison ,oui ,tu as raison il y recherche d'amour, de présence ,de recommencement.Un césure avec le monde alentour qui est si chaotique, alors on s'abreuve de mots qui chantent...qui sont comme des promesses d'apaisement même irréel. Ah! quelle réponse inspirée tu me donnes là !...
Je t'embrasse mon ami.

chevrette13 17/07/2015 13:23

bonjour, je vois que lors de ta convalescence tu as été très inspirée. Moi aussi en convalescence, opérée il y a 3 semaines hallux valgus, je commence à faire surface, plus de points, mais pas encore le droit de mouiller le pied. Chez nous aussi très chaud, on est dans le noir l'aprem...pas une goutte de pluie depuis 1 mois, et mêmes températures, faut que je fasse attention et toi aussi je suppose
bisous

Hécate 17/07/2015 18:46

Bonsoir Chevrette, j'espère que cette opération ne t'a pas fait trop souffrir...toi qui est habituée à voyager, cela n'a pas été trop dur d'être contrainte à ne pas marcher. Avec mon pouce écrasé, pas de douche et ça manque un peu par ces grosses chaleurs. Quelques rares pluies nocturne, mais c'est très sec. Je recommence à pouvoir sortir un peu, mais j'évite les jours trop torrides. Bises

nays 17/07/2015 11:58

Bonjour Hécate

oh oui courage Hécate avec cette horrible chaleur :(

bisous et vite de la fraicheur pour toi surtout **

Hécate 17/07/2015 18:48

Coucou Nays ,un peu moins chaud qu'hier. J'ai pu sortir un peu. Bises et bonne soirée.

clara65 15/07/2015 07:27

Comment vas-tu, chère poétesse, te remets-tu bien ?
J'espère que tu profites bien de cette belle saison et t'envoie mon amitié.

Hécate 15/07/2015 11:59

Bonjour CLARA...je me remets, oui...lentement ; j'ai encore un scanner à passer ,et j'attends le résultat des prises de sang. Quant à profiter de cette belle saison...c'est bien modeste étant donné mes forces et les suites de mes pieds. En tram ,une sortie en terrasse, une boisson où une glace sous les platanes...cela fait plaisir. Et hier soir ,regader le feu d'artifice du haut de mon balcon.
Mes amicales pensées.

Gérard 13/07/2015 22:58

Je viens de lire ce qui t'est arrivé question santé, je suis désolé mais je n'étais sans doute pas là, en Italie ou en Espagne, sans connexion . Je lis aussi que cela s'améliore . Je te souhaite bien-sur le meilleur dans les jours à venir.
Gérard

Hécate 14/07/2015 10:59

Bonjour GERARD, on ne peut être partout, ni tout voir...Oui, cela s'améliore, je reviens de loin ! C'est pourquoi je n'ai pas eu la force de répondre à tous les commentaires ,mais ils m'ont fait plaisir.
De belles photos de toi à voir bientôt ?
Amicalement.

clara65 11/07/2015 13:03

Merci d'être passée, je suis contente d'avoir de tes nouvelles, en espérant que tu récupères bien de tous tes ennuis de santé.
Je t'envoie mes pensées les plus amicales.

Hécate 12/07/2015 13:56

Bonjour Clara ,je récupère progressivement, j'ai encore un examen à passer, une douleur à l'os de la joue qui ne cède pas depuis ma chute du 11 mai. Le pied s'améliore.
Amicalement à toi.

Cindide(anne6329) 10/07/2015 17:23

Juste un petit passage avant de prendre la direction de ma Bretagne dimanche ! Sans doute vais-je passer pas très loin de chez toi et j'aurais une pensée pour toi du côté de Tours .... Prends soin de toi et surtout pas de "casse" ma bichette !!!! Un gros bisou

Ariaga 09/07/2015 19:28

Je viens de lire. Je suis trop "cssée" pour écrire long alors je te dirai juste que je suis bouleversée par ce texte magnifique. Amicales bises.

Hécate 14/07/2015 17:33

Chère ARIAGA, merci pour ce ressenti. Je croyais avoir répondu à ton commentaire...Il a du s'envoler. Amicalement.

Hécate 14/07/2015 11:13

CINDIDE....je t'imagine dans ta Bretagne savourant les jours d'été. Bises

Hécate 12/07/2015 13:53

ARIAGA ,merci de ton émotion ...C'est éloquent ! J'espère que tu vas pouvoir bientôt te passer de béquilles. Mes amicales pensées.

AMANDINE 08/07/2015 14:07

hellooooo

Hécate 14/07/2015 11:00

Hello Amandine !

Cindide(anne6329) 07/07/2015 10:22

Coucou petite Hécate !! Alors toi aussi tu as des bleus ??? Pourquoi ne pas fonder un club ? Je plaisante mais j'espère que tu vas de mieux en mieux !!! Ici toujours la canicule et toujours une vie au ralenti derrière les volets !!! Faut que ça craque ... Je guette les nuages !!!! Un gros bisou ma bichette et prends soin de toi

Cindide(anne6329) 04/07/2015 22:49

Bonsoir la bichette !!! Juste un passage pour un bisou en espérant que tu vas de mieux en mieux ! Moi j'attends ... 8 juillet verdict !!!! Merci pour ta gentillesse ....

Hécate 10/07/2015 12:11

Bises et bonnes vacances à toi.

Binh An 01/07/2015 17:24

je ne sais plus comment mettre une video. Je recommence:

[youtube]WbOKlBFVHNM[/youtube]

Hécate 01/07/2015 18:04

Cher Binh An , c'est extraordinaire, ce quintette de Schubert est mon préféré. Je l'écoute souvent cet adagio, un CD enregistré en 1941 par le Quatuor de Budapest.
Schubert l'avait composé quelques mois avant sa mort, je me souviens l'avoir lu quelque part.
Merci pour cette version que je découvre grâce à toi. Toujours un peu magique lorsque tu viens ainsi m'offrir de si
émouvantes surprises...

Binh An 01/07/2015 17:18

Quel poignant poème, Hecate !
Voudras tu écouter cette quintette de Schubert
[youtube]WbOKlBFVHNM[\youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=WbOKlBFVHNM

Hécate 01/07/2015 18:05

Merci pour le poème Binh An , et pour le lien de l'adagio.

FRUITS CONFITS 30/06/2015 10:27

BONJOUR HECATE
je passe te dire bonjour et pour te dire aussi que a partir du 5 Juillet je mets un terme a mon blog ben oui j'en ai assez je ne trouve plus le temps ni la volonté de chercher toujours de beaux poèmes alors bien sur je passerais de temps en temps dire bonjour aux fidèles mais c'est tout et puis le départ de CATHY m'a complètement effondré elle m'a écris le 12/13 je ne sais plus elle venait chez moi la première semaine d'Août car avant je ne pouvais pas la recevoir j'ai mes petits enfants pourquoi cette décision j'avoue que je n'ai pas compris son message bien sur je respecte sa volonté mais c'est très difficile il me reste d'elle que son livre de poèmes qu'elle m'avait offert c'est tout !!!!!!!!!!!!!! et je la pleure encore car je ne comprends pas sa décision
tu as mon adresse mail si tu veux l'écrire
j'espère que tu vas beaucoup mieux toi aussi ma fille se remet de son opération depuis 2/3 jours elle est bien elle retourne dans son jardin et ça cela me rassure
BONNE JOURNEE
BISOUS HECATE
DANY

Hécate 30/06/2015 13:39

Chère Dany , je t'ai envoyé un mail ,j'espère qu'il te parviendra bien. Je suis navrée que tu veuilles ne plus publier ces poésies que j'avais plaisir à découvrir ou redécouvrir chez toi...Un univers si charmant.Oui , un blog prend du temps, regarde je publie moins souvent ,et là , ces derniers temps ,la force me manquait pour le faire...
Pour Cathy , je peine à réaliser ce qui est arrivé...Et j'en ai beaucoup de tristesse...
Je me remets doucement...progressivement comme tu vois.
Je t'embrasse.

Carole 29/06/2015 22:55

Il faudrait tant de "bleu" pour nous sauver tous de ce noir qui envahit le monde. Je me dis souvent que les "fous" ne font que refléter le mal qui nous atteint tous, et que c'est pour cela qu'on ne tolère pas leur présence.
Un très beau poème, quoi qu'il en soit.

Hécate 05/07/2015 16:04

Bon dimanche Carole...le bleu est la couleur si éloignée de nous, on ne peut saisir l'azur ,mais c'est cet éloignement qui fait l'appel plus intense ! La folie, c'est le refus ou le refuge d'une réalité trop dure à supporter !

Christian Jannone 29/06/2015 22:16

Le moral est retrouvé, le talent toujours présent, l'inspiration aussi. Le courage l'emporte sur les aléas de la vie. La poésie ne mourra jamais.

Hécate 05/07/2015 16:07

Cher Christian...le courage ,je ne sais trop...On supporte comme on peut. D'accord avec vous la Poésie est éternelle ! Bon dimanche et merci de votre passage.

elisabeth 29/06/2015 17:07

Que faire quand une personne délire ainsi, quand elle ne voit que du gris et du noir ? Ce sont les médecins qui peuvent agir avec leurs remèdes mais y arrivent-ils ? Bonne semaine Hécate et je te souhaite un bon rétablissement.

Hécate 05/07/2015 16:17

Elisabeth...les médecins peuvent agir avec des médicaments ,du moins sur le moment. Parfois la présence, les mots intuitifs parviennent à apaiser...Combler le manque est si difficile.
Amicalement.

Cindide(anne6329) 28/06/2015 19:29

Bonsoir petite Hécate !!!! Un petit message pour te dire merci de ta gentillesse en espèrant que ta santé s'améliore de jour en jour !! Moi en attente mais je reste optimiste pour l'instant ... Un gros bisou à toi

Hécate 05/07/2015 16:19

Cindide, c'est de la sympathie très sincère , quelques mots pour se soutenir mutuellement c'est peu et beaucoup en même temps. Je t'embrasse.

Hécate 28/06/2015 20:31

Oh! Anne je pensais à toi ce soir ,et te voilà. Oui , progressivement mon état s'améliore, il y a encore des choses qui ne sont pas tout à fait remises,mais le plus dur est passé. Garde ton optimisme, espère comme j'espère pour toi ,et surtout n'oublie pas de me donner un petit signe . Je t'embrasse de tout coeur. Bonne soirée.

fazou 27/06/2015 14:06

il en faut parfois peu pour passer de l'autre côté du miroir, un regard parfois, qui juge ou qui s'inquiète…
quelque chose de précis t'aurait-il inspirée?

Hécate 10/07/2015 12:21

Fazou....tout est fragile dans la sensibilité confrontée à certains faits. Oui ,mes textes sont empreints d'émotions vécues, plus ou moins transposées. Je ne peux rien expliquer sur celui-là qui s'est imposé, il me fallait mettre ces mots sur du papier ! Tu sais que j'ai traversé une longue période de vie très difficile, une adolescence dans l'incandescence de la révolte , mais obligée à la soumission...
Mes amicales pensées.

AMANDINE 27/06/2015 12:35

coucou et repos hein

Edmée De Xhavée 26/06/2015 19:13

Oh que ce texte fait mal, quelle peine, quel affolement, quelle supplique. Ce bleu qui n'est plus, ce gris qui est trop, cette folle qui sait...

Hécate 10/07/2015 12:15

Oui Edmée...c'est là une grande supplique , mélange de désespoir et d'une couleur apaisante...
Merci pour cette phrase là...
Bonne journée

Luc Picard 26/06/2015 06:48

Je lis souvent vos publications, et votre "litanie d'une folle" me touche beaucoup, votre texte est poignant et je vous souhaite très sincèrement un prompt rétablissement.

Hécate 10/07/2015 12:24

Bonjour Luc Picard...je vous en remercie. Un peu tardivement, mais je me rétablis lentement. Amitiés.

Pâques 25/06/2015 21:53

C'est touchant, une beauté triste qui palpite comme un oiseau pris au piège mais qui rêve de l'azur ...

Hécate 28/06/2015 19:12

Chère Marcelle ton image est si belle et va si bien avec le poème !
Mes amicales pensées.

clara65 25/06/2015 15:55

Où est vraiment la folie, qui est vraiment fou ou folle ? on l'a définie par rapport à nos normes communes, mais avons-nous eu raison ?
C'est un poème poignant et beau en même temps, avec cette supplique qui revient sans cesse :Oh Marie, qui peut faire penser aussi au côté religieux.
Bravo pour cette belle plume que tu as la chance de posséder.
Bien amicalement à toi.

Hécate 28/06/2015 19:11

Clara , oui les normes de la folie sont si variées, on peut être folle de chagrin...et certains diront : elle est folle ! La supplique qui revient sans cesse , liée au prénom de Marie peut évidemment faire penser à une prière, dans l'inconscient Marie évoque la mère de Jésus. Mais dans mon poème, ce n'est pas voulu.
Merci pour tes compliments. La poésie jaillit du coeur...c'est comme une source, on ne sait trop l'expliquer.
Bonne fin de journée à toi.

popopopo 25/06/2015 09:37

POUR ANNE
https://youtu.be/FXzEVLSoVqw

popopopo 25/06/2015 09:17

ET SI MARIE ETAIT MARIE, TU SAIS MYRIAM , TU SAIS LA VIE ? ET SI CETTE FOLIE N'ETAIT QUE APPEL A LA VIE ? et moi ai suivi ta prière et l'ai relue, et me suis arrêté un long instant, sur la folie, qui transcende le quotidien gris de guirlandes de roses, et si ma recherche de fleurs et de beauté n'était que de trouver la clef, tu sais celle où l'on vole sans limite ds le grand bleu ! Partir, survoler le monde, le voir à l'envers, de travers, en traversant la vitre sans tain, translucide irisée, en guirlande de roses !
S'envoler pour la liberté et le monde bleu, laissant le gris aux humains mauvais... Langage des couleurs, tous les parfums des fleurs ! Et moi ému le regard humide je remercie Marie. Tu sais ds les falaises près de chez moi, il y avait des sentes de chèvres, je jouais à l'explorateur et découvrais des excavations autrefois habitées par les clandestins d'Espagne, et tj une figure de Marie, une fois elle avait plein de fleurs fraîches, la famille d'un clandestin andalou, qui perpétuait le souvenir...Marie est la mère des pauvres, la compagne du marin sur sa barque qui tangue, Marie ô Marie, est notre amie....
https://youtu.be/GgBgm-WbBKI
Ton texte est si beau et m'a ému au plus profond !!

Hécate 28/06/2015 18:55

Cher Guy ,oui je comprends le cheminement de tes souvenirs...Marie est un prénom beaucoup donné, il revoit à la supplique quand tout lâche de partout. Les fleurs sont si belles sur fond de ciel bleu...on oublie le gris, l'ombre qui engloutit, folie, réalité se donnent la main...pour se rassurer.
Je t'embrasse. Il fait très chaud aujourd'hui. Alors je peux dire que je t'embrasse chaudement !

baïne 24/06/2015 20:14

je me dis que tout ce gris finira par disparaître pour laisser place au bleu de ses rêves elle aime trop la vie pour se perdre dans son quotidien elle a trop d'envies au fond des yeux oui elle va vaincre tout ce gris c'est juste une question de temps j'aime ton héroïne c'est une fée voir une magicienne ......Bisous

Hécate 28/06/2015 18:57

Oui Baïne ...c'est un appel à la vie désespéré...Une question de temps , toujours...
Bises

Marie Claire 23/06/2015 22:22

Fort ... presque violent.
Tes mots remuent. Me remuent.
C'est très beau ...

Cindide(anne6329) 23/06/2015 20:57

Je ne sais que dire après la lecture de cette lithanie qui m'a donné une sensation de malaise mais aussi beaucoup de tristesse ... Derrière ces mots se cachent tant de mal de vivre ... C'est un beau texte ma chère Hécate ! Un gros bisou à toi ...

Hécate 14/07/2015 11:11

Bonjour MARIE-CLAIRE...je croyais t'avoir répondu, mais je ne vois point mon commentaire ici. Un peu de mal à comprendre le nouveau fonctionnement d' OB. Tes mots sur mon poème m'ont touchée...

apsara 23/06/2015 20:39

A bout de souffle tu m'as mise!!!poignante litanie qui dépeint aussi l'état dans lequel tu as été!!mais les chants douloureux ne sont ils pas les plus beaux!
je t'embrasse fort

Hécate 24/06/2015 18:28

Chère Apsara...je sais ta sincérité. Merci d'être venue à en perdre le souffle pour me lire, j'espère que tu l'as retrouvé. La douleur toucherait-elle plus que la joie ? Elle descend si profond...Je t'embrasse .

Hécate 23/06/2015 18:43

Bonsoir Nays, il y a très très longtemps que j'ai lu Stephen King...Je ne vois pas bien qui est Jessie ? Oui, je reviens doucement, en attendant de reprendre mes chroniques littéraires car la fatigue est encore trop présente.
Je te fais la bise et une caresse à Lita.

nays 23/06/2015 16:39

Bonsoir Hécate

ton texte est terriblement impressionnant, j'en ai des frissons ...on se sent vraiment a sa place..
tu sais que je pense a Stephen King, a Jessie en particulier, j'espère que pour toi c'est un compliment, je l'aime beaucoup


sûr que je repasserai le relire

ravie que doucement tu refasses surface Hécate....et avec talent :)
bisous *******

Hécate 23/06/2015 19:07

Merci Nays ,je viens d'aller voir le lien. Je comprends mieux ce que tu veux dire. En effet ,ce roman -là n'est pas l'un de ceux que j'ai lu.
Bonne soirée

nays 23/06/2015 18:51

c'est un de ses romans qui m'a marqué : voilà en résumé et tu comprendras pourquoi j'ai pensé a cette oeuvre

http://www.babelio.com/livres/King-Jessie/4423

jean-luc saint-marc 23/06/2015 16:12

vains d'yeux et impuissantes oreilles

Hécate 23/06/2015 19:08

Ah! Jean-Luc....comme tu le dis ....
Bonne soirée à toi.

Présentation

  • : Le Fil d'Archal
  • Le Fil d'Archal
  • : A découvrir le fil fervent qui me tient lieu d'équilibre vous êtes invités... Vous, funambules du lire et du délire... Suivez-moi avec les élans du coeur et de l'esprit... Pour me contacter: lefildarchal@hotmail.fr
  • Contact

Recherche

Catégories